Accueil Nine Inch Nails NIN en concert
Jeudi 20 septembre 2018 : 14552 concerts, 25155 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.


Nine Inch Nails est un groupe américain culte fondé en 1987... Sa musique est un mélange complexe de rock violent, de synthétiseurs et de la voix inimitable de Trent Reznor, chanteur charismatique de NIN. Le combo a inspiré le son de certains albums de David Bowie et a été repris par Johnny Cash ! En concert en France en 2013 et 2014 ! Nine Inch Nails est en concert à L'Olympia de Paris le 25 juin 2018 et aux Eurockéennes de Belfort le 6 juillet 2018.

Nine Inch Nails NIN : vos chroniques d'albums
Site

Nine Inch Nails NIN en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Nine Inch Nails NIN : l'historique des concerts

Lu.

09

Juillet

2018

Montreux Jazz Festival en concert
Gary Numan - Nine Inch Nails Montreux Jazz Festival | Gary Numan | Nine Inch Nails NIN
Stravinski Hall - Montreux (Ch)

Ve.

06

Juillet

2018

Les Eurockéennes De Belfort   en concert
Eurockéennes 2018 - 6 Juillet : Nine Inch Nails, Prohets Of Rage, Rilès, Black Madonna, Beth Ditto, RICHIE HAWTIN,Baloji, Faka, FFF, Insecure Men, Kiddysmile, Leon Bridges, Nakhane, Warmdusher, NOTHING BUT THIEVES, Our Girl, PIH POH, MICHELLE DAVID Les Eurockéennes De Belfort | Insecure Men | Nakhane | Prophets of Rage | Beth Ditto | FFF | Warmduscher | The Black Madonna | Rilès | Leon Bridges | Baloji | Nine Inch Nails NIN | Richie Hawtin
Presqu'ïle de Malsaucy - Belfort (90)

Je.

05

Juillet

2018

Les Eurockéennes De Belfort   en concert
Eurockéennes 2018 - Pass 4 Jours : Queens Of The Stone Age, Nice Inch Nails, Prophets Of Rage, Orelsan, Macklemore, Liam Gallagher, Rick Ross, Beth Ditto, Damso, Texas, Alice In Chains, Bigflo & Oli, Black Madonna, At The Drive In, Rilès etc Les Eurockéennes De Belfort | Damso | Liam Gallagher | Macklemore | At The Drive-In | Beth Ditto | Queens Of The Stone Age | Nine Inch Nails NIN | The Black Madonna | Rilès | Prophets of Rage | Bigflo & Oli | Rick Ross | Orelsan | Texas
Presqu'ïle de Malsaucy - Belfort (90)

Lu.

25

Juin

2018

Nine Inch Nails Olympia - Paris 9ème (75)

Sa.

07

Juin

2014

Rock IM Park en concert
Festival Rock Im Park 2014 : Iron Maiden, Metallica, Queens Of The Stone Age, Kings Of Leon, Fall Out Boy, Babyshambles, Nine Inch Nails, Linkin Park, Rob Zombie, The Offspring... Rock IM Park | Slayer | Queens Of The Stone Age | Opeth | Linkin Park | Iron Maiden | Gojira | The Offspring | Metallica | Nine Inch Nails NIN | Against Me! | Kings of Leon | Gogol Bordello | Ghost (Doom Metal) | Mastodon | The Brian Jonestown Massacre | Babyshambles | Fall Out Boy | Avenged Sevenfold | Rob Zombie
Site festival Rock Im Park - Nuremberg (Allemagne) (11)

Ve.

06

Juin

2014

Rock Am Ring en concert
Festival Rock Am Ring 2014 : Iron Maiden, Queens Of The Stone Age, Metallica, Babyshambles, Nine Inch Nails, Linkin Park, Rob Zombie, Slayer, The Offspring, Ghost... Rock Am Ring | Slayer | Queens Of The Stone Age | Linkin Park | Iron Maiden | Gojira | The Offspring | Metallica | Nine Inch Nails NIN | Against Me! | Kings of Leon | Gogol Bordello | Ghost (Doom Metal) | Mastodon | The Brian Jonestown Massacre | Babyshambles | Fall Out Boy | Avenged Sevenfold | Rob Zombie
Site du Festival Rock Am Ring - Nurburgring

Me.

