Accueil Naab en concert
Mercredi 13 décembre 2017 : 11000 concerts, 24773 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Naab en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Naab : l'historique des concerts

Ve.

05

Juin

2009

Lu.

06

Avril

2009

Ve.

27

Juin

2008

Festival Les Arts'Zimutés en concert
A fond de cale, Sergent garcia, Radio caroline, Naab Festival Les Arts'Zimutés | Sergent Garcia | Naab
Les estivales de collignon - Tourlaville (50)

Di.

11

Mai

2008

Festival Art Rock en concert
Tumi and the Volume - Naab Festival Art Rock | Naab
Passerelle - St Brieuc (22)

Sa.

05

Mai

2007

Naab, Ithrane Nl'hhemisset, Rais Mohand Cylindre - Larnod (25)

Je.

03

Mai

2007

Naab + Ithrane Nl'khemisset Athénéum Campus - Dijon (21)

Naab : les dernières chroniques concerts 1 avis

Cinematic Orchestra, Buck 65, Naab, Clotaire K, Rubin Steiner Quartet...(Marsatac 2003)

Critique écrite le 10 août 2003, par sami

Espace St Jean J4, Marseille 7, 8 et 9 Aout 2003

Jeudi Sur la grande scène c'est Cinematic Orchestra qui commence en distillant sa musique grand angle alors que le soleil se couche, c'est très calme, parfait à l'heure de l'apéro. La chanteuse présente au départ apporte une touche soul bienvenue alors que les instrumentaux lorgnent souvent vers le jazz et les musiques de film. Ca ne marche pas à tous les coups (certaines improvisations donnaient la désagrable impression que le groupe répétait devant nous) mais leur musique qui à mon avis s'apprécie plus sur disque que "live", est souvent recherchée, reveuse et presque dansante par moments. L'autre scène qui a une vue superbe sur la mer et Notre Dame de la Garde (certes le festival devait se dérouler au palais Longchamps mais on ne perd pas au change dans un tel cadre) est placée sous le signe du hip hop avec pour commencer deux groupes du label New Yorkais Wax Poetic. Le duo Equilibrium d'abord qui porte bien son nom tant les deux homeboys amateur de blunts sont agiles pour placer leur tchatche sur tout types d'instrus et mettent rapidement le public dans leur poche avec des poses et morceaux sympas mais un peu cliché ("roll that shit, light that shit, smoke that shit" ce genre). Quelques morceaux après la scène est envahie des... Lire la suite