Accueil Léoparleur en concert
Mardi 12 décembre 2017 : 10770 concerts, 24770 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Rock français imprégné de mélodies arabo-andalouses, d'Europe de l'Est et de musique de voyage. Le groupe Léoparleur écume sans relâche les salles de concert d'Europe ou d'ailleurs...

Léoparleur : vos chroniques d'albums
Site

Léoparleur en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Léoparleur : l'historique des concerts

Sa.

09

Mars

2013

HK & les Saltimbanks en concert
HK & les Saltimbanks - LéOparleur - Tsunagari Taiko Léoparleur | HK & les Saltimbanks
Bastille - Paris (75)

Sa.

28

Mai

2011

Léoparleur-soundsystem, Gadjo Michto, Station W, Kaya Independent Foundation Molodoï - Strasbourg (67)

Sa.

21

Mai

2011

Ve.

11

Mars

2011

Sa.

29

Janv.

2011

Concert Des Leoparleur Zébre de Belleville - Paris (75)

Ve.

21

Janv.

2011

Concert Des Leoparleur Molodoï - Strasbourg (67)

Sa.

16

Oct.

2010

Léoparleur Grillen - Colmar (68)

Di.

26

Sept.

2010

Léoparleur : les dernières chroniques concerts 5 avis

LeOparleur + Weepers Circus

Critique écrite le 19 février 2007, par Céline

Affranchi - Marseille 10 fevrier 2007

Il est 21h, samedi 10 février, je baille à l'arrière d'une voiture, je ne dois pas me laisser aller au coup de barre du Week End des gens qui travaillent trop, je sais qu'après 22h cet état de fatigue ne sera plus qu'un mauvais souvenir. La voiture traverse Marseille à toute vitesse vers le lieu de notre soirée. Ma belle sœur étant une conductrice plus que sérieuse et la voiture ayant coûté 500€, l'expression "à toute vitesse" est très relative. 21h30 nous arrivons enfin à l'Affranchi. L'endroit est désert à l'extérieur. Nous entrons et découvrons une petite salle, le concert a déjà commencé. Là, premières images : balayage de droite à gauche le bar, les gens, la scène puis de gauche à droite : la scène, les gens, le bar, nous décidons d'avancer vers le bar où nous passerons le reste de la soirée. Puis, premiers sons : des chansons qui commencent tout doucement et qui deviennent très vite un vacarme radicalement rock. On m'informe que ce sont les Weepers Circus. J'adore : la voix du chanteur (à mi-chemin entre celle d'Alain Souchon et celle de Christian Olivier, le chanteur des Têtes Raides) et les instruments à cordes et à vent. J'adore un peu moins : les membres du groupe coiffés d'un Haut de forme... Lire la suite

Léoparleur

Critique écrite le 09 juin 2006, par Virginie

Le Balthazar, Marseille 08 juin 2006

Mais où étaient donc les Marseillais ce soir ? Ils ne savent pas ce qu'ils ont manqué ! Malgré une salle très clairsemée ce groupe nous a vraiment emballés : bons rythmes, bonne pêche, et en plus du pastaga ! J'espère qu'ils connaitrons le succès qu'ils méritent ! Photos Pirlouiiiit qui se permet quelques commentaires pour etouffer cette mini chronique : Balthazar bien vide ce soir (vacances ? revisions ? pas d'bol ?) en effet ... quel dommage car... Lire la suite

Léoparleur

Critique écrite le 13 septembre 2002, par Denys

Balthazar - Marseille 12 septembre 2002

AVEC LEOPARLEUR, ON PASSE UNE BONNE SOIREE CAR ON ENTEND MIEUX ! (bon d'accord c'est une blague à 2 balles) Super concert au Balthazar ! Les Léoparleurs ont une pêche d'enfer et nous ont servi une musique dans la mouvance rock guinguette-tsigane (type Orgres de barback, Ramses ...). Ca bouge... Lire la suite

LéoParleur

Critique écrite le 11 mai 2002, par Hum !

Intermédiaire - Marseille 09 mai 2002

Echappés du concert de Big Soul avant la fin de celui ci je suis arrivé en avance ? ! ? (Pourtant il était presque 23h) à l'Intermédiaire pour découvrir un nième groupe de chanson réaliste à tendance festive : Léo Parleur. Stéphane m'avait fait pas mal de pub pour eux, après leur premier passage. Originaires de Strasbourg ils avaient fait le déplacement jusqu'à Marseille pour un concert sur le campus de Luminy et deux soirs à l'Intermédiaire. 6, ils rentraient tout juste sur la petite scène de l'Intermédiaire. Devant de gauche à droite : une chanteuse-saxophoniste-castagnettes, un chanteur-guitariste (Joseph), son frère accordéoniste (Simon) et derrière : un djijeridooiste-machiniste, un batteur, et un contrebassiste. Intro de Simon donc, et une première partie de concert bien sympathique dans un Intermédiaire qui se remplissait petit à petit. Me demandant ce qui allait me faire distinguer (et peut être apprécier) ce groupe de tous les autres ... j'ai tout de suite flashé sur le Djijeridoo (désolé pour l'orthographe). Même si on ne l'entendait peut être pas assez, il apporte vraiment un son particulier (proche de la guimbarde en fait) aux morceaux : un côté trans bien sympathique. Mais très vite je me suis... Lire la suite

Léoparleur : les chroniques d'albums

Léoparleur : Tout Ce Qui Brille

Chronique écrite le 31/05/2006, par Pirlouiiiit

Léoparleur : Tout Ce Qui Brille

Vous aviez aimé leur précèdent album (Revoir la Mer), vous aviez dansé lors d'un de leurs concerts endiablés (ici ou là), revoici LéOparleur avec un nouvel album tout a fait dans la lignée du premier : réaliste, festif, un poil mélancolique, intemporel, dynamique, ... On retrouve le double chant (français/espagnol) des infatigables Josef Oster et de Maya Martinez et de leurs guitare, trompette, trombone, saxo ... pour des chansons toujours aussi entraînantes aux frontières du rock, de la guinguette et de la musique des pays de l'est. Il faut aussi citer Simon Oster (le frère) qui en plus de jouer de l'accordéon chante deux chansons tranchantes dont la... Lire la suite

Léoparleur : REVOIR LA MER

Chronique écrite le 30/05/2002, par Hum !

Avec une pochette pareille on se doute qu'on n'a pas affaire à un groupe de métal gothique, mais bien de chanson française réalistico-festive ... et tuons le suspens tout de suite, c'est encore une très bonne surprise qui nous vient de Strasbourg cette fois. Un petit côté Négresses vertes sur le premier morceau C'est Fini et sur Ce qui nous manque, un petit côté Au p'tit bonheur sur Je vois et puis c'est tout au niveau des ressemblances instrumentales éventuelles, pour ce groupe tout à fait... Lire la suite