Accueil Jérôme Mouriez en concert
Jeudi 22 août 2019 : 11746 concerts, 25624 chroniques de concert, 5262 critiques d'album.

Jérôme Mouriez en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Jérôme Mouriez : l'historique des concerts

Me.

01

Oct.

2014

Christophe Isselée en concert
Cyril B Avec Christophe Isselée & Jérôme Mouriez + guests Christophe Isselée | Cyril Benhamou | Jérôme Mouriez
L'Arthemuse - Marseille (13)

Sa.

22

Mars

2014

Benjamin Faugloire en concert
Benjamin Faugloire trio feat. Amos Hoffmann Benjamin Faugloire | Amos Hoffmann | Jérôme Mouriez | Denis Frangulian
U-Percut - Marseille (13)

Ve.

21

Mars

2014

Benjamin Faugloire en concert
Benjamin Faugloire trio feat. Amos Hoffmann Benjamin Faugloire | Amos Hoffmann | Jérôme Mouriez | Denis Frangulian
U-Percut - Marseille (13)

Je.

20

Mars

2014

Benjamin Faugloire en concert
Benjamin Faugloire trio feat. Amos Hoffmann Benjamin Faugloire | Amos Hoffmann | Jérôme Mouriez | Denis Frangulian
Sunset - Paris (75)

Me.

19

Mars

2014

Benjamin Faugloire en concert
Benjamin Faugloire trio feat. Amos Hoffmann Benjamin Faugloire | Amos Hoffmann | Jérôme Mouriez | Denis Frangulian
Le Cabaret Pop' - Gap (05)

Sa.

18

Janv.

2014

Autour du Piano en concert
Benjamin Faugloire [project] Autour du Piano | Benjamin Faugloire | Jérôme Mouriez | Denis Franguilan
La Meson - Marseille (13)

Ve.

15

Nov.

2013

Jérôme Mouriez : les dernières chroniques concerts 3 avis

Grabuge

Critique écrite le 12 février 2016, par Minty

L'Arthémuse - Marseille 31 Janvier 2016

Grabuge  en concert

Le dimanche soir à la maison? Non merci! Arrivé à l'Arthémuse sans trop savoir ce que j'allais y voir ni même écouter, je suis sur place vers 21h et je découvre enfin ce lieu dont j'avais déjà entendu parlé. Un concert le dimanche? Why not? La salle est déjà bien remplie et une ambiance sympa et chaleureuse s'en dégage. Pas mal de musiciens aperçus ici ou là sont présents, mais pas que. Bref on s'y sent tout de suite bien. Devant la scène toutes les chaises sont prises et et je vois qu'on en rajoute encore devant l'affluence. Le bar est plein...ça promet! Grabuge ? Pourquoi Grabuge? J'avais compris qu'on pourrait écouter toute la soirée, des styles musicaux différents, et surtout que de nombreux invités (surprise ou non) s'y produiraient. Et c'est justement cela qui m'intéresse. La découverte. Dès les premières notes, le trio sur scène est rejoint par un guitariste et saxophoniste, et le ton est vite donné. On est très loin du concert de jazz conventionnel qui s'écoute dans un silence religieux...Non ici, c'est GRABUGE. J'apprécie le saxophoniste (Fabien Genais), qui fait monter la température dans un solo endiablé. A la fin les invités descendent... Lire la suite

