Accueil Michael J. Sheehy en concert
Lundi 11 décembre 2017 : 10656 concerts, 24770 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Brillant songwriter folk pop rock, le ténébreux Michael J. Sheehy poursuit une carrière à la poursuite de ses héros Tom Waits et Nick Cave... Au menu : voix grave, arrangements sombres, compositions joliment cabossées.

Michael J. Sheehy : vos chroniques d'albums
Site

Michael J. Sheehy en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Michael J. Sheehy : l'historique des concerts

Sa.

29

Oct.

2011

Lambchop en concert
Snowblink + Steve Mason + Michael J. Sheehy + Robyn Hitchcock + Sarah Blasko + Lambchop Festival Heartland | Michael J. Sheehy | Robyn Hitchcock | Lambchop | Sarah Blasko
Salle Del Castillo - Vevey

Di.

11

Oct.

2009

Frànçois & The Atlas Mountains  en concert
Micheal J. Sheehy + François And The Atlas Mountains Michael J. Sheehy | Frànçois & The Atlas Mountains
Maroquinerie - Paris 20ème (75)

Sa.

10

Oct.

2009

Coming Soon en concert
Coming Soon + Michael J. Sheehy Michael J. Sheehy | Coming Soon
Grand Mix - Tourcoing (59)

Ve.

09

Oct.

2009

Micheal J. Sheehy Abordage - Evreux (27)

Me.

07

Oct.

2009

Michael J. Sheehy Salle TATRY - Bordeaux (33)

Ma.

06

Oct.

2009

Ve.

08

Fév.

2008

Les Nuits de l'Alligator en concert
Okkervill River + Michael J Sheehy Coming Soon Les Nuits de l'Alligator | Michael J. Sheehy | Coming Soon | Okkervil River
Maroquinerie - Paris 20ème (75)

Michael J. Sheehy : les dernières chroniques concerts 2 avis

Michael J. Sheehy And The Hired Mourners

Critique écrite le 07 octobre 2009, par Pierre Andrieu

Le Rat Pack, Clermont-Ferrand 6 octobre 2009

Michael J. Sheehy And The Hired Mourners en concert

Les absents ont vraiment eu tort de manquer le concert très très classe de Michael J. Sheehy au Rat Pack à Clermont-Ferrand, la soi disant "capitale du rock" où les gens préfèrent rester chez eux quand des groupes rares sont de passage au pied des volcans... C'est donc malheureusement devant une assistance restreinte (mais ravie de passer un moment d'exception avec un artiste aussi doué) que le songwriter country blues folk rock a fait étalage de ses multiples talents, et ce en compagnie de quatre musiciens carrément irréprochables. Des groupes comme ça, on n'en voit pas exactement tous les jours dans les parages... Venu présenter en France son excellent dernier album With These hands - The Rise and Fall Of Francis Delaney, l'Irlandais établi à Londres Michael J. Sheehy attaque immédiatement les "hostilités" avec sa superbe reprise country blues tribale de Nobody's Fault But Mine, un très bon morceau traditionnel popularisé par Led Zeppelin. Immédiatement, le public ne peut que remarquer l'exceptionnel qualité du spectacle présenté : le leader/chanteur/guitariste à une voix rocailleuse à souhait (à la Tom Waits ou à la Nick Cave) qui saisit l'auditeur en un clin d'œil, il est de surcroît visiblement habité par... Lire la suite

Interpol + Michaël J. Sheehy + Red

Critique écrite le 18 novembre 2001, par Pierre Andrieu

La Boule Noire, Paris 9 novembre 2001

Red, un français se produisant tout seul à la guitare, entame la soirée sur un ton très intimiste. Il est prostré sur sa guitare et chante en anglais avec une voix de vieux bluesman torturé. Sa musique est assez difficile d'accès mais une fois qu'on s'est mis dans les bonnes dispositions, on est conquis. Son jeu de guitare est à la fois minimaliste, violent et primaire : il illustre parfaitement les tourments évoqués dans les textes. Red doit son nom de scène au fait qu'il est roux et qu'il a des convictions assez à gauche (la faucille et le marteau ornent la sangle de sa guitare). Il reprend "The road to nowhere" des Talking Heads dans une version glaçante et réussie. Une découverte. Michaël J. Sheehy commence son set par deux titres où il joue tout seul de la guitare tout en chantant d'une voix superbe. Ce minuscule personnage provoque une grande émotion avec ses chansons toutes simples. Il est bientôt rejoint par ses acolytes : 3 musiciens (basse, batterie, guitare) au crâne rasé comme leur leader. Le bassiste arbore un t-shirt "porn star" du plus bel effet. La tonalité des textes est assez orientée sur le cul, le chanteur dédicace même une... Lire la suite

Michael J. Sheehy : les chroniques d'albums

Michael J. Sheehy And The Hired Mourners : With These Hands

Chronique écrite le 06/10/2009, par Pierre Andrieu

Michael J. Sheehy And The Hired Mourners : With These Hands

Ténébreux, torturé et très doué pour créer de troubles ambiances, le songwriter irlandais Michael J. Sheehy revient avec un groupe - The Red Mourners - pour conter l'histoire de la grandeur et de la décadence d'un boxeur... With These Hands - The Rise And Fall Of Francis Delaney permet de pénétrer de plain pied dans un passionnant univers oscillant entre country folk blues à la Tom Waits, rock délétère à la Nick Cave, folklore déjanté à la Shane McGowan et pop délicate... Les arrangements - particulièrement soignés - et la voix de vieux bluesman ayant vu couler de l'eau sous les ponts de l'ex boxeur Michael J. Sheehy réussissent l'exploit de faire voyager l'auditeur au travers des sombres histoires narrées dans les textes... Grâce à ces qualités-là et aux côtés très changeants des humeurs vocales et des styles... Lire la suite