Accueil Magma en concert
Mardi 12 décembre 2017 : 10907 concerts, 24772 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Rock progressif psyché cultissime dans les 70's ! Fondé en 1969, le groupe de Christian Vander développe une musique unique alliant Stravinsky, rock progressif, free-jazz et expérimentations. Christian Vander l'a baptisée zeuhl : mot inventé d'une langue imaginaire (le kobaïen), pour signifier une " musique céleste ".

Site

Magma : l'historique des concerts

Je.

02

Nov.

2017

Sa.

21

Oct.

2017

Je.

19

Oct.

2017

Magma + No Sound In Space Le Temps Machine - Joué les Tours (37)

Ve.

08

Sept.

2017

Fall of Summer Festival en concert
Fall Of Summer 2017 : Saint Vitus - Primordial - Annihilator - Blasphemy - Magma - Gaahls Wyrd - Tribute To Sortilege - Morbid Saint - Grave Digger - Merciless - Cattle Decapitation - Broken Hope - Necrowretch Fall of Summer Festival | Annihilator | Merciless | Broken Hope | Grave Digger | Magma
île de loisirs de Torcy / Plage - Torcy (77)

Sa.

05

Août

2017

Rock au Chateau en concert
Children in paradise, Light Damage, Lazuli, Magma Rock au Chateau | Magma | Lazuli
Chateau de Villersexel - Hericourt (70)

Sa.

20

Mai

2017

Di.

14

Mai

2017

Sa.

13

Mai

2017

Magma : les dernières chroniques concerts 21 avis

Magma

Critique écrite le 18 mars 2017, par Jerome Justine

Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 17 mars 2017

Magma en concert

En ce vendredi soir les forces telluriques de l'Univers se sont données rendez-vous au cœur des volcans d'Auvergne. En effet, la Coopérative de Mai accueille à nouveau ce groupe dont le sigle, reconnaissable entre mille, aurait pu représenter nos montagnes si elles avaient eu la bonne idée d'être pointues : Magma. C'est dans une demie grande salle qu'aura lieu ce soir la grande messe Kobaïenne. Les fidèles sont là, vêtus de noir, les cheveux gris pour la plupart. Magma, est un groupe du début des années 70 (46 ans d'existence à ce jour) et son public est en majorité composé de quinqua et sexagénaires, mais aussi, conséquence probable de son passage au Hellfest 2016, il y a quelques " métalleux " dans la salle. J'ai même croisé un tee-shirt Kiss, comme quoi tout arrive !! En entrant dans la salle, deux choses nous frappent. Tout d'abord la musique de fond sonore, sombre, noire, germanique, et ensuite, sur scène, l'instrument, la batterie de Christian Vander, créateur, compositeur et leader incontesté de Magma. Depuis ce poste de commandement, ce batteur/chanteur, va distiller ce mélange de Jazz, de rock, de musique contemporaine, de musique psychédélique, de chant choral, qui fait de Magma un phénomène unique dans la... Lire la suite

Magma

Critique écrite le 11 mars 2017, par Philippe

Le Moulin, Marseille 10 mars 2017

Magma en concert

Les Parisiens disent : "Il y a un temps pour prendre ses aises, et un temps pour prendre sur soi...". Les Marseillais traduisent la même idée par "Amendonné, faut pas déconner !". Bref, quand faut y aller, faut y aller : pas de carrière accomplie de chroniqueur de concert (même amateur) sans ce passage obligé, pour compléter son CV : aller voir, puis tenter de chroniquer, un concert de Magma ! Désemparé devant la pléthore de concerts tentants et à bas prix ce vendredi soir-là, tous situés dans des salles que j'aime en plein centre-ville, il m'a donc semblé évident que le seul choix raisonnable était de renverser la table et d'aller voir ce groupe : le plus improbable, dans la salle la plus lointaine, avec les moins bonnes bières servies au prix le plus élevé, et pour le billet d'entrée le plus cher (il n'est peut-être pas inutile de préciser vu ce qui risque de suivre, que j'ai bien payé mon billet d'entrée 30 euros...). Donc, d'aller voir Magma, au Moulin, CQFD ! Magma. Ouch. Page blanche. Je pense avoir écouté en tout et pour tout, 2 ou 3 fois un de leurs albums, Mekanik quelque chose, au début des années 2000, avant un de leurs derniers passages par ici, et m'être dégonflé justement à cause de ça. Ayant décidé seulement en... Lire la suite

Magma

Critique écrite le 14 octobre 2012, par koalak13

le Silo 13 octobre 2012

Magma en concert

Une première visite au silo s'imposait pour revoir l'inusable Christian Vander et ses sbires. A chaque fois que j'ai vu Magma ces 25 dernières années, c'est avec des formations différentes et ce qui paradoxalement en fait la force. Des sonorités très actuelles quelque que soit le moment à la croisée de l'Industriel, du Free Jazz, du hard Rock ...Magma quoi. Ce soir un Christian Vander non pas nouveau mais très concentré et surtout très pertinent. Les années passant, le coté volcanique a été remplacé par un Kurt Masur de la musique bruitiste . Car c'est naturellement en tant que Compositeur et surtout en tant que Chef d'Orchestre qu'il prend encore plus qu'avant toute sa dimension. C'est un Christian Vander très doux et percutant à la fois ce soir menant à la baguette sa troupe.Le concert n'en était que plus rytmé, un véritable opéra composé par un mutant hybride d'un Genesis P-Orridge dynamisé Rammstein et du Léo Delibes de Lakmé. Lire la suite

Nice Jazz Festival 4/8 : Priscilla Ahn + Magma + Dead Jazz + Joe Jackson (+ Erykah Badu)

Critique écrite le 22 juillet 2009, par Mcyavell

Jardins de Cimiez - Nice 21 juillet 2009

Nice Jazz Festival 4/8 : Priscilla Ahn + Magma + Dead Jazz + Joe Jackson (+ Erykah Badu) en concert

Voici la soirée que je redoute le plus : Peut-on faire davantage éclectique que ce programme : Joe Jackson, Dead Jazz, Magma, Priscilla Ahn, Erykah Badu ? Difficile de trouver un point commun ne serait-ce qu'à deux d'entre eux, sauf, bien sûr, qu'ils font de la musique et sont invités au Nice Jazz Festival 2009. Certains pensent peut-être de leurs collègues de ce soir la même chose que Juliette Gréco de Sylvie Vartan quand elle lui avait asséné : "Madame, nous ne faisons pas le même métier". Et pourtant, ils vont se succéder de 19h00 à minuit. J'ai souvent essayé d'entrer dans l'univers de Joe Jackson et n'y suis jamais parvenu. Peut-être le live me le permettra-t-il. Un magnifique piano à queue Yamaha le sépare du public. Des premiers rangs, on n'aperçoit que sa tête. D'ordinaire, les pianistes sont de trois quart dos ou de profil pour qu'on puisse aussi profiter de leurs mains. Pas lui. Il passe ses trente années de carrières en revue avec une prime au dernier album Rain. Je préfère de loin ses anciennes compositions et les parties instrumentales. Sur le morceau introductif, basse et batterie l'accompagnent. Lui se contente de chanter et ne pianote que sur les dernières mesures. Confirmation : je n'aime définitivement pas sa voix.... Lire la suite