Accueil Los Bankalos en concert
Mardi 18 juin 2019 : 9632 concerts, 25522 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.


60's Garage - Les Bankalos, groupe marseillais, jouent un rock garage de proximité. Compos et reprises 60's fuzzy se côtoient pour donner un set énergique, minimaliste et sauvage.

Site

Los Bankalos en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Los Bankalos : l'historique des concerts

Ve.

14

Sept.

2018

LOS BANKALOS + DJ Glory Boy + DJ Sky Fuzz L'Intermédiaire - Marseille (13)

Sa.

28

Avril

2018

Splash Macadam en concert
No Exit + Los Bankalos + Splash Macadam Splash Macadam | No Exit Only | Los Bankalos
Cambuza - Gémenos (13)

Ve.

09

Mars

2018

Los Bankalos : les dernières chroniques concerts 4 avis

Barrence Whitfield & The Savages + Los Bankalos

Critique écrite le 31 mai 2018, par G Borgogno

Le Molotov, Marseille. 23 Mai 2018

Barrence Whitfield & The Savages + Los Bankalos en concert

SAVAGE EVENING. Il y a peu, j'ai revu Barrence Whitfield & The Savages... Pour la quatrième fois (cinquième ?). Et ? Démoniaque! Comme toujours... Et dire que j'ai failli ne pas y aller pour de bonnes raisons (lumbago aigu). Aujourd'hui j'ai la colonne foutue... Mais quand j'ai une douleur au dos, je me dis "minot, tu as eu raison d'y aller... Tu ne souffres pas vain...". Et la prochaine fois qu'il donnera un concert avec ses "Sauvages" ? J'irais !!! photo Dimitri Chilitopoulos Tout d'abord, on ne félicitera pas le public marseillais qui ne s'était pas déplacé en masse. Une erreur autant le dire et un peu la honte pour le public dit "rock" de la ville, qui avait certainement TOUTES les vraies bonnes raisons (la flemme, l'émission politique ou une série I-M-M-A-N-Q-U-A-B-L-E à la télé ?). Je galéje mais ça faisait un peu de peine pour ces "musicos" irréprochables qui ont joué comme si ils étaient dans un stade... On peut aussi ne pas aimer et/ou avoir de BONNES raisons pour ne pas venir. Nous sommes d'accord. Par voie de conséquence, on félicitera TOUS ceux qui étaient là (ils se reconnaîtront) et on laissera à un certain D le soin de résumer ce gig : "Encore une très bonne soirée". Barrence Withfield ne révolutionne, certes, pas,... Lire la suite

Cul-Cultura + Los Bankalos + PowerSolo

Critique écrite le 10 mai 2017, par odliz

Le Molotov, Marseille 8 mai 2017

Cul-Cultura + Los Bankalos + PowerSolo en concert

Quoi de mieux pour parachever un week-end électoral, de victoire militaire et sympathiquement printanier qu'un triple concert amplifié ? C'est donc d'un pas jovial que l'on s'engouffre à l'intérieur d'un Molotov déjà bien rempli pour aller découvrir le trio de Cul-Cultura , ex Ed Mushi et Crumb pour les intimes. À mi chemin entre geekerie musicale et potacherie décalée, Cul-Cultura nous abreuve de morceaux déconcertants mais bien ficelés qui font l'effet d'une fête foraine en descente de trip. Je pense que, côté influence, l'autobiographie de Phil Collins lue par notre frontman l'été passé y est pour quelque chose. La basse est grasse et chattertonnée, la batterie véloce et l'écriture automatique pour des textes de toute beauté : de Panpan Culcul au Champ Lexical de la Piscine Municipale , Cul-Cultura ouvre la porte aux horizons les plus fumeux. La voix devient bruitiste, reprenant les larsens en chœur et l'anglais se chante avec l'accent de Menpenti. Le mini synthé donne à l'ensemble un côté Charly Oleg , malgré le spectre de Deep Purple et de sa Black Night (merci à l'oreillette de cette précision) qui plane sur tout le set. Ombre et Lumière, donc. La digestion se fait autour d'un sirop de... Lire la suite

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Bankalos, Diplomacy Parker, The H.O.S.T.

Critique écrite le 27 septembre 2016, par pirlouiiiit

rue Consolat, Marseille 18 septembre 2016

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Bankalos, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. en concert

Chronique bouche trou pour ce qui aura été à ce jour ma plus chouette édition de la Rue du Rock (la première avec la rue ouverte à la circulation, la deuxième avec l'autorisation de fermer la rue refusée la veille pour un pb de mail non reçu, la troisième avec le coin de la rue Berneix un peu stressant à gérer et une mésentente avec quelques voisins suite à une communication tardive auprès des voisins)... Je ne parle pas de la programmation car honnêtement sur une vingtaine de groupes il y en aura eu comme lors des éditions précédentes pour tous les goûts ! Non c'est surtout que cette année j'ai eu l'impression que tout s'est passé tout seul et bien que là depuis 8h du matin (notamment pour décorer la rue avec -les photos de- Olivier Crapoulet, Marie Laforge, Fabien, Ksenia - cf ici) ... météo parfaite (alors que la veille il pleuvait), public au rendez vous (dans les 2000 ! uniquement via internet le seul article papier ayant été dans 20 minutes), rue débarrassée de ses voitures (désolé une nouvelle fois à ceux qui se sont fait embarqué la leur, mais on a vraiment affiché et tracté sans relâche pendant toute la semaine pour prévenir), plein de gens en familles (et donc plein d'enfants), des ingés sons et des groupes au taquet qui... Lire la suite

Los Bankalos + Moon Ra

Critique écrite le 20 septembre 2015, par phil2guy

Le Jam - Marseille 12 Septembre 2015

Los Bankalos + Moon Ra en concert

La petite salle du Jam, anciennement le Lounge, ouvre à nouveau ses portes après quelques mois de fermeture. Deux formations phocéennes très différentes vont y jouer ce soir : Los Bankalos et Moon Ra. Los Bankalos est une formation d' à peine quelques mois à peine d'existence qui joue un garage rock tendance 60's. Comme chez les Cramps, il n y a pas de bassiste. Le groupe est constitué de deux guitaristes (un qui assure les riffs et l'autre plutôt les solos ou ce qui ferait office de ligne de basse) un batteur et une chanteuse. Le jeu du batteur est minimaliste à souhait mais très efficace, sa batterie est constituée seulement d'une caisse claire et d'un tom-basse sur lequel du carton a été scotché afin qu'il sonne comme une grosse caisse. Il martèle des rythmes répétitif et tribaux tel une Moe Tucker garage. Le son des Bankalos est très lo-fi et assez dissonant, les guitares " twanguent ", mais tout cela donne au groupe une identité et une originalité qui le distingue des formations garage revivalistes lambda. Leur répertoire est composé majoritairement de reprises de standards des 60's comme Waiting for my man du Velvet Underground, Real cool time des Stooges ou You're donna miss me 13h Floor Elevator. Des titres, certes... Lire la suite

Los Bankalos : Vidéo