Accueil Sharon Jones And The Dap-kings en concert
Lundi 18 décembre 2017 : 10817 concerts, 24781 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.
Sharon Jones And The Dap-kings en concert

Sharon Jones And The Dap-kings





Vétérante new yorkaise de la soul music, l'incroyable Sharon Jones a influencé Amy Winehouse (c'est cette dernière qui le disait) avec sa voix gorgée de soul et ses morceaux à la fois vintage et actuels enregistrés avec un impeccable backing band, The Dap-Kings... A plus de 50 ans, Sharon Jones fait toujours preuve sur scène d'une énergie et d'une puissance émotionnelle absolument incroyables. Ses concerts sont immanquables !

Sharon Jones And The Dap-kings : vos chroniques d'albums
Site

Sharon Jones And The Dap-kings en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Sharon Jones And The Dap-kings : l'historique des concerts

Di.

16

Nov.

2014

Sharon Jones & The Dap Kings Le Cargö - Caen (14)

Sa.

15

Nov.

2014

Sharon Jones & The Dap-kings Salle J.Brel - Mantes la Ville (78)

Ve.

14

Nov.

2014

Sharon Jones & The Dap-kings Les Docks - Lausanne

Je.

06

Nov.

2014

Sharon Jones & The Dap-kings Het Depot - Leuven (B)

Ma.

04

Nov.

2014

Sharon Jones & The Dap-Kings Coopérative de Mai - Clermont Ferrand (63)

Lu.

03

Nov.

2014

Sharon Jones & The Dap-Kings Le Radiant-Bellevue - Caluire et Cuire (69)

Di.

02

Nov.

2014

Sharon Jones & The Dap-kings La Laiterie - Strasbourg (67)

Sa.

01

Nov.

2014

Sharon Jones & The Dap-kings Le 106 - Rouen (76)

Sharon Jones And The Dap-kings : les dernières chroniques concerts 7 avis

Sharon Jones And The Dap-Kings

Critique écrite le 08 novembre 2014, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 6 novembre 2014

Sharon Jones And The Dap-Kings en concert

Chaud, très chaud le concert de Sharon Jones And The Dap-Kings à la Coopérative de mai, à Clermont-Fd, le 4 novembre, dans le cadre de la tournée pour présenter le dernier opus du groupe, le très réussi Give The People What They Want... Et il fallait bien toute cette chaleur pour sauver une authentique journée de merde : un sombre mardi de début novembre, avec une pluie incessante et un froid piquant. Bref, un petit bout de femme bourré de talent, de foi en la musique soul fait et d'énergie nous a sauvé d'une sinistrose aiguë l'autre soir ! Merci, merci, merci Madame SHAROOOOON JOOOOOOONES !!! Après un début de show assuré par la revue soul des prodigieux Dap-Kings (avec guitares, basse, batterie, percus, cuivres et tout le toutim... ) puis prolongé par des titres interprétés par les deux choristes, aka les Dapettes, Miss Sharon Jones déboule sur scène avec sa traditionnelle " positive attitude " afin de propager des ondes de bonheur dans toute la grande salle de la Coopé, très bien remplie... En plus d'avoir une voix absolument admirable (entre Tina Turner, Gladys Knight et Aretha Franklin, excusez du peu... ) cette femme peut se vanter de posséder un charisme du feu de Dieu, un enthousiasme communicatif, une science peu... Lire la suite

Sharon Jones & The Dap-Kings

Critique écrite le 07 mai 2014, par Chandleur

Olympia, Paris 6 Mai 2014

Sharon Jones & The Dap-Kings en concert

Moi, les intersaisons, ça me fatigue... Avis médical : "Allez donc voir ce que fait Sharon Jones sur scène, tout juste remise de son cancer, ça va vous calmer !" Dans le hall de l'Olympia, le portrait de Bruno Coquatrix vous accueille, histoire de vous replonger d'autorité dans les pas des pyromanes qui ont enflammé le lieu dans les 60's. Et les Dap-Kings vont nous servir un show pur vintage, épuré, sans jeux de lumières, sans artifice mais d'une intensité 200% soul. Avec 1ère partie, puis les deux choristes de Sharon en "vedette américaine", chauffeur de salle et séances de mash potatoes. Le son est parfait, les Dap-Kings sont réglés à la baguette par G. Roth - le bassiste, âme du label Daptone. Suis même étonné qu'il ait laissé le batteur tomber la veste en cours de show... Ça sent la retenue sur salaire, comme au temps des JB's !... Lire la suite

Sharon Jones & The Dap Kings

Critique écrite le 03 novembre 2010, par Pierre Andrieu

La Cigale, Paris 29 octobre 2010

Sharon Jones & The Dap Kings en concert

Fantastique show de la revue soul de Sharon Jones & The Dap Kings dans une salle pleine à craquer, La Cigale à Paris, le vendredi 29 octobre... Ravie de se produire dans la capitale française, la troupe de musiciens emmenée par une Miss Jones absolument intenable (quelle fascinante énergie et quel enthousiasme surhumain !) a littéralement propulsé le public dans la stratosphère soul made in Daptones Records, Brooklyn, New York City. Compte rendu : Des concerts de cette qualité, on n'en voit pas tous les jours, c'est sûr ! Alors quand on a la chance d'avoir un billet pour assister à pareille démonstration, on remercie le seigneur de la soul music de nous permettre de communier avec lui par l'intermédiaire d'un groupe de feu, The Dap Kings, et d'une meneuse de revue digne de toutes les louanges, Sharon Jones ! Dès les premiers morceaux joués par les musiciens avec leur leader/guitariste/choriste au chant (une technique éprouvée pour chauffer à blanc l'assistance avant l'arrivée de la star !), on comprend en un clin d'oeil que l'on n'a pas fini de se trémousser, de sourire et de ressentir le rythme sur le parquet flottant de la Cigale, assurément l'une des meilleures salles de concerts françaises. Une fois le grand... Lire la suite

