Accueil Jessica93 en concert
Mardi 17 juillet 2018 : 11822 concerts, 25096 chroniques de concert, 5220 critiques d'album.


Jessica 93 produit un mélange entre rock shoegaze, coldwave et stoner psychédélique... En concert en 2015 pour présenter son nouvel album, Rise. A l'occasion de la sortie de l'album Guilty Species, Jessica93 est en concert à La Maroquinerie, à Paris, les 15 & 18 décembre 2017 et en tournée en France en 2017/2018...

Jessica93 : vos chroniques d'albums
Site

Jessica93 : tous les concerts

Jessica93 : les dernières chroniques concerts 5 avis

(mon) Hellfest 2018, 2-3 : Redemption, Pensées Nocturnes, Get the Shot, Jessica93, L7, Turnstile, Ho99o9, Heilung, Memoriam, Terror, Body Count, Madball, Dead Crosss, Neurosis, Dimmu Borgir

Critique écrite le 26 juin 2018, par Philippe

Hellfest, Clisson 23 juiin 2018

(mon) Hellfest 2018, 2-3 : Redemption, Pensées Nocturnes, Get the Shot, Jessica93, L7, Turnstile, Ho99o9, Heilung, Memoriam, Terror, Body Count, Madball, Dead Crosss, Neurosis, Dimmu Borgir en concert

Deuxième journée dans l'enfer - vraiment tout relatif - du Hellfest. Comme nous sommes accueillis dans un campement de thrashmetalheads très pointus, on y entend régulièrement au petit matin, à l'étude du line-up, des saillies furax telles que celle-ci : "Ah, les cons ! Ils ont mis Redemption en même temps que Hexecutor !" Bon, ne sachant absolument pas de qui ils parlent, avouons qu'on en est pas bouleversés... Pour ce deuxième jour au festival d'Enfer, j'ai revêtu un T-shirt spécialement créé pour l'occasion, de couleur rose et avec deux chatons ultra-mignons dans un panier, légendés "Hellfest 2018 !" avec la police la plus choupinou que j'aie pu trouver. Ils me vaudront moult félicitations, plusieurs photos et même un certain nombre de hugs enamourés de gens hilares et attendris, dans les deux jours suivants... Un porteur de T-shirt à licorne (pourtant bien kawaii elle aussi), dégoûté, en a même lâché : "Putain, et dire que j'ai jamais osé les chatons !" Il faut dire que ça vous donne quand même un look largement plus badass qu'un T-shirt de Hatebreed, et c'était bien le but ... Pour ce qui est de Redemption, une fois arrivés, on comprendra l'enjeu important, en effet, de ne pas les rater : c'est un trio local inattendu d'un père... Lire la suite

The Soft Moon + Jessica93

Critique écrite le 30 avril 2018, par Ylxao

L'Épicerie Moderne (Feyzin) 16 mars 2018

The Soft Moon + Jessica93 en concert

Ce vendredi soir à l'Epicerie Moderne il y avait un rendez-vous à ne pas manquer : une soirée post-punk teintée de shoegaze avec The soft Moon et Jessica93... Jessica93 Arrivée en avance à l'Epicerie Moderne, la salle est pourtant déjà à moitié comble, il faut dire que Jessica93 n'a rien à envier à la tête d'affiche en terme de popularité. Inscrit depuis maintenant un petit moment dans la sphère musicale française mais pas que, le groupe de Geoffroy Laporte distille son caviar obscur dans les salles de concert depuis 2012. "Notoriété" au compteur, mais pas seulement, le combo, avec un beau professionnalisme, livre ce soir là une prestation de qualité. La musique puissante et électrique de Jessica93 ne laisse pas de marbre, elle percute les oreilles. La ligne de basse est cinglante, et ce chant guttural s'enfonce avec une redoutable gravité... Le dernier album, " Guilty Species", sorti en 2017 est un témoignage direct de cette embardée effrénée aux confins des sueurs froides. Le line-up qui entoure Geoffroy Laporte pour cette tournée sait tenir la cadence et restituer à sa sauce les arrangements présents sur l'album. The... Lire la suite

