Accueil Richard Hawley en concert
Dimanche 21 janvier 2018 : 12442 concerts, 24817 chroniques de concert, 5195 critiques d'album.


Guitariste au sein des groupes Pulp et The Longpigs, Richard Hawley a également travaillé avec Beth Orton ou Finley Quaye. Poussé par son ami, Jarvis Cocker, à chanter et composer ses propres chansons, Hawley livre une musique de crooner, aux mélodies romantiques, aux ballades intemporelles mêlant country et jazz.

Richard Hawley : vos chroniques d'albums
Site

Richard Hawley en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Richard Hawley : l'historique des concerts

Sa.

04

Juin

2016

Festival Primavera Sound en concert
Festival Primavera Sound 2016 : Pj Harvey, Sigur Ros, Brian Wilson, Pusha T, Action Bronson, Ty Segall, Moderat, deerhunter, Richard Hawley, Julia Holter Etc Festival Primavera Sound | Julia Holter | PJ Harvey | Sigur Ros | Richard Hawley | Brian Wilson | Deerhunter | Moderat | Ty Segall And Freedom Band | Action Bronson | Pusha T
Parc del Forum - Barcelone

Me.

25

Nov.

2015

Richard Hawley + guest L'Alhambra - Paris (75)

Sa.

20

Oct.

2012

Richard Hawley + Smoke Fairies Krakatoa - Mérignac (33)

Ve.

19

Oct.

2012

Ve.

19

Oct.

2012

Ve.

12

Oct.

2012

Richard Hawley Ancienne Belgique

Me.

10

Oct.

2012

Me.

06

Juin

2012

Richard Hawley (Complet) Festival Fragile | Richard Hawley
Théâtre des Bouffes du Nord - Paris 10° (75)

Richard Hawley : les dernières chroniques concerts 3 avis

Richard Hawley

Critique écrite le 13 octobre 2012, par Fanrem

La Cigale, Paris 10 octobre 2012

Richard Hawley en concert

Dieu que le monde de la musique est bien incompréhensible parfois. Voila un artiste de renom - Richard Hawley - qui aime notre beau pays, qui y donne des concerts sublimes et qui n'arrive pas a remplir la Cigale, pourtant pas bien grande. Déjà et alors que j'attendais un ami que j'invitais ce soir (quelle chance il a eue !), pas un vendeur aux alentours de la salle à la recherche de billets, et le pauvre gars qui en avait un en trop a eu toutes les peines du monde à trouver une personne intéressée. Ça ne démarrait pas sous les meilleurs hospices ! Qu'importe, nous sommes entrés dans la salle assez tôt, et franchement il n'y avait pas grand monde. Bon, pas grave ça nous a permis de bien nous placer légèrement à droite de la scène contre les barrières et avec une parfaite vision de la scène toute proche, et je dois avouer que ce n'est pas pour me déplaire. Je précise de suite que jusqu'à présent je considérais cet artiste comme un crooner de talent certes mais plus prompt à faire chavirer le coeur des jeunes filles en fleur (ou plutôt au sommet de leur beauté lorsque l'âge ingrat est passé et que la beauté des femmes n'en est que plus rayonnante), et ses chansons avaient un côté langoureux et désuet qui ne me parlait pas. Par le... Lire la suite

Richard Hawley + Band Of Skulls + Peter Hook Tribute to Joy Division + Bigott + Hindi Zahra + The Nits + Mr Nô + JJ (Festival Europavox 2010)

Critique écrite le 27 mai 2010, par Pierre Andrieu

Coopérative de Mai et Magic Mirrors, Clermont-Ferrand 22 mai 2010

Richard Hawley + Band Of Skulls + Peter Hook Tribute to Joy Division + Bigott + Hindi Zahra + The Nits + Mr Nô + JJ (Festival Europavox 2010) en concert

Malgré la relative désaffection du public (ce soir à l'affiche, il n'y a ni Gaëtan Roussel, ni Peter Doherty !), la soirée du samedi 22 mai au festival Europavox a permis de voir défiler sur les planches de la Coopérative de Mai et du Magic Mirrors toute une foule d'artistes européens majoritairement classieux... De la folk de Bigott à l'électro de Mr Nô en passant par la pop de The Nits et celle de Richard Hawley, l'électro pop de JJ , le rock de Band of Skulls, le pop 'n world d'Hindi Zahra ou encore l'hommage à Joy Division par le légendaire Peter Hook, il y avait de quoi faire au rayon "talents" ! Seul problème, les choix cornéliens imposés par un planning où tout se passe en même temps... Bigott La soirée commence à 19h30 dans la petite Coopé avec le set marquant de l'Espagnol Bigott, un chantre de la folk music bénéficiant d'une voix de stentor et de la présence à ses côtés d'un groupe capable d'offrir de riches arrangements... D'apparence bourrue avec sa barbe et son physique massif, le songwriter se révèle sensible, brillant mélodiste et doué pour proposer des morceaux folk rock pop de très belle tenue. Si l'on pense immanquablement à Leonard Cohen et à Nick Cave du fait des troublantes et graves cordes... Lire la suite

