Accueil The Rapture en concert
Lundi 18 décembre 2017 : 10820 concerts, 24782 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Le groupe de dance-punk The Rapture, formé à San Diego en 1998 puis basé à New York, a su mélanger plusieurs genres comme le post-punk, l'acid house, le disco, l'électronica et le rock ils ont défriché un nouveau genre appelé le post-punk revival. Retour annoncé fin 2011 avec un nouvel album In The Grace Of Your Love et des concerts en 2012... Le chanteur Luker Jenner débute une carrière solo en 2013.

The Rapture : vos chroniques d'albums
Site

The Rapture en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Rapture : l'historique des concerts

Sa.

31

Mai

2014

We Love Green Festival en concert
Cat Power, Sbtrkt, London Grammar, Little Dragon, Asgeir, Pedro Winter Vs Riton, Joakim, Luke Jenner, Gerd Janson, The 2 Bears (joe Goddard & Raf Rundell) ... We Love Green Festival | Joakim | Cat Power | The Rapture | Riton | Busy P | London Grammar | Little Dragon | SBTRKT | Asgeir
Parc de Bagatelle - Paris (75)

Je.

05

Déc.

2013

Les Transmusicales de Rennes en concert
Trans Musicales 2013 Parc Expo Jeudi : La Yegros, Bosco Delrey, London Grammar, Luke Jenner (The Rapture), Chic Gamine, Moodoïd, Har Mar Superstar, Molotov Jukebox Les Transmusicales de Rennes | La Yegros | The Rapture | London Grammar | Bosco Delrey | Moodoïd | Har Mar Supertar
Parc expo - Musikhall - Rennes (35)

Ve.

01

Fév.

2013

The Rapture Dj "vito & Druzzi" Coopérative de Mai - Clermont Ferrand (63)

Sa.

19

Janv.

2013

Cassius en concert
Cassius Are Back Ft The Rapture Dj Set & Paco Cassius | The Rapture
Showcase - Paris 8eme (75)

Lu.

31

Déc.

2012

Discodeine en concert
Last Dance W/ The Rapture (dj Set) + Dj Oil +discodeine + Kartell The Rapture | Discodeine
I-Boat - Bordeaux (33)

Sa.

21

Juillet

2012

Festival des Vieilles Charrues en concert
Festival Des Vieilles Charrues 2012 : Selah Sue, Justice, Thiéfaine, Sting, Kiril Djaikovski, The Rapture, Irma, C2c, Busy P, Kanka, Sallie Ford, Christine, Balthazar, Rodrigo y Gabriela & CUBA, Badume's Band, Termajik, Corbeaux, Maracu'Jah Festival des Vieilles Charrues | Sting | Hubert-Félix Thiéfaine | The Rapture | Yann Fanch Kemener | Justice | Kanka | Sallie Ford | Rodrigo y Gabriela | Badume's Band | Busy P | Irma | Termajik | Selah Sue | Christine | Balthazar (Belg) | C2C | Kiril Djaikovski | Blue & Black Zebra | Talkin Dumbs | Born in Alaska | Bobby & Sue | Maracu'Jah | Corbeaux
Site de Kerampuilh - Carhaix-Plouguer (29)

Ve.

20

Juillet

2012

Le Grand Souk en concert
Le Grand Souk All Vip ! Eiffel, The Rapture, The Shoes, Civil Civic, J.C. Satan Le Grand Souk | The Shoes | Sporto Kantes | Eiffel | Magnetix | The Rapture | Civil Civic | J.C. Satàn
Parc des Beauvières - Ribérac (24)

Je.

