Accueil Jessie Evans en concert
Mercredi 26 février 2020 : 10834 concerts, 25932 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.


Quelque part entre pop, electro, afro beat et inspirations exotiques. Les prestations de Jessie Evans sont très physiques : elle se contorsionne et danse avec sensualité, jouant du saxophone et faisant groover sa voix aussi bien en anglais qu'en espagnol.
Jessie Evans est née en Californie, sa mère était batteuse et lui inculqua très tôt sa passion pour la musique. A l'âge de quatre ans, Jessie apprend le violon puis se convertit au saxophone. Elle quitte les Etats Unis à l'age de 16 ans pour découvrir l'Europe puis rentre à San Francisco où elle commence à jouer dans des groupes de art-punk noise. En 2002 elle forme The Vanishing au son froid et futuriste qu'elle illumine de son charisme. Elle fonde ensuite Autonervous aux sons plus électroniques.
Elle part s'installer à Berlin en 2004 et commence à travailler avec Hanin Elias d'Attari Teenage Riot puis rencontre Bettina Koster de Malaria qui intervient sur le dernier album d'Autonervous. Actuellement Jessie joue avec Toby Dammit batteur pour Iggy Pop,Swans,The résidents..) et prépare son premier album solo avec des invités prestigieux : Budgie (Siouxsie and the Banshees, The Creatures), Namosh....Il est enregistré par Thomas Stern (Crime and the City Solution / Einstürzende Neubauten).

Jessie Evans : vos chroniques d'albums
Site

Jessie Evans en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Jessie Evans : l'historique des concerts

Ve.

15

Août

2014

Musicalarue en concert
Johnny Clegg - Les Têtes Raides - Winston Mc Annuff and Fixi - HK et les Saltimbanks feat. MAP- Juliette 17 Hippies - Al'Tarba et Dj Nixon - Canailles - I am Me Mine - Jessie Evans - La Cafetera Roja - Art Melody - Narval... Musicalarue | Les Têtes Raides | 17 Hippies | Johnny Clegg | Winston Mcanuff & Fixi | Jessie Evans | HK & les Saltimbanks | La Cafetera Roja | Fixi | Art Melody
Plein Air - Luxey (40)

Lu.

04

Nov.

2013

Je.

03

Oct.

2013

Billy Hornett en concert
Toulouse In Bikini : The Taikonauts, Billy Hornett, Jessie Evans Jessie Evans | The Taikonauts | Billy Hornett
Le Bikini - Ramonville / Toulouse (31)

Sa.

13

Avril

2013

Etienne Jaumet en concert
Soirée #3 : Imaginary-Party-Prince Rama + Etienne Jaumet & emmanuelle Parrenin + Jessie Evans Jessie Evans | Etienne Jaumet | Prince Rama
Centre Fleury Goutte d'Or - Barbara - Paris (75)

Ma.

27

Mars

2012

My Brightest Diamond en concert
My Brightest Diamond + Jessie Evans My Brightest Diamond | Jessie Evans
Grand Mix - Tourcoing (59)

Sa.

03

Sept.

2011

Festival Freakshow en concert
Future Of The Left + Jessie Evans + Ventura + Gravemen + Vile Imbeciles + 13th Hole + 1 To No One + Konzertinaz's + DJ Robbing Hood + Virgin Killers Festival Freakshow | Ventura | Jessie Evans | Future of The Left
Chapiteau - Gigors et Lozeron (26)

Sa.

03

Sept.

2011

Ventura en concert
Future Of The Left, jessie Evans, ventura, thee Gravemen,13th Hole,1 To No One Ventura | Jessie Evans
Freakshow - Gigors & Lozeron (26)

Ma.

31

Mai

2011

The Jon Spencer Blues Explosion en concert
The Jon Spencer Blues Explosion + Jessie Evans The Jon Spencer Blues Explosion | Jessie Evans
La Vapeur - Dijon (21)

Jessie Evans : les dernières chroniques concerts 4 avis

Jessie Evans + The Jon Spencer Blues Explosion

Critique écrite le 02 juin 2011, par Cabask

Cabaret Aléatoire - Marseille 30 mai 2011

Jessie Evans + The Jon Spencer Blues Explosion en concert

La venue de Jon Spencer et de son Blues Explosions à Marseille faisait baver les amateurs de blues rock depuis son annonce. C'est donc curieux que je me rends au Cabaret Aléatoire, après un concert agréable, mais sans plus, vécu à Rock En Seine il y a 3 ans déjà. La première partie est assurée par Jessie Evans, chanteuse américaine officiant dans un style bien particulier. Son batteur vécu d'un smoking des années 50, a l'apparence d'un majordome et joue comme s'il était resté bloqué à cette époque. Passé la surprise du style très fidèle, je me lasse après le 3e morceau. Chantant en espagnol, distillant ici et là des phrasés de saxophone, la belle Jessie frôle le ridicule, gesticulant dans tous les sens, lançant de l'eau sur le public. Les morceaux me font penser à un cocktail mambo/latino/caribéen pas désagréable, mais assez daté et peu varié. L'absence de musiciens live, à l'exception du batteur, renforce cette impression de spectacle de casino de Vegas ringard. Je m'éclipse donc à la recherche d'une bière fraîche. La fin des ¾ d'heure de set, plus électronique nous réserve cela dit des rythmes intéressants et modernes, plus proches de ce que j'aime. Je jetterai donc une oreille attentive à ses... Lire la suite

