Accueil Kap Bambino en concert
Mardi 12 décembre 2017 : 10907 concerts, 24772 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Kap Bambino envoie des sons et de beats pionniers, où dysfonctions 8bit pop-blitz et breakbeats labyrinthiques nous livrent une musique électro punk complexe, tressée à l'extrême de mélodies sci-fi.

Kap Bambino se présente :Kap Bambino est l'alliance de deux projets solos. La très charismatique Caroline Martial au chant et Orion Bouvier aux machines montent ensemble le label Wwilko en 2001 et l'aventure Kap Bambino démarre en 2003. Après quelques EPs autoproduits et la sortie de deux albums, Love (2002, Alt Delete Records) et Zero Life, Night Vision (2006), le groupe arrive en force en 2009 avec son troisième opus, Black List, précédé par le single "Red Sign".
Leur musique, parfois pop et mélancolique sans oublier l'électro aux accents 8-bit très présente, échappe aux formats du genre. Composée de rythmiques riches et percutantes, de riffs enivrants et de paroles déstructurées voire incompréhensibles, elle est souvent écorchée vive et toujours dynamique.
Sur scène, leurs prestations sauvages et agressives déchaînent le public aux quatre coins du monde, lors de leurs tournées au Japon, au Canada, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Europe de l'Est...

Kap Bambino : vos chroniques d'albums
Site

Kap Bambino en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Kap Bambino : l'historique des concerts

Ve.

27

Mai

2016

Kap Bambino VOID - Bordeaux (33)

Ve.

26

Sept.

2014

Sa.

19

Juillet

2014

Festival Abracada'sons en concert
Congopunq - Paris Combo - St. Lô - Boogers - Kanka - Kap Bambino - Apostol Cumbia - Martial Jesus (dj set) Festival Abracada'sons | Paris Combo | Kap Bambino | Kanka | Congopunq | Boogers | St.Lô
Lac du Saut du Loup - Miramont de Guyenne (47)

Sa.

12

Juillet

2014

Festiculles en concert
Festiculles 2014 : Kap Bambino, Son Lux, Dakhabrakka, Erotic Market, 2 Boules Vanille, Oui Oui Oui Festiculles | DakhaBrakha | Kap Bambino | Son Lux | Deux Boules Vanille | Erotic Market
Site festival Festiculles - Culles-les-Roches (71)

Di.

29

Juin

2014

Yussuf Jerusalem en concert
Otb Fest : Kap Bambino + Peter Kernel + La Secte Du Futur + Yussuf Jerusalem + Hyperstation OTB - Old Town Bicyclette | Kap Bambino | Yussuf Jerusalem | Peter Kernel
La Flèche d'Or - Paris (75)

Sa.

07

Juin

2014

Festival West Side en concert
Emiko Ota - Keiko Sato Et Kengo Saito - Absolutely Free - Octopus Project - Girls Names - Kap Bambino - Holograms - NHK Koyxen - Kid Congo - Von Pariahs Festival West Side | Kap Bambino | Kid Congo & The Pink Monkey Birds | Von Pariahs | Holograms | The Octopus Project
Podium - Notre-Dame-de-Monts (85)

Sa.

03

Mai

2014

Berry Lait Festival #1 en concert
Berry Lait Festival #1 : Kap Bambino - Voodoo Skank - Memphis Belle - Triple Dose - Scène découverte by Caiman - DJ Set by Radio Balistiq Berry Lait Festival #1 | Kap Bambino | Voodoo Skank | Memphis Belle
Le 9 cube - Châteauroux (36)

Ve.

29

Nov.

