Accueil Mattiel en concert
Lundi 23 septembre 2019 : 14397 concerts, 25682 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.


Basée à Atlanta, Georgia, l'Américaine Mattiel évolue dans un univers garage rock / rhythm and blues à la fois bien foutu et addictif... Tournée en première partie de Jack White aux USA en 2018 ! En concert à Paris, à l'Olympic Café, le 31 mai 2018 puis au Point Éphémère à Paris, le 8 novembre 2018, afin de dévoiler en live son premier album publié chez Burger Records. Nouvel album en Juin 2019 et concerts en France !

Site

Mattiel : les dernières chroniques concerts 2 avis

Mattiel (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018)

Critique écrite le 05 juillet 2018, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 2 juin 2018

Mattiel (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Il fait beau, il fait chaud à Nîmes, on a passé une très bonne soirée la vieille à Paloma avec The Jesus And Mary Chain et Warmdusher (entre autres), la très douée Mattiel déboule tout de go sur la scène extérieure Bamboo au fond du site du festival This Is Not A Love Song... On est BIEN ! C'est parti pour un superbe concert de celle qui vient de signer un mirifique album éponyme lardé de titres de rhythm and blues / soul absolument imparables. Très bien entourée par un gang de fiers à bras sachant ferrailler façon rock 'n roll comme caresser dans le style rhythm and soul, Mattiel Brown irradie la scène d'une présence qui se situe au delà de l'intense. Sa voix grave, racée et puissante, son attitude volontaire et directe, tout concourt à tétaniser positivement le spectateur éberlué dès les premières secondes du show. Cette jeune femme brune originaire de la bonne ville d'Atlanta, Georgia (un endroit délicieux où on a quelques souvenirs marquants) brûle littéralement les planches. En la voyant faire son... Lire la suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Chorale La Paloma, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall

Critique écrite le 03 juin 2018, par Philippe

Paloma, Nîmes 2 juin 2018

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Chorale La Paloma, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall en concert

Le vendredi, c'était par ici ! Deuxième journée et pas la moindre à TINALS, qui se joue encore une fois des nuages vaguement menaçants qu'on aperçoit ici ou là pendant la journée. On arrive seulement en fin d'aprème, ayant profité de la journée pour découvrir un peu mieux Nîmes dont on ne connaissait vraiment que les bruyantes Arènes (à qui l'on doit des concerts mémorables de Radiohead, Rammstein, Metallica, Nine Inch Nails etc)... On constatera d'ailleurs que d'autres "Tinaliers" en eu la même idée, en croisant des gens arborant le joli bracelet bleu en tissu du pass 3 jours, à plusieurs reprises sur les terrasses et dans les rues de cette bien belle ville, et même au Carré d'Art Contemporain. On commence avec John Maus, un garçon très agité qui joue de la pop fortement marquées 80's et l'incarne comme si sa vie en dépendait, en hululant des cris informes tout en faisant du headbang sur des airs synthétiques. Dans notre cerveau, le kitsch warning se met à clignoter très fort, le temps de décider si cela ressemble plus à Simple Minds, ou à A-Ha... Même avec une orchestration mise à jour et des mélodies plaisantes, c'est un style qu'on ne peut pas raisonnablement supporter trop longtemps, d'autant que les extérieurs ensoleillés... Lire la suite

Mattiel : Vidéo







Mattiel : écoute