Accueil Romain Morello en concert
Lundi 23 septembre 2019 : 14363 concerts, 25682 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Romain Morello en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Romain Morello : l'historique des concerts

Ve.

07

Sept.

2018

Je.

05

Avril

2018

Perrine Mansuy en concert
West of the Moon Romain Morello | Perrine Mansuy
Le JAM (ex Lounge) - Marseille (13)

Ve.

16

Mars

2018

Perrine Mansuy en concert
West Of The Moon Romain Morello | Perrine Mansuy
Théâtre Le Têtard - Marseille (13)

Ve.

22

Déc.

2017

Di.

27

Août

2017

Yessaï Karapétian en concert
Yessaî Karapetian and friends Yessaï Karapétian | Quentin Bourg-Drevet | Romain Morello
Le JAM (ex Lounge) - Marseille (13)

Sa.

13

Mai

2017

Ve.

25

Sept.

2015

Romain Morello : les dernières chroniques concerts 7 avis

West of the Moon

Critique écrite le 23 mars 2018, par pirlouiiiit

Théâtre du Têtard, Marseille 16 mars 2018

West of the Moon en concert

J'adore découvrir de nouveaux lieux ! surtout lorsqu'ils sont très près de chez moi. Alors quand j'ai vu que le théâtre du Têtard lançait son mois de jazz avec en plus quasiment que des locaux (10 sur 11) j'ai sauté sur la première date où j'étais dispo : West of the Moon, à savoir le trio composé de Perrine Mansuy (piano), Andrew Sudhibhasilp (guitare) et Romain Morello (trombone) Le concert est annoncé à 20h, je me dépêche et pourtant n'arrive qu'à 20h15. Pas d'attroupement devant la salle, le bouchon du théâtre est vide, je suis alors Loic Schertzer qui se rend dans le théâtre juste à côté. Juste le temps de rentrer et de me caler sur les marches à gauche des gradins (où il ne reste que très peu de places sur la cinquantaine possible). Il est 20h18 quand Loic introduit les musiciens qui s'installent sur scène. West of the Moon est donc un groupe tout nouveau, ou en tout cas le répertoire de ce soir l'est en grande partie (tous les morceaux pour lesquels Perrine mettra ses lunettes apparemment). Les morceaux se nomment Nocturne, Xanadu (cf Citizen Kane), Papillon, First light on Muskoka (cf la région des lacs de Toronto) ... Pendant tout le début du concert je suis dans le dos de Perrine que je crois entendre chanter,... Lire la suite

Madam Waits

Critique écrite le 28 décembre 2015, par pirlouiiiit

Kawawateï, Marseille 05 décembre 2015

Madam Waits en concert

Plus que 4 concerts en retard à chroniquer ... En effet, finir l'année avec des chroniques en retard ça ne se fait pas ! Je viens de faire Morgue Riviera, Philippe à fait Funiculaire Orchestra donc il me reste (en dehors de celle ci) la chronique de Miss Elie Sorbsel à l'U.Percut, celle du Lire la suite

Jazz Ensemble (Nonet du C.N.R.R.) et Jazz Groupe D6

Critique écrite le 07 juillet 2011, par Mardal

Conservatoire National - Marseille 6 juillet 2011

Jazz Ensemble (Nonet du C.N.R.R.) et Jazz Groupe D6 en concert

Le Conservatoire National de Jazz -à rayonnement régional- comme le précise le tromboniste Philippe Renault, présentateur de la soirée, offre régulièrement des concerts. Précisons à notre tour qu'il s'agit de musique de très haut niveau, autant pour la première partie menée par de jeunes et talentueux élèves, que pour la seconde, celle des professeurs grisonnants et chenus (dixit Philippe Renault), mais non moins talentueux. Dans un cadre superbe, celui de la cour intérieure du Conservatoire, place Carli, ornée de palmiers exotiques et du noble séant du David de Michel-Ange (taille originelle, le même que sur la Corniche !), les nombreux auditeurs confortablement installés à la fraîche en ont eu pour l'argent qu'ils n'ont pas versé. Nous avons pu écouter un jazz d'une grande finesse, arrangé et adapté par Philippe Renault dans la première partie, dans le style West Coast des années 50, tout en souplesse, en puissance et retenue alternées. En plus de la virtuosité de chacun, de nombreux passages attestent de la maîtrise technique de groupe. La gestuelle du chef, Philippe Renault souligne constamment ce souci de performance : réglage en volume des pianos, crescendos, decrescendos, notes piquées de plusieurs cuivres ensembles d'une... Lire la suite

Le GranT'orK (Festival Jazz Sur La Ville)

Critique écrite le 28 octobre 2010, par Mcyavell

Espace Julien - Marseille 12 octobre 2010

Le GranT'orK (Festival Jazz Sur La Ville) en concert

Jazz Sur La Ville 5ème édition jour 12. Si vous aimez les étiquettes, Le GranT'orK n'est pas pour vous. Le brassage des musiques est total ici. Si cette formation a été montée spécialement en 2007 à l'occasion de l'année de l'Arménie, ce serait une erreur de réduire son répertoire à de la musique traditionnelle arménienne. Si sa structure (trois trombones, deux trompettes, trois saxophones) se rapproche de celle d'un big band, il serait hâtif de l'étiqueter comme tel. Si l'on regarde les noms des musiciens qui la composent, pratiquement tous chroniqués ici dans d'autres projets, il serait erroné de croire à une simple addition de talents. C'est au contraire une véritable entité d'où se dégagent une prodigieuse énergie et une folle créativité. Pourtant, sept membres des concerts de 2008 (au Toursky, aux Aulnes et à Pertuis entre autres) ne sont plus là, remplacés par d'autres élèves de Philippe Renault. Pourtant, le répertoire joué a largement évolué. Telle est la volonté du responsable du département jazz du Conservatoire de Marseille : "Personnellement, je n'ai pas envie de rester rivé à un style. Et j'aime qu'un orchestre comme celui-là ne puisse pas être immédiatement identifiable. Jazz ? ZikZak ? Personne ne peut nous mettre... Lire la suite