Accueil Nine Inch Nails NIN en concert
Vendredi 15 décembre 2017 : 11129 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Nine Inch Nails est un groupe américain culte fondé en 1987... Sa musique est un mélange complexe de rock violent, de synthétiseurs et de la voix inimitable de Trent Reznor, chanteur charismatique de NIN. Le combo a inspiré le son de certains albums de David Bowie et a été repris par Johnny Cash ! En concert en France en 2013 et 2014 !

Nine Inch Nails NIN : vos chroniques d'albums
Site

Nine Inch Nails NIN en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Nine Inch Nails NIN : l'historique des concerts

Sa.

07

Juin

2014

Rock IM Park en concert
Festival Rock Im Park 2014 : Iron Maiden, Metallica, Queens Of The Stone Age, Kings Of Leon, Fall Out Boy, Babyshambles, Nine Inch Nails, Linkin Park, Rob Zombie, The Offspring... Rock IM Park | Slayer | Queens Of The Stone Age | Opeth | Linkin Park | Iron Maiden | Gojira | The Offspring | Metallica | Nine Inch Nails NIN | Against Me! | Kings of Leon | Gogol Bordello | Ghost (Doom Metal) | Mastodon | The Brian Jonestown Massacre | Babyshambles | Fall Out Boy | Avenged Sevenfold | Rob Zombie
Site festival Rock Im Park - Nuremberg (Allemagne) (11)

Ve.

06

Juin

2014

Rock Am Ring en concert
Festival Rock Am Ring 2014 : Iron Maiden, Queens Of The Stone Age, Metallica, Babyshambles, Nine Inch Nails, Linkin Park, Rob Zombie, Slayer, The Offspring, Ghost... Rock Am Ring | Slayer | Queens Of The Stone Age | Linkin Park | Iron Maiden | Gojira | The Offspring | Metallica | Nine Inch Nails NIN | Against Me! | Kings of Leon | Gogol Bordello | Ghost (Doom Metal) | Mastodon | The Brian Jonestown Massacre | Babyshambles | Fall Out Boy | Avenged Sevenfold | Rob Zombie
Site du Festival Rock Am Ring - Nurburgring

Me.

04

Juin

2014

Cold Cave en concert
Nine Inch Nails Nin + Cold Cave Nine Inch Nails NIN | Cold Cave
Hallenstadion - Zurich (CH)

Di.

01

Juin

2014

Cold Cave en concert
Nine Inch Nails + Cold Cave Nine Inch Nails NIN | Cold Cave
Zénith - Toulouse (31)

Sa.

31

Mai

2014

Festival Primavera Sound en concert
Primavera Sound 2014 : Nine Inch Nails, Kendrick Lamar, Volcano Choir, Caetano Veloso, Mogwai, Television, Foals, Godspeed You! Black Emperor, Black Lips, Jonathan Wilson, Ty Segall, Superchunk, Seun Kuti, Cut Copy, Kronos Quartet, Spoon, Blood Orange... Festival Primavera Sound | Mogwai | Spoon | Seun Kuti | Nine Inch Nails NIN | Superchunk | Godspeed You! Black Emperor | Caetano Veloso | Television | Black Lips | Chromeo | Connan Mockasin | Cut Copy | Foals | Blood Orange | Islands | Dum Dum Girls | Kronos Quartet | Ty Segall | Jonathan Wilson | Cloud Nothings | Kendrick Lamar | Cold Cave | Angel Olsen | Daniel Avery | Volcano Choir | Earl Sweatshirt
Parc del Forum - Barcelone (Sp)

Je.

29

Mai

2014

Cold Cave en concert
Nine Inch Nails Nin + Cold Cave (Complet) Nine Inch Nails NIN | Cold Cave
Zenith Paris La Villette - Paris (75)

Me.

28

Mai

2014

Cold Cave en concert
Nine Inch Nails Nin + Cold Cave Nine Inch Nails NIN | Cold Cave
Lotto Arena Antwerpen - Antwerpen

Ma.

