Accueil Kronos Quartet en concert
Jeudi 27 juin 2019 : 10503 concerts, 25537 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.


Depuis plus de 30 ans, poursuit une vision artistique singulière, combinant l'esprit sans crainte de l'exploration et celui d'étendre le contexte et la particularité d'un quatuor a cordes.

Kronos Quartet : vos chroniques d'albums
Site

Kronos Quartet : l'historique des concerts

Ve.

11

Mai

2018

Jazz sous les Pommiers en concert
Trio Da Kali & Kronos Quartet Jazz sous les Pommiers | Kronos Quartet
Salle Marcel Hélie - Coutances (50)

Sa.

18

Fév.

2017

Kronos Quartet Festival Antigel | Kronos Quartet
Victoria Hall - Genève (Ch)

Je.

07

Juillet

2016

Festival Days Off en concert
Festival Days Off 2016 : Philip Glass & Kronos Quartet Festival Days Off | Kronos Quartet
Philharmonie de Paris - Paris 19e (75)

Sa.

11

Juillet

2015

Montreux Jazz Festival en concert
Kronos Quartet & Trio Da Kali Montreux Jazz Festival | Kronos Quartet
Montreux Jazz Boat - Montreux

Sa.

31

Mai

2014

Festival Primavera Sound en concert
Primavera Sound 2014 : Nine Inch Nails, Kendrick Lamar, Volcano Choir, Caetano Veloso, Mogwai, Television, Foals, Godspeed You! Black Emperor, Black Lips, Jonathan Wilson, Ty Segall, Superchunk, Seun Kuti, Cut Copy, Kronos Quartet, Spoon, Blood Orange... Festival Primavera Sound | Mogwai | Spoon | Seun Kuti | Nine Inch Nails NIN | Superchunk | Godspeed You! Black Emperor | Caetano Veloso | Television | Black Lips | Chromeo | Connan Mockasin | Cut Copy | Foals | Blood Orange | Islands | Dum Dum Girls | Kronos Quartet | Ty Segall And The Freedom Band | Jonathan Wilson | Cloud Nothings | Kendrick Lamar | Cold Cave | Angel Olsen | Daniel Avery | Volcano Choir | Earl Sweatshirt
Parc del Forum - Barcelone (Sp)

Sa.

06

Avril

2013

Festival Détours de Babel en concert
Kronos Quartet Festival Détours de Babel | Kronos Quartet
Hexagone - Meylan (38)

Kronos Quartet : les dernières chroniques concerts 1 avis

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc)

Critique écrite le 10 avril 2016, par Demi Playmobil

Carnegie Hall, New York 1er avril 2016

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc)  en concert

Soirée hommage à David Bowie au Radio City Hall, à New York, hier soir... Le groupe de Mc Caslin qui joue sur le dernier album de du Thin White Duke Blackstar a composé une superbe version instrumentale de Lazarus. Kyp Malone de TV On The Radio a joué une version incroyablement belle de Moonage Daydream. Le grand moment de la soirée, c'était la magnifique version de Ashes to ashes par Michael stipe (dans la lignée de sa reprise de The man who sold the world) en compagnie de Karen Elson... Amanda Palmer, Anna Calvi et le Kronos Quartet ont repris Black star, mission impossible et pourtant superbement réussie. Très belle version de Life on mars par les Flaming Lips, avec un Wayne Coyne à dos de chewbacca pendant tout le morceau. Les Pixies ont repris Bowie reprenant les Pixies : le titre Cactus... Bowie avait en effet repris ce génial morceau du combo de Black Francis sur un de ses propres disques ! Joseph Arthur a fait une version solo foutraque de The man who sold the world tout en brandissant un drapeau... Lire la suite

Kronos Quartet : les chroniques d'albums

Dark Was The Night : Dark Was The Night

Chronique écrite le 18/12/2011, par Pierre Andrieu

Dark Was The Night : Dark Was The Night

Superbe double compilation 100% rock indépendant, Dark Was the Night réunit le Who's Who du folk pop rock classieux pour récolter des fonds pour lutter contre ce fléau qu'est le SIDA. Réalisé à l'initiative de l'association Red Hot (à laquelle ont doit déjà de beaux disques, en plus d'un engagement plus que nécessaire) et sous la direction artistique de Aaron et Bryce Dessner - de l'excellent groupe The National -, ce double album a demandé trois ans de travail pour contacter les groupes, enregistrer et finaliser le projet. Ça valait le coup de remuer ciel et Terre : le résultat est très réussi, Dark Was the Night comporte en effet 31 titres inédits (reprises, compos, duos, collaborations surprenantes... ) qui sont majoritairement de très haute tenue... Les morceaux qui sont - légèrement - plus anecdotiques, quant à eux, raviront les fans des groupes présents au générique de rêve de ce disque (Arcade Fire, Beirut, Cat Power, une moitié de Sigur Ros... ). Parmi les réussites bouleversantes, on compte la céleste participation du génial Andrew Bird (The Giant of Illinois), les deux titres de Bon Iver (dont un avec Bryce Dessner), le super duo Buck 65/Sufjan Stevens (ce dernier signant également un titre fleuve renversant), le morceau de The... Lire la suite