Accueil Petit Vodo en concert
Mercredi 13 décembre 2017 : 10834 concerts, 24772 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Chansons blues avec quelques gadgets électroniques. Depuis début 1997, Petit Vodo, one man band, joue simultanément de la batterie, de la guitare, de l'harmonica, chante et bidouille ses radios en direct sur un blues déjanté quelques part entre Asil Adkins et Blues Explosion via Hound Dog Taylor.

Petit Vodo : vos chroniques d'albums
Site

Petit Vodo en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Petit Vodo : l'historique des concerts

Ve.

17

Fév.

2017

Son Of Dave en concert
Petit Vodo - Son Of Dave Son Of Dave | Petit Vodo
Le Rocher de Palmer - Cenon (33)

Ve.

31

Oct.

2008

Sébastien Tellier en concert
Petit Vodo, Nouvelle Vague, Sebastien Tellier, Domb Festival Nevers à Vif | Petit Vodo | Sébastien Tellier | Nouvelle Vague
Café Charbon - Nevers (58)

Ve.

19

Oct.

2007

Red en concert
Red + Petit Vodo Petit Vodo | Red
Grenier à Sons - Cavaillon (84)

Sa.

09

Juin

2007

Hell's Kitchen en concert
Hell's Kitchen + Petit Vodo Petit Vodo | Hell's Kitchen
Le Tamanoir - Gennevilliers (92)

Sa.

05

Mai

2007

Petit Vodo + Ovo Petit Vodo | Ovo
4 Ecluses - Dunkerque (59)

Sa.

21

Avril

2007

Red en concert
Red + Petit Vodo Petit Vodo | Red
Victoire II - St Jean de Vedas (34)

Ve.

30

Mars

2007

Bikini Machine en concert
Bikini Machine + Petit Vodo Petit Vodo | Bikini Machine
18 Marches - Moissy-Cramayel (77)

Je.

29

Mars

2007

Daria en concert
Petit Vodo + Daria Petit Vodo | Daria
Woodstock Boogie Bar - Limoges (87)

Petit Vodo : les dernières chroniques concerts 5 avis

Petit Vodo & Miss Caroline (Lollipop /Poste à Galène)

Critique écrite le 24 février 2007, par Philippe

Lollipop Music Store & Poste à Galène, Marseille 23 février 2007

Petit Vodo & Miss Caroline (Lollipop /Poste à Galène) en concert

Autant en rock'n'roll français, il y a des artistes émergents qu'on a tout de suite envie de baffer (au hasard récemment, les Naast), autant il y a des artistes qu'on sait bien à jamais submergés, mais qu'on a envie de défendre, direct, bec et ongles, d'instinct, autant pour ce qu'ils font que pour ce qu'ils représentent : c'est le cas du Petit Vodo, que j'ai pour ma part découvert sur le DVD Lollipop's Burning : un de ces fameux one-man-rock'n'roll-band ! Un genre dont il me paraît à peu près impossible de se lasser, qu'on y préfère les vrais barges, ou les bluesmen talentueux (Bob Log III vs The Legendary Tiger Man), les filles ou les garçons (The Venus Fly Trap One girl Band vs Fredovitch...). Bref Petit Vodo ayant fait ses preuves tout seul, il s'est aujourd'hui adjoint les services d'une certaine Mademoiselle Caroline (déjà créditée et qu'on entend sur le disque Paradize) qui va jouer les percussions avec lui dès son show-case chez Lollipop. Show-case qui a inexplicablement commencé à l'heure, mille milliards de staracadémiciens empalés, pour une fois que j'avais scientifiquement calculé mon retard en arrivant vers 18 h 53 !... J'assisterai quand même à 5 ou 6 chansons, suffisamment bien troussées pour confirmer que oui,... Lire la suite

RED + Petit Vodo

Critique écrite le 23 octobre 2007, par Chloro Phil

Grenier à Sons - Cavaillon 19 Octobre 2007

Petit Vodo (Sébastien Chevalier), huit ans de carrière, un fan-club, une tournée commencée à deux (avec Miss Caroline) et, une première pour ce concert au Grenier à Sons de Cavaillon, la présence du duo Freaktone (Alain Baudry à la batterie et Vincent Pollet Villard à la guitare) pour accompagner le diable bordelais. "Blues & rock garage", c'est ce qui était annoncé par le flyer du Grenier à Sons, et c'est personnellement tout ce que je savais de Petit Vodo avant d'entrer dans la salle. Le flyer en question ne mentait pas. Ça commence rock garage, le blues apparaît petit à petit dans les premiers morceaux, puis Petit Vodo échange sa guitare électrique pour une guitare à la rosace métallique rugueuse et un bottleneck étincelant, et le blues envahit la salle. Un blues rythmé, énergique rageur qui convainc sans aucune résistance les fans, et les gens qui, comme moi, ne connaissait absolument pas ce one man band du (not so) far west ! Une très belle découverte donc, un artiste dont on suivra les prochains concerts dans la région. Après une courte pause (le temps de changer les instruments sur la scène et de faire une balance que le peu de temps entre l'arrivée du groupe et le début de la soirée n'avait pas permis de faire avant),... Lire la suite

