Accueil Lydia Lunch en concert
Mercredi 23 mai 2018 : 9661 concerts, 24989 chroniques de concert, 5216 critiques d'album.


Artiste phare de l'underground US. Icône sexuelle, artiste radicale, inlassable et inclassable, Lydia Lunch n'a eu de cesse de dénoncer le conformisme, l'exploitation de la misère, la politique américaine et les violences faites aux femmes.

Site

Lydia Lunch en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Lydia Lunch : l'historique des concerts

Ma.

20

Mars

2018

Lydia Lunch + Putan Club Putan Club | Lydia Lunch
LE NADIR - Bourges (18)

Je.

22

Fév.

2018

Brutal Measures: Lydia Lunch & Weasel Walter Weasel Walter | Lydia Lunch
L'Embobineuse - Marseille (13)

Ve.

09

Déc.

2016

7 Weeks en concert
Lydia Lunch + 7 Weeks Lydia Lunch | 7 Weeks
Petit Bain - Paris (75)

Ve.

09

Déc.

2016

7 Weeks en concert
Lydia Lunch + 7 Weeks Lydia Lunch | 7 Weeks
Grillen - Colmar (68)

Je.

08

Déc.

2016

7 Weeks en concert
Lydia Lunch + 7 Weeks Lydia Lunch | 7 Weeks
Le Hublot - Nancy (54)

Sa.

05

Mars

2016

Lydia Lunch / Retrovirus (us) + Bärlin (fr) + Crowd Of Chairs Magasin 4 - Bruxelles (B)

Ve.

27

Mars

2015

Kas Product en concert
Lydia Lunch Retrovirus + Kas Product Lydia Lunch | Kas Product
Petit Bain - Paris (75)

Ma.

04

Mars

2014

Lydia Lunch / Retrovirus + Bathernay Magasin 4 - Bruxelles (B)

Lydia Lunch : les dernières chroniques concerts 10 avis

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures)

Critique écrite le 01 mars 2018, par Agent Massy

L'embobineuse, Marseille 22 février 2018

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) en concert

Brutal Measures : Lydia Lunch & Weasel Walter + Grrzzz Grrzzz Un duo, marqué par la vie. Les marques du temps, et on peut aussi fantasmer les marques de la vie reçue en pleine face avec courage. Bref, ils sont bien punk et bien rock, dans la dégaine, l'attitude, la gestuelle, l'esprit. Elle est habillée dans un style léopard, lui dans un style cuir avec casquette. On se croirait à Berlin à l'époque de Lou Reed. Elle joue des machines, disposées devant et à côté d'elle, barricades assez imposantes d'où émerge sa tête menue, munie de couettes. Il y a aussi un clavier, mais sinon ne comprend pas vraiment quelles sont les machines. Certaines ont l'air d'époque (laquelle ? peu importe) d'autres sorties tout droit d'un magasin de musique actuel (avec un design à base de leds, de pads translucides et multicolores). C'est plaisant d'entendre une musique qui a autant de grain faite avec ces objets contemporains un peu lisses, dont la cible marketing est plutôt l'adolescent pour qui faire de la musique électronique est un peu la continuité des jeux en réseau sur PC boosté. Lui joue de la guitare, avec un son vraiment très travaillé, tranchant dans le style no wave, mais vraiment personnel. Tous deux chantent alternativement,... Lire la suite