Jazz Connection 2/2 : Kami Quintet + Cartel Carnage

Critique écrite le 23 mai 2011, par Mcyavell

Café Julien - Marseille 12 mai 2011

Jazz Connection 2/2 : Kami Quintet + Cartel Carnage  en concert

Deuxième soirée consécutive au Café Julien dans le cadre de Jazz Connection, programmation croisée entre Marseille et Paris : deux groupes de chaque ville, deux concerts chacun en deux lieux. Ils reflètent ce que peut apporter le mariage du jazz et des musiques actuelles. Mardal vous a raconté la première soirée ici. Ce soir encore, l'inventivité sera à haute dose et l'immersion dans les domaines musicaux les plus variés aura lieu. Cartel Carnage La raison de l'appellation Cartel Carnage devient limpide dès les premiers instants. Les enceintes crachent des images apocalyptiques qui font penser au divin 21st Century Schizoid Man de King Crimson. La guitare y est Frippienne, la batterie Brufordesque. La basse est plus puissante encore que celle de Greg Lake. Je ne sais si Lemmy Kilmister fait partie des références d'Alexandre Tomaszewski mais la force de sa basse est comparable. Seuls la trompette et le saxophone nous rappellent que cette soirée est organisée par le Cri du Port. Le deuxième morceau, nommé Houx Wardiougue, est davantage métallique encore. Mais nous sommes bien dans les musiques actuelles avec toutes leurs qualités, éclectisme, richesse, inventivité, relief, improvisations. La musique est bel et bien écrite... Lire la suite

Charlie Jazz Festival Jour 2 : David Murray 'Black Saint' Quintet + Kami Quintet & Mark Guiliana + La Fanfarine + Vrak'Trio

Critique écrite le 08 juillet 2009, par Mcyavell

Domaine de Fontblanche - Vitrolles 4 juillet 2009

Charlie Jazz Festival Jour 2 : David Murray 'Black Saint' Quintet + Kami Quintet & Mark Guiliana + La Fanfarine + Vrak'Trio en concert

Deuxième jour du Charlie Jazz Festival 2009 parrainé par la Communauté du Pays d'Aix, la Municipalité de Vitrolles, la Région, le Département mais curieusement pas la DRAC, il fallait que ce soit dit. Pas assez culturel à leur goût ? Je suis un chouia en retard et Vrak'Trio se produit déjà sur la petite scène. A priori, c'est trop free pour moi mais l'association inédite flûte / tuba pique ma curiosité. D'autant qu'Etienne Lecomte déborde d'énergie. Un peu à la manière de Ian Anderson de Jethro Tull, il émet des sons avec sa bouche tout en soufflant dans son instrument. De l'autre côté de la scène, Laurent Guitton, le micro dans les entrailles de son tuba, crée une originale ambiance sonore. Ils jouent des morceaux de leur album TLS/BCN. Etienne explique que ces sigles d'aéroport correspondent aux origines de Laurent (de Toulouse) et Oriol Roca (batterie, Barcelone) et qu'il est le trait d'union entre les deux. Mais musicalement, le trait d'union est la batterie entre ces deux instruments que je n'avais jamais vus associés, le liant entre la légèreté de la flûte et l'austérité du tuba. La fin du concert est moins free et de toute beauté : la reprise d'un thème de Dave Holland, Jumping et surtout le rappel, un... Lire la suite

Kami Quintet + Méandres

Critique écrite le 28 février 2012, par Mardal

Espace Julien - Marseille 21 janvier 2012

Kami Quintet + Méandres en concert

Ce soir, c'est l'Espace Julien qui reçoit, mais c'est Le Cri Du Port qui organise. Deux groupes se partagent l'affiche du concert, deux groupes originaux, modernes, obstinément créatifs, qui affirment une forte identité, et proposent d'authentiques compositions. La scène de jazz qu'elle soit marseillaise ou pas affectionne les reprises de standards. Il convient donc avant tout de saluer cette caractéristique qui n'est pas si fréquente : Méandres et Kami Quintet jouent leur propre musique. Méandres évolue dans sa propre sphère, à la confluence du Nu Jazz, du Hip Hop et de l'électro et de la musique contemporaine. Sa musique navigue entre apesanteur et nébulosité, et présente constamment des multiples facettes à ses propositions. Rien n'est fixe dans Méandres, tout est en perpétuelle mouvance, en mutation : la vélocité de Fabien Genais au saxophone alto est indolente, des arpèges de Wim Welker sont résolument atoniques, les riffs saturés d'Emmanuel Cremer deviennent délicieusement orientalistes sur un morceau qui chemine crescendo jusqu'à son paroxysme électro acoustique et émerge sur un solo aérien et lourd à la fois de Simon Balleyguier au sousaphone, comme au-dessus des nuages. Un genre de nirvana est atteint, on savoure et... Lire la suite