Accueil Naâman en concert
Dimanche 19 novembre 2017 : 11511 concerts, 24718 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.


Du roots au dubstep, le flow agile du chanteur Naâman se révèle sur tous les styles du reggae music ; tantôt calme sur des mélodies folk et roots, tantôt saccadé et groovy sur des samples aux résonances hip-hop.

Site

Naâman : tous les concerts

Naâman : les dernières chroniques concerts 2 avis

Vitrolles Sun Festival : Naâman + Keziah Jones + Cumbia Chicharra + Butacada Cascara

Critique écrite le 11 juillet 2016, par Zulone

Domaine de FontBlanche 9 Juillet 2016

Vitrolles Sun Festival : Naâman + Keziah Jones + Cumbia Chicharra + Butacada Cascara  en concert

Le Vitrolles Sun Festival, un air de paix, de vie à l'état pur. C'est des visages et des sourires par centaines qui arpentent le Parc de Font Blanche, Ambiance à la roots, tout le monde déambule, les enfants vadrouilles.. Ça danse dans tous les coins, ça parle, ça rie..ça vie. C'est beau à voir, on se croirait dans les années Woodstock, dans un autre espace temps où le monde y est beau. Naâman ouvre le bal avec une énergie débordante, il saute partout..la foule le suit et s'adonne aux rythmiques reggae du jeune homme et ses compatriotes de scènes. Naâman fait vibrer le Sun, il met du pétillant dans les yeux et en appel à rester humain. Chansons bordées de vie, qui donnent envie de sourire et de s'abandonner à la... Lire la suite

Gentleman

Critique écrite le 10 novembre 2013, par Lebonair

Olympia, Paris 23 octobre 2013

Gentleman  en concert

Le 23 octobre 2013 s'est déroulée une superbe soirée avec la présence du très talentueux chanteur allemand Gentleman, maître incontesté de la scène reggae/dance-hall/ragga européenne depuis plus de 10 ans. En première partie, on retrouvera Naâman, un chanteur français qui a déjà conquis par son talent un large public en deux ans. La dernière fois que j'ai vu Gentleman sur scène, ça remonte au 18 mai 2010 (je ne compte pas le concert en co affiche au Zénith avec Alpha Blondy et Alborosie en avril 2011) lors de son dernier passage à Paris dans la fournaise du Bataclan (depuis on respire enfin dans cette salle). 3 ans plus tard, nous sommes à l'Olympia, un choix de salle un peu risqué car malheureusement l'artiste ne marche pas assez chez nous, même s'il possède une grosse base de fans ici en France, pour espérer remplir l'Olympia. Malgré tout, voir le nom de l'artiste qui s'affiche en rouge sur le boulevard des Capucines, cela fait plaisir. J'espère que la fête sera belle et que nous serons venus nombreux supporter une des formations les plus excitantes actuellement de cette scène reggae/dance-hall. A l'extérieur, pas grand monde, il est un peu plus de 20h30 et Naâman doit finir son show. Je n'en verrai rien ou si peu... Lire la suite