Accueil Le Villejuif Underground en concert
Vendredi 14 décembre 2018 : 10881 concerts, 25296 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.


Le Villejuif Underground est un groupe français de rock garage emmené par l'Australien Nathan Roche... EP intitulé Heavy Black Matter chez Born Bad Records en 2016.

Site

Le Villejuif Underground : l'historique des concerts

Je.

13

Déc.

2018

Winter Camp Festival en concert
Le Villejuif Underground + Bryan's Magic Tears + Sons Of Raphael (Winter Camp Festival 2018) Winter Camp Festival | Le Villejuif Underground | Bryan's Magic Tears
La Bellevilloise - Paris (75)

Me.

12

Déc.

2018

Le Villejuif Underground L'Embobineuse - Marseille (13)

Lu.

10

Déc.

2018

Le Villejuif Underground Villa Arson - Nice (06)

Sa.

01

Déc.

2018

Le Villejuif Underground The Smoking Dog - Saint-Etienne (42)

Sa.

03

Nov.

2018

Festival Nevers à Vif en concert
Le Villejuif Underground + Lane + Capsula + Mnnqns Festival Nevers à Vif | Le Villejuif Underground | MNNQNS
Café Charbon - Nevers (58)

Sa.

25

Août

2018

Festival Freakshow en concert
Freakshow 2018 : Dead Horse One (fr) Rendez-vous (fr) Frustration (fr) Stop Ii (fr) Cockpit (fr) Mr. Marcaille (be) Odium Decoy (fr) Le Villejuif Underground (fr) Fret (de) Dj Von Kids (fr) Festival Freakshow | Cockpit | Le Villejuif Underground | Dead Horse One | Frustration
Freakshow - Gigors & Lozeron (26)

Ve.

24

Août

2018

Joshua Alquist - Rémi Parson - En Attendant Ana - Le Villejuif Underground Les Nuits d'Hervé Festival | Le Villejuif Underground
LE CLAP - Lodève (34)

Ve.

17

Août

2018

La Route du Rock en concert
La Route Du Rock - Pass 3 Jours : Daho, Grizzly Bear, Bjm, Limiñanas, Shame, Patti Smith, Nils Frahm, Ariel Pink, Phoenix, Charlotte Gainsbourg, Jungle, The Black Madonna, Protomartyr, The Lemon Twigs, Superorganism, Black Angels La Route du Rock | Föllakzoid | Forever Pavot | The Liminanas | Ariel Pink | Charlotte Gainsbourg | The Brian Jonestown Massacre | Patti Smith | Le Villejuif Underground | The Lemon Twigs | Protomartyr | Jungle | King Tuff | Nils Frahm | Josh T. Pearson | The Black Angels | Ellen Allien | Phoenix | Etienne Daho | The Black Madonna | Shame | Ezra Furman
Fort de Saint Père - Saint Père Marc en Poulet (35)

Le Villejuif Underground : les dernières chroniques concerts 4 avis

The Brian Jonestown Massacre, Etienne Daho, The Black Angels, Grizzly Bear, Shame, The Liminanas, Le Villejuif Underground (La Route du Rock 2018)

Critique écrite le 07 septembre 2018, par Pierre Andrieu

Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo 17 août 2018

The Brian Jonestown Massacre, Etienne Daho, The Black Angels, Grizzly Bear, Shame, The Liminanas, Le Villejuif Underground  (La Route du Rock 2018) en concert

Après une première soirée de fort bon aloi à La Nouvelle Vague de Saint-Malo en compagnie de Marlon Williams, Ezra Furman et The KVB, c'est avec une joie non dissimulée que l'on foule pour une énième fois le sol du Fort de Saint-Père le vendredi 17 août. Pour l'occasion, le lieu est baigné de soleil et s'apprête à accueillir une énorme programmation dont La Route du Rock a le secret, avec une foule d'artistes à la fois pointus et fédérateurs dont les têtes d'affiche de grand luxe sont Etienne Daho et The Brian Jonestown Massacre. Le Villejuif Underground Sur la scène des remparts, à 18 heures 30, c'est le Villejuif Underground qui se charge de lancer officiellement l'édition 2018 du festival, avec un set 100% branleur et 0% naze comme à son habitude. Habillés en guenilles tels des clodos se fournissant chez Emmaüs, complètement hallucinés, les membres du groupe francilien et leur leader australien Nathan Roche ne déçoivent pas, bien au contraire. Car, sous un vernis nonchalant et joyeusement débile, le Villejuif Underground offre de véritables morceaux de garage rock décavé chantés avec une voix revenue de tout, un peu à la Lou Reed (d'où le drolatique nom du groupe). Entre deux conneries lâchées au micro (dont un... Lire la suite

