Accueil Louis Bertignac en concert
Jeudi 5 décembre 2019 : 10558 concerts, 25823 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.


L'ex guitariste/chanteur du groupe Téléphone, Louis Bertignac poursuit une carrière solo où son amour du rock 'n roll et du blues transparait dans chaque composition... Ses concerts en formule "power trio" sont revigorants et mémorables, l'homme ne ménageant jamais sa peine en scène ! En concert fin 2014 puis en 2015 !

Site

Louis Bertignac : les dernières chroniques concerts 22 avis

Louis Bertignac

Critique écrite le 20 novembre 2019, par lol

Disneyland Paris 13 novembre 2019

Concert privé improbable où Louis Bertignac, le légendaire guitariste de Téléphone, se produit à Eurodisney devant une armée de papetiers à l'occasion d'un congrès organisé par un grossiste... Mais nous rangeons vite nos a prioris car l'homme attaque d'emblée avec "Ça c'est vraiment toi" et la magie opère. Bertignac est accompagné par un groupe ultra carré qui enchaîne avec une série de reprises des Stones ("Gime Shelter"), des Beatles ("While my guitar gently weeps", "I want to hold your hand"), de JJ Cale... Lire la suite

Les Bombes Humaines + Delao

Critique écrite le 27 janvier 2019, par Jérôme Justine

La Puce à L'Oreille, Riom 26 janvier 2019

Les Bombes Humaines + Delao en concert

La première partie est assurée ce soir par DelaO, groupe rock puydedomois. C'est à partir de là que c'est un peu parti en cacahuète dans ma tête fatiguée.... Après quelques titres assez sympathiques en français, le chanteur, qui, me dis-je, dois être assez fan de Noir Désir nous explique que leur guitariste est en fait le futur ex guitariste du groupe d'après d'une part et que d'autre part et le futur nouveau guitariste d'un nouveau groupe nommé Tostaki dont l'idée est de reprendre du Noir Désir. Le gars moi-même, ayant peu dormi et n'ayant mangé qu'un Coca Cola a commencé à chauffer de la cervelle. Évidemment c'est à ce moment là que monsieur Nikon a commencé lui aussi à jouer au Kon, n'assurant que partiellement une mise au point, non pas de mes idées mais de mes images. Pendant ce temps Delao/staki, jouaient de belles reprises de Comme elle vient et de Tostaki. Après un rapide changement de plateau, Cédric (guitare et chant), Pierre (guitare et chant), Ludo (batterie) et Guillaume (basse) rentrent sur scène après une courte introduction. Essayant tant bien que mal de me faufiler pour prendre quelques images de ce concert, j'ai le droit pour la première fois à quelques insultes diverses et variées d'un public... Lire la suite

Les Insus? (Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka)

Critique écrite le 16 septembre 2015, par Xavier Averlant

Le Splendid, Lille 15 septembre 2015

Les Insus? (Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka)   en concert

Ambiance à bloc hier soir pour le deuxième concert des Insus? (aka Téléphone sans Corine Marienneau, c'est à dire : Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka), à Lille cette fois. Je ne vais pas développer une fois de plus sur notre enthousiasme que vous pouvez retrouver dans notre compte-rendu du concert du 11 septembre 2015 au Point Ephémère... En deux mots, c'était mortel, voir un des groupes qui nous a le plus marqué se reformer de manière impromptue, annoncé 15 jours en avance, ça reste encore dans le domaine du rêve éveillé. On va juste parler des différences entre les deux concerts. Encore plus de plaisir sur scène, dans le public (plus nombreux qu'a Paris et plus communicatif). Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac avaient l'air encore plus proches, et ils ont fait des déclarations d'amour l'un envers l'autre ("on s'est enfin retrouvés"), Louis a Jean-Louis : "je m ennuyais dans la vie jusqu'à ce que tu viennes me voir avec ta 4L". Et toujours ces regards entre eux. Richard Kolinka, comme toujours, est une star. Niveau setlist, beaucoup de changement : deux titres en moins par rapport a Paris: "Flipper" et "Le Vaudou". Et pas moins de cinq titres supplémentaires: "Le... Lire la suite

Les Insus? (Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka)

Critique écrite le 12 septembre 2015, par Xavier Averlant

Point Ephémère, Paris 11 septembre 2015

Les Insus?  (Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka)   en concert

On l'a attendue cette journée, depuis ce fameux message de Richard Kolinka le 27 août dernier... L'attente a été longue. Les premiers jours, on a douté, faut avouer (non c'est pas possible, c'est trop gros). Au fur et à mesure, on a du se rendre à l'évidence, on allait bien assister à un concert de trois membres de Téléphone. Dès 18 heures, beaucoup de monde Quai de Valmy, toutes les chaînes de télé sont présentes pour couvrir l'événement. Organisation pas terrible pour rentrer dans la salle, on patiente, on nous dis que notre ticket ne marche pas car déjà utilisé... Des envies de meurtre à ce moment là. Mais à première vue gros bug avec les codes barres des places achetées et heureusement on l'a finalement eu ce sacré bracelet. Bref, une fois dans la salle, la tension monte. On aperçoit quelques têtes connues : Nagui (grand fan depuis toujours ), Claude Gassian, Yarol Poupaud, Philippe Manœuvre, Gérard Drouot, Patrick Bruel, Warren Ellis... Tout le monde a le smile, tout le monde n'en peut plus d'attendre... La salle est bondée. Il est 21 heures 10, on voit les boys à l'étage qui prennent le chemin de la scène. La lumière s'éteint. Et là, alors que personne n'est sur scène, on entend les premiers riffs de Crache ton... Lire la suite

Louis Bertignac : Vidéo

Louis Bertignac : écoute