Accueil Julien Lourau en concert
Lundi 14 octobre 2019 : 13653 concerts, 25714 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.


Plus tribal, funk, house, il célèbre le jazz nouveau millenaire, métissé, dansant. Il est à l'avant-scène du jazz le plus ouvert depuis vingt ans. Julien Lourau, saxophoniste de talent repousse sans cesse les frontières musicales avec son swing peu académique.

Site

Julien Lourau en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Julien Lourau : l'historique des concerts

Ve.

03

Mai

2019

J. Lourau Quartet Saïgon (Complet) Laurent Coq | Julien Lourau
Le JAM - Marseille (13)

Je.

02

Mai

2019

J. Lourau Quartet Saïgon (Complet) Laurent Coq | Julien Lourau
Le JAM - Marseille (13)

Je.

22

Mars

2018

Bojan Z en concert
Bojan Z et Julien Lourau Bojan Z | Julien Lourau
Cri du Port - Marseille (13)

Sa.

03

Fév.

2018

Bojan Z en concert
Bojan Z & Julien Lourau Bojan Z | Julien Lourau
Le Triton - Les Lilas (93)

Je.

30

Nov.

2017

Julien Lourau & The Groove Retrievers New Morning - Paris 10ème (75)

Di.

15

Oct.

2017

Bojan Z en concert
Julien Lourau Et Bojan Z Bojan Z | Julien Lourau
Salle Vauban - Cabaret Vauban - Brest (29)

Sa.

09

Sept.

2017

Julien Lourau Quartet Le Sunside - Paris (75)

Ve.

08

Sept.

2017

Julien Lourau : les dernières chroniques concerts 9 avis

Julien Loureau - Quartet Saïgon

Critique écrite le 04 juin 2019, par Pirlouiiiit

Le JAM, Marseille 02 mai 2019

Julien Loureau - Quartet Saïgon en concert

Le JAM ... petite salle née sur les cendres du Lounge, qui en quelques années à peine a su devenir un lieu incontournable pour les amateurs de jazz. En effet ils accueillent plusieurs fois par semaine non seulement la crème du jazz made in Marseille (et ils n'ont que l'embarras du choix vue la qualité de la scène du coin) mais aussi de plus en plus de grosses pointures qui bien que devant avoir l'habitude de jouer dans de salles de beaucoup plus grosses jauge, continuent à se produire dans des lieux plus intimes comme le JAM. On peut citer les frères Belmondo venus plusieurs fois les new yorkais Jerome Sabbagh ou Laurent Coq (que j'avais raté) ... Julien Loureau que je n'ai jamais vu mais que je connais de nom (associé au Groove Gang notamment). Évidemment comme à chaque fois qu'il y a une affiche de ce calibre le concert affiche complet. Aussi sachant que je ne pourrai pas me faufiler devant dès le premier set j'arrive volontairement en retard ... Et effectivement cette fois encore moins que les précédentes cela aurait été possible. C'est bien simple il y a tellement de monde que je suis sur la première marche mais à l‘extérieur. C'est bête John m'avait proposé une première phrase pour cette chronique qui décrivait bien le moment... Lire la suite

Nice Jazz Festival 8/8 : Bozilo + Sonny Rollins + Charles Lloyd + Leela James + Kurt Rosenwinkel Standards

Critique écrite le 29 juillet 2009, par Mcyavell

Jardins de Cimiez - Nice 25 juillet 2009

Nice Jazz Festival 8/8 : Bozilo + Sonny Rollins + Charles Lloyd + Leela James + Kurt Rosenwinkel Standards en concert

Sur le dernier album de Kurt Rosenwinkel, Deep Song, figurent Brad Mehldau au piano et Joshua Redman au saxophone. Tous les deux étaient présents lors de l'ouverture du Nice Jazz Festival. Alors, on espère qu'ils sont toujours là pour donner un coup de main au guitariste. Pour Mehldau, c'est vite réglé : pas de piano sur la scène. Redman n'est pas là non plus. Guitare / basse / batterie. Autant dire que ça va vite tourner en rond. Ils nous jouent des standards (Back Up de Larry Young, Reflections de Thelonious Monk, More Than You Know de Chépuki) avec un schéma simple : sur le thème qu'il joue à la guitare, Kurt Rosenwinkel développe (abuse ?) des variations. Certes la (très jolie !) contrebasse nous invite constamment à battre la mesure, certes le jeune homme est plutôt doué, mais à la fin de chaque pièce, on est tenté de dire : "Oui. Et ?" Comme Kurt Rosenwinkel annonce toujours les titres après les avoir interprétés, on peut jouer à les reconnaître. Pas évident du tout d'autant que les déclinaisons que le guitariste fait subir au thème sont extrêmes. Kurt semble prendre du plaisir et le partage avec quelques spectateurs. Kurt Rosenwinkel (guitare), Eric Revis (contrebasse), Rodney Green (batterie) Pour Leela... Lire la suite

Brighter Days (Julien Lourau & Jeff Sharel & Karl the Voice) + Mister T Explosive Jazz Trio

Critique écrite le 01 mai 2009, par Mcyavell

Cargo de Nuit - Arles 30 avril 2009

Brighter Days (Julien Lourau & Jeff Sharel & Karl the Voice) + Mister T Explosive Jazz Trio en concert

Au regard de sa programmation, le Cargo de Nuit devrait faire partie de mes salles préférées. Curieusement, je n'y avais jamais mis les pieds avant ce jeudi. Toujours quelque chose d'autre à Marseille aux mêmes dates, souvent moins attirant, mais sans voiture à prendre. Ce soir, je reviens de Perpignan. Alors pas d'excuse pour louper Julien Lourau. Juste une heure de départ à calculer pour passer à Arles pile à la bonne heure et un clignotant à mettre. Très souvent décrite sur ce site, la salle est encore plus agréable que ce à quoi je m'attendais avec son ambiance rouge et noire. Et ça commence à l'heure ! Mister T - Explosive Jazz Trio est le hors d'œuvre. Thomas O'Brien (batterie), Simon Sieger (trombone, claviers) et Thomas Weirich (basse) ont monté cette formation en janvier 2008. Ils accompagnent également le groupe Canapacoustik depuis 3 ans. Ils prennent un plaisir communicatif à jouer ensemble. J'ai été conquis dès le premier titre, le bien nommé Mingroove. La rythmique est en effet groovy à souhait grâce à l'entente parfaite entre les deux Thomas. Simon enlumine leur association avec son trombone au début du morceau puis avec ses claviers. Thomas (le batteur) me dit qu'ils sont influencés par... Lire la suite

Julien Lourau

Critique écrite le 26 octobre 2008, par Bernard Delmotte

Magic Mirror Tourcoing 25/10/2008

Nougaro avait prévenu : "il peut y avoir de l'eau dans le jazz"... même quand la java n'y est pas !!! Un air de java n'aurait certes pas déplu aux quelques dizaines de spectateurs qui s'attendaient peut-être à tout... mais pas à n'importe quoi, surtout pas au morceau final... friandise mal resucée aux dires de certains amateurs avertis interrogés au sortir du Magic (si peu) Mirror de Tourcoing ce samedi 25 octobre, point d'orgue du Jazz Festival. Béotien en... Lire la suite