Accueil Les Jolis en concert
Mercredi 26 février 2020 : 10834 concerts, 25932 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Les Jolis en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Les Jolis : l'historique des concerts

Sa.

27

Oct.

2012

Nasser en concert
Les Jolis + Nasser (Dj set) + Djs Eye Scream & Lord Library Lord Library | Dj Eye ScrEam | Les Jolis | Nasser
Concert en appartement - Marseille (13)

Sa.

06

Oct.

2012

Nasser en concert
Les Jolis + Dj Eye Scream & Lord Library + Nasser Djs Lord Library | Dj Eye ScrEam | Les Jolis | Nasser
Concert en appartement - Marseille (13)

Sa.

08

Sept.

2012

Departure Kids en concert
Les Jolis + Departure Kids Les Jolis | Departure Kids
La Machine à Coudre - Marseille (13)

Ma.

24

Avril

2012

Je.

29

Mars

2012

Les Jolis en Djs Le Duke - Marseille (13)

Je.

19

Janv.

2012

Les Jolis + Le Sparks + Dj Sam Ramon Les Jolis | The Spark Shyver
La Java - Paris (75)

Sa.

10

Déc.

2011

Calvitie en concert
The Irritones + Les Jolis + The Calvitie Les Jolis | Calvitie | The Irritones
La Machine à Coudre - Marseille (13)

Ve.

02

Sept.

2011

Skate Gang en concert
Les Jolis + The Dolipranes Les Jolis | Skate Gang
La Machine à Coudre - Marseille (13)

Les Jolis : les dernières chroniques concerts 7 avis

the Irritones + les Jolis + the Calvities (soirée de soutien à Relax-O-Matic)

Critique écrite le 12 décembre 2011, par Pirlouiiiit

Machine à Coudre - Marseille 10 décembre 2011

the Irritones + les Jolis + the Calvities (soirée de soutien à Relax-O-Matic) en concert

Après un samedi commencé au Roll'Studio et continué au Poste à Galène me voici donc à la Machine à Coudre (après être passé au Paradox où la soirée Meltin'Art n'a pas encore commencé) pour la soirée de soutien au label / organisateur de concert Relax-O-Matic, et c'est donc là que j'aurai juste le temps de boire une bière en écoutant J2P me parler de son expo en cours à la Maison Hantée et surtout de ses projets de prochaines, avant que les premières notes de the Calvities ne retentissent. Alors les Calvities est un trio guitare-basse-batterie avec à la guitare le fils de la famille Blues Hoffmamn. Autant dans son groupe familiale c'est trè blues, autant là c'est résolument punk. Ca joue vite, bien (autant que je puisse en juger), ça braille en anglais, les titres des chansons sont à l'image du nom du groupe. Le chanteur a le port nerveux, le batteur plutôt recroquevillé, et le bassiste cool de loin est quand même sacrément agité de près. Toujours amusant et sympathique de découvrir un nouveau groupe, voir comment il va se démarquer (ou essayer de le faire) dans son jeu, dans son attitude, dans sa tenue ... Il faut dire qu'à Marseille il y a maintenant une sacrée tradition de groupes dans le genre ... et que des gens comme... Lire la suite

Les Jolis + The Hatepinks

Critique écrite le 19 juin 2009, par Zhou

La Machine à Coudre - Marseille Samedi 13 Juin

Les Jolis + The Hatepinks en concert

Après 6 ans - pile poil - de bons et loyaux services, les Hatepinks ont décidés de s'enterrer. Et pour de bon cette fois. Oublié le pseudo concert d'adieu d'octobre ! Cette fois c'est la dernière des dernières, le bouquet final, l'orgasme ultime, la métaphore pourris, bref, après les haines roses seront broken and kaputt. Alors prêt pour un dernier shoot de haine rose ?! Machine à Coudre et samedi oblige, la salle se remplie tardivement mais le peuple répond présent, l'image du foudroyant concert d'adieu des Gasolheads bien blottis dans le coin du cerveau stockant les endorphines. Ce soir, c'est clair, on se finit ! Ou pas. C'est les Jolis, nouveaux dandys du rock marseillais, qui assurent la première partie et la descendance niveau consanguinité. Ca doit bien être la première fois où je suis concentré (comprendre passablement sobre) au moment de les voir. Aussi je dispose de la fraicheur jouvencelle de la découverte. Si sur disque les Jolis sonnent comme un mix plus ou moins improbable entre les Dogs (pour le meilleur), la nouvelle vague parisienne (pour le pire) et les consanguins marseillais (Hatepinks et Aggravation en tête de bourre), sur scène ce n'est pas la même affaire. Ils sont (probablement) jolis vu... Lire la suite

