Accueil King Gizzard & The Lizard Wizard en concert
Vendredi 21 septembre 2018 : 14709 concerts, 25155 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.
King Gizzard & The Lizard Wizard en concert

King Gizzard & The Lizard Wizard





King Gizzard & The Lizard Wizard est un très versatile groupe australien de pop folk rock psyché pouvant proposer des titres hyper violents, très progressifs ou hyper calmes et dépouillés... Les morceaux les plus barrés évoquent les déjà cultissimes Thee Oh Sees. En concert en France en 2017 afin de jouer en live l'album Flying Microtonal Banana (sortie le 24 février 2017, chronique du disque à lire ici). King Gizzard & The Lizard Wizard est en concert au Bataclan à Paris le 1er mars 2018 et en tournée française... A lire, une Interview avec Stu Mackenzie du groupe King Gizzard & The Lizard Wizard à l'occasion de la sortie de l'album Flying Microtonal Banana...

King Gizzard & The Lizard Wizard : vos chroniques d'albums
Site

King Gizzard & The Lizard Wizard en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

King Gizzard & The Lizard Wizard : l'historique des concerts

Sa.

25

Août

2018

Rock en Seine en concert
Rock en Seine 2018 - 25 Août : Thirty Seconds To Mars, Black Star, Charlotte Gainsbourg, Liam Gallagher, Cigarettes After Sex, King Gizzard & The Lizard Wizard, Anna Calvi, Fat White Family, Tamino, Octavian, The Psychotic Monks, Malik Djoudi Rock en Seine | Insecure Men | Liam Gallagher | King Gizzard & The Lizard Wizard | Talib Kweli | Charlotte Gainsbourg | Cigarettes After Sex | The Psychotic Monks | The Fat White Family | Anna Calvi | Thirty Seconds To Mars | Mos Def Yasiin Bey
Parc de Saint Cloud - St Cloud (75)

Ve.

24

Août

2018

Rock en Seine en concert
Rock en Seine 2018 - Pass 3 Jours - Justice, Macklemore, Pnl, Post Malone, Thirty Seconds To Mars, Anna Calvi, Bicep, Bonobo, Carpenter Brut, Cigarettes After Sex, Dirty Projectors, Ezra Furman, The Black Angels, First Aid Kit, Idles, King Gizzard etc Rock en Seine | Cigarettes After Sex | Carpenter Brut | King Gizzard & The Lizard Wizard | The Fat White Family | Idles | First Aid Kit | Jessica93 | Charlotte Gainsbourg | Dirty Projectors | Justice | Mos Def Yasiin Bey | Insecure Men | Liam Gallagher | Ezra Furman | PNL | Macklemore | The Liminanas | Die Antwoord | Anna Calvi | The Black Angels | Thirty Seconds To Mars | Bonobo
Parc de Saint Cloud - St Cloud (75)

Sa.

03

Mars

2018

King Gizzard & The Lizard Wizard + Guest L'Aéronef - EuraLille (59)

Ve.

02

Mars

2018

Festival Transfer en concert
Festival Transfer #2 - Jour 1 : King Gizzard & The Lizard Wizard + The Kvb + Brns + Mild High Club + Kcidy +... Festival Transfer | The KVB | King Gizzard & The Lizard Wizard | BRNS
Transbordeur - Lyon - Villeurbanne (69)

Je.

01

Mars

2018

King Gizzard & The Lizard Wizard Bataclan - Paris 11ème (75)

Ma.

27

Fév.

2018

King Gizzard & The Lizard Wizard Le 106 - Rouen (76)

Je.

22

Juin

2017

King Gizzard & The Lizard Wizard Cabaret Sauvage - Paris 19ème (75)

Di.

11

Juin

2017

This Is Not A Love Song Festival en concert
This Is Not A Love Song Festival 2017 - 11 Juin : King Gizzard & the Lizard Wizard, The Black Angels, Death Grips, Teenage Fanclub, Slaves, Pond, Frank Carter & The Rattlesnakes, Royal Trux, Baroness, Whintey, Mick Jenkins, Laura Sauvage, Mofo Party Plan This Is Not A Love Song Festival | Frank Carter & The Rattlesnakes | Slaves | Mofo Party Plan | Baroness | King Gizzard & The Lizard Wizard | Pond | Death Grips | Teenage Fanclub | The Black Angels
Paloma - Nîmes (30)

King Gizzard & The Lizard Wizard : les dernières chroniques concerts 5 avis

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard

Critique écrite le 27 août 2018, par Philippe

Parc de Saint-Cloud 24 août 2018

(mon) Rock en Seine 2018 : The Orielles, Nick Murphy, The Limiñanas, Gothking, Carpenter Brut, Malik Djoudi, Anna Calvi, King Gizzard and the Lizard Wizard en concert

