Accueil Maceo Parker en concert
Jeudi 14 décembre 2017 : 11055 concerts, 24776 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Saxophoniste de James Brown pendant 25 ans. Il navigue adroitement entre la Soul des JB's de 1960, le Freaky Funk des années 1970 de Clinton, avec des incursions dans le Jazz-Mellow et le Hip-Hop.

Maceo Parker : vos chroniques d'albums
Site

Maceo Parker en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Maceo Parker : l'historique des concerts

Ve.

01

Déc.

2017

Me.

29

Nov.

2017

Ma.

28

Nov.

2017

Sa.

25

Nov.

2017

Sa.

25

Nov.

2017

Ve.

24

Nov.

2017

Me.

26

Juillet

2017

Albertville Jazz Festival en concert
Albertville Jazz Festival - Maceo Parker + Nicolas Folmer Albertville Jazz Festival | Maceo Parker | Nicolas Folmer
Esplanade de l'Hôtel de Ville - Albertville (73)

Di.

23

Juillet

2017

Live au Campo !  en concert
Live Au Campo - 23 Juillet 2017 : Maceo Parker - Lee Fields & The Expressions Live au Campo ! | Maceo Parker | Lee Fields
Campo Santo - Perpignan (66)

Maceo Parker : les dernières chroniques concerts 20 avis

Maceo Parker (Festival Nuits du Sud)

Critique écrite le 21 juillet 2015, par Matninatphotography

Vence 11 juillet 2015

Maceo Parker (Festival Nuits du Sud) en concert

Dans la nuit tiède de Vence, il s'avance à tâtons dans l'obscurité des coulisses. Dos courbé, jambes fléchies, la démarche est incertaine. Il passe tout près de moi et je me dis : "comment va-t-il faire ?". Sur la scène, ses choristes et ses musiciens ont déjà lancé le groove en béton armé. Il est 21 heures 15, c'est le début du concert, il entre en scène. Grande classe, costume-cravate, saxophone en main, et toute l'énergie de la funk. "My name is Maceo". Transcendé par la scène, Maceo Parker vient de rajeunir de 20 ans ! Et il maîtrise son groupe et sa musique en vrai chef d'orchestre, comme le faisait son ancien patron James Brown ; c'est lui qui dicte le tempo et l'intensité du groove. Et il sait s'exprimer avec générosité, et virtuosité, aussi bien au sax qu'au chant. Les notes qu'il produit avec ses deux instruments sont hyper mélodiques et reconnaissables parmi mille, c'est d'ailleurs pour ça qu'il est le musicien le plus samplé de l'histoire. Il faut dire que dans ses musiciens il y a du très lourd, comme toujours, avec notamment cette fois-ci Dennis Chambers à la batterie s'il-vous-plaît, connu pour sa frappe monstrueuse mais non sans nuance et agilité. Il nous gâte d'un super solo de batterie au milieu du... Lire la suite

Maceo Parker

Critique écrite le 24 novembre 2014, par Chandleur

Le Plan, Ris Orangis 21 novembre 2014

Maceo Parker en concert

Adieu Le Plan historique, voici la nouvelle salle, à l'acoustique parfaite, plantée au milieu d'un no man's land Essonnien à faire froid dans le dos. Mais il en faut plus pour refroidir l'enthousiasme de Maceo Parker et son band, qui vont envoyer 2h45 d'un son à l'ADN "2% Jazz, 98% Funk et 100% Love". Hé oui, ça fait un show 200% Fonck!! Maceo Parker, 70 Printemps au compteur, dont 25 auprès du Godfather, James Brown, apparaît très amaigri, mais confirme son appartenance à la Mythologie Funk, le... Lire la suite

Maceo Parker

Critique écrite le 02 décembre 2013, par Calie Cotto

Espace Malraux - Six Fours 29 Novembre 2013

Maceo Parker en concert

Et si je commençais par la fin ? Comment ne pas évoquer l'atmosphère finale qui règne à ce concert ? Les visages ouverts, les cris de joie, les yeux qui pétillent ? Comment ne pas parler de ce langage universel, celui qui reste tatoué en chacun de nous ? MACEO PARKER... Tout a été dit, écrit, absolument tout. Personne ne rentre dans son univers sans modestie, pas même Prince qui lui demande de participer à certaine de ses tournées. Sa vie, vous la trouverez au fil des blogs, des pages web et des magazines. Mais l'ambiance ... Il faut l'avoir vécue ! Je suis à Six-Fours-sur-Groove hier ... Bon, j'avoue je connais mal l'univers, voire presque pas. Alors j'écoute le public, je comprends que j'entre dans une bulle à part. J'ai raté la première partie, un vendredi qui s'improvise, un emploi du temps ingérable, je cours et me précipite, il est 21 heures, je suis en retard, mais ne manquerais le concert pour rien au monde. Je rejoins une dizaine de personnes à qui j'ai donné rendez-vous pour partager ce moment unique et la porte... Lire la suite

Les Déferlantes d'Argelès 2013 - Jour 1 : Ben Harper & Charlie Musselwhite, Saez, Dub Incorporation, Maceo Parker, Willy Moon, Shake Shake Go

Critique écrite le 13 août 2013, par Boby

Argelès sur Mer 7 juillet 2013

Les Déferlantes d'Argelès 2013 - Jour 1 : Ben Harper & Charlie Musselwhite, Saez, Dub Incorporation, Maceo Parker, Willy Moon, Shake Shake Go en concert

Se rendre aux déferlantes d'Argeles, c'est comme choper une Ex. Un peu de plaisir, pas vraiment de surprise, mais au final un bon moment où l'on a un peu transpiré. Sous la chaleur harassante de l'avant pays catalan, l'ambiance est mitigée. Partagée entre la douceur des Shake Shake Go menée par la voix cristalline de leur chanteuse et un Willy Moon rayonnant, qui ferait presque de l'ombre à l'astre lumineux. Les premiers, quasi inconnus au bataillon, ambiancent les lieux. Derrière une pop légère, le fruit d'une copulation effrénée entre Florence and The Machine et les Mumford and Sons. Préliminaires idéals pour préparer la venue du second, Willy Moon. Dandy elviesque, Moon sous un soleil de plomb argue la foule. Malgré 38°c à l'ombre (et de l'ombre sur la grande scène il n'y en a pas) le type arbore un chic costume noir et blanc. Parce qu'un dandy n'a jamais chaud, il ne tombera pas le veston au grand dam des demoiselles auxquelles il lancera un bon nombre de fois des "I love you you you you and you". Dans ce cadre idyllique, adossé à un manoir, la mer en fond de décors, le néo zélandais charme par son rock brut. La classe londonienne c'est un "yeah yeah yeah" qui fait lever -un peu- la foule (pourtant... Lire la suite

Maceo Parker : les chroniques d'albums

maceo parker : dial

Chronique écrite le 06/04/2000, par thierry

Du bon rien que du bon c'est carre comme un ovale toujours aussi fiable malgres le temps qui passe un son enorme ' le seul a avoir compris ce qu'on attends tous surtout au mixage) un concept toujours inovant de la puissance des feintes une section rythmique du feu de dieu maceo...