Accueil Rival Sons en concert
Mardi 10 décembre 2019 : 10283 concerts, 25835 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.


Rival Sons est un groupe américain de rock 'n roll à la Led Zeppelin originaire de Long Beach, California... En concert en France en 2017 afin de présenter en live l'album intitulé Hollow Bones (paru en juin 2016) ! Rival Sons était en concert au Bataclan à Paris le 9 février 2019... Pour fêter la sortie de son album "Feral Roots", Rival Sons est en concert au Festival de Nîmes, aux Eurockéennes de Belfort, à l'American Tours Festival et au Main Square Festival à Arras pendant l'été 2019 puis à l'Olympia de Paris le 9 novembre 2019 et au Rocher de Palmer à Cenon le 10 novembre !

Rival Sons : vos chroniques d'albums
Site

Rival Sons en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Rival Sons : l'historique des concerts

Di.

10

Nov.

2019

Sa.

09

Nov.

2019

Di.

07

Juillet

2019

Main Square Festival en concert
Main Square Festival 2019 - Dimanche 7 Juillet : Ben Harper And The Innocent Criminals, Eddy De Pretto, John Butler Trio, Rival Sons, Idles, Tamino, Jonathan Wilson, Igflo & Oli, Jain, Editors, Bring Me The Horizon,OLD TREE'Z, BISON BISOU, STRUCTURES... Main Square Festival | Jain | Idles | Jonathan Wilson | Bring Me The Horizon | John Butler | Eddy de Pretto | Bison Bisou | Bigflo & Oli | Rival Sons | Tamino | Editors | Ben Harper
La Citadelle - Arras (62)

Sa.

06

Juillet

2019

American Tours Festival  en concert
American Tours Festival 2019 - 6 Juillet : Knuckle Head - Rival Sons - Stray Cats American Tours Festival | Rival Sons | The Stray Cats
Parc des Expos de Tours - Grand Hall (37)

Ve.

05

Juillet

2019

Les Eurockéennes de Belfort en concert
Eurockéennes De Belfort 2019 - 5 Juillet :john Butler Trio, Jeanne Added, Petit Biscuit, Alpha Blondy, Idles, Rival Sons, Nekfeu, Ninho, Rich The Kid, Mnnqns, Dtsq, Kompromat, Jambinai & La Superfolia Armaada, Say Sue Me, Malik Bentalha, Clozee Les Eurockéennes de Belfort | DTSQ | MNNQNS | Nekfeu | Rival Sons | John Butler | Alpha Blondy | Malik Bentalha | Petit Biscuit | Idles | Jeanne Added | Kompromat
Presqu'ïle de Malsaucy - Belfort (90)

Me.

03

Juillet

2019

Festival de Nîmes en concert
Slash Ft. Myles Kennedy & The Conspirators + Rival Sons Festival de Nîmes | Slash | Rival Sons
Arènes - Nîmes (30)

Lu.

01

Juillet

2019

Lu.

25

Fév.

2019

The Sheepdogs en concert
Rival Sons + The Sheepdogs The Sheepdogs | Rival Sons
Transbordeur - Lyon - Villeurbanne (69)

Rival Sons : les dernières chroniques concerts 9 avis

Rival Sons + MNNQNS

Critique écrite le 17 novembre 2019, par Lebonair

Olympia - Paris 9 novembre 2019

Rival Sons + MNNQNS en concert

9 mois jour pour jour après un Bataclan complet, les Californiens de Rival Sons sont revenus à Paris investir la salle mythique de l'Olympia et toujours à guichets fermés. En pleine tournée pour défendre leur 6ème album "Feral Roots", on est très heureux de les retrouver sur scène après les avoir vus pour la dernière fois aux Eurockéennes de Belfort en juillet dernier. C'est la formation au nom imprononçable MNNQNS, lauréat du prix Ricard S A Live Music 2018 qui ouvre le bal à 20 heures. C'est leur première date sur les six prévues en compagnie des Américains. Les jeunots vont nous servir durant 30 minutes des parties intéressantes et un peu décousues, la sauce ne prend pas vraiment. Les amateurs de revival rock n'auront pas l'occasion de s'emballer et ils garderont du coup toute leur énergie pour Rival Sons. Il est 21 heures, les lumières s'éteignent enfin et l'Olympia va s'embraser à l'arrivée des musiciens sur les planches qui nous saluent discrètement. En arrière-plan, un backdrop a l'effigie du dernier album offre un esprit vintage et seventies. A notre gauche, c'est David Beste à la basse qui a pris place, à notre droite, on retrouve Scott Holiday le fameux guitariste qui porte toujours sa somptueuse moustache ainsi... Lire la suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019)