04

Juin

2014

Cold Cave en concert
Nine Inch Nails Nin + Cold Cave Nine Inch Nails NIN | Cold Cave
Hallenstadion - Zurich (CH)

Di.

01

Juin

2014

Cold Cave en concert
Nine Inch Nails + Cold Cave Nine Inch Nails NIN | Cold Cave
Zénith - Toulouse (31)

Nine Inch Nails NIN : les dernières chroniques concerts 13 avis

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF (Les Eurockéennes de Belfort 2018)

Critique écrite le 18 juillet 2018, par Lebonair

Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort 6 juillet 2018

Prophets Of Rage - Nine Inch Nails - FFF  (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

La 30ème édition des Eurockéennes de Belfort s'est clôturée nous concernant le dimanche peu avant minuit par la magnifique et chaleureuse prestation du vieux bluesman globetrotteur Seasick Steve sous l'immense chapiteau Greenroom. Le festival majeur de Bourgogne-Franche-Comté, un des plus beaux et importants de France, a battu son record d'affluence avec près de 135 000 entrées sur quatre jours. Après une première journée marquée par le spectacle de la patrouille de France qui était venu souffler les bougies du 30ème anniversaire, il y a eu également un feu d'artifice et malheureusement une météo apocalyptique avec cette pluie diluvienne qui s'est abattue sur le site et la région durant toute l'après-midi et la nuit, transformant le lieu en gadoue géante. Nous avons eu de la chance en ne venant que le second jour, le vendredi et en plus, dans notre valise, on avait ramené le beau temps et le soleil. Du coup, nous aurons vécu trois jours merveilleux avec un temps parfait qui aura permis de sécher petit à petit cette fameuse terre glaise. Les baskets auront donc remporté leur combat face aux bottes en caoutchouc. Pour parler musique, la programmation fut riche et variée avec 62 concerts au total où l'on retrouvera du rock, de la... Lire la suite

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018)

Critique écrite le 10 juillet 2018, par Samuel C

Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort 6 juillet 2018

Prophets Of Rage, Nine Inch Nails, Beth Ditto... (Les Eurockéennes de Belfort 2018) en concert

Les Eurockéennes célébraient leur 30ème édition du 5 au 8 juillet derniers. Un événement incontournable en France où s'est produite la très grande majorité des artistes en activité au cours des trois dernières décennies. Il était donc indispensable de s'y rendre au moins une fois pour comprendre le phénomène. Un peu partout dans Belfort, des affiches 4 par 3 souhaitent la bienvenue aux festivaliers. Il est suggéré de prendre les transports en commun (train ou bus) mis à disposition gratuitement pour se rendre sur place sur présentation de son ticket (qui ne sera finalement pas demandé). La signalétique et le dispositif pour en bénéficier sont toutefois très discrets. 10 minutes plus tard, le site naturel et protégé s'offre à plus de 130 000 spectateurs, comptabilisés sur 4 jours. Vigipirate oblige, les spectateurs sont détournés en file indienne par un petit sentier étriqué jouxtant le lac afin d'accéder à l'entrée. La route habituelle qui y mène est déserte et laissée libre pour les rares cyclistes qui s'y aventurent et étroitement surveillée par les forces de l'ordre. Fort d'une affluence record, le lieu est saturé. Les pluies de la veille ont laissé un sol humide voire boueux par endroits. On comprend mieux les... Lire la suite

(mes) Eurockéennes 2018, 1/2 : Michelle David, Insecure Men, Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails, FFF

Critique écrite le 06 juillet 2018, par Philippe

Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert 06 juillet 2018

(mes) Eurockéennes 2018, 1/2 : Michelle David, Insecure Men, Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails, FFF en concert

