Accueil Mein Sohn William en concert
Mardi 17 septembre 2019 : 14143 concerts, 25674 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.


Mein Sohn William est un one-man-band d'électro folk pop 'n noise produisant une musique sombre, étrange, surprenante, électrisante et onirique. Les fans de Gablé devraient apprécier...

Mein Sohn William : vos chroniques d'albums
Site

Mein Sohn William en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Mein Sohn William : l'historique des concerts

Je.

14

Mai

2015

Mein Sohn William La Péniche - Lille (59)

Ve.

17

Oct.

2014

Mein Sohn William + Guest Le Bootleg - Bordeaux (33)

Ve.

16

Mai

2014

Boogers en concert
Le Fair : Boogers + Mein Sohn Williams Boogers | Mein Sohn William
L'Astrolabe - Orléans (45)

Ve.

16

Mai

2014

Boogers en concert
Boogers / Mein Sohn William /funken Boogers | Mein Sohn William
L'Astroclub - Orléans (45)

Ve.

25

Avril

2014

Carl et les Hommes Boîtes / Mein Sohn William Le Manège (56)

Ma.

01

Avril

2014

Festival Chorus des Hauts de Seine en concert
Festival Chorus Des Hauts De Seine 2014 : Mein Sohn William + Kadebostany Festival Chorus des Hauts de Seine | Kadebostany | Mein Sohn William
Parvis de la Defense - Paris la Défense (92)

Sa.

22

Mars

2014

Mesparrow en concert
Mesparrow + Mein Sohn William Mein Sohn William | Mesparrow
La centrifugeuse - Pau (64)

Je.

13

Mars

2014

Vin Blanc / White Wine + Mein Sohn William + Will Guthrie / David Maranha Mein Sohn William | Will Guthrie
Pole Etudiant Faculte des sciences - Nantes (44)

Mein Sohn William : les dernières chroniques concerts 2 avis

Miles Kane + Fauve + Lescop + Mein Sohn William (Festival Europavox 2013)

Critique écrite le 27 mai 2013, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 23 Mai 2013

Miles Kane + Fauve + Lescop + Mein Sohn William (Festival Europavox 2013) en concert

Nouvelle édition du festival Europavox, à Clermont-Ferrand, du 23 au 25 mai 2013... On commence avec une soirée à la Coopérative de Mai en compagnie de l'excellent Miles Kane, en tête d'affiche, avec les dispensables Fauve et Lescop en première parties, sans oublier Mein Sohn William sur la scène Fac'Tory en extérieur, sous la pluie. Le temps, parlons en : on a l'impression d'être aux Transmusicales de Rennes, un festival se déroulant en Bretagne au mois de décembre. A part ça, tout va bien... Fauve En ce moment, tout le monde se branle gravement sur un groupe de gamins sortis de nulle part, Fauve... C'est totalement incompréhensible car leurs premiers titres sont vraiment ridicules. A l'écoute de Nuits Fauves, Blizzard, Kané et autres inepties on pense à des poésies adolescentes à deux balles slammées par un gosse de riche très parisien ayant vraiment beaucoup de problèmes dans sa vie. Comme arriver enfin à baiser ? Lutter contre le mal être typique de la jeunesse ? Choisir d'être dentiste ou médecin plus tard, comme papa ? Devenir un élu socialiste pour " changer le monde " en étant un homme de gauche de droite comme Moscovici, Cahuzac ou Fabius ? Bon, en clair, Fauve c'est inécoutable et risible si l'on a dépassé l'âge... Lire la suite

Mein Sohn William + Aluk Todolo + Kill The Thrill

Critique écrite le 16 mai 2010, par Missjwl333

L'Embobineuse - Marseille 15 mai 2010

Mein Sohn William + Aluk Todolo + Kill The Thrill en concert

Pour terminer nice ce week-end attaqué le mercredi soir chez Enthropy, on nous promet une soirée Black-Indus-Noise à l'Embobineuse. Soirée tempête de décibels? on va voir. Ce cabaret décadent est, on peut dire, une entreprise d'utilité publique, un sauvetage culturel, si on peut dire. Oui, parce que des fois, à Marseille en 2010, on se croirait (presque?) sous le règne d'un certain Duce en Italie il y a quelques decennies. Ouh!, je déraille?! , mais qu'est ce qui me fait dire ça? peut être les footballeurs du club local élevés en gloire nationale et paradant à travers une ville close jusqu'à l'Hôtel de ville et ses drapeaux et le maire à la fenêtre leur donnant la bénédiction après le banquet et les ripailles et l'apéro avec toutes les so(do)mités de la ville et d'ailleurs peut être et le peuple qui acclame et investit ses tunes dans les produits dérivés? oui, peut être. En tout cas, l'Embobineuse, c'est un peu notre opéra, notre Grand Gignol berlinois oui, à MARSeille. Toujours aussi intime, décalée, chaleureuse, cette maison nous accueille dans son décors fantasmatique, entre horreur et provoc arty, luxe et volupté. Bon, je dit pas que le décors n'abrite pas quelques trouducs de Wanabe Artists (des WAs) foireux(ses) mais il y a... Lire la suite

Mein Sohn William : les chroniques d'albums

Mein Sohn William : Mein Sohn William

Chronique écrite le 17/12/2011, par Pierre Andrieu

Mein Sohn William : Mein Sohn William

Ébouriffant disque pour Mein Sohn William, un one man band rennais œuvrant dans un style générique communément appelé " math folk " par certains spécialistes de la spécialité... Pas la peine de partir en courant, cette appellation d'origine non contrôlée tente de décrire l'indescriptible : une musique totalement libérée incorporant lors de son élaboration des éléments de math rock, de folk music, de world, de country blues, d'électro, de hip hop, de noise et j'en passe. Avec sa guitare, son micro, ses samplers (et sans reproche), sans oublier ses boites à rythmes, le seul maître à bord de ce projet promis à un très bel avenir déclenche un tourbillon de sons, de styles et d'influences formant un truc vraiment très personnel et hyper marquant. A l'écoute de ces mini symphonies... Lire la suite