19

Juillet

2012

Big Festival en concert
Big Festival 2012 - The Rapture - Sebastien Tellier - Yuksek - Digitalism - Birdy Nam Nam Big Festival | The Rapture | Sébastien Tellier | Birdy Nam Nam | Digitalism | Yuksek
La Halle Iraty - Biarritz (64)

The Rapture : les dernières chroniques concerts 10 avis

Les Voix du Gaou : The Rapture + Two Door Cinema club + Hyphen Hyphen

Critique écrite le 23 juillet 2012, par stephane

Les Voix du Gaou - Six Fours 17 juillet 2012

Les Voix du Gaou : The Rapture + Two Door Cinema club + Hyphen Hyphen en concert

Seconde soirée du festival du Gaou avec une affiche qui paraissait alléchante : un jeune groupe repéré par les inrocks, un combo pop irlandais et une référence de l'électro-rock new-yorkais depuis 10 ans. Et alors ? 1000 personnes devant la grande scène qui peut aisément en contenir 5 à 6 fois plus. On appelle cela un flop. 20h, Hyphen Hyphen monte sur scène. Santa, l'énergique chanteuse ne tardera pas à soulever l'enthousiasme du public avec son énergie débordante. Même constat pour le batteur, impeccable métronome et grand énervé. Quand à leur musique, un rock électro concassé, c'est enlevé, dansant et assez euphorisant pendant 10 minutes... Mais le concassage systématique des mélodies fini par être assez fatiguant et on aurait bien aimé que le groupe se pose un peu pour nous embarquer. Mais on a surtout l'impression d'avoir affaire à quatre ados qui sont trop pressé de finir leur morceau pour passer à la suivante et comme cela ne va pas assez vite, il en commence deux ou trois dans la même. Heureusement, on va pouvoir se reposer avec Two Door Cinema Club. Le groupe de kids irlandais, propulsé par une pub qui a repris un de leur titre, balance une pop ensoleillée digne des... Lire la suite

The Rapture + WhoMadeWho + Yuksek + Dope D.O.D. + Skip The Use + The Pack AD (Rock 'n' Beat Party, Printemps de Bourges 2012)

Critique écrite le 01 mai 2012, par Pierre Andrieu

Le Phénix, Bourges 28 avril 2012

The Rapture + WhoMadeWho + Yuksek + Dope D.O.D. + Skip The Use + The Pack AD (Rock 'n' Beat Party, Printemps de Bourges 2012) en concert

Dernier jour du Printemps de Bourges 2012, le samedi 28 avril 2012, avec une soirée Rock 'n' Beat Party riche en promesses... Au programme, de 20 heures jusqu'au petit matin, une déferlante de groupes électro, rock et hip hop sur les scènes du Phénix et du Palais d'Auron. Le public, très jeune et très bourré (voire plus, si possible), a tout loisir de naviguer entre les deux salles, cette fois dans la sérénité, grâce à de gros progrès au niveau organisation. Voici nos impressions sur les concerts des artistes que nous avons pu voir en live : The Pack AD, Skip The Use, Dope D.O.D., Yuksek, WhoMadeWho et The Rapture : The Pack AD C'est au duo canadien de rock garage 100% féminin The Pack AD d'essuyer les plâtres en début de soirée au Phénix... Dommage de passer si tôt pour ce combo - pas original mais efficace - car le son est abominable (la salle sonne creux, elle se remplit tout juste, et la batterie se réverbère sur le fond du chapiteau, débarrassé des gradins, donnant l'impression qu'un autre groupe fait des balances batterie... ). Malgré toute la bonne volonté du monde et un léger mieux au niveau sonorisation au fur et à mesure que le show avance, l'on se rend vite compte que l'endroit est trop grand pour un duo... Lire la suite

