Accueil Me'Shell NdegéOcello en concert
Dimanche 10 décembre 2017 : 10641 concerts, 24767 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Michelle Johnson alias Meshell Ndegéocello alias Bashir Shakur, compositrice, bassiste et chanteuse a réussi la synthèse de la soul music, du hip hop, du jazz du et même d'une pop music funky-synthétisante. Quant à ses textes funky et directe, ils confirment l'irrésistible évolution du 'blues storytelling'.

Me'Shell NdegéOcello se présente :Bassiste redoutable, compositrice prolifique, chanteuse et rappeuse Meshell Ndegeocello s'impose comme une figure emblématique de la nu soul. "Comfort Woman" en 2003 marque une transition de la soul vers un jazz expérimental. Elle va alors de plus en plus loin dans l'exploration d'un jazz moderne, entrelacé d'influences, soul, reggae et rap. Les albums "The Spirit Music Jamia: Dance of the Infidel" en 2005 et "The World Has Made Me the Man of My Dreams" en 2007, illustrent parfaitement ce virage osé artistiquement.

Site

Me'Shell NdegéOcello en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Me'Shell NdegéOcello : l'historique des concerts

Ve.

15

Avril

2016

Meshell Ndegeocello Espace Julien - Marseille (13)

Je.

14

Avril

2016

Meshell Ndegeocello Cargo de Nuit - Arles (13)

Me.

13

Avril

2016

Meshell Ndegeocello C.C. Paul B - Massy (91)

Sa.

23

Mai

2015

Meshell Ndegeocello, Laëtitia Dana, Ballade Mentale La Batterie - Guyancourt (78)

Je.

21

Mai

2015

Europavox en concert
Meshell Ndegeocello (ouverture Europavox) Europavox | Me'Shell NdegéOcello
Coopérative de Mai - Clermont Ferrand (63)

Di.

16

Nov.

2014

Meshell Ndegeocello Paloma - Nîmes (30)

Ve.

14

Nov.

2014

Meshell Ndegeocello Epicerie Moderne - Feyzin (69)

Je.

13

Nov.

2014

Meshell Ndegeocello + Jazz Allstars La Cartonnerie - Reims (51)

Me'Shell NdegéOcello : les dernières chroniques concerts 2 avis

MeShell N'Degeocello

Critique écrite le 25 avril 2016, par Jacques 2 Chabannes

Espace Julien, Marseille 15 avril 2016

MeShell N'Degeocello en concert

Solitude Standing ! (Intro/Boulot/Dodo) Installé sur le devant de la scène, casque vissé sur tête et mains affairées passant sans cesse d'un clavier à Pomme à une table, d'un potard à une touche, d'un morceau lénifiant à son suivant, "il" tente de nous faire croire à l'impossible : que nous sommes les invités en représentation, sapés et VIP, d'une soirée "in" localisée aux abords d'une piscine creusée sous pinède avec vue sur le golfe au plus près de Riviera. Lors, il semble être l'unique spécimen humain à le penser, tenter de le vivre ou bien le rêver, juste ; à paraître intéressé par ce qu'il joue, non, pardon, mixe, mollement : comme une erreur de casting un peu longuette, qui s'étire et s'étiole. Partout devant, autour et sur les côtés, la gent d'ici taille le bout de gras, échange, analyse, se répand, habille le temps qui passe (en mode vitesse lente) tente de tuer l'attente en espérant que la dame d'un soir ne tarde pas trop à nous rejoindre accompagnée de VRAIS HUMAINS MUSICIENS, putain... Fort heureusement, tout à une fin - bonnes ou mauvaises choses, heures de math ou de plaisir, champagne frappé ou huile de ricin (ou foie de morue) - Notre DJ de première partie finira par plier fissa potards et câbles, sous nos... tout... Lire la suite

Me'Shell Ndegéocello

Critique écrite le 28 janvier 2011, par Sami

Cabaret Aléatoire, Marseille 27 Janvier 2011

Me'Shell Ndegéocello en concert

Malgré plusieurs passages dans le sud c'est semble t'il la toute première date Marseillaise de Me'Shell Ndegéocello, mieux vaut tard que jamais ! Salle pleine et moyenne d'age forcément un peu élevée, la carrière atypique de cette chanteuse et musicienne approchant mine de rien les 20 ans. Pour ma part je suis loin de connaître sa discographie prolifique mais je garde un très bon souvenir de ses disques "Peace Beyond Passion" (1996) et "Bitter" (1999) qui faisaient un peu figure d'ovni dans la scène nu soul à laquelle elle a longtemps été affiliée. Ses disques suivants lorgnent plus du coté du jazz et en concert cela démarre très rock avec un titre très Hendrixien suivi d'une reprise épatante du "Tomorrow Never Knows" des Beatles. Le son des guitares et de la... Lire la suite