Accueil Misaina en concert
Lundi 26 août 2019 : 11854 concerts, 25631 chroniques de concert, 5262 critiques d'album.


Anciennement Misa, leur musique mêle les influences de la scène française à celles de la bossa, de la musique africaine et du reggae et accompagne des textes qui évoquent l'esclavage ou encore l'immigration.

Misaina se présente :Misa est un auteur, compositeur et interprète habitant près de Marseille. En vrai cosmopolite, son style musical mêle les influences de la scène française à celles de la bossa et du reggae. Sans frontière, son univers affronte à la fois la complexité et la beauté de la langue française et le groove latin. Sur scène, son frère 6-tracks l'accompagne au violon et enrichit sa musique d'une intensité à la fois passionnée et douloureuse. Moon, bassiste ayant participé à de nombreuses collaborations sur la scène reggae et la musique africaine, les accompagne. A la batterie Filifalvorpili et aux percussions Jean-Christophe Herrmann.

Misaina : vos chroniques d'albums
Site

Misaina en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Misaina : l'historique des concerts

Ve.

08

Sept.

2017

Denfishmook + Misaina + Gust Misaina | Gust
U-Percut - Marseille (13)

Sa.

11

Fév.

2017

Sa.

08

Oct.

2016

Sa.

02

Avril

2016

Ve.

19

Fév.

2016

Ve.

26

Juin

2015

Ve.

01

Mai

2015

Tony S. en concert
Misa,ulster Page, La Kambá, Blacky Blaak,dj Tony S (walkabout Sound System) Tony S. | Misaina | Blacky Blaak
Cours Julien - Marseille (13)

Misaina : les dernières chroniques concerts 3 avis

Misa et le Fanga

Critique écrite le 29 mai 2014, par pirlouiiiit

Arthemuse, Marseille 24 mai 2014

Misa et le Fanga  en concert

A mon arrivée à l'Arthemuse en provenance du Pussy Twisters j'ai la bonne surprise d'entendre à travers la porte que le concert n'est pas fini. Le temps de me présenter, d'expliquer que je suis déjà venu (pour l'adhésion) et ce que je suis venu faire, le morceau que j'entendais est en train de finir. Il y a plutôt pas mal de monde ce soir et l'arthemuse est en configuration debout. Il faut dire qu'ils sont plutôt nombreux sur scène et que leur musique est cabrement dansante ! Autour du chanteur Misa, de gauche à droite : un guitariste (qui vient du jazz apparemment), un percussionniste, un batteur, un bassiste, un violoniste et un saxophoniste qui se ressemblent et un tromboniste (que j'avais déjà vu s'inviter sur la scène du Molotov au sein du Port de Boucan All Star lors du concert de soutient au Fralib ... Beaucoup de monde, beaucoup de sourires, sur scène comme dans le public. ) Malheureusement pour moi, c'est donc le dernier morceau ; un morceau à rallonge qui sert à présenter chacun des musiciens qui y va du coup de son petit solo. A défaut d'être le morceau le plus représentatif du set il me permettra de faire connaissance avec un groupe soudé et enthousiaste, emmené par un chanteur bien présent au centre. Musicalement... Lire la suite

(ma) Fête de la musique : Harmonic Generator + Misa + 3 francs 6 sous + Sygmathe + Technicolor Hobo + Dissonant Nation

Critique écrite le 23 juin 2009, par Maryflo

Salon & Aubagne (13) 21 juin 2009

(ma) Fête de la musique : Harmonic Generator + Misa + 3 francs 6 sous + Sygmathe + Technicolor Hobo + Dissonant Nation en concert

Sans vous raconter toutes mes pérégrinations de ce jour, voici quelques uns des groupes écoutés (en fait je devrais dire ceux pris en photos parce que j'en ai écouté d'autres) à l'occasion de cette longue et festive journée consacrée à la musique. Alors pour bien commencer, je vais chercher une valeur sûre en me rendant à Salon où jouent en début d'après-midi les Harmonic Generator, initialement rencontrés au Jas'Rod, j'avais résumé leur prestation par un grand Yeahhh que je maintiens. Les rockeurs déjantés avaient troqué leur look rock pour revêtir aujourd'hui des costumes de manchots et d'ours polaire, peut-être soutiennent-ils une cause ? ;) E tout cas ils envoient et Quentin assure par sa présence. Ils doivent eux aussi (réf au tremplin Masssilia rock d'hier soir...) faire face à une ambiance un peu ventée. Reprenant, entre autres, les titres de leur album Rollin'Free, ils nous promettent un nouveau CD pour la rentrée. On attend donc ça avec impatience !! Un petit coucou à Alex, le batteur, que mes photos éclipsent... "And everything under the sun is in tune, But the sun is eclipsed by the moon" (signé Mlle Nobs, of course!) Promis je ferai mieux le 10 août à Eyguières! Puis de là retour sur Marseille enfin, un peu... Lire la suite

Misaina

Critique écrite le 13 février 2017, par Pirlouiiiit

Casa Consolat Samedi 11 février 20

Misaina en concert

Il y a des soirs où à essayer de voir trop de concerts je rate presque tout (genre j'arrive pendant les pauses / changement de plateau) et il y en a d'autres où tout s'enchaine merveilleusement bien. Ce fut le cas ce soir. Après avoir faille rester chez moi je me suis rendu au Roll'Studio où pendant plus d'une heure je me suis régalé sur le jazz trop pop de Bögö, puis je suis passé par la Meson où j'ai assisté pendant près d'une heure au superbe set de Miss Elie ... du coup sur le chemin du retour je me suis dit que j'allais passer par la Casa Consolat qui même si elle ne saisit pas ses dates sur Concertandco (j'ai relaissé mon mail on verra bien) a une bien jolie programmation. Ce soir il y avait Misaina que j'avais déjà vu et bien aimé à l' Arthemuse et sur disque du temps où ils s'appelaient Misa . A mon arrivée ils son en train de se préparer à reprendre. Ils attaquent pas un petit ; "ils" c'est Moon à la basse, Philippe et Jean-Christophe aux percus, Cédric au clavier et Sitrak au violon. Et puis Misa se met à chanter Arlette ... douce chanson qui rend hommage à une femme plutôt agitée et à ses combats. Jamais été trop fan d'elle mais j'avoue que la chanson la rend tout d'un coup beaucoup plus sympathique. Je n'ai pas très... Lire la suite

Misaina : les chroniques d'albums

Misa : Malentendu

Chronique écrite le 07/06/2015, par Pirlouiiiit

Misa : Malentendu

Quand j'ai vu la toute fin de leur passage à l'Arthémuse il y a (déjà!) un an pour la sortie de ce Malentendu, je m'étais dit qu'il faudrait que je retourne bien vite les voir. Je n'y suis toujours pas parvenu, par contre le disque lui a trouvé le chemin de mon lecteur. La première écoute a confirmé la très bonne impression que j'avais eu du morceau vu en live et du très chouette clip de Sitting Bull visionné un bon paquet de fois. J'ai retrouvé ce côté Magyd Cherfi dans la voix et le style des morceaux ; en gros un petit côté Zebda mais avec des textes plus intimes. Des histoires de coeur pour la plupart (il y a d'ailleurs beaucoup de titres qui sont des prénoms féminins), mais aussi des textes plus "militants " comme ce Prendre l'air ou cet étonnant Arlette (où il est question de A. Laguiller). Si sur disque ils... Lire la suite