Accueil KinG en concert
Mercredi 19 février 2020 : 10842 concerts, 25924 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.


KinG est le projet du chanteur et multi-instrumentiste Alexandre Maillard que l'on a déjà pu croiser au sein de Phoebe Killdeer & The Short Straws, Nation All Dust, Joseph D'anvers, Charlie Winston,... Récemment signé chez S.L.Y.

KinG se présente :KinG est le projet du chanteur et multi-instrumentiste Alexandre Maillard. Fort de ses collaborations avec de nombreux artistes (Phoebe Killdeer & The Short Straws, Nation All Dust, Joseph D'anvers, Charlie Winston,...), il nous livre un premier EP 6 titres, dont les chansons, portées d'une voix puissante, emmènent l'auditeur vers des horizons possédés et s'inscrivent dans l'héritage de ce que le rock, le blues et les B.O. comportent de plus sombre et incarné. Les textes, co-écrits en langue anglaise avec Oh! Tiger Mountain et Thousand, sont autant d'histoires évoquant la lumière qui baigne les êtres transcendant les épreuves et l'étrange avec héroïsme. Six expériences soutenues par un instrumentarium riche : deux batteries, guitares électriques et orgues mythiques rencontrant de moins habituels clavecins, célesta, violoncelles et un véritable orgue d'église. Un disque sans concession, résolument en marge de l'hédonisme dominant.

KinG : vos chroniques d'albums
Site

KinG en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

KinG : les dernières chroniques concerts 3 avis

KinG + Ghost of Christmas + Cleary + Jim Yamouridis + Elvis et le Chacras .... Festival Yeah! (complément)

Critique écrite le 03 juillet 2016, par Pirlouiiiit

Village, Cave du Chateau et Temple de Lourmarin 4 et 5 juin 2016

KinG + Ghost of Christmas + Cleary + Jim Yamouridis + Elvis et le Chacras .... Festival Yeah! (complément)  en concert

En complement des chroniques de Philippe (cf jour 1, jour 2 et jour 3) un petit mot rapide sur quelques artistes qu'il a raté pendant ces 3 jours et que j'ai eu la chance de voir. Car en plus de la programmation du soir qui affichait d'ailleurs complet depuis un bon moment il y avait aussi tout un tas d'autres concerts et animations (notamment destination) qui font justement que ce jeune festival n'est pas un festival comme les autres. Des trucs dans l'après midi qui a eux seuls justifier de venir faire un tour à Lourmarin et d'y passer une demi journée (ce que certains potes qui s'y étaient pris trop tard pour le festival on fait). Que Philippe ait raté les trucs pour les enfants ça ne m'a pas étonné (il était venu sans les siens) mais qu'il rate tous les artistes du label du dit festival alors que ceux ci ont été programmés chaque jour (donc 3 fois chacun) on aurait pu croire qu'il l'avait fait exprès. Non en fait vu les heures auxquelles ils sont passés ça peut se comprendre (et la tentation de la piscine). Moi même cette année je l'ai pris plus cool qu'il y a 2 ans et ai zappé un certain nombre de choses dont le concours de pétanque et celui de Air DJ. Par contre je n'ai pas raté les concerts de 3 des artistes du label S.L.Y.... Lire la suite

Interview de KinG lors de son passage au festival Yeah!

Interview réalisée le 24 juin 2016, par Cathy

Lourmarin 04 juin 2016

Interview de KinG lors de son passage au festival Yeah!

KinG. Voilà un homme qui a un sens aigu du récit, le goût de personnages hauts en couleurs. La finesse de son discours s'impose naturellement, en contrepoint du personnage qu'il s'est forgé pour la scène. Quelle belle rencontre! Je n'ai quasiment pas eu à ouvrir de sujets de conversation, tant il avait saisi le sens profond de ma venue. Merci à... Lire la suite

Yeah! Ghost of Christmas KinG Oh! Tiger Mountain

Critique écrite le 26 avril 2016, par Lumak

La Mesón, Marseille 22 avril 2016

Yeah! Ghost of Christmas KinG Oh! Tiger Mountain en concert

La Mesón avait donné carte blanche à toute l'équipe du festival Yeah ! dont la 4ème édition débutera le 3 juin 2016 (cf : ici). Au début, il y a très peu de monde dans la salle et les discussions se passent plutôt à l'extérieur, d'ailleurs Ghost of Christmas débute, un peu dans l'indifférence il est vrai, beaucoup s'attardent dehors à boire un verre. Le set est pourtant sympa et permet une mise en ambiance discrète mais suffisante pour qu'on se sente bien. L'intérêt du public grandira plus tard lorsque le chanteur Martin Mey interprètera les titres de leur EP. C'est le cas pour le titre Awake. Sur Lament, le chanteur s'avance au milieu du public, occupe l'espace laissé libre et capte toute notre attention. Il disparaît après ces quelques titres. C'est déjà la fin de leur set, le public se veut à la fois attentif et à la fois ailleurs. L'extérieur se remplit toujours autant et l'intérieur de la, certes petite, salle est également plein quand KinG débute sa partie. KinG est un projet porté par Alexandre Maillard, chanteur et multi instrumentiste, il est ce soir accompagné par un autre guitariste (Cedric Leroux). Vous trouverez la chronique médiévale de... Lire la suite

KinG

Critique écrite le 25 avril 2016, par Le Vaccuopilot

La Meson - Marseille 22 avril 2016

KinG en concert

Il y en avait, des badauds. La rue en dégorgeait tout du long depuis le derrière de l'église, on s'y encanaillait du haut jusqu'en bas, mètre après mètre, buvette après buvette. Devant l'estaminet en question, un énième attroupement se tenait là comme un bulbe mouvant : des hommes et des femmes la plupart la choppe à la main, des enfants même, dans un brouhaha placide d'éclats de voix, de rires étouffés et de volutes de tabacs de plus ou moins bonne facture. Les falots allumés au dessus de l'enseigne balayaient la foule d'ombres légères, de celles que les crépuscules de printemps tracent en oblique lorsque la nuit bleu roi s'approche. On le repérait déjà assez facilement. Bien qu'en retrait de l'impressionnante silhouette du grand barde Oh de la Montagne, il était beau comme on le prétendait. La barbe soyeuse et exubérante autant que les atours (portés modestement, bien que l'élégance raffinée de tissus sombres coupés sur mesure tranchât assez ouvertement d'avec la plupart des accoutrements alentours pourtant d'assez bonne coupe eux-mêmes, parfois même élégants - quelques ducs affichant de fort belles parures), la chevelure souple, tout concourrait à son aura tandis qu'il prenait humblement part à quelques conversations, déjà tout à... Lire la suite

KinG : les chroniques d'albums

King : One

Chronique écrite le 24/06/2016, par Cathy

King : One

C'est le showcase du 22 avril 2016 à la Mesón qui m'a donné envie d'aller écouter l'EP six titres, et quel EP! Voilà un disque qui te fait sourire dès les premières minutes du très évocateur The Bone . Parce que tu sais que tu entres en terre sacrée, et que tu vas aimer ça. On commence le récit dans la pénombre et la moiteur d'une chambre qui sent l'amour puis on s'évade progressivement vers une ballade blues rock dans la plus pure tradition. N'entendez pas par là que l'album est classique, pas du tout. Il revisite le genre tout en élégance et puissance, agrémentant ses morceaux de pures lignes de batterie, de mélodies soignées. La voix est profonde, elle sera souvent comparée à celle de Leonard Cohen, mais il y a pire comme comparaison dans le registre de la "sexitude"... Oui, ça... Lire la suite