Accueil Raphaële Lannadère en concert
Vendredi 15 décembre 2017 : 11129 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


ex L - Chansons à texte, aux échos réalistes ancrés dans la tradition de la grande chanson française, mais dont l'habillage musical s'ouvre vers d'autres horizons, rock, trip-hop ou tango.

Raphaële Lannadère : vos chroniques d'albums
Site

Raphaële Lannadère en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Raphaële Lannadère : l'historique des concerts

Je.

23

Mars

2017

Sa.

11

Mars

2017

Festival Les Emancipéés en concert
Claire Diterzi, Bastien Lallemant, Camélia Jordana & Raphaële Lannadere, Vincent Delerm Festival Les Emancipéés | Vincent Delerm | Claire Diterzi | Raphaële Lannadère
Palais des Arts et des Congrès - Vannes (56)

Sa.

14

Janv.

2017

Je.

21

Juillet

2016

Festival Fnac Live en concert
Festival Fnac Live 2016 : RaphaËle LannadÈre (l) + Vincent Delerm Festival Fnac Live | Vincent Delerm | Raphaële Lannadère
Hôtel de Ville - PARIS (75)

Sa.

16

Juillet

2016

Ve.

08

Juillet

2016

Vercors Music Festival en concert
Hubert FÉlix Thiefaine + Raphaële Lannadère "L" Vercors Music Festival | Raphaële Lannadère
Maison des Sports - Autrans (38)

Me.

22

Juin

2016

Fête De La Musique en concert
Fête De La Musique 2016 : Bachar Mar-Khalifé, Le Quatuor Hermès etc Fête De La Musique | Raphaële Lannadère | Bachar Mar-Khalifé
Cour d'Honneur du Palais Royal - Paris (75)

Ma.

21

Juin

2016

Fête De La Musique en concert
Fête De La Musique 2016 : Marvin Jouno & Raphael Lannadère Fête De La Musique | Raphaële Lannadère | Marvin Jouno
Cour d'Honneur du Palais Royal - Paris (75)

Raphaële Lannadère : les dernières chroniques concerts 4 avis

Interview de Raphaële Lannadère pendant le Festival Avec le Temps

Interview réalisée le 15 mars 2016, par Lartsenic

Espace Julien - Marseille 03 mars 2016

Interview de Raphaële Lannadère pendant le Festival Avec le Temps

Nous avons chroniqué l'album L. à sa sortie en novembre, à lire ici, ce qui nous a donné envie de la rencontrer et de l'interroger sur ses sources d'inspirations, ce qui nourrit sa créativité. Elle est actuellement en tournée, nous vous la recommandons chaleureusement. Lire la suite

L + AimbAss

Critique écrite le 22 décembre 2011, par Flag

l'Escale - Aubagne 17 décembre 2011

L + AimbAss en concert

AimbAss + L Amis lecteurs, écartez les enfants de cet écran.La première partie de cette chronique n'est pas à mettre entre tous les yeux. L'arrivée à l'Escale d'Aubagne se fait encore à l'arrache en ce qui me concerne, ceci étant du à mon sens aigüe de l'orientation, ... et d'autres petits désagréments. L'accréditation n'étant pas parvenue jusqu'à l'accueil, je me garderai donc de sortir l'appareil photo du sac, surtout dans ce lieu que je découvre pour la première fois, à mon grand regret, ayant raté toutes les perles de la programmation jusque-là. Et c'est finalement pas plus mal, dans une certaine mesure, de ne pas shooter ce soir. Cela me permettra de me concentrer pleinement à l'écoute des deux artistes à l'affiche de ce soir : AimbAss et L (Raphaële Lannadère). Enfin, c'est sans compter un début de mal de crâne qui pointe et ne me lâchera pas de la soirée... photo : Serge Long AimbAss, duo régional, est la partie qui attire le plus ma curiosité ce soir, je dois l'avouer, ayant déjà vu L il y a quelques mois à Hyères. Composé de Aim-a, auteure et interprète des textes de poésie érotiques, et du bassiste et arrangeur Stéphane Paulin, qu'il n'est vraisemblablement plus la peine de présenter pour les initiés locaux... Lire la suite