Richard Hawley + Alain Bonnefont

Critique écrite le 04 mars 2002, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 3 mars 2002

Il est 19 heures, dimanche 3 mars 2002, une centaine de personnes, au maximum, se sont déplacées pour ce concert. Les gens n'aiment pas la musique, ils préfèrent le navet du dimanche soir sur TF1, un match de foot médiocre à la TV ou aller danser le samedi soir sur Wazoo pour une catastrophique fête étudiante au Polydôme. Qu'importe, il faut garder la foi et ne pas se décourager ! Un copain de Jean-Louis Murat, Alain Bonnefont, débute la soirée en solo avec pour unique instrument sa guitare acoustique douze cordes. Il a réellement la grande classe car il a réussi à capter l'attention du public pendant l'intégralité de son concert avec sa voix, son jeu de guitare, et ses textes, tous excellents. Bien sûr, il faut être fan de ce genre de performance folk, mais si vous êtes dans ce cas-là, vous avez loupé un très bon moment de folk gerzatois. On me souffle à l'oreille que le monsieur est, en plus, un des terribles Rancheros. Il faut croire que le contact de la nature sauvage et belle de la région de Clermont-Ferrand permet au talent de s'épanouir ! Alain Bonnefont a... Lire la suite

Richard Hawley : les chroniques d'albums

Richard Hawley : Standing At The Sky's Edge

Chronique écrite le 02/05/2012, par Pierre Andrieu

Richard Hawley : Standing At The Sky's Edge

Standing at the Sky's Edge, le nouvel album du songwriter anglais Richard Hawley, lui permet d'arpenter de manière assez surprenante des territoires franchement rock psyché, ce qui tranche singulièrement avec ses albums mâtinés de country jazz pop fifties... Au premier abord (le titre inaugural, She Brings the Sunlight) seulement, car même si le son est globalement beaucoup plus tendu - avec des guitares sachant parfois se monter particulièrement sauvages -, l'on retrouve la classe du Monsieur dans les neufs morceaux inédits du disque : compositions soignées, voix grave de crooner magnifique, arrangements minutieusement élaborés... Tel un vigoureux parrain des voisins Arctic Monkeys (Mr Hawley a d'ailleurs enregistré un titre en compagnie d'Alex Tuner & co, la face B You & I , et a été invité sur scène par les jeunes superstars), l'auteur de perles délicates ayant pour nom Lowedges, Coles Corner; Lady's Bridge et Truelove's Gutter revient énervé comme un jeune homme par la situation de son pays, en proie à la crise et aux dérives droitières de son gouvernement... Il y a même un titre hyper rock 'n roll où les riffs de guitare et de basse rappellent l'insoumis 1969 des Stooges : le très réussi et grinçant Down in The Woods... Mais même en... Lire la suite

Richard Hawley : Truelove's Gutter

Chronique écrite le 08/09/2009, par Pierre Andrieu

Richard Hawley : Truelove's Gutter

Toujours empreint d'une grande mélancolie et d'une sincère passion pour l'âge d'or du rock ‘n roll, l'univers du divin songwriter/crooner de Sheffield, Richard Hawley, est de ceux qu'on retrouve avec grand plaisir, deux ans après avoir assidûment fréquenté l'excellent et intemporel Lady's Bridge... Sur ce nouvel opus intitulé Truelove's Gutter, plus ambitieux et plus original que ses prédécesseurs (qui étaient pourtant extrêmement classieux !), Richard Hawley tente de partir dans une autre voie, avec des titres plus atmosphériques et des arrangements moins "vintage fifties" (car réalisés avec des instruments étranges et oubliés : ondes Martenot, scie musicale... ). L'ambiance créée par les huit titres de l'album... Lire la suite

Richard Hawley : Lady's Bridge

Chronique écrite le 05/10/2007, par Pierre Andrieu

Richard Hawley : Lady's Bridge

Magnifique nouvel opus pour le crooner pop de Sheffield, Richard Hawley... Brillant songwriter à la voix de velours - on pense à son ami Jarvis Cocker et aux grands chanteurs que sont Roy Orbison, Johnny Cash, Elvis Presley ou encore Frank Sinatra - Mr Hawley continue à sortir des disques intemporels remplis à ras bord de belles chansons nostalgiques. Lady's bridge ne faillit en effet pas à la régle immuable dans la discographie du monsieur : génial songwriting, mélodies imparables, superbes arrangements vintage, roucoulades admirablement susurrées à l'oreille des dames... N'en jetez plus, les amateurs de pop classieuse sont déjà sous le charme de cet homme aussi doué qu'humble et discret. Comment résister à tel étalage de talent à l'état pur ? C'est impossible si l'on aime... Lire la suite