Damnation, l'été 2018 s'est déjà enfui ! On a eu beau y poser autant de jalons festivaliers que possible (Tinals, Hellfest, Eurocks...), nous voilà déjà à sa borne de fin, celle traditionnelle de Rock en Seine. Pour un passage comme souvent en pointillés, la capitale parisienne comportant d'autres attraits à découvrir en famille (comme par exemple, un squelette de T-Rex de belle taille au Jardin des Plantes). On s'en voudrait néanmoins de ne pas passer voir le Parc de Saint-Cloud, qu'on fréquente quand même presque chaque année depuis 2004. Et qui, sous des têtes d'affiche qu'on qualifiera d'inintéressantes et/ou déjà vues pour être charitable, cache quand même quelques belles références pour les amateurs de rock, avec des noms écrits en plus petit sur l'affiche. Le festival peinera toutefois à faire le plein les deux premiers soirs (à peine 20 000 personnes le vendredi, on circule tranquille !), la faute au capitalisme sauvage qui est entré dans le monde des festivals il y a déjà plusieurs années : il y a un événement rap concurrent à la U-Arena de Nanterre ! Entre l'idiote conviction (teintée d'un début de panique) qu'il faut bourrer la programmation de 50 % de rap pour continuer à attirer les djeuns, phénomène déjà observé aux... Lire la suite

King Gizzard And The Lizard Wizard + Mild High Club

Critique écrite le 04 mars 2018, par Lebonair

Le Bataclan - Paris 1er mars 2018

King Gizzard And The Lizard Wizard + Mild High Club en concert

Dans le cadre de leur tournée européenne, les ovnis australiens de King Gizzard & The Lizard Wizard passent en France pour quelques dates et notamment à Paris au Bataclan, qui affiche complet pour l'occasion. Ces petits génies complétement barrés du rock psyché viennent défendre leur nouvel album, enfin non pas vraiment, on peut plutôt écrire les concernant qu'ils sont venus jouer des extraits entre autres des cinq albums qu'ils ont sorti en 2017. Oui, cinq albums, vous avez bien lu, et cela représente un véritable exploit ! Musiciens talentueux et très prolifiques depuis leurs débuts en 2011, ils en sont à leur déjà 13ème disque à ce jour et ce qui est encore plus impressionnant chez eux, c'est que la qualité voire l'enchantement sont beaucoup plus présents que les morceaux quelconques qui se retrouvent donc minoritaires. En février 2017, c'est "Flying Microtonal Banana" (chronique du disque à lire ici) qui fait son apparition puis "Murder of the Universe" sort le 23 juin ainsi que "Sketches of Brunswick" le 18 août, "Polygondwanaland" le 17 novembre et pour finir, "Gumboot Soup", le 31 décembre dernier. Mild High Club : On aura eu droit en première partie à la formation Mild High Club mené par son leader bien cinglé Alex... Lire la suite

Interview avec Stu Mackenzie du groupe King Gizzard & The Lizard Wizard à l'occasion de la sortie de l'album Flying Microtonal Banana

Interview réalisée le 31 mai 2017, par Pierre Andrieu

Melbourne Mai 2017

Interview avec Stu Mackenzie du groupe King Gizzard & The Lizard Wizard à l'occasion de la sortie de l'album Flying Microtonal Banana

Top ! C'est parti ! Je suis un groupe avec un nom à coucher dehors, je suis composé de sept musiciens hallucinants d'inspiration, de cohésion et de puissance quand ils jouent ensemble, je fais du rock psyché bien barré, je viens de Melbourne en Australie, je sors un nouvel album qui tue à peu près tous les ans, cette année je vais publier entre 4 et 5 disques, je suis actuellement en train d'assurer la promo d'un disque enregistré avec un accordage micro tonal, je serai en concert en France en juin pour jouer en live des extraits d'un recueil de morceaux intitulé " Banane volante micro tonale " (sic), par l'intermédiaire de mon excentrique leader Stu Mackenzie j'ai bien voulu accepter de parler pendant 45 minutes, je suis... je suis... King Gizzard & The Lizard Wizard ! Comment tu te sentais au moment de commencer l'élaboration de l'album Flying Microtonal Banana ? Stu Mackenzie : C'est le premier disque qu'on a enregistré dans notre propre petit studio, on venait tout juste de le finir... En fait le lieu consiste en une seule pièce, qui fait penser à une boite en placoplatre. C'est là qu'on devait finaliser le disque, jammer sur différentes idées, tout en tournant beaucoup et en mettant en place cette histoire de guitare... Lire la suite

Oh Sees, King Gizzard & The Lizard Wizard, Slaves, Pond, Frank Carter, Coathangers, Black Angels, Primal Scream, Yassassin, Death Grips, HMLTD, The Make-Up, Teenage Fanclub, Laura Sauvage, Requin Chagrin, Archie & The Bunkers, Echo & The Bunnymen, Royal Trux, Hidden Charms, The Blind Shake... (This Is Not A Love Song Festival 2017)

