Accueil Pierre de Bethmann en concert
Dimanche 9 décembre 2018 : 10732 concerts, 25281 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.


Piano
Pierre de Bethmann (Victoires du Jazz 2008) devient célèbre comme pianiste du trio Prysm, dont le parcours dépasse largement les frontières hexagonales (incluant quatre albums chez Blue Note de 1994 à 2001). Il lance en 2001 un nouveau projet en quintette : Ilium, avec lequel il sort deux albums. La troisième étape de ce projet est en sextette, dont le répertoire créé lors d'une résidence à l'Opéra de Lyon en mars 2006, sera suivi d'un album en avril 2007. Très sollicité il joue régulièrement avec les Frères Moutin, Stéphane Huchard Toutakoosticks, et bien d'autres : Di Battista, Caratini, Belmondo...

Site

Pierre de Bethmann : l'historique des concerts

Sa.

07

Juillet

2018

Pierre de Bethmann Sunset - Paris 1er (75)

Di.

20

Mai

2018

Bouche à Oreille - Festival de Jazz en concert
Festival Bouche A Oreille : Duo Winsberg / Berchadsky + Pierre De Bethmann Trio Bouche à Oreille - Festival de Jazz | Pierre de Bethmann
Parc du Petit Serrant - Bouchemaine (49)

Je.

12

Avril

2018

Pierre De Bethmann Trio Et Jam Cri du Port - Marseille (13)

Ma.

27

Mars

2018

David Patrois en concert
Pierre De Bethmann / David Patrois Pierre de Bethmann | David Patrois
Théâtre de Saint Quentin en Yvelines - Montigny-le-Bretonneu (78)

Sa.

28

Oct.

2017

Keziah Jones en concert
Roger Biwandu Quartet Pierre de Bethmann | Keziah Jones | Al Jarreau
Le Baiser Salé - Paris (75)

Pierre de Bethmann : les dernières chroniques concerts 2 avis

Jazz des Cinq Continents (FJ5C 2012) : Aftersjazz (3 et 4/6)

Critique écrite le 03 août 2012, par Mcyavell

Radisson Blu - Marseille 20-21 juillet 2012

Jazz des Cinq Continents (FJ5C 2012) : Aftersjazz (3 et 4/6) en concert

De retour au Solaris, le bar du Radisson Blu, son étrange papier peint, ses Aftersjazz animés jusqu'au bout de la nuit par Christophe LeLoiL. Chronique 2 : soirées des 20 et 21 juillet : Cool Stuff Ces deux soirées qui présentaient le même programme se sont révélées à l'arrivée très différentes. Le vendredi, on était déjà dans l'ambiance "cool stuff" dès le Parc Longchamp. En effet, les prestations de Térez Montcalm et Stacey Kent n'étaient pas les plus endiablées de la semaine. Et le festivalier en ressortait détendu - sauf ceux horrifiés par leurs reprises respectives de C'Est Extra (avec une pauvre guitare en lieu et place des violons !) et Ces Petits Riens (avec oubli de la césure entre "Faut être à moi" et "tié fou" !!) Le puriste psychopate qui est en moi avait besoin de se calmer. Et l'after y contribua grandement. Si Ferré et Gainsbourg se sont retournés dans leur tombe, ici, ni Miles, ni Duke, ni Thelonious n'en a fait de même. Pour ces deux soirées, le quartet a changé avec le programme : Christophe LeLoiL est toujours là bien sûr. Mais la rythmique est le premier soir assurée - c'est le mot qui convient - par Benoit Paillard (piano), Eric Surmenian (contrebasse) et Thierry Larosa (batterie). Et comme Thomas... Lire la suite

Jazz des Cinq Continents (FJ5C 2012) 3/7 : Térez Montcalm - Stacey Kent

Critique écrite le 21 juillet 2012, par Mardal

Jardins du Palais Longchamp - Marseille 20 juillet 2012

Jazz des Cinq Continents (FJ5C 2012) 3/7 : Térez Montcalm - Stacey Kent en concert

La troisième soirée (sans compter celle de l'ouverture) du FJ5C est vocale. Canada vs United Kingdom : Térez Montcalm, la Québecoise, et Stacey Kent, la Britannique assurent le programme. C'est avec une certaine émotion que je reviens écouter celle qui me donna l'occasion d'écrire ma première chronique sur Concert & Co et qui me plaît tant : Térez Montcalm. Je n'étais qu'un jeune pigiste timide et sans expérience. Tant d'eau a coulé sous les ponts depuis... et aujourd'hui, la reconnaissance internationale, les honneurs, et la gloire ! Térez Montcalm a récemment terminé un travail de relecture et d'interprétation de la chanteuse Shirley Horn. Un disque est paru : Here's To You - Songs For Shirley Horn et la première partie de son programme reprend quelques morceaux issus de ce dernier. Elle nous décrit avec sensibilité les fils invisibles qui l'unissent à cette chanteuse aujourd'hui disparue, on devine une sincère intimité artistique, et affective. Précision utile, garante de l'authenticité de ce travail, et d'un certain label de qualité : le batteur Steve Williams qui accompagne Térez Montcalm sur le disque et ce soir sur la scène, a été celui de Shirley Horn pendant de nombreuses années. Térez Montcalm: chant,... Lire la suite