Accueil Kevin Morby en concert
Dimanche 15 décembre 2019 : 9963 concerts, 25840 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.


Ex membre du groupe Woods officiant désormais en solo, Kevin Morby est un très brillant songwriter indie folk rock... En concert en France en 2019 pour accompagner la sortie de l'album "Oh My God" !

Site

Kevin Morby : les dernières chroniques concerts 4 avis

Kevin Morby

Critique écrite le 30 juin 2019, par Coline Magaud

Le Cabaret Sauvage, Paris 20 juin 2019

Kevin Morby en concert

Kevin Morby ou La Beauté. Le jeune trentenaire américain à la tête d'angelot des grandes peintures classiques est probablement un des prodiges de notre époque. Déjà auteur de quatre très beaux albums, il a sorti en 2019 le merveilleux "Oh My God", un album peut-être plus conceptuel que les précédents mais à l'aboutissement plus que certain. Quasi-élégiaque, digne d'être joué dans le recueillement d'une église, il est parfait au réveil, un dimanche matin, au soleil. Pour le promouvoir au cours de sa tournée européenne, Morby s'est entouré de huit musiciens dont deux choristes et c'est au Cabaret Sauvage qu'ils ont fait étape à Paris. La salle drapée de rouge et décorée de ses lampes rondes se prête à merveille à la solennité qui se dégage du concert et le public, empli de respect, se laisse porter par les titres de ce dernier album joué en majorité et au détriment des autres opus du musicien. C'est... Lire la suite

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch (Rock en Seine 2016)

Critique écrite le 07 septembre 2016, par Stéphane Pinguet

Domaine de Saint-Cloud 26 au 28 août 2016

Iggy Pop, Foals, The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Casseurs Flowters, Sigur Rós, Brian Jonestown Massacre, Kaviar Special, Bring Me The Horizon, Kevin Morby, Sum 41, Two Door Cinema Club, Clutch  (Rock en Seine 2016) en concert

ROCK EN SEINE 2016, UNE ÉDITION CANICULAIRE ! Si cette quatorzième édition du festival parisien Rock en Seine affichait à première vue une programmation pas très excitante, elle nous a tout de même réservé son lot de surprises. Récit de trois jours musicaux particulièrement chauds. Jour 1: Brian Jonestown Massacre, Two Door Cinema Club, Clutch & The Last Shadow Puppets. C'est avec beaucoup de retard que nous nous rendons sur le site vendredi 26. Il fait beau, très chaud, du coup, on part vite se rafraîchir au bar (mauvaise idée) histoire de ne pas mourir de déshydratation (bonne idée). On regrette un peu de rater les sales gosses de Slaves qui ont apparemment donné un excellent concert. On se rattrape sur Brian Jonestown Massacre, idéal pour commencer cette journée dans le parc de Saint-Cloud. La bande d'Anton Newcombe, en très grande forme, offre une version allégée de sa tournée estivale en SMAC (les Américains jouaient de deux à trois heures), mais tout autant bourrée de tubes ("Servo", "Nevertheless" ou "Anemone"). Voilà une formation qui, comme le bon vin, se bonifie avec le temps! Pendant que les Irlandais de Two Door Cinema Club transforment la grande scène en club géant (avec succès), les Américains de Clutch,... Lire la suite

Thee Oh Sees + The Gories + Ausmuteants + Kevin Morby (Villette Sonique 2015)

Critique écrite le 23 mai 2015, par Pierre Andrieu

Grande Halle de La Villette, Paris 22 mai 2015

Thee Oh Sees + The Gories + Ausmuteants + Kevin Morby (Villette Sonique 2015) en concert

Affiche de rêve au festival Villette Sonique, qui a permis à Kevin Morby, Ausmuteants, The Gories et Thee Oh Sees de se succéder sur la scène de la Grande Halle pour la plus grande joie d'un public littéralement aux anges... Kevin Morby Tout débute calmement vers 19 heures 30 (alors que c'était annoncé à 19 heures pétantes, on a donc perdu une demi-heure de soleil dans l'herbe... ) avec le songwriter américain de folk rock Kevin Morby, qui s'attache à présenter ses œuvres avec classe et un soupçon de timidité en compagnie de ses deux acolytes, à la batterie et à la guitare électrique, puis à la basse. L'ex membre du groupe Woods se " contente " de chanter à la Dylan et de " grattouiller " sa guitare folk ou sa six cordes électrique. Ce n'est pas forcément le lieu, immense, et l'horaire idéal pour apprécier sa musique, assez intimiste, surtout les très beaux morceaux interprétés au début, très dépouillés et très folk, mais le mec arrive à tirer son épingle du jeu grâce à la qualité de ses morceaux (cf son tube All Of My Life) et à une montée en puissance plus électrique et rock 'n roll à partir du milieu de son set. A revoir très vite ! Au festival This Is Not A Love Song par exemple...... Lire la suite

Godspeed You! Black Emperor + Jackson Scott + Woods + Efterklang + Allah-Las (La Route du Rock collection été 2013)

Critique écrite le 30 août 2013, par Pierre Andrieu

Fort de Saint-Père, Saint-Malo 16 août 2013

Godspeed You! Black Emperor + Jackson Scott + Woods + Efterklang + Allah-Las (La Route du Rock collection été 2013) en concert

Après une très bonne entrée en matière avec la soirée du Jeudi 15 août 2013 (formidable Nick Cave & The Bad Seeds... ), la Route du Rock se poursuit le lendemain avec la venue événement de Godspeed You! Black Emperor et d'une flopée de bons groupes (Jackson Scott, Woods, Efterklang, Allah-Las... ) à Saint-Malo. Chronique du Vendredi 16 Août 2013 sous le soleil breton : ©Nicolas Joubard Jackson Scott C'est le tout jeune et méchamment prometteur (cf son album Melbourne) qui lance les hostilités du jour sur la scène des remparts... Dans le genre slacker branleur, le mec se pose là : il chante d'une voix d'ado perturbé adepte des drogues récréatives (comme disent les coachs sportifs), ne semble pas très à l'aise dans son corps et fait preuve d'une admirable nonchalance... Ses chansons pop rock psyché sont idéales pour rêvasser, se prendre un gentil coup de pied aux fesses et traîner sans but précis. ©Nicolas Joubard Sans avoir l'air d'y toucher, Jackson Scott sait trousser des " petites " compositions qui accrochent l'oreille... Chose appréciable, ses acolytes, à la batterie, et surtout son bassiste grovvy mais totalement démonté à la Jay Reatard, lui permettent de muscler son jeu en live. Ce qui permet de... Lire la suite

Kevin Morby : Vidéo



Kevin Morby : écoute