Critique écrite le 13 janvier 2018, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 9-11 juin 2017

Oh Sees, King Gizzard & The Lizard Wizard, Slaves, Pond, Frank Carter, Coathangers, Black Angels, Primal Scream, Yassassin, Death Grips, HMLTD, The Make-Up, Teenage Fanclub, Laura Sauvage, Requin Chagrin, Archie & The Bunkers, Echo & The Bunnymen, Royal Trux, Hidden Charms, The Blind Shake... (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

Edition 2017 très réussie pour le This Is Not A Love Song Festival 2017, à Paloma (Nîmes), avec moult concerts de dingue en plein air par plus de 30 degrés ou dans la salle climatisée, le tout devant un public très nombreux (16 000 personnes). Ce triomphe mérité du festival, qui grandit tout en prenant soin de rester à taille humaine, est dû à plusieurs choses : un site parfait, du soleil en-veux-tu-en-voilà et, bien évidemment, une prog toujours énormissime ! Vendredi 9 juin Dès notre arrivée, le groupe Yassassin prend les choses en main avec son punk rock strident et sexy... C'est parti pour trois jours sans temps mort, ou presque. Yassasin se propose de nous mettre une bonne gifle d'entrée de jeu avec des titres qui claquent, servis très frais par un très remonté quatuor entièrement féminin. Bien joué ! Après un petit passage devant le classieux set d'Andy Shauf, en forme pop mélancolique olympique, place à la géniale prestation des Coathangers, un trio de femmes à poigne sachant défourailler des titres entre Ramones et Black Lips ! La batteuse principale, pour le moins athlétique, cogne comme une malade en chantant d'une voix enrouée, tandis que la guitariste gueule des chœurs plus aigus et que la bassiste fait le... Lire la suite

King Gizzard & The Lizard Wizard : les chroniques d'albums

King Gizzard & The Lizard Wizard : Flying Microtonal Banana

Chronique écrite le 20/02/2017, par Pierre Andrieu

King Gizzard & The Lizard Wizard : Flying Microtonal Banana

On ne sait pas si les très prolifiques mecs de King Gizzard & The Lizard Wizard prennent des produits dopants ou des tonnes de drogues diverses et variées, mais le résultat est là en termes de quantité et de qualité : après le mortel album Nonagon Infinity, paru en 2016, voilà que déboule début 2017 Flying Microtonal Banana, le neuvième disque signé par la troupe au mémorable nom. Et les doux dingues venus des Antipodes, de Melbourne en Australie plus particulièrement, annoncent même d'autres sorties pour cette année (trois ou quatre autres au dernier comptage établi par huissier de justice... ). Devant une telle déferlante de psyché rock garage idéale être jouissivement surfée par les fans du genre, on ne peut décemment pas désapprouver, on cautionne à fond le truc en encourageant la jeunesse de France à faire comme King Gizzard & The Lizard Wizard ! Oui, mais attention, hein : cela semble assez difficile à reproduire à la maison sans entraînement adapté... Car sur Flying Microtonal Banana, comme sur ses précédentes œuvres, King Gizzard invite à une session de vol en altitude démarrée avec un magistral titre kraut intitulé " Rattlesnake " (si vrillant et riche qu'il peut s'écouter sans problème en boucle), session poursuivie avec... Lire la suite

King Gizzard & The Lizard Wizard : Nonagon Infinity

Chronique écrite le 31/08/2016, par Pierre Andrieu

King Gizzard & The Lizard Wizard : Nonagon Infinity

Après un surprenant disque folk et débranché paru en 2015, Paper Mâché Dream Balloon, les valeureux et hyper productifs australiens de King Gizzard And The Lizard Wizard (merci les gars pour le nom de groupe à rallonge et totalement imprononçable !) livrent un génial nouvel album truffé de guitares électrifiées et de rythmiques hystériques, un disque de rock garage teinté de jazz barré et de psychédélisme bon teint... Dès son fabuleux premier titre, " Robot Stop ", Nonagon infinity séduit l'auditeur fan de Thee Oh Sees et compagnie avec des solos de guitares enchevêtrées, des breaks de dingue et un chant de lutin sous acide. C'est parti pour un trip comportant neuf stations enchaînées à toute berzingue sous aucun arrêt (la décérébrante deuxième plage, " Big Fig Wasp ", prolongeant admirablement le début d'explosion du cerveau entrepris par le titre inaugural cité à l'instant, et ainsi de suite) : la copieuse troupe de King Gizzard, composée de sept musiciens évoluant tous à un très haut niveau technique (mais sans s'autoriser de démonstratives branlettes), fait feu de tout bois pour autoriser à partir en vrille avec moult trouvailles guitaristiques - wah wah et disto à tous les étages -, vocales - bien perchées les voix ! -, stylistiques -... Lire la suite

King Gizzard & The Lizard Wizard : Vidéo

King Gizzard & The Lizard Wizard : écoute