Accueil Sefyu en concert
Dimanche 15 décembre 2019 : 9968 concerts, 25846 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.


Sefyu maintient l'esprit hardcore du rap français. Derrière la brutalité apparente des propos, on découvre une vraie finesse dans l'analyse, une conscience sociale et un second degré désarmant

Sefyu : vos chroniques d'albums
Site

Sefyu en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Sefyu : l'historique des concerts

Sa.

07

Juillet

2012

La Plage en concert
Talents du 19ème: Sefyu, Noemi Waysfeld & Blik La Plage | Sefyu
Glaz'art - Paris (75)

Je.

21

Juin

2012

Festival Touch The Air en concert
Pitbull - Talib Kweli - Boot Camp Clik - Sefyu - Haftbefehl Festival Touch The Air | Sefyu | Pitbull | Talib Kweli
Festivalgelände Wohlen - Wohlen

Sa.

19

Mai

2012

Youssoupha en concert
Youssoupha + Sefyu Sefyu | Youssoupha
La Rodia - Besançon (25)

Ve.

18

Mai

2012

Saint-Etienne Live ! en concert
Meca - Sefyu - Youssoupha Saint-Etienne Live ! | Sefyu | Youssoupha | Meca
Le Fil - Saint etienne (42)

Me.

16

Mai

2012

Me.

09

Mai

2012

Sefyu : les dernières chroniques concerts 4 avis

Sefyu

Critique écrite le 11 mai 2012, par Camicam

Le Poste à Galène Marseille 09 mai 2012

Sefyu en concert

Dernier album de la trilogie aux titres qui se font échos, tournée, je suis impatiente ce soir de voir Sefyu et un concert de bon gros rap français, ça faisait un bail. J'aurai pourtant dû me douter de quelque chose vu qu'il a été déprogrammé du Cabaretpour le Poste. Mais, comme j'adore cette salle, son format et le son souvent bien meilleur, zou !!! Je ne vais pas tourner autour du pot c'était un très bon concert mais il y a avait degun, je dirai une petite cinquantaine à tout casser et beaucoup de minot. Ca rend l'exercice difficile. Pourtant le show est vraiment bien en place, les morceaux travaillés pour la scène, avec un joli plan de feu, de gros enchainements, tout bien quoi ! C'est vraiment dommage ! Je ne tente même plus d'élaborer une théorie sur le public du hiphop à Marseille, je ne comprends pas. RR Pas retenu grand-chose de RR en première partie, ça avait l'air bien foutu... Lire la suite

(mes) Eurockéennes 2009 1/3 : Les Wampas, King Khan & the Shrines, Ghinzu, Noisettes, Yeah Yeah Yeahs, Sefyu, Alela Diane, The Kills, The Prodigy, The Ting Tings

Critique écrite le 11 juillet 2009, par Philippe

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert 3 juillet 2009

(mes) Eurockéennes 2009 1/3 : Les Wampas, King Khan & the Shrines, Ghinzu, Noisettes, Yeah Yeah Yeahs, Sefyu, Alela Diane, The Kills, The Prodigy, The Ting Tings en concert

21ième édition des Eurockéennes de Belfort, 16ième participation d'affilée pour moi, cette fois on peut dire qu'une partie du public de 2009 n'était pas encore née, ou pas encore propre, lors de ces deux événements ! Comme à l'accoutumée Météo France a prévu à peu près les pires avanies et comme depuis quelques années, touchons du bois, on s'en est tirés pratiquement sans une goutte sur la tête. Après s'être fait confisquer plusieurs bouteilles de jus de fruit amélioré (qu'on avait qu'à mieux cacher, d'ailleurs on ne nous y a plus repris), on retrouve avec plaisir le site, peu modifié depuis l'an passé à part quelques sponsors : disparition regrettée du stand Rivella, boisson énergisante (et dessaoulante !) à base de lactosérum. De jolies décorations lumineuses en forme de plante, des gobelets consignés et même un peu de pédagogie sur le tri sélectif, on se sent décidément bien sur le magnifique site naturel de la Presqu'Ile du Malsaucy, respecté par les organisateurs et qui, à part quelques tonnes d'urée à filtrer, devrait s'en tirer sans trop de dommages. On s'accommodera un peu moins bien de l'absence de jetons (suite à un problème de livraison semble-t-il), qui rallonge la queue des bars et a du faire sensiblement diminuer leur... Lire la suite

Festival Les Eurockéennes de Belfort 2009 - Jour 1 : Emiliana Torrini, Chapelier Fou, Les Wampas, Oxmo Puccino, Ghinzu, Yeah Yeah Yeahs, Seyfu, Cypress Hill, Prodigy