27

Mai

2014

Cold Cave en concert
Nine Inch Nails Nin + Cold Cave Nine Inch Nails NIN | Cold Cave
Heineken Music Hall - Amsterdam (Hollande)

Nine Inch Nails NIN : les dernières chroniques concerts 10 avis

Nine Inch Nails

Critique écrite le 12 juin 2014, par Arnaud D

Zénith - Paris 29 Mai 2014

Nine Inch Nails en concert

Nine Inch Nails était au Zénith de Paris ce 29 mai 2014 et c'est peu dire que ce concert, pour ne pas dire cet événement, était attendu ! Une soirée qui affichait complet depuis plusieurs mois, alors que pour leur dernier show dans cette même salle, il y a 5 ans, ce n'était pas tout à fait le cas. Depuis, Trent Reznor avait mis son groupe en veille, devait même éventuellement splitter à l'époque (c'est ce que je pensais à ce moment-là, le jour de leur dernier concert en France aux Arènes de Nîmes en juillet 2009). Le fait est que le bonhomme a énormément changé depuis ses débuts, qu'il est devenu clean, posé, marié (il n'y a qu'à voir son physique passant d'un corps tout frêle et détruit par l'excès dans les années 90 à un physique plus épais et musclé au milieu des années 2000) et a une vie plus saine. C'est surtout les morceaux qu'il a écrits dans les années 90 qui le remuaient un peu trop, quand ils les interprétaient sur scène. Depuis, il s'est ravisé pour notre plus grand bonheur et l'été dernier un nouvel album est sorti, l'excellent Hesitation Marks. NIN renaît donc de ses cendres et une nouvelle tournée démarre à la fin de l'été 2013. Le public français a pu voir le groupe au début des hostilités fin Août, lors de leur... Lire la suite

Nine Inch Nails (Festival Rock En Seine 2013)

Critique écrite le 12 septembre 2013, par Lebonair

Domaine National de Saint-Cloud, près de Paris 24 Août 2013

Nine Inch Nails (Festival Rock En Seine 2013) en concert

Mardi 28 Juillet 2009, nous étions au concert de Nine Inch Nails aux Arènes de Nîmes. Nous pensions bien ce jour-là, il y a 4 ans, que nous ne reverrions plus Trent Reznor et sa bande sur scène. Ce besoin de pause ressemblait plus à une envie d'arrêter, enfin, surtout une envie de recharger les batteries. Auparavant hanté par ces démons, drogué, alcoolisé, torturé, maigrelet, Reznor a sorti pendant cette période-là, une trilogie magique plus un double album, Fragile, de toute beauté. Aujourd'hui, depuis quelques années, Trent a chassé ces démons. Avant dangereux et dérangé, il est désormais apaisé, marié et la musculation a transformé son corps en celui d'un athlète puissant et physique. Il a 48 ans maintenant. Certaines choses ont changé, évolué mais une bête de scène reste une bête de scène. Il est 20h30 ce 24 Août 2013, la pression est montée d'un cran au Domaine de Saint-Cloud pour le Festival Rock en Seine. On est très bien placé. Un mur de fans s'est installé dans les premiers rangs. On ne peut plus bouger mais à dix mètres de la scène, on est super bien. Isa et Arnaud, vos chroniqueurs concertandco du sud de la France, sont collés au premier rang et j'aime ça. Je vois donc qu'il y a encore plus motivés que nous, hein les... Lire la suite

Nine Inch Nails (+ Alec Empire)