"30 Years of Peace & Music !"... Les Eurockéennes de Belfort fêtent cette année leurs 30 ans et sont donc désormais plus âgées qu'une bonne moitié de leurs festivaliers ! Etant encore "un peu" peu plus vieux qu'elles, on célèbrera pour notre part notre 25ième participation d'affilée, et à peu près avec les mêmes personnes (et même leur grands enfants !) : un chiffre assez miraculeux quand on y pense, qui témoigne de la fidélité qu'a su générer le festival, marqueur du début de l'été et rendez-vous amical qu'on ne manquerait pour rien au monde. Alors tant pis si la météo de ce samedi, deuxième jour du festival et premier pour nous, s'annonce assez déplaisante : on en a vu d'autres ici et par ailleurs, 4 journées absolument magnifiques au Hellfest nous ont gonflé à bloc, il y a quinze jours... Mais en fait ici, c'est jeudi qu'il a fait un temps atroce, de l'avis général des pauvres gens qui y furent : aujourd'hui tout va bien se passer dès qu'on aura retrouvé le stand des flammekueche (après un bref instant de panique) : pas mal de choses ont bougé, un énorme sigle EUROCKS où l'on peut grimper et une petite grande roue sont apparus, et même le chapiteau de la "Scène B" a repoussé, en plus grand, comme un joli clin d'oeil à... Lire la suite

Nine Inch Nails

Critique écrite le 12 juin 2014, par Arnaud D

Zénith - Paris 29 Mai 2014

Nine Inch Nails en concert

Nine Inch Nails était au Zénith de Paris ce 29 mai 2014 et c'est peu dire que ce concert, pour ne pas dire cet événement, était attendu ! Une soirée qui affichait complet depuis plusieurs mois, alors que pour leur dernier show dans cette même salle, il y a 5 ans, ce n'était pas tout à fait le cas. Depuis, Trent Reznor avait mis son groupe en veille, devait même éventuellement splitter à l'époque (c'est ce que je pensais à ce moment-là, le jour de leur dernier concert en France aux Arènes de Nîmes en juillet 2009). Le fait est que le bonhomme a énormément changé depuis ses débuts, qu'il est devenu clean, posé, marié (il n'y a qu'à voir son physique passant d'un corps tout frêle et détruit par l'excès dans les années 90 à un physique plus épais et musclé au milieu des années 2000) et a une vie plus saine. C'est surtout les morceaux qu'il a écrits dans les années 90 qui le remuaient un peu trop, quand ils les interprétaient sur scène. Depuis, il s'est ravisé pour notre plus grand bonheur et l'été dernier un nouvel album est sorti, l'excellent Hesitation Marks. NIN renaît donc de ses cendres et une nouvelle tournée démarre à la fin de l'été 2013. Le public français a pu voir le groupe au début des hostilités fin Août, lors de leur... Lire la suite

Nine Inch Nails NIN : les chroniques d'albums

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : Hesitation Marks

Chronique écrite le 17/09/2013, par Philippe

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : Hesitation Marks

L'avantage des groupes "faux-nez" cachant un seul membre permanent, est qu'ils peuvent disparaître et réapparaître à volonté, du moins tant que celui-ci n'est pas mort dans son vomi (...ou dans celui de quelqu'un d'autre). Il en va ainsi du Nine Inch Nails de notre bien-aimé Trent Reznor, qui nous a accompagné presque 20 ans avant de disparaître des radars fin 2009, après une dernière tournée en demi-teinte et un album au titre rigolo mais très dispensable (The Slip). Homme-groupe qui ressort donc des limbes en 2013, avec un line-up en grande partie renouvelé (il lui reste en tout cas le capillairement effarant, mais techniquement irréprochable guitariste, Robin Finck). Et avec un nouvel album inattendu, Hesitation Marks, certes largement assez bon pour faire se pâmer les nombreux fanatiques de ce (non) groupe qu'on craignait à jamais disparu... A son écoute pourtant, c'est d'abord une légère déception que pourrait résumer l'écoute de Came Back Haunted : excellente chanson si elle était du siècle passé ou au moins de quelqu'un d'autre, mais déjà entendue mille fois ici et qui aurait aussi bien pu figurer sur l'EP Broken... en 1992. Tout comme les "traditionnelles" balades introspectives (plaisantes Find My way & Various Methods of Escape)... Lire la suite