Critique écrite le 08 juillet 2009, par Tribukao71

Presqu'ile de Malsaucy, Belfort 03 Juillet 2009

Festival Les Eurockéennes de Belfort 2009 - Jour 1 : Emiliana Torrini, Chapelier Fou, Les Wampas, Oxmo Puccino, Ghinzu, Yeah Yeah Yeahs, Seyfu, Cypress Hill, Prodigy en concert

Un petit résumé de mes trois jours aux Eurockéennes ! Première fois (enfin !) que j'ai la possibilité de m'y rendre, le site est évidemment parfait, le soleil et la chaleur furent au rendez-vous pendant 3 jours et 80 concerts au programme ... c'est parti pour le premier jour ! (vous trouverez le samedi et dimanche bientôt). Arrivé en début d'après-midi, je récupère mon bracelet et la dame au guichet me dit qu'ils attendent 10.000 personnes au camping ! Autant dire archi blindé. On se trouve une place, on s'installe, on se pose puis on décolle pour la première journée. Il fait très (trop) chaud, et nous empruntons le chemin de fer pour nous rendre sur le site. Le temps de se faire contrôler les billets et fouiller, nous entrons enfin sur le Malsaucy ! Emiliana Torrini Le temps de se désaltérer, on file directement sous le chapiteau pour Emiliana Torrini. Une demoiselle bien jolie et qui nous sert un peu de pop folk fort sympathique ! une très jolie voix et un univers bien a elle, j'étais parti dans l'idée que ça allait être chiant et bien je me suis trompé ! Chapelier Fou On se dirige rapidement à la Plage pour voir Chapelier Fou... malheureusement il finissait son live 2 minutes après que nous soyons arriver. Tant... Lire la suite

NTM + Sefyu

Critique écrite le 04 octobre 2008, par mystic punk pinguin

Le Dôme - Marseille 3 Octobre 2008

NTM + Sefyu en concert

oh le rockeur, qu'est-ce que tu viens foutre à un concert de NTM !. Plus amusé que blasé, je rencarde le lascard que j'étais accro au son du 93 quand il écoutait encore Winnie l'ourson et qu'en 91 à Vitrolles, l'ambiance y était plus chaude (et le billet à 80 balles pour le concert avec IAM, la baston étant offerte). Lui est enthousiaste et moi plus circonspect, déjà que les papys d'IAM me font chier depuis quelques années, qu'est-ce que va donner cette reformation, surtout qu'à 45 euros, ça fait cher la nostalgie. C'est donc avec un nouveau copain et des interrogations que j'entre dans le Dôme alors que la voix de Sefyu fait trembler les murs. Bon avouons le d'entrée, c'est vraiment pas ma came à la base, limite il me donne rapidement mal à la tronche le gars. Mais force est de constater que son crew est plutôt efficace sur scène. Grosse voix du lead, jeu de scène qui à la pêche et même si les coups de gun ça saoule vite, je ne fuis pas. Faut dire qu'il a quand même joué les titres les plus écoutables comme Molotov, la famille, ... Première constatation le son est toujours aussi mauvais au Dôme (les basses saturent), et le public hip-hop roots n'est pas le même que celui de Marsatac, beaucoup plus de jogging et de... Lire la suite

Sefyu : les chroniques d'albums

Sefyu : Suis-je Le Gardien De Mon Frère ?

Chronique écrite le 07/06/2009, par Philippe

Sefyu : Suis-je Le Gardien De Mon Frère ?

Le premier contact avec Sefyu, rappeur masqué du 9-3, est un poil rugueux : déflagrations, sirènes et tirs à l'arme lourde... En plus il a une grosse voix et un énorme accent postillonnant de caillera, de quoi convaincre n'importe quel auditeur inattentif qu'il pratique, forcément, un rap bas du front, agressif et destructeur. Pour aggraver son cas, il utilise diverses expressions incompréhensibles (pour l'étranger au 93) qui donnent a priori l'impression d'un langage crypté - pour le nain priapique à Rolex juché sur le tank femelle qui lui sert de ministre de l'intérieur, à n'en pas douter, ce type qui en plus cache généralement son visage, est un ultra-gauchiste, un suppôt d'Al-Qaeda, probablement les deux d'ailleurs, l'ennemi public n° 1 quoi ! Et pourtant au détour de Sans Plomb 93, l'humour noir du refrain fait mouche : Dans les cités, y'a des gangsta', Dans l'gouvernement, y'a des gangsta'... On a des gueules trop cramées, d'après les médias... Comme Vladimir Poutine, le gangsta'... !. Drôle et plutôt malin, car Youssouf Soukouna n'est pas la moitié d'un con ! Suis-je le gardien de mon frère ?, à la ligne mélodique assez classieuse (comme pas mal d'autres titres de ce disque d'ailleurs), retrace ensuite avec finesse la fatalité qu'a... Lire la suite