Jessica93 + Bleakness

Critique écrite le 22 décembre 2017, par Lebonair

La Maroquinerie - Paris 18 décembre 2017

Jessica93 + Bleakness en concert

On se rend à la Maroquinerie en ce lundi 18 décembre pour assister à notre dernier concert de l'année 2017 et on espère finir en beauté ! Au programme ce soir, c'est l'ovni français à l'univers cataclysmique qui porte le nom de Jessica93 qu'on va retrouver sur scène. Geoffroy Laporte, qui est aux commandes de ce vaisseau spacial venu de nulle part, va donner un deuxième show à la Maroquinerie après celui de vendredi. Les deux concerts ont affiché complets très rapidement. Si l'ovni qui baigne dans un univers teinté de cold wave et qui écrit une musique oppressante, sombre et lumineuse remplit deux fois la Maroquinerie et ses 500 places, il ne le doit certainement pas à son look de clochard version Kurt Cobain... Il le doit plutôt à son seul talent et un bouche à-oreille qui a bien fonctionné depuis quelques années. Concertandco est d'ailleurs un des médias qui le soutient depuis le début et on vous invite à lire la belle chronique de notre collègue Pierre au sujet du 3ème album Guilty Species, qui vient de sortir il y a peu. Ces deux shows à la Maroquinerie qui indiquent sur les billets "Release Party" vont lancer ce nouveau disque et il y aura une nouvelle tournée sur l'année 2018. Bleakness Avant de parler de la prestation tant... Lire la suite

Gonzaï Party : Jessica93 + Niandra Lades

Critique écrite le 26 janvier 2015, par Pierre Andrieu

Le Baraka, Clermont-Ferrand 23 janvier 2015

Gonzaï Party : Jessica93 + Niandra Lades en concert

Gonzaï Party de fort bon aloi au Baraka, le truc idéal pour lutter contre la massive attaque de loose intersidérale ayant traditionnellement lieu tous les ans au mois de janvier... Beaucoup de monde, pas mal de Jack Daniels, de la bière, du Picon, et pour commencer, en première partie, une bonne mise en bouche indie rock par l'entremise de la prestation des Clermontois de Niandra Lades. Avec au programme une sympathique enfilade de titres alternant entre rock marqué par les années 90 (Chokebore, Nirvana, Smashing Pumpkins, Weezer, Elliott Smith... ), glissades contrôlées vers le post rock grinçant, voire un surprenant essai metal avec d'énormes riffs surpuissants. Et puis un bel emprunt à une mélodie des Beatles sur un titre débutant de manière plus calme. Malgré un ou deux passages mielleux au chant, plutôt bien envoyé comme concert... Un peu comme si l'on était en train d'être poursuivi par un serial killer dans une forêt par une nuit sans Lune... Peu après, une sorte de clodo grunge à cheveux surgras débarque sur scène pour régler son matos, ça doit être le roadie du " groupe " Jessica93 dont tout le monde parle en ce moment... Trêve de connerie, ça fait plaisir de voir un mec habillé comme s'il allait couper du... Lire la suite

Jessica93 : les chroniques d'albums

Jessica93 : Guilty Species

Chronique écrite le 26/10/2017, par Pierre Andrieu

Jessica93 : Guilty Species

Après l'incroyable révélation distillée par le clip de R.I.P. in Peace, premier extrait du troisième album de Jessica93 (Kurt Cobain serait en fait Jésus revenu sur Terre ! Oh putain, nous on pensait bêtement que Kurt était Dieu !), on attendait impatiemment l'écoute intégrale de Guilty Species pour en savoir plus sur le nouveau volet du projet musical d'obédience Cold Wave Noise de Geoffroy Laporte, sosie français (non officiel) du chanteur/guitariste de feu Nirvana. Désormais accompagné sur scène par des musiciens (présents sur un seul titre ici), le leader omnipotent et très torturé de Jessica93 nous apprend sur sa dernière collection de morceaux en date une chose que l'on savait déjà depuis son album précédent, Rise : c'est un mec ultra doué pour créer des climats oppressants avec un micro, une guitare, une basse et une boite à rythmes... Ecrit et enregistré dans un contexte visiblement lourd et pesant (l'album est dédié à la mémoire d'une certaine Julia, " the sweetest girl I've ever known, my soulmate ", dont une photo orne la pochette... ), Guilty Species évolue dans de sombres dédales où l'on décèle des ambiances inextricables à la Pornography des Cure, des clins d'œil appuyés à Joy Division (l'intro de Mental Institution) et... Lire la suite

Jessica93 : Rise

Chronique écrite le 06/02/2015, par Philippe

Jessica93 : Rise

Après un remarqué et joliment sombre premier album trop court, Who Cares, retour de Jessica93 qui, contrairement à ce que son nom et la présente photo laisse croire, est un garçon, et qui joue tout seul comme un grand. Entendez par là, comme un grand groupe ! Car la première référence qui vient à l'esprit est les Cure de la fin des années 70 (et de Pornography en particulier). Puis pas mal d'autres, et en particulier les morceaux les plus down-tempo de Sisters of Mercy ou Ministry, ce qui est particulièrement étonnant quand on apprend en interview que Geoffroy Laporte, trentenaire parigot, n'est pas adepte de ces groupes, qu'il n'aurait jamais vraiment écouté. Mais bien plutôt de vieux groupes de grunge, autre genre disparu, comme Nirvana ou Jesus Lizard (influence qu'on distingue aussi, il est... Lire la suite

Jessica93 : Vidéo





Jessica93 : écoute