Accueil Moby en concert
Vendredi 17 novembre 2017 : 12230 concerts, 24717 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.


Entre électro, pop et rock, Moby écrit des chansons planantes et accrocheuses, faites pour séduire la terre entière... Nouvel album en 2013 !

Moby : vos chroniques d'albums
Site

Moby en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Moby : l'historique des concerts

Di.

29

Mai

2016

Lu.

15

Août

2011

Di.

14

Août

2011

Fête du Bruit Dans Landerneau en concert
Moby + The Hives + Lilly Wood And The Prick + Yodélice + Flogging Molly + Skip The Use + Steve Amber Formation Fête du Bruit Dans Landerneau | Moby | Flogging Molly | The Hives | Yodelice | Skip The Use | Lilly Wood And The Prick
Esplanade de la Petite Palud - Landerneau (29)

Sa.

13

Août

2011

Simple Minds en concert
Moby,the Hives,simple Minds,lilly Wood & The Prick, Flogging Molly, Skip The Use Moby | Simple Minds | Flogging Molly | The Hives
Esplanade de la Petite Palud - Landerneau (29)

Je.

11

Août

2011

Me.

20

Juillet

2011

Moby : les dernières chroniques concerts 21 avis

Main Square Day 2 : Triggerfinger + Mai + Kaiser Chiefs + The National + Yodelice +Moby + Kasabian + Arcade Fire + Aloe Blacc + Two Door Cinema Club + The Shoes

Critique écrite le 08 juillet 2011, par Boby

Citadelle, Arras 2 Juillet 2011

Main Square Day 2 : Triggerfinger + Mai + Kaiser Chiefs + The National + Yodelice +Moby + Kasabian + Arcade Fire + Aloe Blacc + Two Door Cinema Club + The Shoes     en concert

Main Square - Jour 2 Pas besoin d'introduction c'est le second jour ! Si tu es trop feignant pour lire le premier jour des épisodes précédent, tu ne mérites pas la salvation que t'offriront les lignes qui suivent. Il ne te reste donc plus que les yeux pour pleurer et admirer de sublimes clichés ! A l'occase grosse feignasse va quand même lire le passage sur Eels, pour une fois ça vaut le coup ! Et n'y compte même pas, il n'y a aura pas de résumé au troisième jour... sauf si t'es sage. La bise. Triggerfinger, shoot, shoot and kill ! Inconnu au bataillon Français, et c'est bien dommage, Triggerfinger représente l'émulation de la crème musicienne belge. Derrière un Hard Blues exacerbé (collision impétueuse entre deux univers. Celui blues et du hard Rock) se cache un trio de qualité emmené par son charismatique leader, Ruben Block. Dés ses premières grimaces sur l'évocateur "I m coming for you " la couleur est annoncée ; ca va swinger ! Dans leur costard parfaitement arrangé, la sainte trinité du hard blues belge prêche pour un retour aux sources dans les profondeurs abyssales du rock. Il y a du Grinderman dans Triggerfinger, , il y a quelques pincées de BB King, il y a surtout beaucoup de talent et un amour... Lire la suite

Festival Solidays 2011 : Moby, Gaëtan Roussel, Aaron, Iam, Katerine, John Butler Trio, Patrice, Moriarty, Têtes Raides, Asaf Avidan & The Mojos, Aloe Blacc, Ebony Bones, Stromae, Skip The Use, Zone libre vs Casey & B.James, Madjo, Israel Vibration, Hocus Pocus, Irma, Raggasonic, Les musiciens du métro

Critique écrite le 12 juillet 2011, par Julyzz

Hippodrome de Longchamp, Paris 24/26 juin 2011

Festival Solidays 2011 : Moby, Gaëtan Roussel, Aaron, Iam, Katerine, John Butler Trio, Patrice, Moriarty, Têtes Raides, Asaf Avidan & The Mojos, Aloe Blacc, Ebony Bones, Stromae, Skip The Use, Zone libre vs Casey & B.James, Madjo, Israel Vibration, Hocus Pocus, Irma, Raggasonic, Les musiciens du métro en concert

