Accueil Mansfield Tya en concert
Jeudi 5 décembre 2019 : 10638 concerts, 25825 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.


Mansfield Tya est un duo féminin originaire de Nantes, qui nous livre une chanson/rock intimiste, orageuse et décalée, rappelant la folk music mélodique et mélancolique de Cat Power, comme les ballades rugueuses de Shannon Wright.

Mansfield Tya : vos chroniques d'albums
Site

Mansfield Tya en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Mansfield Tya : l'historique des concerts

Di.

31

Juillet

2016

Festival Les Nuits Secrètes en concert
Jardin : Mansfield Tya - Feu! Chatterton - Vitalic Dj Set - Bachar Mar-Khalife Festival Les Nuits Secrètes | Feu! Chatterton | Vitalic | Mansfield Tya | Bachar Mar-Khalifé
Plein Air - Aulnoye Aymeries (59)

Je.

14

Juillet

2016

Festival des Vieilles Charrues en concert
Les Vieilles Charrues : Les Insus ?, Étienne De Crécy, Mickey 3d, The Kills, Mansfield.tya, Jeann Added, Guizmo, Last Train, Her, La Colonie De Vacances, Ladylike Lilly, Les Echassiers d'Afuma, Louis-Jean Cormier Festival des Vieilles Charrues | Etienne De Crécy | Mickey 3D | The Kills | Mansfield Tya | Marvin | Papier Tigre | Electric Electric | Pneu | Jeanne Added | Ladylike Lily | Guizmo | Last Train | Les Insus?
Site de Kerampuilh - Carhaix-Plouguer (29)

Je.

09

Juin

2016

Mansfield Tya + After Marianne Lo Bolegason - Castres (81)

Me.

08

Juin

2016

Me.

08

Juin

2016

Festival des intimités ! en concert
Mansfield Tya + Léa Constantino (festival Des Intimités) Festival des intimités ! | Mansfield Tya
Jardin du musée Georges Labit - TOulouse (31)

Sa.

28

Mai

2016

Ve.

27

Mai

2016

Festival Changez D'air en concert
Mansfield Tya + Sin Tiempo Festival Changez D'air | Mansfield Tya
Escale - St Genis les Ollières (69)

Sa.

21

Mai

2016

Michel Cloup Duo en concert
Mansfield Tya + Michel Cloup Duo Mansfield Tya | Michel Cloup Duo
L'Ampli - Billere (64)

Mansfield Tya : les dernières chroniques concerts 9 avis

Stranded Horse + Yeti Lane + Mansfield.TYA + Fat White Family + The NightBeats (Festival Yeah!)

Critique écrite le 29 juin 2016, par Phil2guy

Château de Lourmarin 5 Juin 2016

Stranded Horse + Yeti Lane + Mansfield.TYA + Fat White Family + The NightBeats (Festival Yeah!) en concert

Et c'est parti pour la deuxième soirée de la 5e édition du Festival Yeah pour une programmation aussi éclectique et excitante que la veille. Il y a un peu plus d'affluence en ce samedi, le Festival attire de plus en plus de monde et ne va pas faillir à sa bonne réputation. Sur la scène " vieille ferme ", qui offre une splendide vue sur la vallée, va d'abord se produire Yann Tambour aka Stranded Horse, dont nous avons déjà dit le plus grand bien ici. Une reprise réussie de Transmission de Joy Division ouvre le set. Il joue ici une nouvelle fois en compagnie du joueur virtuose et maitre de la Kora mandingue Boubacar Cisshokho. Ce mélange de folk à l'anglo-saxonne et de musique mandingue est parfait et tout a fait approprié au cadre. Le duo est cette fois-ci accompagné du trio à cordes Vacarme qui donne ici un souffle supplémentaire à la très belle musique de Stranded Horse. Yann Tambour joue alternativement de la kora ou à la guitare folk et chante d'un timbre de voix doux et calme, très agréable à écouter. Se laisser bercer une nouvelle fois, un verre à la main, par ce folk aérien et intemporel, est un réel plaisir. Yeti Lane va inaugurer la série de concerts qui ont lieu sur la grande scène au pied du château. Ce duo qui... Lire la suite

Mansfield Tya

Critique écrite le 11 décembre 2015, par VirageV2

Le Fil, Saint-Etienne 5 décembre 2015

Mansfield Tya en concert

Ce samedi 5 décembre, Le Fil de Saint-Etienne accueillait un ovni de la chanson française : Mansfield TYA. Pour les fans, ce fut d'abord l'occasion de découvrir avec stupeur (et tremblements) que le duo nantais venu présenter son quatrième opus, n'assurait que la première partie du concert (la tête d'affiche étant tenue par Jeanne Added, artiste pop-rock révélée aux Trans Musicales de Rennes). Inquiets, ils ont toutefois été vite rassurés par un set d'une heure et quart, qui plus est très réussi. Avec leur belle complicité, qu'elles partagent depuis plus de dix ans, Julia Lanoë et Carla Pallone ont ouvert avec l'inquiétant "Cerbère" du troisième album (NYX), puis elles ont enchaîné des titres variés, issus de l'ensemble de leur discographie, tantôt entraînants, tantôt intimistes, entrecoupés de quelques blagues et de remerciements de la chanteuse, faussement timide (Julia Lanoë incarne aussi Rebeka Warrior, son doppelgänger déjanté au sein du groupe d'électro Sexy Sushi). Pendant plus d'une heure, Mansfield TYA a su amuser ("Le Dictionnaire Larousse", "Logic... Lire la suite

