Accueil Jeanne Cherhal en concert
Lundi 18 décembre 2017 : 10619 concerts, 24780 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Avec sa pétillante nouvelle chanson française, Jeanne Cherhal raconte des histoires tantôt insolentes, tantôt romantiques sur des airs jazz, pop rock ou blues. Ses concerts sont rafraîchissants et addictifs... En concert en 2014/2015 pour présenter un nouvel album intitulé Histoire de J. !

Jeanne Cherhal : vos chroniques d'albums
Site

Jeanne Cherhal : tous les concerts

Jeanne Cherhal : l'historique des concerts

Sa.

25

Nov.

2017

Bachar Mar-Khalifé en concert
Arba - Un Hommage A Barbara - Jeanne Cherhal, Bachar Mar-khalife Bachar Mar-Khalifé | Jeanne Cherhal
Philharmonie de Paris - Paris 19e (75)

Ve.

24

Nov.

2017

Bachar Mar-Khalifé en concert
Arba - Un Hommage A Barbara - Jeanne Cherhal, Bachar Mar-khalife Bachar Mar-Khalifé | Jeanne Cherhal
Philharmonie de Paris - Paris 19e (75)

Ve.

17

Nov.

2017

Bachar Mar-Khalifé en concert
Jeanne Cherhal & Bachar Mar-khalife Bachar Mar-Khalifé | Jeanne Cherhal
Le Rocher de Palmer - Cenon (33)

Je.

16

Nov.

2017

Bachar Mar-Khalifé en concert
Arba - Jeanne Cherhal & Bachar Mar Khalife Bachar Mar-Khalifé | Jeanne Cherhal
Le Rocher de Palmer - Cenon (33)

Me.

15

Nov.

2017

Jeanne Cherhal Stereolux - Nantes (44)

Ma.

14

Nov.

2017

Bachar Mar-Khalifé en concert
Jeanne Cherhal & Bachar Mar-khalifé Bachar Mar-Khalifé | Jeanne Cherhal
C.C. Paul B - Massy (91)

Je.

09

Nov.

2017

Bachar Mar-Khalifé en concert
J. Cherhal / B. Mar-khalife Bachar Mar-Khalifé | Jeanne Cherhal
Le Radiant-Bellevue - Caluire et Cuire (69)

Me.

25

Janv.

2017

Jeanne Cherhal + Les Soeurs Boulay Olympia - Paris 9ème (75)

Jeanne Cherhal : les dernières chroniques concerts 13 avis

Ottilie B. et Jeanne Cherhal (Festival Avec le Temps 2015)

Critique écrite le 25 mars 2015, par Mylo

Espace Julien Marseille 21 mars 2015

Ottilie B. et Jeanne Cherhal (Festival Avec le Temps 2015) en concert

Il y a toujours une date qui retient mon attention lors du Festival Avec le temps. Cette année, la venue de Jeanne Cherhal à Marseille m'a donné envie de sortir. Une rencontre avec le public était organisée en après-midi à la bibliothèque de l'Alcazar : l'occasion de la voir au naturel. Passées les premières minutes nerveuses, Jeanne répond avec spontanéité aux diverses questions, lumineuse, souriante. Sa vivacité conquiert facilement l'assistance, son aisance me plaît et laisse augurer une agréable soirée. OttilieB. Assure la première partie. Déjà croisée ici et là où seule en scène elle m'avait charmée par sa nature généreuse, sa prose truculente lancée avec verve. Sur scène elle provoque, elle séduit, va chercher son public accompagnée ce soir de deux musiciens : Christophe Charlemagne à la clarinette alto, guitare et Didier Simione aux machines électro, au Hang. J'apprécie la variété de sa recherche instrumentale, elle venue nourrir son set, lui donne une belle identité. Le projet me parait très abouti, Ottilie s'épanouit sur la scène devenue une cour de jeux érotiques, avec un public très complice qui se laisse faire en souriant. Son usage du chant diphonique crée ce petit je-ne-sais-quoi de décalage maîtrisé entre... Lire la suite

Le Noiseur + Mokaiesh (featuring Arthur H, Giovanni Mirabassi, Jeanne Cherhal)

Critique écrite le 17 juin 2014, par Philippe

La Cigale, Paris 16 juin 2014

Le Noiseur + Mokaiesh (featuring Arthur H, Giovanni Mirabassi, Jeanne Cherhal) en concert

Il y a des jours où on ne trouve pas exactement le concert qu'on cherche, même à la capitale... Mais ayant une tradition bien ancrée à respecter (une montée à Paris = un concert !), nous nous sommes proposés cette fois d'au moins découvrir une salle réputée, tout en donnant sa chance à un chanteur qui, honnêtement, ne nous a pas transcendé sur disque. Quoi qu'il en soit, La Cigale est aussi jolie qu'espérée : bien assis avec une grande bière servie dans un joli verre, au balcon de ce théatre vraiment classieux, on est déjà presque sûr que ça valait le coup. Il faut dire que pour le même prix de consommation (7 euros), il y a quelques jours, on nous a pratiquement balancé une boite de Heineken de 33 cl dans la gueule au très moche Palais de Tokyo (et son ignoble salle "Yoyo" - on avait donc du fuir...) : on a bien gagné au change ici ! Première partie, Le Noiseur dont, a relevé ma soeur, le texte qui le présentait sur le site de la salle utilisait, gentiment mais quand même, le nom de la marque Lexomil. On ne s'attend donc pas à être secoués et en effet, il y va plutôt pépère, chantant/parlant sur une amplitude d'environ 3 notes, de plutôt belles compos pas toutes complètement habitées. En tout cas il est rigolo (on fera tous ensemble... Lire la suite

