Accueil Paul Banks Julian Plenti en concert
Lundi 17 février 2020 : 10711 concerts, 25922 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.


Le projet solo de Paul Banks, le chanteur des superstars new yorkaises d'Interpol... Il s'offre une prometteuse virée solo sur le label Matador avec un premier album intitulé "Julian Plenti is... Skyscraper", sorti le 4 août 2009. En 2012, Paul Banks évolue désormais sous son nom. Nouvel album en 2012 et concerts en 2013 !

Paul Banks Julian Plenti : vos chroniques d'albums
Site

Paul Banks Julian Plenti en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Paul Banks Julian Plenti : l'historique des concerts

Lu.

11

Fév.

2013

Paul Banks + Darko L'Alhambra - Paris (75)

Je.

31

Janv.

2013

Paul Banks Docks - Lausanne ()

Di.

13

Déc.

2009

Julian Plenti L'Alhambra - Paris (75)

Sa.

05

Déc.

2009

Julian Plenti L'Orangerie - Bruxelles

Paul Banks Julian Plenti : les dernières chroniques concerts 6 avis

Arctic Monkeys + WU LYF + The Jim Jones Revue + Cage The Elephant + Blonde Redhead + Interpol +The Streets (Festival Rock en Seine 2011)

Critique écrite le 29 août 2011, par Pierre Andrieu

Domaine National de Saint-Cloud 27 août 2011

Arctic Monkeys + WU LYF + The Jim Jones Revue + Cage The Elephant + Blonde Redhead + Interpol +The Streets (Festival Rock en Seine 2011) en concert

Après avoir pris une bonne rasade de rock 'n roll avec The Kills & co la veille pour la première journée du festival Rock en Seine au Domaine de Saint-Cloud, retour sur le site samedi 26 août pour un programme alléchant de concerts se déroulant certes par un temps maussade mais avec une rafraichissante bonne ambiance dans la foule des festivaliers, très en joie... Il faut dire que l'affiche du jour est énorme et promet encore de gros coups de cœur musicaux ! Cage The Elephant Déjà vus aux Transmusicales de Rennes 2008 pour un show d'anthologie, la furie Cage The Elephant réussit à foutre le feu à l'heure du goûter la scène de la Cascade avec une poignée de titres rock grungy 'n punk 'n pop... Même en loupant le début de leur prestation (on s'en veut, ce n'est pas bien de faire ça !), la décharge d'énergie, de bruit et de puissance brute fournie directement dans la face est quasi létale.. Car Cage The Elephant est un groupe de bêtes de scène irréprochables emmené par une pile électrique de chanteur évoquant une rencontre rêvée entre Iggy Stooge, Kurt Cobain et Ian Brown des Stones Roses. Soit le point de friction idéal entre les prémisses du punk rock, le grunge et la pop anglaise. Le gars hurle à s'en faire... Lire la suite

Interpol et Matthew Dear

Critique écrite le 30 avril 2011, par Coline Magaud

Zénith de Paris 15 Mars 2011

Interpol et Matthew Dear en concert

Matthew Dear, l'inclassable. La première partie d'Interpol est ce soir assurée par Matthew Dear, musicien iconoclaste et impossible à qualifier. L'Américain nous gratifie d'une musique aux frontières du rock, de la pop et surtout de l'électro qui, si elle peut dérouter de prime abord, finit par s'imprégner dans le cerveau et convaincre. Sur scène, le jeune homme s'entoure d'un batteur, d'un guitariste et d'un trompettiste dont les notes peu variées mais toujours bienvenues apportent une dimension particulière à cette musique entrainante. On remue d'abord le pied, puis la tête et enfin c'est tout le corps qui bouge. Une sorte d'effet LCD Soundsystem s'empare de nous, surtout lorsque le groupe dégaine les cloches qui sont comme toujours un gage de bonne humeur. Cependant, malgré toute son énergie, le groupe n'arrive pas réellement à captiver le public d'Interpol et beaucoup de critiques (peu constructives, il faut le dire) se font entendre à l'issue de sa demi-heure de présence. Peu importe, on en ressort de meilleure humeur et prêt à accueillir Paul Banks et ses acolytes. Interpol, la froideur bienvenue. Depuis dix ans, le trio new-yorkais Interpol a toujours fait preuve d'une grande classe combinée à une sorte de... Lire la suite