Mansfield Tya

Critique écrite le 29 avril 2012, par Sami

Poste à Galène, Marseille 28 Avril 2012

Mansfield Tya en concert

Salle quasi pleine pour accueillir le duo Nantais dont j'avais raté le premier passage ici même en 2006. Mansfield Tya est probablement un des groupes Français les plus atypiques à rencontrer le succès, fut il d'estime. Impossible de les résumer à un style ou à les rapprocher d'autres artistes tant elles dessinent une oeuvre complexe et personnelle. Elle ont en tout cas trouvé leur public (majoritairement feminin), et, c'est regrettable ce soir, la fan bourrée la plus insupportable jamais croisée en concert. Une genre de Frigide Barjot à baffer qui beuglait les paroles par coeur et a réussi, en plus d'énerver plusieurs rangs, à déconcentrer le duo sur plusieurs morceaux. On peut penser qu'elle les ait découvert via les horribles Sexy Sushi, l'autre groupe de la schizophrène Julie, mais quand même, un boulet pareil pour cette musique intimiste, c'est vraiment dommage. Entre elle et la chaleur suffocante du lieu (nouvel arrivage de bières à écouler ?), j'avoue avoir eu beaucoup de mal de rentrer dans ce concert que d'autres ont sans doute mieux apprécié. Si on peut regretter un certain manque de cohérence dans l'enchaînement des titres, il y avait comme sur disque de très beaux moments. Le début illuminé par un triangle de... Lire la suite

Narrow Terrence / Mansfield Tya

Critique écrite le 13 septembre 2009, par Jacques 2 Chabannes

Espace Doun Rognes 5 septembre 2009

Narrow Terrence / Mansfield Tya en concert

" Deux Garçons, Trois Filles : 5(0000) Possibilités... " " Préquelle... " Le temps de glisser son blaze au sein du cadre de bois pendu à cet effet, et voici le Professeur Sloggy lancé à " donf " dans Célestine : une chronique d'une mort annoncée toute nimbée de cynisme, qui tranche franchement avec les apparats vestimentaires exhibés à nos sens (une sorte de grand footballeur brésilien en tongs, béret et short long, qui flâne de goguette sur la côte d'après match !). Annoncée d'un sonore et tentant " prochain passage au dégueulasse ! " son ode poignante à la sodomie, achève de détendre l'atmosphère (et les sphincters compatissants posés à quelques mètres en contrebas !) une bossa céleste et décalée, qui visite indifféremment : lune (pleine) et amples Trous Noirs... Après l'instant " dépression " - pas celle qui guette le marin à l'horizon solitaire, non, non, plutôt celle qui plombe l'humanité en pleine période " post " récession ! - voici que l'on nous tire le portrait du " ... Roi de la déprave ! Roi de l'empire néo-naze ! " : une suite d'images grinçantes sous caustique prose, que l'on appliquerait volontiers aux actuels gluants Traders (de sinistre et récente mémoire...). Photo Pirlouiiiit Place désormais à... Lire la suite

Mansfield Tya : les chroniques d'albums

Mansfield Tya : Corpo Inferno

Chronique écrite le 04/01/2016, par Pirlouiiiit

Mansfield Tya : Corpo Inferno

Parmi les disques que j'ai reçu depuis un bon bout de temps et que je n'ai toujours pas trouvé de le temps de chroniquer il y avait ce nouvel album du troublant duo composé par Julia Lanoë et Carla Pallone. La raison n'est pas qu'il était moins bon que ce que j'espérais ou que c'est juste que parfois ce n'est pas le bon moment pour écouter tel ou tel disque / type de musique ou tout simplement que les mots ne viennent pas naturellement pour en parler. Depuis June (2005) par lequel je les ai découvertes, 3 albums et un son qui n'a cessé d'évoluer sans pour autant qu'elles y perdent tout ce qui faisait leur singularité.Après une intro classique au violon le ton est donné dès le premier morceau : cet... Lire la suite

Mansfield Tya : Mansfield Tya

Chronique écrite le 11/02/2009, par Pierre Andrieu

Mansfield Tya : Mansfield Tya

Joli retour sur le devant de la scène pour le duo nantais Mansfield Tya, duo qui avait séduit grâce au caractère marquant des morceaux - entre rock tourmenté et chanson versatile - qui figuraient sur son premier album et grâce à des prestations scéniques aussi habitées qu'impressionnantes... Sur le nouvel opus de Mansfield Tya - intitulé Seules au bout de 23 secondes -, ceux qui s'étaient laissés emporter par les émotions contrastées (en filigrane dans les textes), le chant adolescent, les mélodies recherchées, le violon insoumis et les guitares grinçantes retrouveront les atmosphères délétères, les ambiances torturées et les passages d'accalmies avant l'orage qui les avaient pris à la gorge, sans les lâcher depuis. Comme Shannon... Lire la suite

Mansfield Tya : June

Chronique écrite le 14/11/2005, par Pirlouiiiit

Mansfield Tya : June

Je ne sais pas pourquoi mais avec un tel nom et une telle pochette je m'attendais a un chanteur (masculin) un peu sombre ... du coup lorsque sur Et demain déjà j'ai entendu pour la première fois la voix de Julia Lanoë après avoir été délicieusement mis en bouche par sa guitare et par le violon de Carla Pallone je suis resté bouche bée et avant la fin de ce premier morceau j'étais sous le charme. Les titres qui ont suivi ont achevé de me conquérir. Aussi a l'aise en français qu'en anglais (ce qui est assez rare pour être souligné) Mansfield TYA (duo nantais) tient autant de Suzanne Vega (pour la douceur et le chant presque parlé) ou... Lire la suite

Galerie Photos

  • 1 - Mansfield Tya - Pirlouiiiit
  • 2 - Mansfield Tya - Pirlouiiiit

Mansfield Tya : Vidéo

Mansfield Tya : écoute