(mes) Eurockéennes 2008 2/3 : Daniel Darc, Vampire Week-end, (Silent Disco), Sharon Jones, Midnight Juggernauts, Cavalera Conspiracy, Santogold, Grinderman, Red Sparowes, Wombats, Sebastien Tellier

Critique écrite le 11 juillet 2008, par Philippe

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert 5 juillet 2008

(mes) Eurockéennes 2008 2/3 : Daniel Darc, Vampire Week-end, (Silent Disco), Sharon Jones, Midnight Juggernauts, Cavalera Conspiracy, Santogold, Grinderman, Red Sparowes, Wombats, Sebastien Tellier en concert

Pour le vendredi c'est par ici ! Après une bonne nuit de sommeil et un copieux repas chez nos hôtes, notre fine équipe de 8 personnes arrive sur le site où il fait toujours beau (conclusion, on ne peut même pas faire confiance à meteo.fr, enfin quand c'est dans ce sens-là on leur pardonnerait tout, pas vrai ?). On remarque à l'entrée que outre l'absence des gobelets plastiques écrasés, il n'y a presque plus de flyers distribués ni d'affiches collées tout du long, c'est donc tout propre - pour un peu on se croirait à l'entrée des Journées Mondiales de la Jeunesse ! Qui a dit que les festivaliers étaient sales ? Il suffit pourtant de ne pas leur distribuer de merde pour qu'elle ne finisse pas par terre ! Petit passage aux jetons (où les nouveaux arrivants posent les mêmes questions débiles que ceux de la veille "Mais euuuh m'dameuuh alors, chuis obligé d'l'acheter l'attache ou quoi ?") avant de parvenir, et c'est notable, pile au début du premier concert que tout le monde voulait voir... A savoir évidemment, celui du grand Daniel Darc dont on ne se lasse pas (peu importe qu'on l'ait déjà vu dedans et même dehors... et tout ça il y a moins de 3 mois). Un public clairsemé permet d'aller tout devant profiter des Remords, et d'un... Lire la suite

Sharon Jones And The Dap-kings : les chroniques d'albums

Sharon Jones And The Dap-kings : Give The People What They Want

Chronique écrite le 10/01/2014, par Pierre Andrieu

Sharon Jones And The Dap-kings : Give The People What They Want

Après avoir lutté avec succès contre un cancer en 2013, la toujours très vivante et énergique Sharon Jones reprend le cours normal de sa carrière avec la sortie début 2014 d'un tout nouvel opus, une vraie pépite, Give The People What They Want. Qui a été réalisé avant le diagnostic de sa maladie aujourd'hui vaincue en compagnie des excellentissimes et éminents membres de son combo, The Dap-Kings... Ce disque flambant neuf signé par la fameuse chanteuse américaine évoluant dans les géniales lignées de Tina Tuner, Aretha Franklin, Otis Redding et James Brown est une pure merveille de soul music aussi vintage que parfaitement ancrée dans le présent. Qualité totalement irréprochable des compositions, arrangements parfaits (cuivres, percussions, chœurs, marimba, rythmiques et guitares admirables... ), voix hyper convaincante de Miss Jones, paroles à la fois positives, efficaces et marquées par une saine franchise : c'est un grand chelem... Lire la suite

Sharon Jones & The Dap-Kings : Soul Time !

Chronique écrite le 29/10/2011, par Pierre Andrieu

Sharon Jones & The Dap-Kings : Soul Time !

Histoire de ne pas laisser orphelins leurs - nombreux - fans un an et demi après leur dernier album studio, l'excellent I Learned The Hard Way, et pile douze mois après une prestation thermonucléaire à La Cigale, à Paris , le 29 octobre 2010, Sharon Jones & The Dap-Kings publient Soul Time !, un album composé de titres restés inédits sur disque mais très souvent joués en live... Et, forcément, c'est du pain béni pour qui aime la soul fiévreuse servie avec passion, la funk music qui donne envie de faire du Boogie Woogie à deux et les ballades sensuelles en diable... Sur les douze morceaux gravés sur cet album, l'immense Sharon Jones fait une... Lire la suite

Sharon Jones & The Dap-kings : I Learned The Hard Way

Chronique écrite le 26/03/2010, par Pierre Andrieu

Sharon Jones & The Dap-kings : I Learned The Hard Way

Toujours au top en ce qui concerne la vraie soul music, Sharon Jones & The Dap-Kings viennent de ressortir des studios de Daptone Records - les bien nommés House of Soul à Brooklyn - avec une nouvelle galette 100% vintage, ultra percutante et incroyablement séduisante... Le disque I Learned The Hard Way est savamment produit par Bosco Mann et enregistré dans le respect des traditions Motown, Stax et Muscle Shoals, sur un 8 pistes Ampex par Gabriel Roth. Placé dans ces conditions sonores idéales et accompagnée par le meilleur backing band soul actuel, The Dap-Kings (cuivres à tomber à la renverse, rythmiques magistralement souples... ), Sharon Jones n'a dès lors plus qu'à donner libre cours à son incroyable talent vocal. Ce qu'elle fait à merveille : sa sidérante et versatile voix pouvant évoquer celle d'une tigresse en chaleur (à la Tina Tuner) ou d'une chatte caressante (façon Aretha Franklin), voire celle d'un homme consumé... Lire la suite