Accueil Mademoiselle K en concert
Lundi 18 décembre 2017 : 10798 concerts, 24781 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Pop rock. Colères et ruptures, ratages et impostures fracassées au son d'une voix rauque, et rock, qui parfois épouse des langueurs sensuelles. Mademoiselle K est de retour en 2015 avec un nouvel album en anglais et une grande tournée ! A l'occasion de la sortie le 1er septembre 2017 de l'album " Sous les brûlures, l'incandescence intacte ", Mademoiselle K est en concert au Bataclan de Paris le 22 novembre 2017 et en tournée française.

Mademoiselle K : vos chroniques d'albums
Site

Mademoiselle K : les dernières chroniques concerts 15 avis

Mademoiselle K + Bye bye Blondie

Critique écrite le 25 avril 2011, par Ysabel

Usine - Istres 16 Avril 2011

Mademoiselle K + Bye bye Blondie en concert

Ce samedi soir à l'Usine est Karément sous le signe du Rock. Alors, en attendant l'arrivée de Mademoiselle K, on va se mettre en jambes et en oreilles avec Bye Bye Blondie. Nos trois rockeurs marseillais prennent place. Tout en noir. L'attitude y est : guitariste & bassiste bien campés sur leurs jambes écartées. L'intro est exclusivement musicale et on voit tout de suite à qui on a affaire. Les guitares envoient du lourd. Ils ne font pas dans la fioriture et il est clair qu'ils vont réchauffer en 2/2 la salle, pas encore assez pleine à mon goût. Au bout de 5mn à peine, le bassiste est déchaîné et saute partout. On est plutôt dans du Rock Anglais comme j'aime, avec une très bonne et belle énergie, et un son excellent. Avant de lancer Reaction, le chanteur/guitariste nous parle un peu de leur album éponyme (Bye Bye Blondie), qui vient de sortir. Et il a déjà tellement donné de sa personne, qu'il est tout essoufflé. Heureusement que la batterie vient à son secours, avec une petite intro improvisée, qui va lui permettre de reprendre un peu son souffle. Ça l'amuse et le public aussi ;) Ensuite, la machine repart de plus belle. Un son un peu plus californien (genre Beach Boys, mais en plus pêchu). Les solos de guitare... Lire la suite

Finale Class'EuRock : Pup Curl + Red Shines + Ten Watt Transistors + Skhul + Isys + La relève + The Cheerleaders + Rockett Queens + Mademoiselle K + Psy 4 de la Rime

Critique écrite le 02 juin 2009, par Boby

Parc Jourdan - Aix En Provence 30 mai 2009

Finale Class'EuRock : Pup Curl + Red Shines + Ten Watt Transistors + Skhul + Isys + La relève + The Cheerleaders + Rockett Queens +  Mademoiselle K + Psy 4 de la Rime   en concert

Initialement prévue sur 2 jours comme depuis 10 ans, la 19éme finale des Class Eurock's s'est malheureusement vue réduite à une soirée. Période de crise oblige, il y a bien plus lucratif que la culture et la jeunesse. Néanmoins l'association Aix Qui? se veut rassurante et n'est pas prête d'arrêter à œuvrer en faveur de l'accès des jeunes à la culture. En tout cas c'est toujours un spectacle de qualité qui nous est proposé. Ce ne sont pas moins d'une quinzaine de groupes qui se sont enchainés sur l'immense scène, placée dans le parc jourdan dans le centre ville d'Aix. Au rendez vous une programmation vraiment hétéroclite, Rock, Rap, Métal ou encore Funk, il en a vraiment pour tous les gouts. Après avoir fait une trentaine de tours du parc Jourdan pour trouver l'entrée et rater la prestation des Red Shines. C'est le groupe lauréat du secteur de Salon de Provence, Isys, qui prend le relais. Arrivé tel un dandy, le chanteur du groupe essaie tant bien que mal de motiver les personnes, qui au fur et à mesure, commencent à se rapprocher de la scène. Pour la musique c'est une autre histoire, le groupe débute bien mais lorsque la jeune formation se risque sur une compo toute fraiche le résultat est de suite moins efficace. Il est... Lire la suite

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4)