Interpol + Blonde Redhead

Critique écrite le 12 novembre 2007, par Pierre Andrieu

Le Transbordeur, Villeurbanne 11 novembre 2007

Affiche de rêve au Transbordeur : les excellents Blonde Redhead, judicieusement placés en ouverture de programme pour 40 minutes de show, ont parfaitement chauffé la salle pour la grand messe de presque deux heures d'Interpol, le groupe "disco post punk" qui cartonne en ce moment dans le monde entier... Blonde Redhead au pays des merveilles de la pop légèrement dissonante C'est dans une salle bien remplie (le concert affiche complet) que le trio new yorkais Blonde Redhead offre un set en tous points remarquables. En explorant uniquement le versant pop panoramique de leur univers, Simone Pace, Amedeo Pace et Kazu Makino envoûtent la salle toute entière : samples bruitistico planants, guitare menaçantes, basses ondoyantes, batterie impeccable et chants d'anges déchus en proie au doute existentiel. Pas une faute de goût, pas un morceau faible : une véritable bonheur au pays des merveilles de la pop légèrement dissonante. Ce pays étrange est hanté par une fée asiatique du nom de Kazu Makino - qui chante divinement, dans un registre étranglé, aigu ou brisé - et par son pendant masculin, l'un des frères Pace, à la voix cristalline... Si l'on a parfois du mal à voir qui joue quoi à cause de l'omniprésence des bandes enregistrées,... Lire la suite

Queens Of The Stone Age + Nine Inch Nails + Interpol + Eagles Of Death Metal + Bright Eyes + CocoRosie + Chemical Brothers + Kaizers Orchestra + The Go ! Team (Eurockéennes de Belfort 2005)

Critique écrite le 09 juillet 2005, par Pierre Andrieu

Presqu'île de Malsaucy, Belfort 1er juillet 2005

Queens Of The Stone Age + Nine Inch Nails + Interpol + Eagles Of Death Metal + Bright Eyes + CocoRosie + Chemical Brothers + Kaizers Orchestra + The Go ! Team (Eurockéennes de Belfort 2005) en concert

Chaque année, les Eurockéennes de Belfort sont une excellente occasion pour tout un peuple de jeunes amoureux de rythmes rock, pop, punk, électro et métal de célébrer en musique le début des vacances estivales. Cette immense rassemblement sur la presqu'île de Malsaucy s'apparente réellement à une drogue à accoutumance : quand on y a goûté une fois, on veut sa dose annuelle. C'est presque normal puisque depuis quelques années, la programmation se fait fort de présenter à un public fidèle le meilleur de ce qui se fait en musiques actuelles pointues, en prenant néanmoins soin de proposer quelques artistes grand public pour attirer le plus de monde possible. Après les mémorables éditions 2003 et 2004 (Radiohead, Pixies, PJ Harvey, Franz Ferdinand etc etc.), le cru 2005 promettait d'être bon. Mais pour cela, il fallait que le beau temps soit de la partie, et ce fut le cas au-delà des espérances : les quelques gouttes éparses du vendredi ne feront que rafraîchir agréablement les festivaliers, les deux jours suivants étant placés sous le signe du grand beau temps. Résumé d'un premier jour riche en bon moments, plaçant ainsi le Eurockéens sur les rails d'un voyage musical extatique de trois jours. Sur la route du bonheur donc...... Lire la suite

Paul Banks Julian Plenti : les chroniques d'albums

Julian Plenti : Is... Skyscraper

Chronique écrite le 24/11/2009, par Pierre Andrieu

Julian Plenti : Is... Skyscraper

Juste histoire de se changer les idées, Paul Banks, le sombre leader du groupe Interpol s'autorise une petite escapade en solo sous le pseudonyme de Julian Plenti... Son album Julian Plenti Is... Skyscraper (paru cet été) est aujourd'hui le prétexte à une tournée qui passera par l'Alhambra, à Paris, le 13 décembre 2009. Cet opus plutôt classe permet à Mr Banks de s'éloigner du registre dans lequel il évolue avec son groupe habituel, qui, lui, sortira normalement un nouvel album en 2010. On est ici bien loin d'être en présence d'un projet bâclé, uniquement réalisé pour montrer que le chef, c'est lui. Enregistré entre Brooklyn et Manhattan en compagnie de musiciens rock, agrémentés de sections de cordes et de cuivres, mixé par le fidèle Peter Katis, Julian Plenti Is... Skyscraper est bien foutu et semble-t-il mûrement réfléchi : on y découvre une collection de morceaux d'humeurs belliqueuses ou choisissant de flirter franchement avec des... Lire la suite

Paul Banks Julian Plenti : Vidéo