2013

Focus #6 Peaches + Caroline France (kap Bambino) + Blank I-Boat - Bordeaux (33)

Kap Bambino : les dernières chroniques concerts 5 avis

(mon) Marsatac 2012 : Kas Product, Erevan Tusk, Kap Bambino, Baxter Dury, BRNS, Don Rimini, Mekanik Kantatic, Breakbot, James Murphy, La Femme

Critique écrite le 02 octobre 2012, par Philippe

Dock des Suds, Marseille 29 septembre 2012

(mon) Marsatac 2012 : Kas Product, Erevan Tusk, Kap Bambino, Baxter Dury, BRNS, Don Rimini, Mekanik Kantatic, Breakbot, James Murphy, La Femme en concert

Edition en demi-teinte pour ce qui me concerne, que celle de 2012 de Marsatac, en tout cas pour la soirée que j'avais choisie, le samedi - comme d'habitude la plus "rock" des trois au vu de mon aversion pour la musique électronique sans instruments. Première déception, le retour au Dock des Suds sonne comme une gueule de bois : exit les cheminements tarabiscotés et charmants de la Friche Belle-de-Mai, exit la superbe et prometteuse salle de la Cartonnerie, exit les ambiances visuelles & sonores de certains cheminements (cf la rue intérieure de la Friche), et accessoirement, plus le moindre arbre à l'horizon... Certes l'aménagement de cette année est très fonctionnel (trois scènes que l'on peut rallier assez rapidement entre elles), surement mieux sécurisé, mais il n'a strictement aucun charme, je n'y décèle d'ailleurs pas non plus l'identité visuelle habituellement plus forte de Marsatac. N'ayant pas non plus le côté chamarré et généralement haut en couleur de l'habillage "Fiesta des Suds", le Dock m'a paru juste froid, minéral et impersonnel. Cela étant c'est bien un festival de musique et non d'aménagement urbain : il n'empêche que ça contribue à l'ambiance, qu'on le veuille ou non, et c'est la première fois que Marsatac me déçoit... Lire la suite

Marsatac 2012 : 2 Many Djs, Kap Bambino, James Murphy, La Femme, Baxter Dury, Kas Product (et Mekanik Kantatik, Erevan Tusk, Club Cheval, Juvéniles, Brns, Nathan Fake, Mina May Don Rimini, ...)

Critique écrite le 30 septembre 2012, par Sami

Dock des suds, Marseille 29 Septembre 2012

Marsatac 2012 : 2 Many Djs, Kap Bambino, James Murphy, La Femme, Baxter Dury, Kas Product (et Mekanik Kantatik, Erevan Tusk, Club Cheval, Juvéniles, Brns, Nathan Fake, Mina May Don Rimini, ...) en concert

Après la belle soirée hip hop de jeudi, impasse sur le vendredi qui a affiché sold out mais dont la programmation jeuniste ne me parlait pas. Mina May (scène 2) Batteries rechargées pour ce samedi avec un plateau electro rock des plus costauds. L'absence de surprise, du fait d'avoir déjà vu nombre de groupes programmés ces derniers mois, est compensée par le plaisir de passer cette soirée avec pas mal d'amis pas vus depuis longtemps, et de croiser pas mal d'habitués des concerts et soirées du même genre. Stuck in The Sound (scène 3) Arrivé relativement tôt, on retrouve Stuck In The Sound qui n'avaient pas laissé un souvenir impérissable en début d'année au Midem. Ce ne sera pas non plus le cas ce soir, s'ils ne manquent pas de morgue et d'efficacité sur certains titres comme "Brother", les Parisiens peinent à se démarquer de la dizaine de groupes à guitares apparus au même moment. Kas Product (scène 1) On quitte le chapiteau pour la scène 1 où a lieu le traditionnel moment "où étiez vous en 82" du festival avec Kas Product. Duo cold wave méconnu du grand public mais devenu culte depuis, qui a inspiré bien des groupes actuels puisant dans les eighties synthétiques. Kas Product (scène 1) Pas sûr que leur... Lire la suite

The Noisettes + Battant + Kap Bambino + Slice & Soda + Telepathe (Printemps de Bourges 2009)

Critique écrite le 26 avril 2009, par Pierre Andrieu

Le 22 d'Auron, Bourges 24 avril 2009

The Noisettes + Battant + Kap Bambino + Slice & Soda + Telepathe  (Printemps de Bourges 2009) en concert

