Accueil Narrow Terence en concert
Lundi 18 décembre 2017 : 10798 concerts, 24781 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Du folk le plus intime au rock'n roll survolté, Narrow Terrence nous balade dans un univers qui n'est pas sans nous rappeler celui de Tom Waits ou Deus : peuplé de voix rauques et un brin déglinguées, de guitares lourdes et de sons étranges. Ils nous racontent, en français ou en anglais, des histoires qu'on dirait oubliées au fond d'un grenier, des histoires de soldats errants ou de voyages en Hongrie. Le mariage réussi entre songwriting primitif et orchestrations minutieuses.
Du folk le plus intime au rock'n roll survolté, Narrow Terrence nous balade dans un univers qui n'est pas sans nous rappeler celui de Tom Waits ou Deus : peuplé de voix rauques et un brin déglinguées, de guitares lourdes et de sons étranges. Les frères Puaux (Antoine au chant à la guitare et à la batterie, et Nicolas à a guitare et au chant) et leur presque demi-soeur (Christelle Lassort au violon) célèbrent le mariage réussi entre songwriting primitif et orchestrations minutieuses, entre des morceaux oniriques savamment déstructurés et des complaintes énergiques.
Début 2010, le groupe sort Narco Corridos, un album aux références plus cinématographiques (Tim Burton, Jim Jarmush, Sergio Leone, Wim Wenders) que musicales (Nick Cave, Tom Waits, Ennio Morricone). L'instrumental éponyme, Narco Corridos, mélange de surf music et de klezmer est une "road song", comme il y a des road movies. Elle nous emporte du sud ouest américain vers le fin fond des Balkans, du blues et du rock gras vers les mélodies subtiles et les berceuses dansantes...
Sur scène, ils excellent, ils expriment totalement ce talent, que ce soit seuls où lors de leurs nombreuses collaborations (EZ3kiel, Mansfield TYA, Calexico ou Moriarty).

Narrow Terence : vos chroniques d'albums
Site

Narrow Terence en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Narrow Terence : l'historique des concerts

Ve.

15

Sept.

2017

Tristesse Contemporaine en concert
Hop Pop Hop 2017 - Pass 2 Jours Tristesse Contemporaine | Talisco | Narrow Terence
Jardin de Leveche - Orléans (45)

Sa.

03

Juin

2017

Festival Yeah! en concert
Festival Yeah 2017 : Katerine, BRNS, Barbagallo, Narrow Terrence, Nosfell, Le Super Homard, Tapetronic, Moustic, Boby etc Festival Yeah! | Barbagallo | BRNS | Nosfell | Narrow Terence | Katerine
Chateau - Lourmarin (84)

Di.

30

Avril

2017

Nosfell en concert
Narrow Terence + Nosfell +Sheitan Brothers Narrow Terence | Nosfell
Scène devant les Danaïdes (13)

Sa.

22

Avril

2017

Narrow Terence + Psychotic Monks + Cris Luna La Souris Verte - Epinal (88)

Sa.

15

Avril

2017

Ropoporose en concert
Narrow Terrence + Ropoporose Ropoporose | Narrow Terence
Le 180 - Sainte-Bazeille (47)

Ve.

14

Avril

2017

H-Burns en concert
H-Burns + Narrow Terence H-Burns | Narrow Terence
La Presqu'île - Annonay (07)

Je.

13

Avril

2017

Narrow Terrence Le Phare - Limoges (87)

Sa.

18

Mars

2017

Soirée Yeah! Narrow Terrence + Morando et Villeneuve avec le trio Vacarme + apéro mix Laurent Garnier VS La Vieille Ferme Théâtre du Chêne Noir - Avignon (84)

Narrow Terence : les dernières chroniques concerts 18 avis

Thousand + Alpes + Catfish feat. Narrow Terence + Baxter Dury + Messer Chups (Festival Yeah! 2014)

Critique écrite le 16 juin 2014, par Pirlouiiiit

Château de Lourmarin 6 juin 2014

Thousand + Alpes + Catfish feat. Narrow Terence + Baxter Dury + Messer Chups (Festival Yeah! 2014) en concert

L'année dernière j'avais vraiment regretté de ne pas être là du 7 au 9 juin 2013 pour la première édition du festival Yeah ! qui accueillait notamment les Hushpuppies, Narrow Terence, ou encore Laetitia Sherif et Luz... Aussi, cette fois nous avons bloqué les 3 jours, loué une voiture et zou direction Lourmarin pour voir ce que nous avaient concocté cette année Arthur Durigon (programmateur de l'Espace Doun à Rognes), Nicolas Galina (ancien du Pop In à Paris) et Laurent Garnier (pas besoin de lien là je pense... ), les 3 fondateurs du festival et leur équipe de bénévoles. 25 groupes ou DJ sur 3 jours... Avec des trucs gratuits dans le village de 14 heures à 18 heures et puis de 19 heures à 1 heures la partie payante au pied du château de Lourmarin. Partis dès que l'école le permettait nous nous tapons les bouchons de Marseille. A Lourmarin, des affiches à tous les croisements mais pour d'autres trucs que le festival ; c'est qu'il se passe beaucoup de choses ce week-end et les prochains dans la région. Nous n'arrivons finalement sur le site que vers 19 heures (le temps de déposer nos affaires à l'auberge et de venir à pieds)... nous avons donc raté Dawn (sœur de Raphael Imbert qui semble avoir passé un cap depuis ses premières... Lire la suite