Critique écrite le 29 juillet 2009, par Philippe

Les Arènes, Nimes 29 juillet 2009

Nine Inch Nails (+ Alec Empire) en concert

3 semaines à peine après Metallica, retour à Nîmes pour un autre concert qu'on espère d'anthologie. Les Nine Inch Nails, ou plutôt "le" NIИ (qui n'a sauf erreur plus aucune pièce d'origine autour de lui), qui donne ce soir un concert qui fait partie de sa tournée d'adieu. Avec à peu près vingt ans d'existence, dieu sait l'héritage immense en disques que laissera le vrai-faux groupe de Trent Reznor, que la plupart de ses fans ont eu le temps de déjà voir en concert et à de meilleurs époques : celui-ci n'est donc que du bonus, une dernière petite communion païenne entre gens bien élevés. Petite parce que même avant d'entrer dans les Arènes, il paraît évident qu'il y a moitié moins de monde que pour les Four Horsemen. On prend donc le temps de se restaurer et de boire quelques coups avant d'y pénétrer. A l'intérieur également, configuration en amphithéatre (une seule moitié du cirque donc), des gradins pas tout à fait pleins et une fosse où l'on se promènera tranquillement tout le concert. Le père Alec Empire est déjà en train de produire sa tambouille favorite, un mélange de sons metal et de drums techno/jungle/big beat sur lequel il hurle dans un micro saturé, pendant que sa jolie copine mystérieuse farfouille dans les machines.... Lire la suite

Nine Inch Nails + Alec Empire (Nimes Festival)

Critique écrite le 29 juillet 2009, par Vand

Les Arènes, Nîmes 28 juillet 2009

Nine Inch Nails + Alec Empire (Nimes Festival) en concert

Deuxième visite aux Arènes cet été, après la gifle des rois Metallica ! Passons sous silence ma profonde déception de n'avoir réussi à voir The Prodigy, dont les échos font état d'un concert digne de celui de Rammstein voici quelques années ! Arrivés à 18h (en compagnie des sieurs Philippe et Pirlouiiiit, ainsi que ma blonde), on prend notre temps pour bouffer un morceau, récupérer les accred' et tenter de revendre une place que j'avais en trop... Au bout de 20mn, voyant tous les crevards qui tentaient de me la reprendre à 10€, je décide de la garder, pour finalement la donner à un keupon étranger devant l'entrée... D.I.Y., and fuck the sellouts ! Constat amer, les Arènes sont à moitié vides lorsque le fougueux Alec Empire attaque son set ! Je suis quand même interloqué, sachant que Reznor et sa clique font habituellement Sold Out n'importe où... Constat d'autant plus troublant que les Arènes sont LE lieu où il faut voir ses groupes préférés ! Qu'importe, le sieur Alec ne s'en fait pas plus que ça, et ni le soleil encore bien présent ni la faible affluence ne vont altérer sa performance... Un vrai plaisir pour moi de voir enfin ce caïd de la scène alterno, lui qui braillait dans le combo démoniaque des Atari... Lire la suite

Nine Inch Nails NIN : les chroniques d'albums

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : Hesitation Marks

Chronique écrite le 17/09/2013, par Philippe

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : Hesitation Marks

L'avantage des groupes "faux-nez" cachant un seul membre permanent, est qu'ils peuvent disparaître et réapparaître à volonté, du moins tant que celui-ci n'est pas mort dans son vomi (...ou dans celui de quelqu'un d'autre). Il en va ainsi du Nine Inch Nails de notre bien-aimé Trent Reznor, qui nous a accompagné presque 20 ans avant de disparaître des radars fin 2009, après une dernière tournée en demi-teinte et un album au titre rigolo mais très dispensable (The Slip). Homme-groupe qui ressort donc des limbes en 2013, avec un line-up en grande partie renouvelé (il lui reste en tout cas le capillairement effarant, mais techniquement irréprochable guitariste, Robin Finck). Et avec un nouvel album inattendu, Hesitation Marks, certes largement assez bon pour faire se pâmer les nombreux fanatiques de ce (non) groupe qu'on craignait à jamais disparu... A son écoute pourtant, c'est d'abord une légère déception que pourrait résumer l'écoute de Came Back Haunted : excellente chanson si elle était du siècle passé ou au moins de quelqu'un d'autre, mais déjà entendue mille fois ici et qui aurait aussi bien pu figurer sur l'EP Broken... en 1992. Tout comme les "traditionnelles" balades introspectives (plaisantes Find My way & Various Methods of Escape)... Lire la suite