French Connection : Cowboys from outerspace + Arondes + Jolis

Critique écrite le 24 mai 2009, par stephane

Cabaret aléatoire Marseille 23 mai 2009

French Connection : Cowboys from outerspace + Arondes + Jolis en concert

Seconde soirée du festival French Connection au Cabaret Aléatoirement rempli. Une centaine de kids seulement ont eu le courage de braver la dictatoriale soirée de foot pour venir écouter des groupes de rock. Mais combien étaient-ils en 78 aux premiers concerts des Clash ? C'est peut-être ce que se sont dit les 4 qui sont montés sur scène en premier. Le chanteur ressemble comme à s'y méprendre à Joe Strummer jeune. Et si un doute persiste, il suffit t'entendre les morceaux punk rock qu'enchaînent les Jolis (si si, c'est leur nom). Basse, guitare, batterie, ça beugle un peu en anglais, le tout dépassant rarement 2 minutes. On pense aux clash, aux Ramones et à toute l'année 78 en général. C'est bien fait, c'est bien frais, mais c'est quand même du réchauffé. Ça ne semble pas déranger les premiers rangs,... Lire la suite

Les Jolis

Critique écrite le 22 février 2009, par Philippe

Lollipop Music Store, Marseille 21 février 2009

Les Jolis  en concert

Grosse soirée en perspective pour les Jolis qui organisent aujourd'hui la "Release Party" de leur bien ... joli premier vinyl. Ils commencent par un showcase au Lollipop Music Store, devant ce qu'on pourrait appeler le gratin de la scène punqueroque locale (en tout cas une partie représentative). Pas tout ça d'avoir 4 lignes dans Rock'n'Folk (on se demande bien comment d'ailleurs ?), mais il y a des passages obligés vers la gloire et c'en est un, indéniablement, qu'une Release Party Lollipop/Machine à Coudre... Un poil flippés, ils courent donc dans tous les sens pour préparer le set, d'autant qu'une partie de leur matos est déjà à la Machine à Coudre. Pendant ce temps, indifférents à leur stress, nous blaguons en épuisant par ailleurs ce pauvre Paulo qui passe la soirée à ouvrir des Hooegarden - lui qui croyait pourtant avoir ouvert un magasin de disques. Au fait, les zolies photos de LiveinMarseille y sont exposées et vous attendent ! Sauras-tu retrouver la photo dont le chanteur, le soir du vernissage, a arraché la légende qui ne lui convenait pas sous prétexte que ça parlait de ses testicules ? A l'occasion on constate aussi avec plaisir que ces jeunes gens à casquette sont courtois, du genre à vous remercier d'avoir pris 2... Lire la suite

Les Jolis : les chroniques d'albums

Les Jolis : Les Jolis

Chronique écrite le 18/02/2009, par Philippe

Les Jolis : Les Jolis

Les Jolis sortent leur premier disque. Ah ! Première question, lesquels c'est déjà ? Non parce qu'on a bien compris à force d'en voir partout depuis 2-3 ans qu'une nouvelle génération de jeunes punk-poseurs avait décidé de prendre d'assaut la Machine, Myspace, le Lounge et le Cours Julien en général, parfois même les Bouches-du-Rhône entières. Rien que de mémoire et dans le style, on peut déjà citer Dolipranes, Vaginal Liquid, Les Puceaux, Ynodible... en supposant que certains n'existent probablement déjà plus - ou ne sont plus puceaux et/ou inaudibles ! Et qu'en plus ces groupes sont probablement aussi consanguins que la vague précédente... Bref Les Jolis sont eux aussi jeunes et bêtes, portent des fringues serrées et parfois des casquettes de marins, et sortent un disque de garage-punk-rock'77 - oui, comme si la simple notion de disque de garage-punk-rock'77 n'avait pas déjà en elle-même, 10 ans de plus qu'eux. Cela étant on s'en fout : bien qu'étant des grabataires de 30 ans et plus (je suis par exemple né après les Stooges mais avant le punk, imaginez un peu), et même avec des disques d'époque à la maison, nous ne raisonnons pas comme ça à LiveinMarseille... D'où notre deuxième question - Faudrait-il parce qu'on a vu Shining, penser... Lire la suite

Les Jolis : S/T (Scanner Records / Wombat Records)

Chronique écrite le 06/01/2009, par Zhou

Les Jolis : S/T (Scanner Records / Wombat Records)

Premier album pour Les Jolis. Mais un disque qui fait suite à un split partagé avec Ynodible. Nouvelle scène marseillaise qu'on dit. La jeunesse opte également pour le microsillon (pochette sérigraphiée incluse) avec ce 9 titres qui sort conjointement sur deux nouveaux labels : Scanner et Wombat (déjà auteur du méfait en 45 tours minute). Les Jolis font du garage rock visant vers le punk. Les influences sont là, on pense aux Dogs (Albert Hofmann et... Lire la suite