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : The Slip

Chronique écrite le 31/07/2009, par Arnaud D

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : The Slip

Les mélomanes aux penchants rock tendent parfois à regarder les années 60-70 comme un paradis : pas forcement par qu'on y faisait la meilleure musique mais surtout parce que la plupart des groupes sortaient au moins un (bon) album par an... Sorti de ses addictions, avec une confiance retrouvée en ses capacités créatives, Trent Reznor semble vouloir relever ce un défi digne des 70's : sortir plusieurs bons disques par an. Entre 2007 et 2008 Nine Inch Nails nous a présenté l'excellent Year Zero (avril 2007), un bon album de remix, et les magnifiques rêveries de Ghosts I-IV (avril 2008). Sans tambour ni trompette il balance un mois plus tard un nouvel album, offert à ses fans pour les remercier de l'accueil réservé à Ghosts : The Slip. Le résultat est-il à la hauteur, ou est-ce le signe qu'il faudrait songer à lever le pied et attendre avant d'appuyer sur "REC" ? Loin d'une compilation de chutes de studio, dont rêvent pourtant tous les fans de Nine Inch Nails, il s'agit d'un disque cohérent, résumant le... Lire la suite

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : Ghosts I - I V

Chronique écrite le 02/04/2008, par Philippe

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : Ghosts I - I V

Comme tous les artistes riches et prolifiques, Trent Reznor s'amuse comme un fou avec les nouvelles possibilités du Net. Quelques mois après le prix libre du formidable album co-signé avec Saul Williams, un an à peine après le jeu de piste Wiki délirant qui a entouré la sortie de Year Zero (et accessoirement 3 mois après un somptueux triple album de remixes de celui-ci, même pas chroniqué ici faute de temps), voici qu'il se sert à nouveau du robinet numérique pour déverser le trop plein de son imagination intempestive : Ghosts I - IV, 4 albums de ghost tracks d'un coup, ouch, là c'est carrément de la diarrhée créative, faut suivre ! 36 titres complètement instrumentaux, offert selon toute une gamme : l'offre de base est de 9 titres gratuits, ou bien 36 titres pour 5 $ (ça les vaut largement), etc. et jusqu'à une offre en coffret CD, en luxe voire en "ultra-deluxe" à 300 $ qui (vous allez être déçus) est épuisée. Comble de la classe,... Lire la suite

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : Year Zero

Chronique écrite le 17/04/2007, par Philippe

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : Year Zero

Le bouillant Trent Reznor est de retour derrière son groupe gigogne Nine Inch Nails et signe un fracassant nouvel album de rock industriel : Year Zero, qui est donc son [Halo-24], le génie numérotant maniaquement ses oeuvres. Vous avez bien lu rock industriel et plus metal : après le virage amorcé avec [with_teeth], il ne s'autorise quasiment plus à péter les plombs, avec ces morceaux de métal indus qui nous rendaient fous sur album et sur scène (March of the Pigs, Starfuckers inc...). Dans le style, il y a certes bien Survivalism, single de bon aloi, mais avec un fort air de déjà entendu - comme un Wish à peine réécri ! Il faut dire qu'on retrouvera de fortes marques tout au long de l'album tant TZ y recycle/remixe ses sons, ses riffs et ses orchestrations typiques (This is the Beginning of the End ou Me I'm Not). Et puis il y a comme toujours un titre "écoutable" par les prophanes, Capital G, plaisant funk-indus, histoire de hisser quelque chose sur les radios US. Mais un fan va-t-il s'en plaindre ? Qu'apprécie-t-on chez les grands auteurs, sinon leur style si particulier ? Il est indéniable que ce style a évolué d'ailleurs, puisque le métal en est écarté. Car Reznor préfère désormais rentrer sa colère à... Lire la suite

Nine Inch Nails NIN : Vidéo