Accueil Lou Doillon en concert
Samedi 15 décembre 2018 : 10713 concerts, 25298 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.


Fille de Jane Birkin et du réalisateur Jacques Doillon, demi-soeur de Charlotte Gainsbourg, l'actrice Lou Doillon se lance dans la chanson pop 'n folk sous le haut patronage de son ami Etienne Daho, qui a réalisé son disque... Album et tournée en 2015 ! Lou Doillon est de retour avec des concerts en 2019 (Olympia de Paris le 16 mai 2019) !

Site

Lou Doillon : les dernières chroniques concerts 4 avis

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective)

Critique écrite le 12 avril 2016, par lol

Philharmonie de Paris 3 avril 2016

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective)  en concert

Comme pour beaucoup de monde, le Velvet Underground est à mes yeux un groupe majeur, qui a bousculé et changé la face du rock en y transfigurant son côté obscur, arty et sauvage. S'il ne faut pas sous-estimer l'importance de la guitare de Sterling Morrisson, Lou Reed et John Cale étaient bien évidemment les figures tutélaires du groupe et les seuls à voir poursuivi des carrières musicales prolifiques après les années d'insuccès de la formation new yorkaise. Si John Cale n'a pas décroché de tubes comme le "Walk on the wild side" de Lou Reed, il a commis des albums intéressants comme "Paris 1919", collaboré avec Brian Eno et ne s'est jamais enfermé dans un carcan musical. Il est de plus à mes yeux l'un des plus grands producteurs de l'histoire du Rock. On lui doit en effet les premiers albums des Stooges et des Modern Lovers ou l'album Horses de Patti Smith... Intéressé depuis des années par tout ce qui touche au Velvet, que j'avais eu la chance de voir sur scène le 16 juin 1993 à l'Olympia lors de leur tournée de reformation, j'attendais avec impatience cette Expo et ce concert Hommage à la Philharmonie. C'est pourtant avec une certaine appréhension que je rejoignais la Philharmonie. John Cale allait-il tenter de... Lire la suite

John Cale présente The Velvet Underground and Nico (avec Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective)

Critique écrite le 09 avril 2016, par Charliii

Philharmonie de Paris 3 avril 2016

John Cale présente The Velvet Underground and Nico (avec Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) en concert

Après une recherche désespérée de place pour ce concert unique, me voici à la Philharmonie de Paris pour voir John Cale et ses invités interpréter l'album The Velvet Underground and Nico à l'occasion de l'exposition "The Velvet Underground / New York Extravaganza". Comme prévu, le cadre est sublime. Dans la salle comble, le public est très éclectique - du septuagénaire en t-shirt "banane" d'Andy Warhol à l'ado accompagnant ses parents "car tu ne verras pas ça deux fois dans ta vie" - fébrile et quasi-silencieux, et ovationne John Cale et son groupe à leur arrivée sur scène. Les premières notes de "Waiting for the Man" résonnent, indiquant que l'ordre canonique de The Velvet Underground and Nico sera contrarié. Le public, connaisseur, fait savoir son appréciation et une satisfaction émue à écouter ce membre fondateur du Velvet jouer ce morceau emblématique d'un album culte comme peu d'autres dans l'histoire du rock. Un début calme, précis. On attend la suite. A notre plus grand malheur, on voit ensuite les dadais dégingandés des Libertines s'amener sur scène et entonner le moins accessible "European Son". A grands coups de riffs monotones, surfaits, accompagnés d'un clavier lourdingue, les deux clowns dénaturent cet hommage... Lire la suite

Paléo Festival 2013 : Neil Young & Crazy Horse + Alt-J + Mermonte + Phoenix + Lou Doillon + Palma Violets + Heymoonshaker + Sophie Hunger + The Lonesome Southern Comfort Company + Mama Rosin + Les clandestines

Critique écrite le 27 août 2013, par Lionel Degiovanni

Paléo festival - Nyon (Suisse) 23 Juillet 2013

Paléo Festival 2013 : Neil Young & Crazy Horse + Alt-J + Mermonte + Phoenix + Lou Doillon + Palma Violets + Heymoonshaker + Sophie Hunger + The Lonesome Southern Comfort Company + Mama Rosin + Les clandestines  en concert

Pour démarrer cette chronique du 38ième Paléo Festival de Nyon, évoquons tout d'abord quelques chiffres... Paléo a vu sa première session en 1976 et depuis, Paléo a accueilli 5 246 154 spectateurs. Pour cette année 2013, 297 spectacles au total en comptant toutes les scènes, 142 artistes et troupes y compris les animations, et une centaine d'artistes programmés sur les 5 scènes; Plus de 4600 collaborateurs, des journalistes et environ 565 professionnels, quelques maisons de disques, et plus de 1200 accrédités, avec 207 médias différents. Les partenaires concernant ce festival sont très nombreux et on les voit un peu de partout sur les nombreux panneaux et affiches présents au sein du festival. Pour continuer la présentation du Paléo pour ceux qui ne connaissent pas, Paléo est une ville dans la ville. Quand on a la chance de voir de l'intérieur tout le fonctionnement de ce grand complexe, on ne peut qu'admirer cette grande machine. Tout y est : tout le système de vidéo, avec de grandes caméras pro, une régie vidéo pour le montage, des équipes qui tiennent un blog, des sessions acoustiques, des interviews, un site toujours mis à jour, le catering, des restaurants où l'on peut trouver de la nourriture du monde entier, le merchandising,... Lire la suite

Lou Doillon

Critique écrite le 06 février 2013, par Lionel Degiovanni

Cargo de Nuit - Arles 2 février 2013

Lou Doillon en concert

Ce soir direction le Cargo de Nuit pour découvrir une nouvelle artiste dans le domaine. Je précise domaine de la musique car l'artiste en question, est aussi une artiste dans d'autres domaines (cinéma...) mais personnellement, je ne sais absolument rien d'elle, si ce n'est qu'elle est la fille de Jane Birkin. Mais comme elle me l'a dit elle-même, "on est tous l'enfant de quelqu'un". Cette artiste que je vais découvrir ce soir sur scène, c'est Lou Doillon. Le concert affiche complet depuis plusieurs jours. Cela montre donc l'engouement qui se presse autour de cette artiste. Je l'ai juste entrevue lors de son passage à l'émission Taratata et j'avais trouvé ça pas mal du tout. Calme certes, mais bien fait, et efficace. Ce soir salle comble et déjà première surprise, Lou Doillon arrive à réunir un public très divers et varié : des jeunes ados, des petits, et pas mal de gens de la quarantaine, cinquantaine. Sont-ils là par souvenir à Jane ? Des nostalgiques ? On peut se poser la question. Mais après tout, ce qui compte c'est ce que va rendre le concert, "fille de" ou pas, si ça n'accroche pas, le public le fera savoir. A l'heure dite, le show démarre. La scène est bien pleine : une batterie, une basse, une guitare... Lire la suite

Lou Doillon : Vidéo

Lou Doillon : écoute