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : The Slip

Chronique écrite le 31/07/2009, par Arnaud D

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : The Slip

Les mélomanes aux penchants rock tendent parfois à regarder les années 60-70 comme un paradis : pas forcement par qu'on y faisait la meilleure musique mais surtout parce que la plupart des groupes sortaient au moins un (bon) album par an... Sorti de ses addictions, avec une confiance retrouvée en ses capacités créatives, Trent Reznor semble vouloir relever ce un défi digne des 70's : sortir plusieurs bons disques par an. Entre 2007 et 2008 Nine Inch Nails nous a présenté l'excellent Year Zero (avril 2007), un bon album de remix, et les magnifiques rêveries de Ghosts I-IV (avril 2008). Sans tambour ni trompette il balance un mois plus tard un nouvel album, offert à ses fans pour les remercier de l'accueil réservé à Ghosts : The Slip. Le résultat est-il à la hauteur, ou est-ce le signe qu'il faudrait songer à lever le pied et attendre avant d'appuyer sur "REC" ? Loin d'une compilation de chutes de studio, dont rêvent pourtant tous les fans de Nine Inch Nails, il s'agit d'un disque cohérent, résumant le... Lire la suite

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : Ghosts I - I V

Chronique écrite le 02/04/2008, par Philippe

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : Ghosts I - I V

Comme tous les artistes riches et prolifiques, Trent Reznor s'amuse comme un fou avec les nouvelles possibilités du Net. Quelques mois après le prix libre du formidable album co-signé avec Saul Williams, un an à peine après le jeu de piste Wiki délirant qui a entouré la sortie de Year Zero (et accessoirement 3 mois après un somptueux triple album de remixes de celui-ci, même pas chroniqué ici faute de temps), voici qu'il se sert à nouveau du robinet numérique pour déverser le trop plein de son imagination intempestive : Ghosts I - IV, 4 albums de ghost tracks d'un coup, ouch, là c'est carrément de la diarrhée créative, faut suivre ! 36 titres complètement instrumentaux, offert selon toute une gamme : l'offre de base est de 9 titres gratuits, ou bien 36 titres pour 5 $ (ça les vaut largement), etc. et jusqu'à une offre en coffret CD, en luxe voire en "ultra-deluxe" à 300 $ qui (vous allez être déçus) est épuisée. Comble de la classe,... Lire la suite

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : Year Zero

Chronique écrite le 17/04/2007, par Philippe

Nine Inch Nails (Trent Reznor) : Year Zero

Le bouillant Trent Reznor est de retour derrière son groupe gigogne Nine Inch Nails et signe un fracassant nouvel album de rock industriel : Year Zero, qui est donc son [Halo-24], le génie numérotant maniaquement ses oeuvres. Vous avez bien lu rock industriel et plus metal : après le virage amorcé avec [with_teeth], il ne s'autorise quasiment plus à péter les plombs, avec ces morceaux de métal indus qui nous rendaient fous sur album et sur scène (March of the Pigs, Starfuckers inc...). Dans le style, il y a certes bien Survivalism, single de bon aloi, mais avec un fort air de déjà entendu - comme un Wish à peine réécri ! Il faut dire qu'on retrouvera de fortes marques tout au long de l'album tant TZ y recycle/remixe ses sons, ses riffs et ses orchestrations typiques (This is the Beginning of the End ou Me I'm Not). Et puis il y a comme toujours un titre "écoutable" par les prophanes, Capital G, plaisant funk-indus, histoire de hisser quelque chose sur les radios US. Mais un fan va-t-il s'en plaindre ? Qu'apprécie-t-on chez les grands auteurs, sinon leur style si particulier ? Il est indéniable que ce style a évolué d'ailleurs, puisque le métal en est écarté. Car Reznor préfère désormais rentrer sa colère à... Lire la suite