Narrow Terence

Critique écrite le 04 juillet 2011, par Chlorophil

Ecole de Musique - Apt 28 Juin 2011

Narrow Terence en concert

Apt est une commune française, sous-préfecture du département de Vaucluse, dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Aptésiens ou Aptois. Apt est située sur l'ancienne voie Domitienne. Son centre-ville, groupé autour de la cathédrale Sainte-Anne, occupait jadis une île. Apt est située à 35 km de Cavaillon, 38 km de Manosque, 45 km de Forcalquier, 55 km d'Aix en Provence, 53 km d'Avignon (gare TGV), 780 km de Paris et, à vol d'oiseau, 6 286 kilomètres de New York. La ville est construite dans la vallée du Calavon entre le Massif du Luberon et les Monts de Vaucluse. Intro à la Houellebecq : 95 % du texte ci dessus est un copié collé de wikipédia... Intro incongrue, sans aucun rapport avec cette soirée dans la chapelle baroque de l'école de musique d'Apt... Une splendide école de musique, d'ailleurs, et qui n'est même pas citée sur la page " Apt " du site susnommé. Enfin... Pas si incongrue que ça cette intro : elle permet de situer le lieu du concert, montrer (une fois de plus) qu'il ne se passe pas des choses qu'à Marseille, Montpellier, Paris ou New-York. Elle permet également de montrer qu'à Apt, comme à la Gare de Coustelet, l'Akwaba de Chateauneuf-de-Gadagne, et bien d'autres lieux apparemment... Lire la suite

An Pierlé & White Velvet + Narrow Terence

Critique écrite le 13 février 2011, par Sami

Poste A Galène, Marseille 11 février 2011

An Pierlé & White Velvet + Narrow Terence en concert

La salle est déjà bien pleine lorsque les Narrow Terence commençent leur set folk bluesy plutôt classe. Public très réceptif mais paradoxalement dissipé du coté de leurs amis et familles venus en nombre les soutenir. Jamais vu auparavant mais assez d'accord avec les louanges lues ici et là à leur propos : de bons musiciens qui maîtrisent leur sujet et installent une ambiance americana prenante. Dans les meilleurs moments, on pense néanmoins à des groupes britaniques du style The Coral ou Gomez, avec un bon dosage électrique/acoustique qui évite toute monotonie. Un peu tiqué sur la voix d'un des chanteurs qui adopte un style rocailleux qui sonne parfois un peu forcé, un peu comme s'il imitait Tom Waits mais à cause de l'accent sonne plutôt comme Arthur H. Assez touchants quand ils dédient un de leurs morceaux à l'Egypte, et quand ils expliquent leur émotion d'être invités à la dernière minute en première partie d'une chanteuse dont ils adorent les disques. Le plat pays qui est le sien a beau ne plus avoir de gouvernement depuis des mois et inspirer le navet du moment, on est content de revoir ce soir la pétillante An Pierlé. J'avais raté son passage en 2006 mais garde un très bon souvenir de son concert aux Eurockéennes de... Lire la suite

An Pierlé & White Velvet + Narrow Terence

Critique écrite le 12 février 2011, par Philippe

Le Poste à Galène, Marseille 11 février 2011

An Pierlé & White Velvet + Narrow Terence en concert

Excellente surprise que ce concert où je suis allé, en bonne feignasse du vendredi soir, sans papier ni stylo, en traînant les pieds, pratiquement éjecté à coup de pompes du canapé du salon par ma douce compagne. Pire, à peu près sans connaître les artistes autrement que de nom : le cas idéal du concert pas motivé et potentiellement pénible qu'on finit sur les rotules. Mais ça n'a pas été le cas ce soir, vraiment pas ! Narrow Terence, ajoutés in extremis en première partie, je ne les connaissais que de nom, et c'était une lacune ! Superbe groupe de rock, sobre dans ses compositions parfaitement équilibrées, il abrite en outre en son sein une voix pop "belge" comme ils le diront eux-même (idéale pour le titre final, Ghinzu-deUs like) et une autre voix écorchée rappelant très fort, par moments, l'organe de notre bien-aimé Tom Waits. Le jeu pop, rock, blues, est varié (les changements de poste aussi, certains savent jouer indifféremment des cordes et des percus !) et peut même à l'occasion (2 fois au moins) déraper dans le métal contondant avec power chords, tout en nous y ayant amené sans avoir l'air d'y toucher : très étonnant ! Les titres des 4 gaillards percutent, c'est référencé mais quand même assez original pour... Lire la suite