Critique écrite le 29 juillet 2019, par Lebonair

Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort 5 juillet 2019

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler Trio va durant 60 minutes faire planer un parfum de Woodstock. L'Australien débute assis façon Ben Harper avec sa guitare slide sur les genoux. Il joue toujours comme un virtuose et nous offre sa musique folk teintée de blues, de rock et de reggae. Il claque des mains et frotte sa guitare d'une manière prodigieuse. Il tranche totalement avec les shows des rappeurs qui défileront durant 4 jours sur la presqu'ile. John est toujours aussi charismatique, ses fans sont aux anges. Ceux qui le découvrent tombent eux-aussi sous le charme. Debout sur une majorité du set, il laissera éclater tout son talent. On atteint le moment de grâce quand seul sur scène, il interprète un morceau qu'il étire un maximum grâce à une séquence qui nous collera des frissons. Derrière, sa formation n'est pas en reste. La magnifique contrebasse, la batterie et le clavier forment un ensemble qui accompagne sublimement John Butler. Cette heure passée fut un des grands moments de cette édition 2019. Rival Sons La plage 21h15 22h30 C'est la première fois qu'on se rend à la... Lire la suite

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons

Critique écrite le 10 juillet 2019, par exxo7

Les Arènes de Nîmes 03 Juillet 2019

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons en concert

C'est toujours un bonheur immense que de se retrouver dans les arènes de Nîmes... Ce lieu aura toujours quelque chose qui me fascine. Ce soir c'est pour voir et écouter Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators ! Comme beaucoup, j'ai eu mes grandes heures Guns N' Roses (dont je connais -comme vous- la moitié de la discographie par cœur) mais je dois avouer que je n'ai pas "vraiment" suivi de près Slash depuis son très bon album "collaboratif" de 2010 et que c'est la première fois que je le vois en Live. Bien entendu je connais Myles Kennedy et j'ai un bon à priori sur tous les membres de la composition actuelle. Cette fois-ci je suis en gradins, ça bouge moins c'est vrai... mais il me semble que c'est un lieu idéal si on veut se concentrer sur "l'écoute". Et étant donné mon "inculture" des albums de Slash & Co depuis 2011... j'aime autant privilégier l'écoute confortablement assis (si tant est que le bout de bois qui nous sert de siège puisse être qualifié de "confortable") :) Rival Sons Un public hétéroclite de tout âge s'installe paisiblement dans toutes les arènes. C'est le groupe Rival Sons qui est en charge de la première partie. Je ne connais pas. (oui, je sais, ça fait partie des phénomènes du moment... putain... Lire la suite

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar, Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017)

Critique écrite le 31 juillet 2017, par Samuel C

Hippodrome de Longchamp - Paris 22-23 juillet 2017

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar,  Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) en concert

Live Nation avait assuré ne pas gagner d'argent en organisant le premier Lollapalooza parisien. Le cachet des artistes devait en effet être conséquent pour réunir sur 48 heures une telle programmation... Divines : Alors que son album Lust for Life sortait l'avant-veille de sa prestation, Lana Del Rey et son style à la fois vaporeux et sensible n'arrivait pas à convaincre pleinement malgré d'excellents musiciens et deux danseuses-choristes efficaces. Se produisant au sein d'une scénographie type cabaret des années 30 nommé le Del Rey, la diva fait ce qu'elle peut. Sa musique ne se prête peut-être pas à être jouée en plein air. Malgré tout réentendre les classiques de son très réussi "Born to die" est plaisant. London Grammar était confronté à une situation identique : le timbre d'Hannah Reid est sublime et les compositions magnifiques. Toutefois on préférerait certainement apprécier le trio dans le cadre intimiste de la Cigale ou du Trianon. D'autant plus que la proximité de l'Alternative stage et de la Perry's stage donne l'impression d'entendre parfois d'étrange incursions de beats dans les envolées lyriques de la jeune anglaise. Renfrogné : On ne sait pas si Liam Gallagher a croisé le regard de son frère... Lire la suite

Rival Sons : les chroniques d'albums

Rival Sons : The Great Western Valkyrie

Chronique écrite le 26/11/2014, par Philippe

Rival Sons : The Great Western Valkyrie

"Pull up your dress, I'll show you how the West was won !". Voilà la bien jolie et imagée formule qui serait paraît-il la déclaration d'intention initiale des Rival Sons, il y a déjà deux ou trois albums. Passé injustement sous les écrans de nos radars, il était plus que temps qu'on découvre fortuitement leur existence, l'été dernier, au détour d'une conversation entre randonneurs quelque part sous le sommet du Mont-Froid, en Savoie - ça ne s'invente pas ! Il faut dire que dans un monde où les médias dominants ne broadcastent plus que de la merde ostensible ou, au mieux, des produits strictement manufacturés style Royal Blood, toutes les voies de transmission de la bonne musique sont bonnes à prendre... Il est vrai que Rock'n'Folk a enfin parlé de Rival Sons en ce même mois d'août 2014. Coincidence ? Qui sait... En tout cas les cas de décongélation semblent décidément se multiplier dans le rock du vingt-et-unième siècle (on parlait récemment ici des exemples emblématiques des Night Beats, ou encore de Kadavar). Cette fois-ci, la décryogénisation génère toutefois une... Lire la suite

Rival Sons : Vidéo






Rival Sons : écoute