The Rapture

Critique écrite le 11 septembre 2011, par Sami

Chantier de Paloma, Nimes 10 Septembre 2011

The Rapture en concert

The Rapture en concert gratuit à Nîmes c'est la bonne surprise de cette rentrée dans le sud. Groupe déjà vu trois fois dont une l'été dernier au festival Pantiero, dont le nouvel album "In The Grace Of Your Love" vient à peine de sortir. Joli coup d'entrée du SMAC de Nimes Metropole dont le Paloma est encore en chantier. Vu que la plupart des groupes que j'espérais cet automne ne passeront pas à Marseille et ne descendront généralement pas plus bas que Montpellier, je suis assez curieux de voir cette nouvelle salle arriver. De loin elle a l'air très classe en tout cas. Pour être tout à fait honnête, je n'ai jeté qu'une oreille distraite aux groupes locaux programmés avant. D'avantage occupé à tchatcher avec des comparses dans la file interminable de l'unique baraque à sandwiches du lieu, seul vrai bémol d'une soirée très sympathique. C'est vers 22 heures que la bande à Luke Jenner investit la scène avec le morceau éponyme du dernier disque. Le son n'est pas terrible sur les premiers titres, on n'entend quasiment pas le saxo, les basses sont limite limite, ça s'arrangera par la suite. Le public en tout cas est des plus enthousiastes, très jeune et rigolard, avec des pogos... Lire la suite

Festival Pantiero : The Rapture + Omar Souleyman + tUne-YarDs + The Death Set

Critique écrite le 13 août 2010, par Sami

Terrasse du palais des festivals - Cannes 12 Août 2010.

Festival Pantiero : The Rapture + Omar Souleyman +  tUne-YarDs + The Death Set en concert

"Cannes, deuxième jour du festival". Une soirée pleine de bonnes surprises, placée sous le signe de la découverte et de l'inattendu. Ayant déjà vu deux fois The Rapture et ne connaissant pas le reste de l'affiche, ma venue s'est un peu décidée au dernier moment, enthousiasmé par la soirée de la veille. Les sales gosses de The Death Set ouvrent le bal devant un public clairsemé et sans doute pas préparé à une telle baffe. Drôle de groupe basé à Brooklyn, qui évoque des Beastie Boys circa Licensed to Ill qui auraient le même dealer que les Sleigh Bells. Le trio joue un punk abrasif mâtiné de hip hop cradingue, avec un batteur sosie de Lil Jon, un guitariste taciturne et un leader qui vocifère et gesticule dans tous les sens, renverse tout sur son passage au grand dam des techniciens sur le qui-vive, escalade le montant gauche de la scène. Du gros n'importe quoi bourré de samples crunk et de guitares papier de verre aussi agressives que jouissives. Ils finissent avec une reprise du "Territorial Pissings" de Nirvana version déchiquetée, comme si l'originale ne l'était déjà pas assez. Un petit tour du coté dj, ce soir ce sont les filles d'In The Garage qui ambiancent avec de l'electro punk allant de FM Belfast à des oldies... Lire la suite

The Rapture : les chroniques d'albums

THE RAPTURE : ECHOES

Chronique écrite le 04/11/2003, par Sami

THE RAPTURE : ECHOES

Depuis le carton improbable et néanmoins planétaire des Strokes, le rock New Yorkais a à nouveau le vent en poupe et c'est tant mieux. Car du Jon Spencer Blues Explosion au Velvet Underground, la grosse pomme nous a souvent habitué à l'excellence, à une musique stylée, rageuse, fièvreuse, émouvante, à la grande classe quoi. Des superlatifs qui sont immédiatement venus à l'esprit en Mai 2002 avec la découverte de "House of jealous lovers", ce single qu'on retrouve au tracklisting du premier album des Rapture, qui sort enfin officiellement ces jours-ci. Un morceau immense, un des premiers vrais classiques des années 2000 qui ridiculise en 5 minutes des dizaines de groupes pseudo punk formatés par MTV. La grande forçe de "House of jealous lovers", c'est sa simplicité, son coté immédiat, imparable. Ca commence par un beat house façonné par Morgan Geist, du duo électro Metro Area, puis vient un riff nerveux de guitare et une voix à la fois fragile mais néanmoins déchainée, qui évoque un peu Robert Smith (c'est encore plus le cas sur "Olio" la ritournelle purement électro qui ouvre l'album, mais ce serait... Lire la suite