13ème édition du Festival Solidays et je m'aperçois que nous n'avons pas fait de chronique depuis 2005 !!! Cette année encore, record de concerts, d'animations, de solidarité, de prises de parole, d'expos, d'informations. Vous vous imaginez bien que je n'ai pas pu tout faire. Tout ça était bien frustrant pour une assoiffée comme moi. 5 scènes différentes de part et d'autres de l'Hippodrome Longchamp, ça en fait des kilomètres... J'ai bien couru dans tous les sens et parcouru le site au pas de course, mais je ne pourrais vous raconter le plus souvent que les ambiances perçues. Les musiciens du métro, Je vous déteste Mon témoignage commence par Les musiciens du métro. Je n'assiste qu'au dernier titre de Je vous déteste. Pourtant je regrette mon retard et j'espère les recroiser bientôt. Ok ils ont une chanson qui s'appelle Julie alors forcément ça m'intrigue ;) . Irma Première artiste pour laquelle je viens en particulier : Irma. Toujours aussi douce, charmante, discrète et tellement groovy. Elle mérite le succès de sa Major Company. Son album entier est repris par le public qui l'acclame à chaque intermède. Et puis, contrairement à l'album, son acoustique est tellement magique et encore plus pendant les... Lire la suite

Moby

Critique écrite le 23 novembre 2005, par laurent

Halle Tony Garnier - Lyon 22 novembre 2005

Moby, c'est un gros show à l'américaine avec du gros son et de gros effets de lumière. La première heure est consacré, sans relâche aux tubes et autres morceaux des 2 derniers albums. Ils sont joués tels quels, on aurait pu mettre le CD à la place. Aucune impro, aucun arrangement... Lire la suite

Mylo + Moby

Critique écrite le 24 novembre 2005, par Pierr

Bercy, Paris 21 novembre 2005

Ayant gagné une place pour voir Moby à Bercy (Il n'y a pas que LiveinMarseille.com qui offre des places) j'ai découvert l'immense hangard à spectateurs qu'est Bercy, ses bières hors de prix et son acoustique pas top (moins pire que le Dôme toutefois). Pas très engageant tout ça. Première partie, Mylo, dont j'avais beaucoup entendu parlé. Pas désagréable, mais ses moments les plus entrainants restent quand ils piquent les samples des autres (vieille recette). Faut dire que faire bouger 14.000 personnes venir voir... Lire la suite

Moby : les chroniques d'albums

Moby : Wait For Me

Chronique écrite le 04/07/2009, par Pierre Andrieu

Moby : Wait For Me

Pas franchement désagréable mais pas non plus très inspiré, Wait for me, le nouveau Moby enregistré à la maison avec des amis inconnus (c'est ce que nous dit le New Yorkais dans le texte accompagnant l'album). Afin de continuer à vendre des disques et à attirer du monde lors de ses tournées, Moby applique une nouvelle fois la formule qui l'a rendu mondialement célèbre : atmosphères à la fois planantes et mélancoliques, voix blues soul poignantes, nappes de synthés à la Angelo Badalamenti/David Lynch (qui signe le très beau clip en animations du single Shot in the back of the head), gimmicks synthétiques à la Depeche Mode, arpèges de guitares avec accords mineurs déchirants, titres électro pop à la fois gorgés de spleen (snif snif snif) et langoureux (il est tout à fait possible de faire l'amour en les écoutant)... On peut adhérer, se laisser emporter, se sentir voler par... Lire la suite

MOBY : PLAY+18

Chronique écrite le 03/01/2004, par caramail vanilla

Ce cd est à faire écouter à ceux qui détestent la musique électronique sans en avoir écouté. Play est vraiment très éclectique : on passe du gospel à des thémes zen mais aussi du hard à de la techno. 18 est plus un disque pour se détendre ou se vider la tête en fin de journée...

Moby : Play

Chronique écrite le 06/03/2000, par Eric

J'aime Moby, j'adore Moby, je me lève avec Moby, je prends mon petit dej avec Moby, je me douche avec Moby, je m'habille avec Moby, je pars bosser avec Moby, au boulot j'ecoute Moby, je dejeune avec Moby, je passe mon apres midi avec Moby, je dine avec Moby, je passe ma soiree... Lire la suite