-L- + Lisa Portelli

Critique écrite le 09 octobre 2011, par Philippe

Le Poste à Galène, Marseille 6 octobre 2011

-L- + Lisa Portelli en concert

Quelques jours plus tard, personne n'en ayant pris l'initiative, il convient de garder une trace d'un bien joli concert au Poste à Galène : la venue de L-comme-la-lettre, chanteuse blonde originale, du genre qui affole Télérama et France Inter, mais dont il faut bien avouer que le premier album Initiale, après une phase d'approche un peu difficile, a fini par nous charmer complètement, nous aussi ! De la première partie, Lisa Portelli, où j'avoue avoir été en partie inattentif, je n'ai retenu que des impressions : un joli minois caché sous une chevelure impressionnante, une voix cristalline proche de celle de Vanessa Paradis (il y a des gens que ces timbres énervent, moi pas !), des belles et originales compositions à la guitare - à vrai dire j'ai presque été plus intéressé par son jeu de guitare, minimal et élégant, que par ses chansons. A revoir sans doute en connaissant mieux ses textes, et équipée de son groupe, comme elle nous l'a suggéré à la fin de sa prestation seule en scène. Arrivée ensuite on-ne-peut-plus gracieuse de L, aka Raphaèle Lannadère, en jolie robe de soirée, avec un groupe impeccable et tout à son service, très bien mis eux aussi. J'ai amené 2 filles qui n'ont jamais écouté sa musique et je suis assez... Lire la suite

Brigitte Fontaine + L

Critique écrite le 25 mai 2010, par Floribur

Salle Bizet - Vauvert 29 Avril 2010

Brigitte Fontaine + L en concert

À l'idée de publier une chronique de concert près d'un mois après ledit concert, j'avoue avoir été tenté par l'abandon lâche, me disant que ça n'aurait plus grand intérêt. Et pourtant si, ça en conserve, car (au-delà du fait idiot que j'avais déjà commencé à écrire la chronique) un tel concert n'était pas anodin et mérite d'être rapporté. Puis Brigitte Fontaine à Vauvert (11.000 habitants), je ne dirai pas que ça aura été probablement la première et la dernière fois, mais qu'a minima, ce n'est pas demain la veille qu'on reverra ça a priori ! Bien sûr, certains ont râlé qu'elle ne choisisse pas plutôt Montpellier ou Nîmes. Mais c'est au contraire une très bonne chose de ne pas concentrer les pointures dans les mêmes salles. Surtout quand on sait les efforts que font les organisateurs de concerts passionnés dans les petites villes et les villages, comme ceux de cette association Courant Scène de Vauvert. Ils démontrèrent d'ailleurs à double titre leur bon goût, en programmant une première partie inattendue d'excellente facture, se réduisant à une simple lettre. Non, il ne s'agissait ni du collègue à Brigitte M(athieu Chedid), ni de (Dominique) A ou (Arthur) H en invités surprise. Z(orro), avec son fier étalon et son accent espagnol,... Lire la suite

Raphaële Lannadère : les chroniques d'albums

Raphaële Lannadère : L.

Chronique écrite le 11/12/2015, par Lartsenic

Raphaële Lannadère : L.

Raphaële Lannadère (ex L) revient avec un fort bel album après quatre ans de silence, ellipse temporelle qui lui aura permis de poser sa voix autrement, limpide et profonde, et d'aiguiser sa plume: le lexique est plus riche, la poésie gagne en symbolique. Elle jongle à présent avec des concepts abstraits. Quant à son choix de se tourner vers des sons électroniques, il me semble parfaitement avisé, car il intensifie le propos. Une belle recherche de textures sonores cultive les granularités, les bruits de fond. Comme le titre l'évoque, il est question des ailes du désir, de l'amour infini qui visite une femme à la fois ingénue (just like a kid), sensuelle et passionnelle (noir ou satin). L'album ouvre sur un texte aux accents rimbaldiens (je pense à Sensations de 1870, à ceci près que l'été n'y est pas bleu et frais, mais jaune et sec comme un paysage du midi). J'accélère sent l'herbe chaude et le vagabondage, préambule au voyage intérieur/extérieur dont il sera question dans cet album. On sillonne la France, on se rue vers la mer, on prend des bateaux, on traverse les frontières. Les synthés tournent en boucles, par leur rythme ils évoquent les kilomètres parcourus, mais aussi l'univers synthétique, plastique de l'alcôve de la berline,... Lire la suite

L (Raphaële Lannadère) : Initiale

Chronique écrite le 16/05/2011, par Philippe

L (Raphaële Lannadère) : Initiale

Ce qui nous a pris un moment pour pouvoir écouter enfin ses paroles avec attention, c'est de déterminer si on aimait, ou pas, la voix de Raphaële "L" Lannadère . La petite demoiselle blonde aux yeux inquiets est en effet dotée d'un organe étrange, tout en souffle, qui ne ressemble à rien de connu à part peut-être à celui de Barbara. C'est décidé donc, cette voix, on ne l'aime pas trop. Mais ça n'engage que nos oreilles et ça n'empêche pas de reconnaître que ses compositions musicales sont très réussies, tour à tour chaloupées (tango ou trip hop, par exemple) ou minimalistes (une petite moitié des titres a été enregistrée avec un orchestre de chambre). Et surtout de célébrer la beauté de ses textes, des joyaux de poésie et de délicatesse, qui résistent à plusieurs écoutes avant de se livrer. Car L parle de l'amour comme personne avant elle : déclaration impudique et poignante... Lire la suite