Hurly Burlies+ Jessie Evans+ The Zombies

Critique écrite le 15 juin 2010, par odliz

Eysines goes Rock& Soul Day1 12 Juin 2010

Hurly Burlies+ Jessie Evans+ The Zombies en concert

Munis d'un sens de l'orientation approximatif, rendu plus approximatif encore par un temps cyclothymique, nous parvenons tout de même en cette fin d'après-midi plombée au domaine du Pinsan. Haut lieu du footing, des rendez-vous obscurs pour joueurs de djembés chevronnés et autres adeptes de la marche bucoliquement urbaine. Domaine du Pinsan, donc, pour le premier jour du festival "Eysines goes rock'n soul" ). Une belle arène à la romaine, une grande scène chouettement sonorisée, quelques stands histoire de suturer les différents temps morts, tout va bien, sauf qu'il est trop tôt, et qu'il nous reste une bonne heure à poireauter un verre recyclé de bière de festoch à la main, gentiment assis comme le reste de la foule éparse. La musique d'attente, quand quelqu'un pense à en mettre, est soit de la playlist molle en boucle, soit du hard rock FM. Bon. Et à guetter le ciel noir qui semble de moins en moins conciliant, j'ai d'autant plus hâte que les festivités commencent. Les Hurly Burlies (à ne pas confondre avec les Curlee Wurlee ou les Wonky Monkees , n'est ce pas) montent sur scène au nombre de cinq et envoient le bouzin. Du rock boogie aux effluves pop heurté par des ballots de paille. Ça sonne Kinks , Monks , Count... Lire la suite

Men + Tender Forever + Jessie Evans (Les Femmes s'en Mêlent 2010)

Critique écrite le 12 avril 2010, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 1er avril 2010

Men + Tender Forever + Jessie Evans (Les Femmes s'en Mêlent 2010) en concert

"Les Femmes s'en Mêlent" sont l'avenir de l'homme... Après une soirée du 31 mars trop riche en testostérone (où seul Julien Pras a su faire preuve de finesse entre le rock couillu et trop emphathique d'Eiffel et la relève dans la catégorie "traumatisés par Noir Désir", Alec), l'étape clermontoise du Festival Les Femmes s'en Mêlent avec Jessie Evans, Tender Forever et Men a confirmé en ce 1er avril tout le bien que l'on pense du festival itinérant 100% féminin, défricheur, aventureux et riche en très belles découvertes... Tant et si bien qu'on aurait presque envie de déclarer en se situant dans la droite lignée d'Aragon et de Jean Ferrat (R. I. P. ) : "Les Femmes s'en Mêlent" sont l'avenir de l'homme qui veut écouter de la musique stimulante et non réchauffée"... Chronique de trois concerts positivement réjouissants : Jessie Evans, La très grande Classe ! Dès le début de sa prestation particulièrement enflammée, l'élastique, contorsionniste et sexy Jessie Evans cherche à faire entrer le public réuni dans le club de la Coopé dans une folle sarabande avec son mélange électro pop très hot/afro beat propice à la transe/jazz vivant/world music aux yeux écarquillés... Entre deux séances de danses complètement folles,... Lire la suite

Jessie Evans + Andromakers (Les Femmes s'en mêlent)

Critique écrite le 22 mars 2010, par sami

Poste à Galene - Marseille 18 Mars 2010

Jessie Evans + Andromakers (Les Femmes s'en mêlent) en concert

Le festival itinérant "Les femmes s'en mêlent" en est à 12ème édition et a, outre sa programmation défricheuse au goût certain, le mérite de passer régulièrement par Marseille. Pour ma part je garde un souvenir encore ému du formidable passage de la trop méconnue A Girl Called Eddy en 2005 et attendait pas mal de cette soirée, délaissant bien volontiers (et à raison) match de l'OM et concert de toute façon complet de Biolay pas très loin. D'abord inquiet pendant la semaine d'une possible annulation (une promotion une place achetée une offerte balancée dans la semaine, c'est sympa mais pas très rassurant), soulagé par son maintien (merci le PAG, vraiment) mais un brin déçu d'arriver dans une salle très peu fournie. Dommage pour les Aixoises d'Andromakers qui ouvrent la soirée devant une assistance clairsemée mais attentive. Déjà écrit tout le bien que je pensais d'elle aux festivals Marsatac, je ne peux que persister et signer : on a ici affaire à un des groupes locaux les plus précieux de l'époque. Évidement il faut aimer la synth pop intimiste, les sonorités vintage (clavier, xylophone, cowbell...) et les voix vertigineuses. Celle de Nadège, toujours aussi habitée, évoque à plusieurs reprises de bien audacieux modèles... Lire la suite

Jessie Evans : les chroniques d'albums

Jessie Evans : Is It Fire ?

Chronique écrite le 30/03/2010, par Zeu Western Manooch

Jessie Evans : Is It Fire ?

Hum...Hum...Mais on dirait bien que ça jase dans le landerneau musical (et nous surement parmi les premiers )! Un nom circule même entre happy few, de manière drôlement pressante. " - Quoi, t'as pas encore écouté ? - Qui ? Quoi ? - Jessie Evans , ma foi ! - Qui ça ? " Jessie Evans. Une inconnue ou presque : ex-chanteuse de The Vanishing combo synth-punk de Frisco et un duo avec l'ex-Malaria! Bettina Koster... Une jeune miss qui vient de monter son "truc" avec Toby Dammit, batteur de son état (pour Iggy Pop et The Residents, ouais quand même !). Sur le papier, là comme ça, rien de bien spécial,en fin de compte. Alors, quoi ? Et bien, on a écouté le "truc" en question. Et là, mon(ma) pote ! Bang ! Dans ta face ! Cette bonne femme est phénoménale. Vous me direz, en aparté et pour s'en convaincre, y'avait qu'à... Lire la suite