Accueil Jim Jones And The Righteous Mind en concert
Mardi 12 décembre 2017 : 10891 concerts, 24771 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.
Jim Jones And The Righteous Mind en concert

Jim Jones And The Righteous Mind





Jim Jones and the Righteous Mind est le nouveau groupe du leader de The Jim Jones Revue... En concert en France en 2017 à l'occasion de la sortie de son 1er album, Super Natural. Le 10 mai 2017, Jim Jones and the Righteous Mind est en concert au Petit Bain à Paris. Jim Jones and the Righteous Mind se produit en live le 9 octobre 2017 au Pan Piper à Paris et en tournée française...

Jim Jones And The Righteous Mind : vos chroniques d'albums
Site

Jim Jones And The Righteous Mind en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Jim Jones And The Righteous Mind : l'historique des concerts

Sa.

04

Nov.

2017

Jim Jones And The Righteous Mind 4 Ecluses - Dunkerque (59)

Ve.

03

Nov.

2017

Jim Jones And The Righteous Mind L'Escale - Le Havre (76)

Me.

01

Nov.

2017

Jim Jones And The Righteous Mind Blue Devils - Orléans (45)

Ma.

31

Oct.

2017

Halloween Rock Party : Jim Jones And The Righteous Mind Le Moloco - Audincourt (25)

Di.

22

Oct.

2017

Jim Jones And The Righteous Mind La Nef - Angoulême (16)

Sa.

21

Oct.

2017

Jim Jones And The Righteous Mind Le Sans Réserve. - Périgueux (24)

Ve.

20

Oct.

2017

The Bellrays en concert
Carnavalorock 2017 : Tagada Jones - Ludwig Von 88 - Jim Jones And The Righteous Mind - Nashville Pussy - Merzhin - Nevrotic Explosion. The Bellrays | Merzhin | Jim Jones And The Righteous Mind | Nevrotic Explosion | Nashville Pussy
Salle de Robien - St Brieuc (22)

Je.

19

Oct.

2017

Jim Jones And The Righteous Mind Novomax (29)

Jim Jones And The Righteous Mind : les dernières chroniques concerts 6 avis

Jim Jones & The Righteous Mind

Critique écrite le 12 octobre 2017, par Samuel C

Pan Piper - Paris 9 octobre 2017

Jim Jones & The Righteous Mind en concert

Jim Jones incarnera toujours une certaine forme de rock : authentique, inspirée et généreuse. Ayant mis en veille sa charismatique Revue, l'ancien membre de Thee Hypnotics (dans les 90's) verse désormais dans la soul gothique. L'anglais et son Righteous Mind offriront une heure et quart de show qui montera progressivement en intensité pour atteindre un niveau quasi-extatique, enchaînant notamment des brûlots pendant la deuxième partie du set après une première demi-heure faussement apaisée. Face aux 250 spectateurs présents, la plupart certainement fans de longue date, Jones confirmera encore une fois qu'il est une bête de scène, qu'il faut voir et revoir, malgré une légère méforme semble-t-il. Les auteurs de Super Natural - chronique du... Lire la suite

Jim Jones and the Righteous Mind + The Marshals

Critique écrite le 09 avril 2017, par Pierre Andrieu

Bombshell, Clermont-Ferrand 7 avril 2017

Jim Jones and the Righteous Mind + The Marshals en concert

Jusque-là on n'avait jamais vu un mauvais concert de Jim Jones, pourtant croisé à de multiples reprises et dans des contextes différents (club dans les environs, salle parisienne, grand festival... ) avec sa fantastique Revue rock 'n roll... Fin du suspens, ce n'est pas en cette soirée printanière au Bombshell à Clermont-Fd que le tonitruant hurleur anglais a commencé à nous décevoir, bien au contraire... Certains font la fine bouche sur le nouveau projet du monsieur, Jim Jones And The Righteous Mind, (un peu) plus calme, plus orienté vers des climats à la Nick Cave, moins monolithique, moins punk... Juste après le bon chauffage de salle assuré par les Moulinois de The Marshals (en forme olympique !), il suffit pourtant de quelques petites secondes pour comprendre que Jim Jones est plus que jamais au top, qu'il possède toujours cet organe vocal rocailleux de vieux matou en rut, et qu'il s'est entouré d'un gang de fines lames. Pianiste fou et doué, solide tandem basse/batterie, joueur de pedal steel guitar subtil et virulent sachant se transformer en guitar hero au milieu du set, n'en jetez plus ! Toutes les conditions sont réunies pour assister à un show de qualité supérieure, avec de très beaux moments de blues rock gothique... Lire la suite