Red + Hank Pine & Lily Fawn + Petit Vodo (Les Nuits de L'Alligator)

Critique écrite le 12 février 2007, par Pierre Andrieu

Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 7 février 2007

Red + Hank Pine & Lily Fawn + Petit Vodo (Les Nuits de L'Alligator) en concert

Deuxième édition pour Les Nuits de l'Alligator, et toujours autant de groupes prenant le blues dans tous les sens possibles... pour un résultat souvent réjouissant. L'étape clermontoise de la tournée 2007 nous permis de voir à l'œuvre le lutin lubrico énervé Petit Vodo, la formation rock tranchante de Red et le duo sexy déjanté Hank Pine & Lily Fawn. Petit Vodo : C'est Petit Vodo qui commence à donner une petite idée derrière la tête aux jeunes femmes et aux jeunes hommes, avec une jolie série de blues punk aussi saturés qu'humides et rythmiquement parfaits pour les ondulations lascives... La batteuse (dominatrice et hautaine, ouch !) répond avec une sécheresse parfaite aux invitations de l'ex One Man Band Petit Vodo armé d'une guitare, d'un micro et de son matériel vintage. Ça fait du bruit, c'est basique comme il faut, c'est puissant et c'est violemment sexuel ; en clair, on aurait presque envie d'aller se coucher immédiatement. Pas pour dormir... Red : Mais Red et son gang de rockers doués déboulent sur scène peu après. Ce n'est pas l'assistance confidentielle qui va empêcher le Lillois d'adoption de donner un concert percutant et marquant, comme à son habitude... Voix rauque toujours habitée par... Lire la suite

Uncommonmenfrommars + Petit Vodo

Critique écrite le 29 novembre 2004, par freddyyum

Le poste à galène - marseille 25 novembre 2004

C'est Petit Vodo qui ouvre la soirée au poste à galène. Parfois accompagné d'une basse et d'une batterie, parfois seul, mais jamais en manque d'instruments (il joue de la gratte et de la batterie en même temps, si, si !), Petit Vodo nous fait découvrir son univers Rock'n'Roll (with a twist of Blues), agrémenté de quelques samples utilisés à bon escient. Malgré un public venu surtout pour les Uncom' (et en petite quantité), Petit Vodo intéresse, attire et fais "swinger" (mais uniquement les filles en "jupettes" sont admises sur scène avec lui), grâce à une musique franche et directe. Petit Vodo, c'est simple et c'est bon ! Le nouvel album de Petit Vodo " A Little Big Pig with a pink lonely heart" vient de sortir sur le label marseillais Lollipop records (voir chronique ici). Vient le tour des Uncommonmenfrommars (prononcez Uncom' si vous voulez être "en place", et puis surtout, c'est plus simple) et leur punk rock aux sonorités californiennes. J'ai dû voir une bonne dizaine de fois ce groupe en live avec toujours autant de plaisir mais leurs dernières prestations sur scène (Underdone Fest en l'occurence) m'avait quelque peu refroidi... J'attendais donc ce concert avec une certaine impatience afin de me faire une... Lire la suite

Petit Vodo : les chroniques d'albums

PETIT VODO : A LITTLE BIGPIG WITH A PINK LONELY HEART

Chronique écrite le 22/07/2004, par Pirlouiiiit

PETIT VODO : A LITTLE BIGPIG WITH A PINK LONELY HEART

Ca y est après quelques albums pop voire funk Beck revient a ses premières amoures un album rock voire garage... ah non vérification faite il s'agirait d'un français (Sébastien Chevalier), une homme orchestre qui sévirait depuis quelques années déjà sous le nom de Petit Vodo. On pense en effet a Beck a l'écoute de ce disque pour le cote faussement brouillon, bordélique, pour les chœurs etc ... mais on pense aussi (et surtout ?) a des groupes comme Déche dans face en moins radical donc en plus mélodique ce qui, sur disque, est assez agréable. L'ensemble est assez varié et frais. One nite... Lire la suite

PETIT VODO : 69 STEREOVOX

Chronique écrite le 10/02/2002, par François

Putain d'album ! On jurerait que Petit Vodo est tombé tout jeune dans la marmite bouillonnante du rock & blues sale et déjanté. On parierait aussi qu'il a écouté Jon Spencer Blues Explosion sans parler de R.L. Burnside, qu'il reprend dans cet album avec bonheur (Georgia Woman). Notre ami assume un malin plaisir à triturer dans tous...

PETIT VODO : 69 stereovox

Chronique écrite le 29/05/2000

Excellent... quand un artiste bien de chez nous fait la nique aux ricains !! Mieux que les derniers CD de Jon Spencer Blues Explosion !!Des les premieres notes on se surprend à taper du pieds et a résister une folle envie de se dehancher !!!