Festival Transfer : Trisomie 21 + Le Villejuif Underground + HMLTD + Dollkraut

Critique écrite le 01 avril 2018, par Kx Santos

Transbordeur Club, Lyon 3 Mars 2018

Festival Transfer : Trisomie 21 + Le Villejuif Underground + HMLTD + Dollkraut en concert

En ce deuxième jour du Festival Transfer qui se tenait au Transbordeur, c'est dans l'Espace Club que se tint la scène. Après l'annulation de la Late Night, le public n'est pas aussi nombreux que la veille où tout se jouait dans la Grande Salle. Le Villejuif Underground La soirée démarre avec Le Villejuif Underground dans une atmosphère engageante, sans trop de monde tout de même mais pour les spectateurs qui sont là, c'est parfait. Le projet - signé chez Born Bad Records - est conduit par l'Australien Nathan Roche avec trois compères parisiens. L'indolence renvoyée par les cordes vocales de Mister Roche soulève le coeur de l'auditeur béat, qui se laisse joyeusement embarqué par ces mélodies faussement lymphatiques. En vérité, le rythme déconcerte par sa facilité. Le tempo est ample, la voix suave, ça séduit sur des vapeurs sixties. Et si on se laisse aller dans cette torpeur bien sympathique, les balades continues du chanteur entre la scène, la fosse et le bar nous maintiennent énergiques. Le set proposé par Le Villejuif Underground n'est pas surprenant, dans le sens où l'on est pas étonné par ce qui peut se passer dans la mélodie. Aucune trépidation de ce côté-là, le public est plutôt entraîné par la fluidité de leur cadence. Les 3... Lire la suite

Frustration + Le Villejuif Underground + Cannibale

Critique écrite le 14 avril 2017, par Jérémy Guézennec

L'Antipode, Rennes 8 avril 2017

Frustration + Le Villejuif Underground + Cannibale en concert

Tête d'affiche cette soirée Born Bad présentant également Cannibale et Le Villejuif Underground, Frustration fait partie intégrante de ce monde où l'ouverture rencontre la radicalité. Nous parlons d'un groupe de vieux loubards à qui on ne la fait pas mais proche d'une écurie qu'on aime ou qu'on déteste : Born Bad Records, label et boutique. Cannibale L'antipode se remplit doucement et sûrement alors que démarre le show de Cannibale, j'emploie volontairement ce terme et ne suis pas totalement emballé. Beaucoup de bruit pour - éventuellement - pas grand chose mais je retournerai les voir avec grand plaisir, lorsque le mot " tropical " ne sera plus un allergène. Born Bad fête ses 10 ans ce printemps, même si selon mes calculs ça doit en faire 11 (à nous non plus on ne la fait pas), j'avoue qu'on est comme des gosses, là à danser et boire entre copains. Le Villejuif Underground On entend parler du Villejuif Underground depuis des mois, ils sont venus à Rennes l'an passé : un flop. Pourtant, le bagout de Nathan Roche est irrésistible ! Est-il défoncé ? Est-il en train de se payer notre tête ? C'est quoi cette boîte à rythmes inaudible ? La magie opère, leur concert est convaincant, charmant même, touchant aussi. Un... Lire la suite

L.A. Witch, Tess Parks, Le Villejuif Underground, Fai Baba, Gong (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017)

Critique écrite le 16 mars 2017, par Paskal Larsen

Le Trabendo, Paris 4 mars 2017

L.A. Witch, Tess Parks, Le Villejuif Underground, Fai Baba, Gong (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

Une bonne journée de pluie, et hop on enchaîne avec la deuxième soirée du Paris International Festival Of Psychedelic Music au Trabendo. Le Villejuif Underground Bon, dommage pour Biche, on a à peine vu et entendu un morceau. Par contre, Le Villejuif Underground, on a vu tout le concert, et... quel CONCERT ! Ce groupe de banlieue (9-4) mené par le " nonchalant " chanteur australien Nathan Roche a une attitude cool, un peu dans les nuages, mais avec une maîtrise totale pour jouer des morceaux rock lo-fi tout droit sortis d'un garage à vélos. Il y a bien sûr du Velvet Underground dans le style musical, mais aussi du Beat Happening et du Jonathan Richman. Le son du combo, qui évoque un truc en mono détaché de tout, est malgré tout bien présent. Le chanteur quitte la scène pour se frotter au public. Il prend quelques spectateurs dans ses bras, il roule et s'allonge sur le sol, bref il s'approprie la salle comme s'il chantait dans sa cuisine revêtue d'un carrelage blanc patinoire recouverte d'une pellicule de bière tiède. Ce groupe de freaks, c'est de la bombe ! Fai Baba Ensuite, premiers sons psyché de la soirée avec le groupe suisse Fai Baba. Bonne prestation, mais dure de redescendre du joint Villejuif Underground, du... Lire la suite

Le Villejuif Underground : Vidéo

Le Villejuif Underground : écoute