Narrow Terence : les chroniques d'albums

Narrow Terence : Rumble-o-rama

Chronique écrite le 05/02/2017, par Pirlouiiiit

Narrow Terence : Rumble-o-rama

Il aura donc fallu attendre que Rumble-O-Rama soit officiellement dans les bacs pour que je me lance et essaie le moins maladroitement possible de vous dire tout le bien que je pense du nouvel album de Narrow Terence. C'est que je suis attaché à ce groupe "local" découvert il y a maintenant plus de 10 ans chez eux à Rognes et que j'ai continuer à suivre en pointillé depuis qu'ils se sont éloignés géographiquement (j'ai ainsi raté à mon grand désespoir la fameuse tournée dans les églises qui a accompagné Violence with benefits et même le side-project Narco Terror). Du coup c'est avec une certaine fébrilité que je me suis lancé dans l'écoute de ces 12 titres et ce n'est que plusieurs semaines que j'essaie de mettre dans l'ordre dans les notes que j'ai pris ça et là. Est ce que je commence par parler de l''alternance de morceaux très calmes et beaucoup plus énervés qui risque peut-être de déboussoler ceux qui les découvriront par ce disque ? Par le fait qu'ils... Lire la suite

Narco Terror : Ep

Chronique écrite le 14/03/2015, par Pirlouiiiit

Narco Terror : Ep

Pas franchement rassurante cette pochette dessinée qui représente deux mi-hommes mi-chiens aux regards perdu et menaçant respectivement. Il s'agit en fait du duo batterie-guitare composé de Castor et Pollux Troy alter-égaux de Antoine et Nicolas Puaux qui après avoir évolué sur le fil (entre douceur et fureur) pendant plusieurs années au sein de Narrow Terence risque d'en prendre plus d'un à rebrousse poil. C'est comme si ayant acquis une certaine notoriété et respectabilité auprès des critiques musicaux de bon goût, ils avaient décider de se lâcher vraiment pour laisser s'exprimer leur penchants les plus bestiaux ! Même initiales donc et même colonne vertébrale et pourtant un autre monde (même si sur scène par moments Narrow Terence ...). Sur ce premier disque, la deuxième référence du label Sounds Like... Lire la suite

Narrow Terence : Violence With Benefits

Chronique écrite le 27/02/2013, par Pirlouiiiit

Narrow Terence : Violence With Benefits

En général quand j'aime beaucoup un disque je n'ai pas trop de mal à pondre quelques lignes pour (d)écrire quelles sont ses qualités sinon en tout cas pourquoi il me plait tant. Mais cette fois curieusement j'ai beaucoup de mal. J'ai toujours beaucoup aimé Narrow Terence sur scène (depuis que je les ai découverts en 2005, je ne rate pas une occasion de les voir) comme sur disque, et je commençais à sérieusement désespérer de voir un jour leur talent enfin reconnu. Allaient-ils, comme beaucoup de gens talentueux qui ne percent pas assez tôt, finir par se lasser et passer à autre chose ? Heureusement, les frères Puaux et leurs acolytes ont la foi... Après le (trop) doux (pour certains) Low Voice Conversation (2007) puis le (trop) violent (pour d'autres) Narco Corridos (2010) les revoici avec ce sublime Violence with benefits où ils semblent avoir trouvé le bon équilibre entre les deux. On retrouve aux côtés d'Antoine (celui qui a la grosse voix à la Waits) et Nicolas Puaux (celui qui a la voix à la E), Christelle Lassort qui bien que très prise avec Camille n'a jamais lâché le groupe et illumine encore les compos des Narrow de son violon enivrant, Alex Viudes (aussi membre d'Erevan Tusk) à la batterie et Kevin... Lire la suite

Narrow Terence : Narco Corridos

Chronique écrite le 14/03/2010, par Chlorophil

Narrow Terence : Narco Corridos

Attention talent ! On vous avait déjà prévenu dans ces pages : Narrow Terence est un groupe talentueux. Sur scène, ils excellent, ils expriment totalement ce talent, que ce soit seuls où lors de leurs nombreuses collaborations (EZ3kiel, Mansfield TYA, Calexico ou Moriarty). Malgré cela, Leur premier album avait pu décevoir : un peu trop léché, un peu trop lisse, et surtout privé de l'énergie folle qui émane d'eux sur scène. Malgré de bonne chansons, malgré de très belles mélodies, Low Voice Conversation laissait en effet l'auditeur sur sa faim, en particulier celui qui, comme moi est époustouflés à chacune de leurs apparitions dans une salle de concert. Heureusement pour nous, non contents d'être talentueux, les membres de Narrow Terence sont aussi perpétuellement à la recherche du progrès. Et du progrès, il y en a eu depuis leurs premiers concerts, depuis ce premier album. Les frères Puaux (Antoine au chant à la guitare et à la batterie, et Nicolas à a guitare et au chant) et leur presque demi-soeur (Christelle Lassort au violon) reviennent cette fois avec un album plus que réussi. Dés la première écoute, Narco Corridos attrape l'auditeur, l'assoit et ne le lâche plus. L'ouverture avec le titre éponyme pose le décor et annonce que les... Lire la suite

Galerie Photos

  • 1 - Narrow Terence - Chlorophil
  • 2 - Narrow Terence - Chlorophil