Lydia Lunch's Retrovirus

Critique écrite le 09 décembre 2013, par Prakash

L'Embobineuse - Marseille 1er Décembre 2013

Lydia Lunch's Retrovirus en concert

C'est le grand soir pour moi, je vais enfin découvrir l'L'Embobineuse, cette salle mythique de l'alternatif marseillais. Après avoir fait trois fois le tour du quartier, je réussi à trouver le Saint-Graal où j'ai été agréablement surpris par les lieux mais également par l'équipe très sympathique. Pour ma première fois, je suis bien tombé car c'est une figure mythique de la contre-culture américaine et de la no wave new yorkaise des années 80 qui officie ce soir. En effet, Lydia Lunch revient à Marseille avec son groupe du moment Retrovirus composé de Bob Bret, Walter Weasel et Tim Dahl, que de beau monde. Photo : Pixxxo Pas de blabla sur le CV des gens qui officient ce soir, je manquerai de place, c'était un devoir religieux d'être présent ce soir pour voir cette petite dame en robe noire qui aura tant influencé des groupes comme Sonic Youth dont je suis fan inconditionnel et dont Bob Bret a été longtemps batteur. Photo : Pixxxo Tout de suite, on est saisi par le charisme qui se dégage de Lydia Lunch et on entre rapidement dans le vif du sujet, on est tout de suite dans le son déconstruit et bruitiste caractéristique de la no wave. Bob Bert nous assène de sa batterie d'entrée de jeu pour accompagner le chant de Lydia... Lire la suite

Big Sexy Noise + Amour

Critique écrite le 04 mars 2012, par Roo-ha-kim

l'Embobineuse - Marseille 03 mars 2012

Big Sexy Noise + Amour  en concert

Pas (de désir nocturne) de vélo ou de bagnole de merde, pas de station de métro aux alentours, encore moins de tramway ; donc direction l'Embobineuse à pieds à partir de St Charles. Une nouvelle fois merci à "nos" élus d'avoir soigneusement éviter certain quartiers sur le tracé de leurs transports en communs (mais sont-ils vraiment en communs ?) J'avais déjà raté la papesse de la contre-culture new-yorkaise Lydia Lunch plusieurs fois à Marseille et cette fois-ci son nouveau projet nettement moins intello et plus directement blues/rock'n'roll Big Sexy Noise m'excitait bien. Malheureusement, même si ce fut un très honorable concert, en ce qui me concerne ce fut un peu la rencontre à demi ratée. Nous arrivons un peu en retard, alors que cela fait déjà bien quinze minutes que Big Sexy Noise est sur scène. L'ordre de passage des groupes a en effet été inversé puisque Amour qui devait assurer la première partie a eu quelques soucis à rallier la cité phocéenne. L'Embob affiche complet, ce qui est une très bonne chose. En revanche il devient dès lors pas évident du tout de voir ce qui se passe sur scène ni de se rapprocher. Le son, comme d'habitude ici, est parfaitement réglé. Sauf que pour une fois j'aurais bien aimé... Lire la suite

Lydia Lunch & Big Sexy Noise + Paris Suit Yourself + Hyphen Hyphen (1ère Nuit Ouf)

Critique écrite le 19 janvier 2011, par Pierre Andrieu

Le 104, Paris 14 janvier 2011

Lydia Lunch & Big Sexy Noise + Paris Suit Yourself + Hyphen Hyphen (1ère Nuit Ouf) en concert

Grosse soirée au 104 à Paris, le vendredi 14 janvier 2011, avec la première Nuit Ouf dont le but assumé (et atteint !) était de " replonger dans l'effervescence des années 70, quand le rock teinté de punk se mélangeait alors sans crainte au disco"... Au milieu de moult activités insolites - bains chauds, massages, défilé de mode, atelier coiffure, dégustations, bodypainting etc etc... - dans ce remarquable lieu qu'est le 104, établissement artistique de la ville de Paris situé dans le 19ème, non loin de la Porte de la Chapelle, des expositions, des installations et... des concerts de, entre autres, Hyphen Hyphen, Lydia Lunch & Big Sexy Noise et Paris Suit Yourself, la raison de notre venue ce soir... Hyphen Hyphen Largement traumatisé par la vague fluo kids/Nu Rave initiée par Klaxons et Late Of The Pier, le jeune groupe niçois Hyphen Hyphen lance parfaitement la soirée sur la scène érigée au fond d'une immense nef de verre. Avec un lyrisme vocal échevelé, des dérapages électroniques assumés, des rythmes ultra groovy, des guitares sèchement syncopées et des synthés clinquants, la troupe bigarrée se lance dans une série ininterrompue de chansons aspirants au titre de tubes électro pop. Et si l'on sent très clairement... Lire la suite