Accueil Pagaille en concert
Mardi 15 octobre 2019 : 13781 concerts, 25715 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.

Pagaille en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Pagaille : l'historique des concerts

Sa.

04

Août

2007

Je.

21

Juin

2007

La Pagaille + Delko + Les Epouvantails Place Jean Moulin - Saint-Etienne (42)

Sa.

09

Juin

2007

Ve.

01

Juin

2007

La Pagaille + Jack Sparow + Barrio Populo + Deskaya Festival du Rempart - Pouilly les Feurs (42)

Ve.

27

Avril

2007

La Pagaille, Les Galibots The Soggy Bottom - Saint-Etienne (42)

Pagaille : les dernières chroniques concerts 7 avis

Di Maggio + Arthur H + Pagaille (Festival avec le Temps 2001)

Critique écrite le 26 mars 2000, par Hum !

Espace Julien - Marseille 23 mars 2001

Di Maggio + Arthur H + Pagaille (Festival avec le Temps 2001) en concert

Première date du Festival Avec Le Temps à l'initiative du CRAC sur Marseille qui commençait fort avec Arthur H pour l'ouverture. Etaient aussi prévus deux (ou trois groupes) du coin en première partie et after, mais comme nous sommes arrivés un peu en retard nous n'avons pu voir que les deux derniers morceaux de Di Maggio enfin on pense qu'il s'agissait d'eux. Un grand chanteur dans une sorte de tenue en toile (proche du pyjama) avec une certaines ressemblance physique avec Arthur H. Une scène magnifiquement décorée de guirlandes d'ampoules. Sinon au niveau musical pas mal (même si on a pas eu beaucoup le temps d'écouter). Une voix qui me fait penser à celle de Chinaski. Une musique peut être un peu trop calme. Après une demi heure nécessaire au changement de set Arthur H et son équipe sont arrivés. Ils y avait Brad Scott au violoncelle/contrebasse (jamais su faire la différence), Nicolas Repac à la guitare, un très bon batteur, un saxo/flute/... et une trompette. Arthur H lui était soit au synthé soit au piano.Je dois avouer que le dernier passage de Arthur H dans la région (Pennes Mirabeau sous chapiteau) m'avait un peu déçu et comme c'était la première fois que je le revoyais ... Ce soir pourtant très vite je me suis rendu compte que... Lire la suite

Rit + Opossum + Pagaille (On Connaît la Chanson II)

Critique écrite le 01 juin 2002, par Hum !

Moulin - Marseille 31 mai 2002

Ce soir, deuxième volet de ce plateau On Connaît la Chanson destiné à promouvoir la chanson française de Marseille, déjà dans ses propres murs avant d'essayer de la faire connaître, plus loin. Après Oshen, David Lafore et Homosuperior il y a un mois c'était au tour (dans l'ordre de passage) de RIT, Opossum et Pagaille. Rit tout d'abord fidèle à son image a attaqué (à 20h30) avec tout son équipement d'homme orchestre : guitare, harmonica, kazoo, grosse caisse, cymbale, boite à meuh ... pieds nus et toujours aussi barbu. Cette fois il n'était pas accompagné par le "lutin fou" mais par un accordéoniste. ("Chauffe Marcel !"). Ses chansons sont toujours aussi calmes, reggae et militantes (ou plutôt devrais je dire dénonciatrices). Très bien pour se mettre en route, mais à mon avis sur un set plus long il vaut mieux être à armes égales avec lui c'est à dire non pas armé d'une guitare, mais assis. Bon contact avec le public, bien agréable. David Lafore a fait une courte apparition (bouteille de bière à la main - il va passer pour un alcoolique celui là à force) pour faire l'oiseau. A noter aussi la présence de deux vidéastes qui filmaient (un du balcon l'autre depuis le côté de la scène) et projetaient les... Lire la suite

Opossum + Pagaille

Critique écrite le 03 décembre 2000, par Hum !

