Accueil Punish Yourself en concert
Mercredi 22 novembre 2017 : 11787 concerts, 24727 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


Techno-punk, électro-metal, glam-indus. Punish Yourself joue une musique extrême et abrasive, entre techno punk et metal actuel en passant par la cold wave 80's. En concert en France en 2013 ! Attention, concerts complètement fous !

Punish Yourself : vos chroniques d'albums
Site

Punish Yourself : les dernières chroniques concerts 8 avis

Punish Yourself + Shaârgot

Critique écrite le 14 novembre 2017, par Zulone

Usine, Istres 20 Octobre 2017

Punish Yourself + Shaârgot  en concert

C'est dans la petite salle de l'Unise d'Istres que l'on se retrouve ce soir pour le concert de Punish Yourself et Shaâgot. Les premières notes des Shaâgot retentissent et laissent place à un décor et une ambiance assez oppressante. Fils barbelé sur scène, gros bidons usés .. à la fois métallique et sombre. Les décors et les tenues scéniques des membres du groupe font par moments penser aux Rammstein en plus Dark. Les costumes et peinture corporelles ne laissent pas entrevoir les visages distincts des membres du groupe, cela rajoute une intensité bien encrée dans l'ambiance et garde les yeux du public rivés sur scène. Les jeux de scène mettent le public en tention et suspense de ce qui peut arriver. Des jets de laser viennent se greffer aux... Lire la suite

Punish Yourself + Stupeflip

Critique écrite le 30 janvier 2013, par Boby

Paloma, Nimes 20 décembre 2012

Punish Yourself + Stupeflip en concert

Punish moi encore... Peinturluré comme à l'accoutumé, Punish Yourself n'a ni perdu de ses couleurs, ni de sa superbe. Et si les lasers remplacent maintenant les grillages, ce n'est que pour mieux apprécier le show. Sans actualité marquante depuis 2010, date de la sortie de leur dernier album Phenomedia - Punish Yourself Vs Sonic Area, les cyber punks fluos réapparaissent sporadiquement avec toujours cette insatiable volonté d'en faire voir de toutes les couleurs. Dans le décor d'une série B post apocalyptique, un mix de squelettes mexicains (ils portent un sombreros et un poncho, alors ce sont des mexicanos) et de barrières florales, Punish débarque. Si la set list change à chaque concert, le show reste quant à lui bien rodé. Qu'il s'agisse des danses débridées du couple de cheerleaders de l'enfer Klodia et MCC, des performances pyrotechniques ou encore des effets étincelants de la meule (regarde les jolies images tu comprendras mieux), codifié comme une séquence vidéo, chaque morceau prend alors une dimension spectaculaire. "Ou êtes vous ?" hurle le chanteur, Vx 69, sur scène. Dans le public, il faudra attendre les anciens morceaux pour obtenir une réponse positive. "Suck My Tv" en tête, crée... Lire la suite

Moonspell + Orphaned Land + Punish Yourself + Myrath + SUP + Kryzees + Wheelfall + Insane + Arkan

Critique écrite le 04 décembre 2011, par Ylxao

L'Autre-Canal à Nancy 26 Novembre 2011

Moonspell + Orphaned Land + Punish Yourself + Myrath + SUP + Kryzees + Wheelfall + Insane + Arkan en concert

Samedi soir, direction Nancy pour l'Autre-Canal, l'association Métal Ride ouvre ce mois-ci les portes à 9 groupes issues de Lorraine et ... d'Orient ! Oui ! Les effluves épicés de l'Est imprègnent la quatrième édition du Métal Ride avec Myrath et Orphaned Land. L'annonce est prometteuse surtout qu'en tête d'affiche on retrouvera aussi le groupe Portugais Moonspell... 15 h 30 arrivée à Nancy, une surprise nous attend, The CNK (métal indus français) ne paraîtra pas ce soir, mais l'organisation et le plan de la soirée ont été parfaitement gérés par l'équipe du Métal Ride. À 16H40, Myrath sera donc le premier groupe à entrer dans l'arène ! Myrath est un groupe de métal progressif tunisien formé en 2001. C'est la première fois que ses titres me parviennent aux oreilles. Dés son entrée, le groupe ne manque pas de présence : les musiciens accompagnent avec une technique irréprochable le chant clair et mélodique de Zaher Zorgati. Des ondulations sonores viennent se glisser dans les morceaux et rappellent inévitablement l'Orient. L'entremêlement de la musique orientale dans des passages très prog dépayse. Le son est très propre et les spectateurs semblent hypnotiser : Je me demande comment j'ai pu passer à côté durant ces dernières années... Lire la suite

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4)

Critique écrite le 25 août 2008, par Pirlouiiiit

Óbuda Island, Budapest, Hungary samedi 16 août 2008

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4) en concert

Avant dernier jour du festival ... suprise aujourd'hui, alors que les 4 premiers jours nous avons crevé de chaud et que tout le monde se baladait en maillot sur le site, aujourd'hui il fait nettement plus frais. Il y a du vent et il y a fort à parier que le soir quand le soleil tombera il caillera (et ce fut le cas). Aujourd'hui on se dépeche car à 16h30 sur la grande scène c'est ... Mademoiselle K ... donc Mademoiselle K qui nous attend. Depuis la dernière fois où je l'ai vue à l'Espace Julien il y a eu du changement dans les musiciens qui l'accompagnent et c'est maintenant Pilou ex Spinach et qu'on a déjà vu accompagnant Julien Ribot qui assure la basse. Ca m'a amusé de le voir là. Sinon pour revenir à la musique certes il y avait beaucoup de français dans le public, mais pas que et sa musique était assez pêchu pour que ça passe très bien. Entre les morceaux elle présentait ces derniers en anglais avec le même côté halluciné / aérien que lorsqu'elle chante. Deti Picasso Direction ensuite la scène world pour découvrir une chanteuse qu'on m'avait présentée comme russe mais qui dans le programme est étiquetée arménienne. Tenue colorés / folkorique, musique entrainante avec violon guitare saxo basse batterie, tambour(in)... Lire la suite

Punish Yourself : les chroniques d'albums

Punish Yourself : Cult Movie

Chronique écrite le 18/09/2007, par Philippe

Punish Yourself : Cult Movie

Ratés aux Eurocks où ils semblent avoir enflammé la petite partie du public qui a séché Justice, les Punish Yourself sont d'abord un concept visuel : des cyber-punks entièrement peints de motifs tribaux en fluo, jouant de la guitare et même de la ponceuse sur des rythmes technoïdes, parfois même derrière un grillage. Associant donc sans vergogne les codes du metal industriel (le look zombie) et ceux de la techno (le fluo), ils sont en outre souvent épaulés sur scène par les terribles vocalises de Candice de Eths. Cet album Cult Movie est une sorte de bande son, pour un film fantastico-gore restant à tourner (ça semble être la thématique du disque !), extrêmement bien produit, et entièrement instrumental à part des extraits de dialogues mystérieux (qui rappellent le Marylin... Lire la suite

Punish Yourself : Vidéo