Critique écrite le 25 août 2008, par Pirlouiiiit

Óbuda Island, Budapest, Hungary samedi 16 août 2008

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4) en concert

Avant dernier jour du festival ... suprise aujourd'hui, alors que les 4 premiers jours nous avons crevé de chaud et que tout le monde se baladait en maillot sur le site, aujourd'hui il fait nettement plus frais. Il y a du vent et il y a fort à parier que le soir quand le soleil tombera il caillera (et ce fut le cas). Aujourd'hui on se dépeche car à 16h30 sur la grande scène c'est ... Mademoiselle K ... donc Mademoiselle K qui nous attend. Depuis la dernière fois où je l'ai vue à l'Espace Julien il y a eu du changement dans les musiciens qui l'accompagnent et c'est maintenant Pilou ex Spinach et qu'on a déjà vu accompagnant Julien Ribot qui assure la basse. Ca m'a amusé de le voir là. Sinon pour revenir à la musique certes il y avait beaucoup de français dans le public, mais pas que et sa musique était assez pêchu pour que ça passe très bien. Entre les morceaux elle présentait ces derniers en anglais avec le même côté halluciné / aérien que lorsqu'elle chante. Deti Picasso Direction ensuite la scène world pour découvrir une chanteuse qu'on m'avait présentée comme russe mais qui dans le programme est étiquetée arménienne. Tenue colorés / folkorique, musique entrainante avec violon guitare saxo basse batterie, tambour(in)... Lire la suite

Mademoiselle K

Critique écrite le 07 mars 2009, par Thierry

Le Vigean, Eysines 6 mars 2009

Féline, sexy, énergique, brutale, sans concession, proche et communicative . Entourée d'un groupe à l'unisson, Mademoiselle K a électrisé la salle : à voir absolument pour cette présence, ces avalanches de guitares, cette fragilité, cet équilibrisme vocal... merci Mademoiselle,... Lire la suite

Mademoiselle K : les chroniques d'albums

Mademoiselle K : Hungry Dirty Baby

Chronique écrite le 04/03/2015, par Philippe

Mademoiselle K : Hungry Dirty Baby

Depuis son hit rigolo-pétaradant initial Ca Me vexe, Mademoiselle K continue son bonhomme de chemin depuis une dizaine d'années : on a toujours gardé un oeil sur elle, et on a bien fait. D'abord parce qu'Hungry Dirty Baby, petite révolution, est chanté presque en totalité en anglais, avec une pointe d'accent frenchie habilement dosé pour être repérable là-bas, sans gêner ici ! Ensuite parce que ses albums sont toujours comme une fenêtre qui s'ouvre en coup de vent et apportent une grande bouffée d'air frais dans le pop rock français, en se tenant toujours pile à la lisière du mainstream, mais juste du bon côté (ce qui est plaisant pour ses auditeurs, et sans doute moins pour sa maison de disques...). Or cette fois-ci le coup de vent frais c'est plutôt une rafale mistralienne par rafales à 130 km/h, du genre qui vous défonce le cadre et l'espagnolette en même temps. C'est qu'elle arrive à cheval, la pétroleuse, et pas sur un poney : I can ride a fucked up bull, autant dire j'ai peur de rien ! Toujours dotée d'un sens de la mélodie marquante, la charmante Katerine Gierak, armée d'une nouveau gang, aligne sans... Lire la suite

Mademoiselle K : Ca Me Vexe

Chronique écrite le 05/01/2007, par Philippe

Mademoiselle K : Ca Me Vexe

Après une intro calme, la vraie nature de Mademoiselle K se dévoile sur Ca sent l'été : chanson rock, avec solos de gratte et tout ! D'ailleurs la chanson Ca me vexe, titre de ce premier album, envoie un bon son funky qui n'est pas sans rappeler celui de "Monsieur M", en plus de paroles marrantes (comme la plupart des chansons). La belle a une jolie voix, pas trop académique, pas trop parfaite, attachante. De même ses chansons, mélodies et riffs sont plus ou moins percutantes. On avoue ainsi un faible pour la mélodie en berceuse électrique de Grimper... Lire la suite

Mademoiselle K : Vidéo

Mademoiselle K : écoute