Poste à Galène - Marseille 30 novembre 2000

Ce soir premier concert Voix de Filles avec Pagaille et Opossum, auquel devrait succéder un de ces 4 un deuxième concert avec Oshen et Silën ...C'est dans un Poste à Galène modérément rempli que Pagaille a commencé vers 21h30. Il faut dire aussi que la "promo" n'avait pas été très bien faite de la part du Poste à Galène ... pas vu une seule affiche, rien dans aucun journal type Taktik, Provence, ... bref les seuls qui en ont parlé furent Vox (paraît il) via Pedro qui les avait vu en concert et adoré et ConcertAndCo évidemment ... Cela mis à part le public assez éloigné de la scène malgré les quelques injonctions (c'est peut être un peu fort comme terme) de Alain (beaucoup plus expansif qu'avant) a quand même apparemment beaucoup apprécié, même si sur scène ils avaient pas mal de problèmes techniques.... Lire la suite

Pagaille + Les Ogres de Barback

Critique écrite le 02 décembre 2001, par Hum !

Poste à Galène - Marseille 29 novembre 2001

L'autre soir au Poste à Galène on a eu le droit à une bonne soirée 100% chanson réaliste comme on dit. En première partie Pagaille groupe marseillais (et rien que pour ça il faut les encourager à continuer à faire de la chanson française comme il le font) qui me plaît depuis longtemps (j'ai toujours en mémoire leur excellent concert au Balthazar). Leur dernier passage au Poste à Galène (avec Opossum) c'était révélé assez mauvais pour diverses raisons .. donc j'étais curieux de les retrouver un an après. Première constatation il y a eu de changement. Le batteur a changé et le deuxième guitariste a disparu. Sinon Alain Bœuf (guitare), Valérie Mutti (chant) l'accordéoniste (avec son chapeau) et le bassiste sont toujours les mêmes. Ce concert m'a complètement rassuré. Ils ont été très bons et le public a carrément accroché (quand à la fin des gens demandent autour d'eux si quelqu'un se souvient du nom de la première partie, c'est bon signe !) Des morceaux très variés, cela reste quand même de la chanson mais un peu de toutes les époques. On peut penser à Paris Combo par moments. Beaucoup de présence. Valérie a toujours autant d'énergie. Tenue bien sympa en plus ! Des textes qui tournent autour de la vie, de l'amour, des... Lire la suite

Pagaille : les chroniques d'albums

Alain Boeuf : Les Chroniques De L'homme Invisible

Chronique écrite le 02/12/2009, par Pirlouiiiit

Alain Boeuf : Les Chroniques De L'homme Invisible

Il y a quelques années Pagaille s'arrêtait discrètement après 8 ans de bons et loyaux services et sans accéder à la reconnaissance (pourtant méritée) qui leur aurait permis d'envisager une suite professionnellement viable à leur aventure. Avec le recul, ce groupe dont on trouve les dernières traces sur concertandco ici et là , fut surement l'un des projets chanson française le plus aboutis du coin (et les plus prometteurs) ... peut être sont ils arrivés un peu trop tôt (à une époque ou il n'y avait pas à proprement parler de scène chanson à Marseille). Le groupe s'est donc éparpillé et en dehors de la section rythmique que l'on retrouve au sein de Kabbalah ou de Guiben on n'était sans nouvelles des autres. Voici enfin, après des années consacrées à la vidéo, celui à qui l'on devait la plupart des textes (et une bonne partie des mélodies) de Pagaille. Alain Bœuf nous revient... Lire la suite

Pagaille : MA VILLE

Chronique écrite le 06/08/2002, par Hum !

Pagaille : MA VILLE

Cela faisait un petit moment qu'on l'attendait ce disque là ! Après un premier 6 titres éponyme déjà remarquable (et dont on retrouve juste Le p'tit dernier), voici enfin l'album de Pagaille groupe marseillais de chanson emmené par la paire Valérie Mutti - Alain Boeuf, toujours accompagnés de Yves Héaulme à l'accordéon (omniprésent) et de Patrick Ferne à la basse, le petit nouveau Gérard Gatto à la batterie, exceptionnellement accompagnés sur disque par Ulrich Wolters aux saxos. 11 morceaux assez variés. De la guinguette tsigane sur Monsieur le baron, un côté... Lire la suite