Accueil No Means No en concert
Lundi 11 décembre 2017 : 10656 concerts, 24770 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Un monument de la scène Punk alternative. NoMeansNo peut aussi bien balancer un morceau de rock tordu, qu'un brûlot hardcore, une impro free jazz ou une violente décharge de punk rock bruitiste...Une tuerie sur scène !

No Means No : vos chroniques d'albums
Site

No Means No en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

No Means No : l'historique des concerts

Ve.

23

Nov.

2012

Je.

22

Nov.

2012

Fordamage en concert
No Means No + Fordamage No Means No | Fordamage
BaraKaSon - MJC de Reze (44)

Me.

21

Nov.

2012

No Means No (can) BT59 - Begles (33)

Ma.

20

Nov.

2012

Di.

18

Nov.

2012

Le Singe Blanc en concert
Nomeansno + Le Singe Blanc No Means No | Le Singe Blanc
Point Ephémère - Paris (75)

Sa.

17

Nov.

2012

Sa.

02

Juillet

2011

Ve.

08

Avril

2011

Gâtechien en concert
No Means No + Gatechien No Means No | Gâtechien
Le Rocher de Palmer - Cenon (33)

No Means No : les dernières chroniques concerts 6 avis

No means No + N-Twin

Critique écrite le 13 juin 2007, par Mystic Punk Pinguin

Poste à Galène - Marseille 12 Juin 2007

Jusqu'à ce soir, je pensais que seul Idir était capable de m'arracher des larmes en concert mais après No Means No au Poste à Galène, je peux saisir une autre entrée dans mes Mémoires de 60 ans de concerts par un vieux con qui paraîtront en 2051 tant le concert de ce soir fut extraordinaire. Un mot d'abord pour N-Twin qui a assuré la première partie de la plus honorable des façons. Pour cause d'apéro pré-concert, je n'ai entendu que 4 titres, mais la tension palpable de leur musique a éclaté de façon plus énergique cette fois-ci, moins oppressant qu'à l'accoutumée, une certaine veine chokeborienne. Intéressant de les voir aussi jouer avec cet état d'esprit. Vous commencez à savoir qu'on apprécie les groupes du label Katakak que ce soit N-Twin mais aussi Cabwaylingo et Polyethylène. Les No means no débarque et installe une bonne partie de leur matos eux-mêmes. Après avoir pris ma claque 6 ans auparavant à la MJC Mirabeau, je suis moins surpris de les voir. Parce que la cinquantaine bien entamées, voir le batteur torse poil en bermuda ridicule et son bassiste de frère rigolard débarquer fringués comme s'ils sortaient d'un congrès de nerds ça fait bizarre. Et là la magie commence. Ouaip, pendant l'accordage des... Lire la suite

no means no

Critique écrite le 24 novembre 2006, par krystof

macon 23 novembre 2006

Moi je vous le dis le Johnny nationnal peut aller se rhabiller, c'est la 4ème fois que je vois no means no en concert et j'ai encore pris une grande clac, un gig d'enfer, les no means no en pleine forme, une pèche d'enfer 2h30 de concert.... respect on dirait qu'ils ne... Lire la suite

NoMeansNo + A Smell Of Fox

Critique écrite le 12 avril 2004, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 4 avril 2004

Peut-on jouer une musique rebelle et violente après avoir atteint un âge respectable, sans être ridicule ? NoMeansNo et ses trois membres - John Wright (incroyable batteur, hurleur, aimant raconter des histoires absurdes), Rob Wright (bassiste surdoué, drôle et vociférant) et Tom Holliston (guitariste rigolo à lunettes) - ont prouvé que c'était possible lors d'une concert survolté et sans temps morts de près de deux heures... Les trois vétérans canadiens de NoMeansNo semblent littéralement possédés par leur musique hardcore/punk ; on jurerait presque que le démon du punk rock les habite en les voyant s'agiter comme des gamins dans leur garage... Jouer les morceaux sélectionnés par leur public pour l'excellentissime best of The people's choice les remplit visiblement d'allégresse ; ils sourient, plaisantent, font les idiots comme s'ils étaient adolescents, sans oublier de se déchaîner sur leurs... Lire la suite

No Means No

Critique écrite le 23 mai 2001, par Gilles (Marseille)

MJC Mirabeau - Marseille 20 Mai 2001

Voila qui fait trés plaisir! Revoilà ce groupe Canadien excellent que je n'avais pas vu depuis 97... J'en suis au 4ieme concert de Nomeansno en 10 ans ! Le premier que j'ai vu a Paris en 90 m'a vraiment impressionné et je m'en souviens toujours, l'ambiance était là, l'énergie punk aussi et c'est vrai que j'ai pris une claque ce soir là...Depuis je suis assez fidèle a ce groupe et quand il passe quelque part j'essaie de ne pas les manquer.Depuis je les avais donc revu à Lyon, puis à Londres mais avec une petite déception, le guitariste-chanteur fou Andy kerr (look Woody Allen dejante) les avait quitté, et du coup il manquait quelque chose à la magie de certains morceaux. Pour dire vrai c'est comme s'ils étaient trois frères et que tout d'un coup l'un disparaissait. (Andy est... Lire la suite

No Means No : les chroniques d'albums

NO MEANS NO : THE PEOPLE'S CHOICE

Chronique écrite le 27/02/2004, par Pierre Andrieu

NO MEANS NO : THE PEOPLE'S CHOICE

Après 25 années de hardcore, NoMeansNo publie un best of dont le tracklisting a été choisi par ses (nombreux) fans. Les 15 titres présents sur The people's Choice permettent de constater la diversité des chemins empruntés par les extrêmes Canadiens. NoMeansNo peut aussi bien composer un morceau de rock tordu (Now), qu'un brûlot hardcore (Body bag) ou une violente décharge de punk rock bruitiste (The day everything became nothing)... Avec un répertoire aussi puissant, il n'est pas... Lire la suite