Belle soirée entre électronique, pop, soul et rock ‘n roll au 22 d'Auron avec - entre autres - l'électro pop de Telepathe, l'électro rock de Kap Bambino, l'électro house de Slice & Soda, le rock 'n soul de The Noisettes et l'électro pop de Battant pour le quatrième jour du Printemps de Bourges 2009. Telepathe Tout commence assez pianissimo avec les deux jeunes filles de Telepathe... Celles-ci tapotent sur leurs claviers et leurs ordinateurs en chantant d'une voix juvénile qui peine à être suave... Même si leur disque comporte quelques belles réussites en électro pop planante et minimaliste, leur concert à Bourges endort quasiment dès le début. Aucune présence scénique, aucun charisme, l'impression d'écouter toujours le même morceaux joué à l'infini... On veut bien être tolérant mais il y a quand même des limites. Nous conseillons vivement Telepathe à tous les pseudo branchouilles qui se touchent en évoquant les effets de la musique éthérée sur la psyché après une journée passée sur facebook ... Nous déconseillons fortement ce groupe en début de soirée, si une forte dose de drogue dure n'est pas à disposition immédiate. Kap Bambino On pense qu'il est également un peu tôt pour apprécier l'hystérie électro... Lire la suite

Nuit du Chaos Heretik : Erik M + Les Religions Sauvages + Kap Cambino + DJ Ai

Critique écrite le 16 janvier 2005, par Pirlouiiiit

Friche Belle de Mai - Marseille 15 janvier 2005

Cruel dilemme ce soir puisqu'il faut choisir entre Electrolux à la Machine à Coudre que je n'ai pas vu depuis longtemps. ... et la Nuit du Chaos Hérétik à la Friche, j'opté pour la seconde sachant que Electrolux repassait bientôt (avec les Cowboys From Outerspace au Balthazar). La Nuit Hérétik était en fait une longue soirée avec plusieurs artistes pour fêter la sortie du nouveau film tordu du Dernier Cri à savoir : Les Religions Sauvages. La soirée commençait a 20h320 avec la projection de la première partie du film, projetée sur plusieurs écrans en simultané (le grand écran en travers de la salle et celui derrière la scène), pendant que une salle avec fauteuils passait le film en boucle, et que trois écrans disposés dans des renfoncements latéraux passaient le making of ou des bouts du film ... Je n'ai pas trop fait attention au film puisque j'étais occupé à discuter avec un pote que je n'avais pas vu depuis longtemps ... Vers le milieu du set de Erik M je me suis finalement approché du devant de la scène pour voir que celui-ci n'avait rien perdu de sa fougue ni e son côté expérimental. J'ai eu un peu la même impression que lors du Festival Mimi 2001. De l'électro expérimental extrême officiel pour le... Lire la suite

Kap Bambino : les chroniques d'albums

Kap Bambino : Blacklist

Chronique écrite le 05/06/2009, par Pierre Andrieu

Kap Bambino : Blacklist

Idéal pour péter gravement les plombs dans son salon, parfait pour déclencher une émeute entre jeunes gens so branchés, très indiqué si l'on désire prendre un bon coup de pied au cul virtuel, vivement conseillé pour combattre un problème récurent d'apathie latente, le deuxième album du duo français Kap Bambino, Blacklist... Les Bordelais Caroline Martial et Orion Bouvier se complètent en effet parfaitement pour créer une musique aussi démente qu'addictive qu'on pourrait décrire en employant les termes "savants" de noisetronica, d'électro punk, de techno grunge, de digital hardcore ou de pop électronico hystérique, au choix... En clair, Kap Bambino crée ses titres en faisant forniquer un chant féminin suraigu et exaspéré avec des machines (samplers, boites à rythmes, synthés...) poussées dans leurs derniers retranchements. Fans de Suicide et de Nirvana - la chanteuse arbore d'ailleurs souvent un fort seyant t-shirt à l'effigie de Kurt Cobain -, les... Lire la suite