Accueil Overhead en concert
Mardi 12 décembre 2017 : 10907 concerts, 24772 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Overhead choisit une direction résolument rock, des ambiances électriques, des climats tortueux.

Overhead : vos chroniques d'albums
Site

Overhead en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Overhead : l'historique des concerts

Je.

31

Janv.

2013

Sa.

27

Oct.

2012

Festival des Nuits de Champagne en concert
Overhead Festival des Nuits de Champagne | Overhead
Le Cotton Club - Troyes (10)

Je.

18

Oct.

2012

My Name Is Nobody en concert
Overhead + My Name Is Nobody Overhead | My Name Is Nobody
Petit Bain - Paris (75)

Ve.

12

Oct.

2012

Angel Fall + Overhead Overhead | Angel Fall
CAC Georges Brassens - Mantes-la-jolie (78)

Sa.

10

Nov.

2007

Sa.

19

Mai

2007

Overhead + Vrooom Son'art - Bordeaux (33)

Overhead : les dernières chroniques concerts 13 avis

Overhead + Nicholson (Festival Marsatac 2004)

Critique écrite le 25 septembre 2004, par Edd Dazuntski

Poste a Galene - Marseille 23 septembre 2004

Quand on entre au Poste à Galène, le groupe marseillais Nicholson vient tout juste d'entamer son set. Et tout en remplissant le papier pour la carte d'adhésion de la nouvelle saison, j'ai le temps de me faire une impression. Malheureusement, mon sentiment final restera fidèle à cette première impression et si je devais résumé en un mot cette première partie, je dirais : Dommage !!! Le line up de Nicholson est pourtant assez original : un guitariste/chanteur, un bassiste/guitariste/choriste et un DJ/machiniste/choriste. Les mélodies sont parfaitement à mon goût : entre pop, funk, rock et électro, tout en ne pouvant être classées dans l'une ou l'autre de ces catégories. Allons droit au but, ce qui m'a déplu, ce sont les textes et la voix. Bon, pour cette dernière, ce n'est qu'une question de goût puisque le chanteur ne chante pas faux, mais son timbre, son flow et ses intonations ne me plaisent guère. Par contre,le truc qui m'a vraiment bloqué, ce sont les paroles en français, volontairement simplistes et abordant des thèmes... comment dire... Prenons un exemple, le refrain d'une chanson pour les enfants (dixit le chanteur) : "Qu'est-ce que les animaux ont de moins que nous ? Qu'est-ce que les animaux ont de moins que... Lire la suite

Overhead+ Feist + THE CURE !!

Critique écrite le 08 juillet 2004, par Crackdry

Six fours 3 juillet 2004

Que c'était agréable de voir the Cure sous le ciel étoilé de Six-fours! Les lieux et la préstation du groupe (qui était parait il malade la veille à Werchter) m'ont laissé sur un nuage pendant quelques jours ;) voici la playlist Plainsong, Fascination Street, Before Three, High, The End of the World, Anniversary,... Lire la suite

overhead+feist+the cure

Critique écrite le 06 juillet 2004, par Fairy

festival du gaou (six fours) 3 juillet 2004

Debut du concert prévu à 21h00, arrivée à 20h30 overhead finissait son set, légerement déçue car ils donnaient bien, bon son, bonne voix (gros rapprochement avec jeff buckley), mais tant pis arrivée trop tard. Jeune demoiselle du moment Leslie Feist: jolie, belle voix, bons... Lire la suite

Overhead + The Raveonettes

Critique écrite le 22 mai 2003, par Augustulus

Le Botanique, Bruxelles 15 mai 2003

Salut à tous, retour au Bota une semaine après le grand ramonesage de tympans à la sauce punk, cette fois-ci en charmante compagnie puisque Claire et Mélanie ont décidé ce soir d'envoyer bouler Chopin et Beethoven pour plonger dans le grand chaudron rock... Chapeau mesdemoiselles ! 20h, il n'y a presque personne alors qu'Overhead prend place sur scène. Une séance de roulage sous les yeux bienveillants du molosse qui garde la porte d'entrée plus tard et le concert commence, avec lui la douce caresse mélodique de ces quatre jeunes français aussi. Dommage que le public soit venu si peu nombreux découvrir cette musique teintée de Buckley, de Radiohead et de Led Zep façon The rain song. Un bassiste bien dans le ton, qui nous a offert des milliards de plans ; le batteur et le deuxième gratteux corrects. Le chanteur est pas mal, avec une voix un peu à la Saybia. Il m'a fait triper, le con, à avoir les même basket jaunes que moi ! Je l'ai quand même trouvé un peu juste niveau voix, ne retrouvant pas la pureté ni le timbre cristallin de l'album. Le début du concert le fait bien, avec de bonnes montées d'ambiance ; les versions proposées s'éloignent peu ou prou de l'album et durent bien. Le public, au départ dubitatif (attention, je n'ai pas... Lire la suite

Overhead : les chroniques d'albums

Overhead : NO TIME BETWEEN

Chronique écrite le 13/06/2004, par Pierre Andrieu

Overhead : NO TIME BETWEEN

Si le premier album d'Overhead, Silent witness (2002), avait provoqué un concert de louanges, on avait trouvé son caractère aseptisé et froid rapidement ennuyeux. Un an après, le concert du groupe français en première partie de R.E.M. au Théâtre Antique de Vienne n'avait pas provoqué non plus un enthousiasme délirant... Après un changement de personnel assez radical, le chanteur/guitariste Nicolas Leroux est le seul survivant du line up original sur le deuxième album, No time between. Il est (parfaitement) épaulé par Richard Cousin le bassiste... Lire la suite

Overhead : SILENT WITNESS

Chronique écrite le 15/10/2002, par Pierre Andrieu

Overhead : SILENT WITNESS

Quel buzz pour ce tout jeune groupe ! A peine sorti de l'œuf, Overhead bénéficie d'une promotion à faire pâlir nombre de ses petits confrères... Après tout, tant mieux pour eux ! Le problème, c'est que le disque, s'il est bien réalisé, paraît fade et fabriqué...