Accueil Khaled en concert
Mardi 25 septembre 2018 : 14546 concerts, 25159 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.


Le roi du raï, Khaled, est allé puiser à la source de cette musique rurale devenue le blues des villes algériennes. Entre incantations et transes gnawi, sa voix envoûte... Nouvel album, C'est la vie, et concerts en 2013 !

Site

Khaled en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Khaled : l'historique des concerts

Sa.

19

Avril

2014

Ve.

18

Avril

2014

Me.

13

Nov.

2013

Ve.

25

Mars

2011

Di.

26

Sept.

2010

Sa.

25

Sept.

2010

Ve.

24

Sept.

2010

Khaled : les dernières chroniques concerts 5 avis

Festival du Bout du Monde : Ibrahim Maalouf + Olivia Ruiz + la Fanfare du Belgistan + Gotan project + Fool's gold + Novalima + Omar Pene + Mahmoud Ahmed & Alèmayèhu Eshèté & Badume's Band + Tony Allen + Charlie Winston + Donovan Band + La Pegatina tran express + Hugues Aufray + The Aggrolites + Khaled + Hindi Zahra + Kal + Alpha Blondy

Critique écrite le 20 septembre 2010, par Lionel Degiovanni

Presqu'ile du crozon 5 au 7 aout 2010

Festival du Bout du Monde : Ibrahim Maalouf + Olivia Ruiz + la Fanfare du Belgistan + Gotan project +  Fool's gold + Novalima + Omar Pene + Mahmoud Ahmed & Alèmayèhu Eshèté & Badume's Band + Tony Allen + Charlie Winston + Donovan Band + La Pegatina  tran express + Hugues Aufray + The Aggrolites + Khaled + Hindi Zahra + Kal + Alpha Blondy en concert

Et me voilà début aout, à partir pour un périple breton !! Donc je pars le matin très tôt, pour mes 12h de route ! Hé oui, la Bretagne, pour nous "gars du sud" c'est à l'autre bout du monde, mais bon, y a pas que les bretons qui voyagent loin de chez eux ! Après mes 12h de route, je fais escale chez des amis et le lendemain nous voilà parti pour ce festival du monde 2010 . Le site est carrément magnifique ; on est sur la presqu'ile du Crozon, et en fait, on a la mer, pardon, l'océan des deux cotés du site. En gros pour situer, c'est la pointe du milieu parmi les trois pointes bretonnes les plus à l'ouest possibles. Bref, le cadre est idéal. Tout est fait au milieu de champs qui appartiennent à des autochtones. Donc au milieu des grands parkings qui s'étendent à perte de vue, on croise des maisons typiquement bretonnes, avec les grosses pierres apparentes, les toits pointues, et aussi, quelques bières qui trainent déjà, mais je développerai ça plus tard .... Donc le premier jour de festival commence. L'ambiance est très bonne et les gens sont mêmes parfois déguisés. Mais par contre coté temps, là c'est moins drôle ; tout le premier jour fut parsemé de crachin breton qui parfois s'est transformé en pluie plus ou moins forte... Lire la suite

Khaled

Critique écrite le 12 novembre 2009, par Missoum

Bataclan Paris 7 novembre 2009

C'est la 1ère fois que j'assistais à un concert de Khaled, le " Roi du Raï mondial" ! Je pensais que cet artiste était quelqu'un de humble, et de simple, et que malgré son succès international il n'avait pas encore la grosse tête ! Quelle n'a pas été ma surprise de constater qu'à la fin de ce concert, qui n'a même pas duré 2H00, cet artiste de réputation... Lire la suite

Christophe, Staff Benda Bilili, Phosphène, Samenakoa, Khaled (Fiesta des Suds 2009)

Critique écrite le 27 octobre 2009, par Philippe

Dock des Suds, Marseille 24 octobre 2009

Christophe, Staff Benda Bilili, Phosphène, Samenakoa, Khaled (Fiesta des Suds 2009) en concert

Retour annuel à la Fiesta des Suds, festival-qui-n'en-est-pas-un dont on adore détester l'organisation depuis ses origines, mais qui arrive toujours à nous forcer, au moins une fois, à venir y faire un tour, par son affiche toujours riche et variée. On leur sait par exemple gré d'avoir réussi à programmer, une dernière fois à Marseille en 2008, le Commandeur Alain Bashung, qui avait certes chanté dans des conditions difficiles - et devant un public en partie indigne de ce grand honneur... Mais quand même, qui avait chanté à la Fiesta des Suds, avant de nous quitter. Pour être juste, et un peu aidé par une jauge seulement à moitié remplie, on a passé cette année une soirée très agréable en terme d'organisation ! Abeulibeubol : influence bénéfique de Marsatac, peut-être ? Cette année, miracle, il y a des tickets de boisson faciles à acheter, il n'y a plus que des gobelets consignés, il y a des toilettes sèches et des navettes pour ramener les gens, il y a une estrade pour les handicapés (qu'avait oublié Marsatac sauf erreur), le son est bien réglé, cette scène plutôt dégueulasse sous la passerelle d'autoroute a disparu (en même temps que la passerelle il est vrai) et enfin, le snack thaï est toujours là... Que demande le peuple... Lire la suite

Fiesta des suds : Christophe, Khaled, Edu K

Critique écrite le 25 octobre 2009, par Sami

dock des suds, marseille 24 Octobre 2009

Fiesta des suds : Christophe, Khaled, Edu K en concert

L'édition 2009 de la Fiesta des Suds se termine comme elle a commencé, avec des artistes très grand public. Pas initialement prévu de m'y rendre après la grosse soirée electro de la veille mais invité et appréciant les deux têtes d'affiche, pourquoi pas. Jamais vu Christophe jusque là, dont les interviews et le personnage m'intéresse souvent plus que ses disques. Jamais réussi non plus a en écouter un album en entier, mais quand même séduit par ses choix musicaux et sa poésie, loin de la variété avariée de pas mal de ses contemporains (dont le fameux vendeur de lunettes qui remplit le Dôme ce même soir). C'est peut être sa voix aiguë (que Luz comparait à celle d'un personnage de manga) qui m'a toujours empêché d'adhérer totalement mais sur scène je dois dire qu'il a une certaine classe. Avec son look et sa posture de dandy il a une aura installe attention et respect des les premières secondes. Sans atteindre les arrangements parfois très ambitieux des disques, les musiciens qui l'entourent sont sobres et inventifs et offrent un écrin parfait pour son chant. Il commence avec son titre-signature "Le beau bizarre" puis enchaîne avec un récent titre tout aussi habité "Mal comme". Rarement vu un public aussi captivé, il y a... Lire la suite