Accueil Paul Kalkbrenner en concert
Samedi 22 septembre 2018 : 14539 concerts, 25155 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.


Paul Kalkbrenner pratique un mélange d'électro minimale et de sonorités acoustiques... Ce Berlinois hébergé par le prestigieux label BPitch Control remporte un énorme succès partout dans le monde. Paul Kalkbrenner est en concert au Transbordeur à Lyon le 19 mars 2019, au Bikini à Toulouse le 20 mars, au Warehouse à Nantes le 21 mars et à L'Olympia à Paris le 22 mars pour présenter en live son album Parts Of Life...

Site

Dernière news

Paul Kalkbrenner en concert à l'Olympia et en tournée [Le 12/09/2018] Afin de promouvoir en live son dernier album en date nommé Parts Of Life, Paul Kalkbrenner sera en concert au Transbordeur de Lyon le 19 mars 2019, au Bikini de Toulouse le 20 mars, au Warehouse de Nantes le 21 mars et à L'Olympia de Paris le 22 mars ! Billets... La suite

Paul Kalkbrenner : les dernières chroniques concerts 5 avis

Festival Marsatac : Rejjie Snow, Kokoko, Nasser, Paul Kalkbrenner, Aloha Orchestra, Nekfeu...

Critique écrite le 20 juin 2018, par Sami

Parc Chanot, Marseille 16 Juin 2018

Festival Marsatac : Rejjie Snow, Kokoko, Nasser, Paul Kalkbrenner, Aloha Orchestra, Nekfeu... en concert

Après le carton plein vendredi pour le concert d'IAM raconté par Laurent, quelques photos et lignes de la soirée de samedi, moins courue mais également sous le signe du rap et de l'electro avec également une louche de rock. Et même de la pop avec les jeunes Aloha Orchestra pour commencer en fin d'après midi devant quelques dizaines de fans de Nekfeu venus squatter les premiers rangs devant la grande scène. Dans un autre festival style Rock en Seine ou Solidays ce type de groupe serait totalement inaperçu mais à Marsatac les Havrais ont le mérite de faire sourire les quelques nostalgiques des premières éditions (où on pouvait entendre Feist, The Rapture, Divine Comedy, dEUS ou The Notwist, ces trucs de vieux avec des guitares là) vont être des plus indulgents avec leur musique aussi agréable qu'anecdotique. Un chanteur imposant et parfois attachant, des musiciens énergiques, des synthés à la Depeche Mode, des riffs pas mal par moments, Aloha Orchestra semble avoir plu à défaut d'avoir un public acquis d'avance. Toujours sur la grande scène, l'Irlandais Rejjie Snow revient à Marseille quelques semaines après son passage au Moulin lors de la dernière Nuit Zebrée de Nova qui passe souvent son tubesque "Egyptian... Lire la suite

Positiv festival : Paul Kalkbrenner, Waze & Odyssey,Guestarach, Villanova, Chambray, Subb-An

Critique écrite le 23 août 2015, par Marcing13

Dock des Suds Marseille 21 aout 2015

Positiv festival : Paul Kalkbrenner, Waze & Odyssey,Guestarach, Villanova, Chambray, Subb-An en concert

Pour cette deuxième année, le Positiv Festival cherche à s'inscrire déjà comme un des "incontournables" des soirées marseillaises (au même titre que Marsatac, la Fiesta des Suds ou le nouveau Acontraluz) et même si les places risquent de devenir de plus en plus chers pour s'imposer parmi ces mastodontes diurnes, "Positiv Festival" à l'avantage d'ouvrir le bal à une date où ceux, frustrés, qui n'ont pu assumer les soirées branchées (et chères) du R2 sont demandeurs de soirées événements plus "abordables" et tout autant (voir plus !) attractifs. Beau pari donc, reste à concrétiser sur le papier et surtout s'éviter un beau gadin. La boite de prod' parigo-montpelliéraine, qui à bien compris qu'on attire pas les mouches avec du miel, nous a concocté un programme mélangeant références absolues et artistes émergeant, voir en ce qui me concerne inconnu. On arrive donc à 20h45, donc en plein set de Waze & Odyssey, pour un live électro tech très savoureux. Le duo anglais, très actif côté production ces dernières années et signé sur Tsuba, un des plus gros label du genre, enflamme le public présent avec un style sans fioriture mais réellement efficace. Un public en apparence moins nombreux que l'an dernier. Il faut dire que l'apparition de 3... Lire la suite

Rock en Seine / Jour 1 : Kid Cudi, CSS, Yuksek, General Elektriks, Odd Future, Paul Kalkbrenner, Jamaica, Grouplove

Critique écrite le 05 septembre 2011, par Fredc

Domaine National de Saint-Cloud 26 août 2011

Rock en Seine / Jour 1 : Kid Cudi, CSS, Yuksek, General Elektriks, Odd Future, Paul Kalkbrenner, Jamaica, Grouplove en concert

Neuvième édition de Rock en Seine en cette fin août 2011, une programmation alléchante, comme d'habitude à Saint-Cloud privée de grosse tête d'affiche, mais truffée de perles en milieu de programmation. Cette édition devait être marquée par une grande nouveauté, comme le festival n'en avait plus connu depuis 2005 : une nouvelle scène. Installée en lieu et place du camping (déplacé un peu plus haut), nichée entre un haut mur et un bosquet, la scène Pression Live bénéficie d'un cadre exceptionnel, mais pêche en revanche par sa localisation assez excentrée par rapport aux autres scènes. Le défi était donc de voir comment le festival allait se réorganiser géographiquement et gérer la quinzaine de groupes supplémentaires dans sa programmation. Revue de détail des concerts, choisis et évalués en toute subjectivité ! METEO : Suspense, suspense, un ciel menaçant et tourmenté comme un concert de Trentemøller, mais seulement une averse au début et une autre à la fin. La gadoue, un peu, mais pas trop. ODD FUTURE - Grande Scène - 16h55 : 6,5/10 Ils font le buzz sur la Toile depuis quelques mois maintenant, Odd Future, également connu sous le nom (barbare) de Odd Future Wolf Gang Kill Them All (OFWGKTA) , étaient un peu l'évènement hip hop... Lire la suite

La Nuit Rouge

Critique écrite le 16 février 2010, par F-aiTH

Docks des suds 13 février 2010

La Nuit Rouge en concert

Deuxième soirée de la Nuit rouge aux Docks des suds avec une programmation qui a attiré quelques 4000 personnes en prévente, c'est l'événement électro de l'année, à Marseille cette fois ci (plus besoin de faire des kilomètres en voiture dans un état approximatif) L'affiche fait saliver, tous le monde en parle, tous le monde y sera, c'est la soirée électro à ne pas manquer. L'unique erreur a été d'arriver beaucoup trop tôt (22h) par soucis de ne pas rater les premiers plateaux, sachant pertinemment que la soirée ne commencerait qu'a partir de minuit, j'aurai du faire des réserves d'énergie. Les Docks se remplissent par grosses vagues, la plus petite des deux salles "Dark mansion" fait trembler les murs et peut compter sur une bande motivée d'amateurs de free party, l'ambiance est sombre, les basses oppressantes à souhait, hardcore donc. Dans la grande salle "Highlight stage" l'ambiance est plutôt spotlight, scène lumineuse, DJ's surplombant la salle dans... Lire la suite

Paul Kalkbrenner : Vidéo



Paul Kalkbrenner : écoute