Benjamin Biolay (featuring Orelsan, Jeanne Cherhal et Gesa Hansen) + Yan Wagner (Festival Les Inrocks 2012)

Critique écrite le 13 novembre 2012, par Pierre Andrieu

La Cigale, Paris 11 Novembre 2012

Benjamin Biolay (featuring Orelsan, Jeanne Cherhal et Gesa Hansen) + Yan Wagner (Festival Les Inrocks 2012) en concert

Dimanche 11 novembre 2012, avant dernier soir à Paris pour le Festival des Inrocks (non, on ne citera pas le sponsor ! ) - il reste encore le grand final avec les géniaux Pulp, le 13 novembre à l'Olympia ! -, Benjamin Biolay fait son grand retour en live à La Cigale après le triomphe mérité de l'album La Superbe et la très courue tournée consécutive au disque... La Cigale est pleine comme à craquer, le tout Paris semble s'être donné rendez-vous pour découvrir en concert les nouveaux morceaux extraits de Vengeance... Yan Wagner Juste avant monsieur Biolay, c'est Yan Wagner qui a la redoutable tache de faire patienter un public très en attente de voir la star du soir en chair en os. Malgré une scénographie méchamment cheap (des projections sont faites sur un pauvre écran placé derrière les trois musiciens), l'auteur d'un premier album intitulé Forty Eight Hours fait très forte impression en live grâce à un enchainement étourdissant de tubes électro pop 100% synthétiques (Snippet, Forty Eight Hours, Love Sick... ), à une voix hyper grave de stentor gothique et aux influences - bien digérées mais très présentes - d'artistes aussi marquants que Depeche Mode, Joy Division et Kraftwerk... Le cocktail synthés au son... Lire la suite

Jeanne Cherhal

Critique écrite le 01 mars 2011, par Ysabel

La Maroquinerie - Paris 26 Février 2011

Jeanne Cherhal en concert

Un dernier rendez-vous sur la tournée de Jeanne Cherhal ... Dernier soir ... Dernières notes ... et c'est à Paris que le bel oiseau va chanter pour la dernière de cette tournée d'un an et demi. L'émotion va être palpable durant toute la soirée et Jeanne a choisi de partager ce moment particulier (et un peu de la scène) avec trois invités qui lui tiennent à coeur : Karimouche, avec qui elle a fait plusieurs dates pendant sa tournée; Lise, sa petite soeur et JP Nataf, avec qui elle chantait au temps des Red Legs .... Bref, deux bonnes heures devant nous pour profiter d'elle à pleines oreilles. La salle est archi comble et je suis toute petite. Ce n'est pas évident de tout capter, mais j'ai eu la chance de l'entendre sur la scène du Théâtre des Salins à Martigues, ce qui me permet de deviner ce que je ne vois pas toujours. Après le second morceaux, elle nous parle un peu de ceux avec qui elle a passé toutes ces semaines de route et égrène tous les superlatifs possibles et imaginables pour décrire ses musiciens. C'est plein de tendresse. Elle nous explique aussi que la petite scène parisienne ne va pas permettre de réaliser toute la mise en scène habituelle, pour des raisons évidentes de place ... Qu'à cela ne tienne, la chaleur... Lire la suite

Jeanne Cherhal : les chroniques d'albums

Jeanne Cherhal : Charade

Chronique écrite le 11/09/2010, par Philippe

Jeanne Cherhal : Charade

Jusqu'à ce disque, on voyait Jeanne Cherhal comme une chanteuse un peu sage (Voilà), parfois rigolote (Le p'tit voisin), sympa sur scène mais assez inoffensive : la bonne copine, en somme. Et voilà qu'elle s'est (enfin) découverte femme, à en voir les longues gambettes fièrement exposées sur cette pochette comme dans ses clips désormais plutôt sexy... A mille lieux de la timide quand on est très amoureux : c'est désormais En toute amitié qu'elle nous raconte sans complexes une jolie partie de jambe en l'air, par téléphone interposé... Révoltée aussi, étant de tous les combats musicaux pour le respect des droits des étrangers en ce moment (et il y a du boulot), elle décrit en passant notre Pays d'amour, désormais livré à la brutalité policière la plus banale. Mais elle s'est aussi découverte rockeuse - à force d'en écouter, elle a appris à en faire : sur ce disque elle a joué de tous les instruments seule en studio, et le résultat sonne assez fièrement, en mode pop-rock souvent luxuriante. Ainsi la douce-amère Qui me vengera tombe pile entre Air et Les... Lire la suite

Jeanne Cherhal : DOUZE FOIS PAR AN

Chronique écrite le 02/04/2004, par Pierre Andrieu

Jeanne Cherhal : DOUZE FOIS PAR AN

Après avoir donné de nombreux concerts réjouissants dans la France entière, la pétillante Jeanne Cherhal vient de faire paraître son premier album studio. Comme elle ne fait rien comme les autres, la jeune femme d'origine nantaise avait inauguré sa discographie avec un album live, qui semble ne plus lui correspondre aujourd'hui. Peu importe en fait que ce soit un premier ou un deuxième album, Douze fois par an est tout simplement l'œuvre d'une jeune femme à l'inspiration débridée et iconoclaste. Avec sa voix mutine, la "petite chipie" varie les plaisirs : elle sait être émouvante, provocatrice,... Lire la suite

Jeanne Cherhal : Vidéo

Jeanne Cherhal : écoute