Accueil Monster Magnet en concert
Lundi 24 juin 2019 : 10123 concerts, 25530 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.


Née d'une fusion de l'héritage musical des années 70, notamment Black Sabbath, Hawkwind, The Stooges, MC5, Grand Funk Railroad et The Velvet Underground, la musique stoner de Monster Magnet est une synthèse de heavy metal, de space rock et de rock psychédélique. Lors de sa tournée 2011, le furieux combo rejoue son album culte, Dope To Infinity...

Site

Monster Magnet : tous les concerts

Monster Magnet : l'historique des concerts

Sa.

02

Fév.

2019

Monster Magnet + Guests File 7 - Magny le Hongre (77)

Lu.

28

Mai

2018

Monster Magnet Het Depot - Leuven

Me.

09

Mai

2018

Lu.

19

Juin

2017

Monster Magnet Le 106 - Rouen (76)

Ma.

30

Mai

2017

Ma.

30

Mai

2017

Ma.

30

Mai

2017

Sa.

26

Mars

2016

Monster Magnet De Zwerver - Leffinge (B)

Monster Magnet : les dernières chroniques concerts 9 avis

Monster Magnet

Critique écrite le 07 février 2019, par Samuel C

File 7 - Magny-le-Hongre 2 février 2019

Monster Magnet en concert

Le File 7 est une salle d'une capacité de 600 places située à Magny-le-Hongre, commune de Seine-et-Marne de 8 500 habitants située à proximité de Disney. Le lieu a été inauguré en 2002, sa programmation est assez éclectique et a vocation à défricher (Stromae y a par exemple joué avant de devenir une idole des 7 à 77 ans). A noter que Fishbone, Suicidal Tendencies ou encore Sepultura se sont également produits en ces lieux. Une radio émet depuis le club situé près de l'entrée face au bar. Il est possible de siroter son verre sur des fauteuils en écoutant du bon son, les consommations sont à des tarifs humainement très appréciables. Monster Magnet jouait donc dans le 77, après des passages très réguliers à Paris ces dernières années et en province. Son noyau dur doit se composer de 500 à 600 "Magnetiseurs" en Île-de-France. Certains réagissaient vertement sur les réseaux sociaux... Lire la suite

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN

Critique écrite le 05 juillet 2017, par Holy Vier

Clisson 16 juin 2017

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui méritent leur nom, vraiment géants ! C'est simple, ils ont la taille de la scène, et sont situés à gauche et droite des 2 mainstages, avec un entre les deux. De près ou de loin, la vision est parfaite. Il y a aussi un écran plus petit vers le fond de l'espace principal, ainsi qu'un devant chacune des trois tentes Altar, Temple et Valley. Vu l'affluence de certains concerts, où le public débordait largement des tentes, ça c'est révélé très utile ! L'organisation des six scènes est inchangée, mainstages côte à côte, idem un peu plus loin pour l'Altar et La Temple, et la Valley assez proche. La Warzone est toujours excentrée. Les décors sont extraordinaires, ambiance apocalyptique avec containers rouillés, têtes de mort, flammes et en raison de la météo, la poussière rajoute un petit plus Mad Maxien. Le souci du détail est présent sur chaque élément, et l'unité des décors instaure l'ambiance sur tout le site. Réussite totale. Concernant l'accueil des festivaliers, les stands de nourriture sont assez vastes et variés : il y en a pour tout le monde, viandes... Lire la suite

Monster Magnet

Critique écrite le 11 février 2014, par Lebonair

La Flèche d'Or - Paris 8 février 2014

Monster Magnet en concert

Monster Magnet et son leader Dave Wyndorf ont sorti dans les bacs en fin d'année un album que l'on n'attendait plus, "Last Patrol". Un disque brillant, réussi qui signe le retour du combo à ce qu'il a fait de mieux depuis très longtemps. Un album qui sonne space-rock et psychédélique et surtout diaboliquement inspiré. Ce "Last Patrol" qui est surement le meilleur disque de Monster Magnet depuis... Dopes To Infinity, c'est dire. Il était donc impossible pour moi de rater ce concert et de m'empêcher de goûter en live à ce putain de disque, un des meilleurs de l'année 2013 dans la catégorie rock. On est samedi soir, à deux pas de chez moi à la Flèche d'Or dans le 20ème. Cela fait un peu plus de deux ans que je n'ai pas vu Monster Magnet sur scène (novembre 2011). Cela s'était passé encore dans mon quartier mais sur les hauteurs de la Maroquinerie cette fois-là. Ils étaient venus interpréter l'emblématique "Dopes To Infinity" dans son intégralité plus quelques hits. L'année suivante, je n'avais pas été très motivé par refaire la même chose (nov 2012) toujours à la Maroquinerie pour un spécial "Spine Of God". Par contre ce soir, je suis super content d'être là mais pourquoi à La flèche d'or d'ailleurs, choix un peu curieux de... Lire la suite

Monster Magnet

Critique écrite le 04 décembre 2011, par Lebonair

La Maroquinerie, Paris 26 novembre 2011

Monster Magnet en concert

Il y a un an pile poil, je retrouvais Monster Magnet sur scène à la Machine du Moulin Rouge ex-La Locomotive, 10 ans après le premier show que j'avais vu d'eux (Elysée Montmartre novembre 2000 avec les Queens Of The Stone Age format trio en 1ère partie, ça s'est pour me la péter un peu....une de mes plus grosses claques live d'ailleurs de ma vie, QOTSA ce soir-là) En 10 ans le groupe a sorti quelques albums de qualité notamment le petit dernier sorti en 2010 "Mastermind" mais avait connu une bonne petite traversée du désert au milieu des années 2000 en raison de l'état de santé du leader Dave Wyndorf. Son corps avait explosé de toute part suite à une hygiène de vie des plus désastreuses, cure de désintox et j'en passe. L'homme avait plutôt l'aspect d'un gros à l'image pathétique ne sortant quasiment plus en public. Une période des plus difficiles et c'est pour cette raison que j'avais été très heureux de leur prestation en novembre 2010. Dave Wyndorf avait légèrement maigri et malgré ce gros coup de vieux niveau physique, le groupe avait dans son ensemble offert un excellent concert ce jour là. Ce qui nous a donc forcément motivé à revenir un an après, surtout dans ce cadre intime de la Maroquinerie et ces 550... Lire la suite