The Jim Jones Revue (Festival Rock en Seine 2011)

Critique écrite le 05 septembre 2011, par Pierre Andrieu

Domaine National de Saint-Cloud 27 août 2011

The Jim Jones Revue (Festival Rock en Seine 2011) en concert

The Jim Jones Revue Sur la scène cachée au milieu des bois à l'entrée du site de Rock en Seine, The Jim Jones Revue fait comme d'habitude : il administre une monumentale branlée à un public de fans en état d'hystérie patentée, ce samedi 27 août 2011... Normal, chaque concert de cette troupe d'Anglais aux mines patibulaire est un hommage vibrant et vivant au rock 'n roll et à ses fiers pionniers ou disciples : Little Richard, Chuck Berry, Jerry Lee Lewis, Elvis, Jon Spencer... Et en ce jour de l'an de grâce 2011, The Jim Jones Revue décide de poursuivre sa campagne d'évangélisation par la musique du diable ; tel un prêcheur ayant une forte envie de baiser tout ce qui bouge - ses déhanchements incessants le laissent supposer en tout cas... -, il encourage la foule à scander de tonitruants " Fuck that shit ! " au nom de la revue de Jim Jones. Entre deux séances de cris sexuels, riffs salaces, piano gravement obsédé et autres rythmiques suggestives... Malgré leurs teints livides et leurs allures de croque-morts habillés en noir, les membres actifs de The Jim Jones Revue dévoilent une vitalité et une envie de faire vivre plus intensément leur prochain qui ne peut que réjouir au plus haut point le commun des... Lire la suite

The Jim Jones Revue

Critique écrite le 10 novembre 2010, par Pierre Andrieu

La Machine du Moulin Rouge, Paris 9 novembre 2010

The Jim Jones Revue en concert

"Dirty Rock 'n Roll" Aussi expéditif et explosif que survolté et érectile, le show de "dirty Rock 'n Roll" des furieux anglais de The Jim Jones Revue à la Machine du Moulin Rouge, à Paris... Comme le suggère le titre de leur dernier album en date, Burning Your House Down (chaudement conseillé !) la troupe de sauvages rockers a tout fait pour enflammer la salle de Pigalle située près du célèbre cabaret à touristes japonais. Mission accomplie car le très nombreux public réuni dans ce lieu de perdition idéal pour la communion rock et roll est ressorti avec la fièvre, tout excité, les yeux brillants d'étincelles et animé par un feu intérieur inextinguible... Une invitation claire et nette au pétage de plombs généralisé et à la débauche la plus totale. En une heure chrono, rappel compris, la messe est dite : Jim Jones et ses acolytes enchainent à la perfection des tubes fortement inspirés par Little Richard, The Sonics, Jon Spencer, The Stooges, Jerry Lee Lewis et autres rois du rock vintage : Hey Hey Hey Hey, Dishonest Jon, Rock 'n Roll Psychosis, Another Daze, High Horse, Princess & the Frog etc etc. De magistrales claques garage aux petites mauvaises odeurs de soupe pseudo rock ! C'est admirablement vintage,... Lire la suite

Jim Jones And The Righteous Mind : les chroniques d'albums

Jim Jones And The Righteous Mind : Super Natural

Chronique écrite le 04/10/2017, par Pierre Andrieu

Jim Jones And The Righteous Mind : Super Natural

Après avoir été à la tête et donné son nom aux fantastiques The Jim Jones Revue, le leader de ce combo garage 'n roll ô combien " high energy " revient pour de nouvelles aventures s'intitulant Jim Jones & The Righteous Mind, ce qui permet de voir à l'œuvre un combo très légèrement moins énervé, mais tout aussi percutant... L'album Super Natural fait suite à une assez longue période de gestation passée à roder les titres sur la route dans des clubs louches puis à les enregistrer comme il se doit, c'est à dire de manière brute, avec tous les potards poussés dans le rouge. Comme le laissaient entendre les premiers titres qui servaient de teasers depuis quelque temps (tubesques " Aldecide " et" Boil Yer Blood "... ), on tient là un disque canon faisant l'effet d'un bâton de dynamite composé d'éléments aussi explosifs que du bon vieux rock garage, du rockabilly cradingue, du blues près de l'os et du Diddley beat bandant. Dans ce méchant et jouissif raffut qui ne s'apaise que rarement - pour laisser remonter le désir (superbe et menaçant " Shallow Grave ") -, Jim Jones et son organe de vieux matou pervers à la Screaming... Lire la suite

Jim Jones And The Righteous Mind : Vidéo

Jim Jones And The Righteous Mind : écoute