Accueil Paradise Lost en concert
Vendredi 20 juillet 2018 : 12124 concerts, 25100 chroniques de concert, 5220 critiques d'album.


Le gothic Metal de Paradise Lost draine des cohortes de fans vers les salles de concert du monde entier... Paradise Lost est en concert le 27 octobre 2017 à La Belle Electrique de Grenoble, le 31 octobre 2017 au Trabendo à Paris et le 12 novembre 2017 au Grand Mix de Tourcoing.

Site

Paradise Lost en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Paradise Lost : l'historique des concerts

Di.

12

Nov.

2017

Ma.

31

Oct.

2017

Paradise Lost Le Trabendo - Paris (75)

Lu.

30

Oct.

2017

Paradise Lost Z7 - Pratteln (Ch)

Ve.

27

Oct.

2017

Ve.

20

Oct.

2017

Ve.

02

Sept.

2016

Fall of Summer Festival en concert
Fall Of Summer Festival - Pass 1 Jour Fall of Summer Festival | Vader | Paradise Lost | Samael | ADX
île de loisirs de Torcy / Plage - Torcy (77)

Ma.

10

Nov.

2015

Paradise Lost : les dernières chroniques concerts 5 avis

Kobra & The Lotus + Limp Bizkit + Paradise Lost - Sonisphere 1er jour

Critique écrite le 31 mai 2012, par Abigail Darktrisha

@ Getafe Madrid Espagne 25 et 26 mai 2012

Kobra & The Lotus + Limp Bizkit + Paradise Lost - Sonisphere 1er jour  en concert

Il y a des concerts comme ça où le moment de bonheur vient après coup, une fois l'action retombée et le calme revenu. C'est un peu ce que je ressentirai pour ce concert de Metallica au Sonisphere de Getafe cette année. Pour être franche l'affiche générale du festival était bien loin d'être la plus alléchante pour moi, et seulement quelques groupes attirent mon attention, dont le fait de revoir Metallica dans des conditions bien plus sympa qu'au Stade de France, non pas version "pelouse or" mais bien version "Snake Pit" cette fois-ci et avec l'ambiance Espagnole. Fans de Soundgarden, Evanescence ou autre Fear Factory passez votre chemin, je n'ai pas regardé les groupes. Le site est situé cette année sur la base militaire de Getafe, déplacé suite aux nombreuses réclamations concernant la poussière de l'année passée. Si les deux scènes sont en effet installées sur un partie bétonnée, les stands nourritures et merchandising sont eux en zone bien poussiéreuse et il sera difficile de respirer dans cette zone là pendant deux jours. Le site en lui-même est simple et bien organisé, les achats se font avec une monnaie locale, de véritables billets aux effigies des principaux groupes et des pièces représentées par des médiators, une... Lire la suite

Paradise Lost + Swallow The Sun

Critique écrite le 18 mai 2012, par Karen Solvery

Transbordeur Club, Lyon 5 Mai 2012

Paradise Lost + Swallow The Sun en concert

C'est avec Paradise Lost, figure iconique de la scène gothique-doom métal, que nous avions rendez-vous ce samedi 2 Mai au Transbordeur Club. Il nous arrive cette année, avec son treizième album, Tragic Idol, paru en avril dernier. Le concert démarre. Entre en scène le groupe qui interprète la première partie, Swallow the Sun. Groupe finlandais de doom/death, c'est pour moi une première découverte. Il y a du monde sur scène (6 membres) : Mikko Kotamäki au chant, Juha Raivio et Markus Jämsen à la guitare, Matti Honkonen à la basse, Aleksi Munter aux claviers et Kai Hahto à la batterie. J'ai été plutôt réceptive à leur prestation. Oscillant tantôt entre morceaux énergiques, tantôt des rythmes plus calmes, le groupe donnait dans une atmosphère lourde et suffocante. Le chant de Mikko Kotamäki traverse aisément les barrières vocales allant d'une voix posée et mélodieuse à un growl soutenu et puissant. Les morceaux instrumentales sont plaisants mais ne me surprennent pas plus que ça. Cependant, le son était vraiment trop fort. Les basses étaient saturées à bloc, mes oreilles suintaient. C'est dommage car je n'ai pas pu apprécié autant le son que j'aurais pu. Arrive l'entracte. La pause dure quelques instants, laissant au ... Lire la suite

Paradise Lost

Critique écrite le 07 mars 2008, par Gandalf

Poste à Galène - Marseille 5 mars 2008

Il est bien loin le temps où Paradise Lost remplissait le Moulin plusieurs tournées de suite. En même temps il est bien loin le temps où Paradise Lost faisait du Metal pur et dur. Cependant, force est de reconnaitre que les anglais doivent bien aimer Marseille, puisqu'ils y viennent régulièrement, même si c'est pour investir un Poste à Galène, qui culmine seulement à 260 personnes environ. Mais 260 personnes présentes, et ca c'est déjà pas mal. Toujours un plaisir de se retrouver au Poste, surtout avec des amis, croisant des têtes connues, buvant de bonnes binouses pas chères, avec pour objectif de passer une bonne soirée avec un groupe que j'ai laché depuis près de 10 ans ok, mais qui a marqué mes belles années Metal au bahut. Et puis rien que pour "Icon", ce groupe restera important pour moi. Alors qu'attendre du groupe en 2008, après le revirement de "One second" fin 90s, puis un dernier opus revenu au Metal ? Ben honnêtement, un live bien sympa ! Même si 1h20 c'est trés léger, et avec leur disco, ils auraient largement pu combler encore plus un public tout acquis à leur cause ("Embers fire" ou n'importe quel titre de "Draconian times" auraient fait l'affaire...). Surtout qu'il n'y avait aucune première partie. Ca... Lire la suite

Orphaned Land - Paradise Lost

Critique écrite le 31 mai 2005, par Maynine

RockStore, Montpellier 29 Mai 2005

Déjà ça démarre à l'heure. Je ne reviendrai pas sur la sono du lieu, mais bon, cette fois-ci, vu que les groupes avaient leurs propres sono c'était correct. C'est comme ça, on sait à quoi on s'expose en allant dans cette salle. Le premier groupe est déjà en place lorsque nous arrivons. Des jeunes locaux dont je n'ai malheureusement pas le nom. Pas du tout le style que j'aime, visiblement une de leurs toutes premières scènes, mais pas mal du tout. Ils y mettent leurs tripes et ça fait plaisir de les voir faire énormément d'efforts pour ne pas laisser transparaitre leur bonheur d'être là sur leurs visages. ("on est des hardos, on est des méchants, mais bon le pied mec !" ) Deuxième groupe : Society One... Alors là j'aurais franchement préféré ne pas me souvenir de leur nom . Du "death/thrash/nawak/morbido/j'ai piqué le rimmel de maman/speed/heavy/percing au bout des... Lire la suite

Paradise Lost : Vidéo